Avis CDMA - Téléphone Ubiquam U900

La société coréenne Ubiquam, qui était autrefois assez active dans la production de téléphones mobiles pour les réseaux CDMA450, l'opérateur Sky Link, n'a pas été particulièrement active ces derniers temps. Non, des appareils sous cette marque apparaissent toujours sur le marché, mais ce sont essentiellement des modèles économiques qui diffèrent peu des concurrents. Mais avec le nouveau modèle U-900, le fabricant a franchi une nouvelle étape, non pas dans le sens d'une fonctionnalité croissante, ce que de nombreux utilisateurs souhaiteraient, mais en termes de design. Le nouveau modèle Ubiquam U-900 est en fait le numéroteur le plus courant, cependant, construit sur la nouvelle puce Qualcomm QSC1100, qui offre une meilleure qualité d'appel et une plus longue durée de vie de la batterie, mais la principale caractéristique de l'appareil est toujours sa conception très inhabituelle.

Conception, dimensions, commandes

Le design du modèle U-900 est très, très inhabituel : des lignes droites, des coupures sur le panneau avant, des angles vifs - juste une sorte de robot transformateur, pas un téléphone. L'apparence inhabituelle est complétée par un panneau avant en miroir, sur lequel seule la touche de navigation ressort, mais l'affichage et les autres touches ne sont pas visibles en mode veille et «n'apparaissent» que pendant le fonctionnement, lorsque le rétroéclairage est activé. En général, l'apparence du modèle est non seulement inhabituelle, mais aussi un peu audacieuse, je ne pense pas que beaucoup d'utilisateurs l'apprécieront. Oui, le modèle est disponible en noir avec une palette de couleurs dorées, et non comme nous l'avons sur le test - gris avec argent. À mon avis, cela vaudrait la peine de sortir le modèle dans les deux couleurs, car le noir avec de l'or peut sembler trop provocant pour certains, mais le gris avec de l'argent est en quelque sorte plus calme.

Le modèle est entièrement fait de plastique mince peu coûteux, ce qui est un peu décevant, car l'apparence de l'U-900 ne correspond en quelque sorte pas à un matériau aussi bon marché. Le revêtement, à l'exception de la surface du miroir, est légèrement rugueux au toucher et peu salissant, il convient de noter qu'il est très résistant aux éraflures et aux rayures. Il n'y a rien à redire sur la qualité de fabrication, tous les détails sont rapprochés les uns des autres, il n'y a pas de jeu ni de grincement.

Les dimensions du téléphone sont petites (105x45,5x11,5 mm, poids 70 grammes), de sorte que l'appareil se glisse facilement dans n'importe quelle poche. Soit dit en passant, visuellement, le modèle semble être beaucoup plus lourd qu'il ne l'est en réalité, lorsque vous le prenez en main pour la première fois, vous ne vous attendez même pas à ce que l'appareil soit si léger. Oui, malgré son angularité, le téléphone tient bien dans la main, sans causer de gêne.

Sur le bord supérieur de l'appareil, il n'y a qu'un trou pour attacher un cordon/sangle, et sur la surface latérale droite se trouve un connecteur d'interface recouvert d'un bouchon en caoutchouc fixé au corps de l'appareil. Il convient de noter que le connecteur d'interface de l'appareil est de marque, donc si vous perdez le casque ou l'adaptateur secteur du kit, il sera assez difficile de les remplacer.

La majeure partie de la paroi arrière est occupée par le couvercle de la batterie, sa fixation est fiable, il n'y a pas de jeu et la probabilité de son apparition dans le temps est minime. Au-dessus du couvercle, dans la partie la plus haute du mur du fond, il y a un petit rebord dans lequel l'antenne du téléphone est cachée.

Clavier

La partie principale du clavier est plate et les touches sont cachées sous la surface du miroir et, comme mentionné ci-dessus, ne deviennent visibles que lorsque le rétroéclairage est activé. Soit dit en passant, une telle décision est un peu stupeur lors de la première communication avec le téléphone, car on ne sait pas du tout où se trouvent les touches et comment allumer l'appareil. Les boutons, "cachés" sous la surface du miroir, ne sont pas tactiles, comme cela pourrait paraître à première vue, mais mécaniques, de sorte que lorsque vous appuyez sur vous ressentez bien leur petit mouvement. En raison du fait que les touches sont bien espacées, il n'y a pas de frappes erronées lors de la composition d'un numéro/message. Oui, la touche de navigation à quatre directions avec le bouton "OK" inscrit dessus est faite dans un bloc séparé et s'élève au-dessus du reste du clavier, ses dimensions sont grandes et son utilisation est pratique.

L'appareil utilise le rétroéclairage LED du clavier, il est assez lumineux, uniforme et tous les caractères imprimés sur les touches sont bien lus sous n'importe quelle lumière.

Afficher

L'appareil dispose d'un petit écran TFT de 1,5 pouce (26 x 26 mm) avec une résolution de 128 x 128 pixels et capable d'afficher jusqu'à 262 000 couleurs. Jusqu'à 5 lignes de texte peuvent être affichées sur l'écran en même temps, 3 lignes supplémentaires sont allouées pour les informations de service. La qualité de l'affichage n'est pas élevée, cependant, il ne faut pas s'attendre à autre chose de l'écran d'un appareil économique. Au soleil, l'écran s'estompe, mais pas complètement, donc les informations restent lisibles.

Batterie

L'appareil est équipé d'une batterie lithium-ion de 650 mAh, selon le fabricant, avec laquelle l'appareil peut fonctionner jusqu'à 300 heures en mode veille et jusqu'à 3 heures en mode conversation. Dans les conditions du réseau Moscow Sky Link, l'appareil a fonctionné en moyenne pendant 2 jours, avec 15 à 20 minutes de conversation par jour et jusqu'à 10 minutes d'utilisation d'autres fonctions. Dans le réseau Sky Link de Saint-Pétersbourg, l'appareil a fonctionné à une charge similaire pendant environ 3 jours. L'autonomie n'est pas un record, mais tout à fait acceptable pour un CDMA450. Il faut environ 2,5 heures pour charger complètement la batterie du téléphone.

Le menu principal de l'appareil est présenté sous la forme d'une matrice 3x2. Les sous-menus sont présentés sous forme de listes verticales. Le combiné dispose d'une navigation rapide à l'aide de séquences numériques, vous pouvez également passer d'une section à l'autre dans le sous-menu, en contournant la sortie vers le menu principal. En appuyant sur la touche de navigation depuis le mode veille, vous accédez à quatre sections de menu (Profils, Messages, Favoris, Calendrier), qui ne peuvent pas être modifiées. Pour un accès rapide aux éléments souhaités, le fabricant propose une solution alternative, à savoir le menu utilisateur "Favoris". Il se compose de 9 cellules, chacune pouvant se voir attribuer un accès à une fonction particulière au choix.

La localisation de l'appareil est bien faite, les polices sont égales, il n'y a pratiquement pas d'abréviations.

Répertoire téléphonique. Jusqu'à 500 contacts peuvent être stockés dans la mémoire de l'appareil. Pour chacun, vous pouvez écrire un nom (jusqu'à 77 caractères), jusqu'à 4 numéros de téléphone avec une liaison rigide au type de numéro, une adresse e-mail (jusqu'à 50 caractères) et une petite note textuelle (jusqu'à 50 caractères). De plus, chaque contact peut se voir attribuer une sonnerie, ainsi que la mettre dans l'un des 5 groupes. Dans l'appareil, vous ne pouvez effectuer aucune action avec des groupes, sauf pour les rechercher.

La recherche dans l'annuaire s'effectue par les premières lettres du nom.

Messages. La mémoire de l'appareil peut stocker jusqu'à 100 messages entrants et jusqu'à 50 messages sortants. Le téléphone ne prend pas en charge la norme EMS et ne peut pas non plus traiter les messages collés. La longueur maximale des SMS est donc limitée à 160 caractères latins et 70 caractères cyrilliques. La mémoire de la machine peut également stocker jusqu'à 20 modèles créés par l'utilisateur.

Lors de la saisie d'un message, vous pouvez rapidement passer d'une langue à l'autre à l'aide de la touche de fonction gauche et modifier la casse à l'aide de la touche "*". Le multimailing est possible pour un maximum de 10 numéros. La fonction de confirmation de livraison est présente dans le téléphone et est implémentée sous la forme de messages entrants qui sont stockés dans la mémoire partagée.

Défis. Le menu n'a pas d'élément séparé avec les listes d'appels, elles ne sont accessibles qu'en appuyant sur la touche de démarrage d'appel à partir du mode veille. Chacune des listes (entrantes, sortantes et manquées) peut stocker jusqu'à 10 numéros, les appels vers les mêmes numéros sont combinés, mais en sélectionnant un numéro, vous pouvez afficher des informations détaillées sur l'historique des appels vers celui-ci.

Profils. Ce menu contient 6 profils, dont chacun est entièrement personnalisable par l'utilisateur. Seule une cloche, seul vibro, vibro et une cloche en même temps peuvent servir de signal d'appel.

Afficher. En tant que fond d'écran, l'utilisateur est invité à choisir l'une des 8 images prédéfinies, il peut s'agir d'une animation ou d'une image statique. Ici, vous pouvez également régler l'heure du rétroéclairage, activer / désactiver l'affichage de l'horloge, ainsi que le calendrier.

Paramètres. Ici, vous pouvez sélectionner la langue du menu (russe ou anglais), activer le verrouillage automatique du clavier et afficher les compteurs d'appels. Il contient également les paramètres de sécurité du réseau et du téléphone.

Organisateur. L'appareil offre la possibilité de configurer jusqu'à 10 alarmes. Chacun peut être configuré pour fonctionner une fois, quotidiennement, ainsi que pour fonctionner uniquement en semaine ou uniquement le week-end. Il est possible de choisir une mélodie d'alarme, ainsi que de définir le nombre de répétitions.

Le calendrier ne peut être consulté que pendant un mois. Le nouveau rappel vous invite à sélectionner une date et une heure, à activer un rappel audio et à écrire une courte note textuelle (jusqu'à 200 caractères). Un total de 500 rappels peuvent être stockés dans l'appareil.

Il existe également un bloc-notes standard dans lequel vous pouvez écrire jusqu'à 200 caractères.

L'appareil dispose également d'une fonction d'heure universelle, d'un convertisseur d'unités, d'une simple calculatrice et d'un chronomètre avec des valeurs intermédiaires.

Impressions

L'appareil offre une bonne qualité de communication, comme dans le cas de Skylink Simple, construit sur la même puce, lors des tests, il n'y a eu aucune plainte concernant ce paramètre. Le volume du haut-parleur n'est pas toujours suffisant, lors d'une conversation dans une rue bruyante, on a envie de l'augmenter même un peu, mais il n'y a pas moyen. Mais il n'y a rien à redire sur la sensibilité du microphone, l'interlocuteur vous entend toujours bien. Le téléphone a une polyphonie de 32 tons, les mélodies prédéfinies ne sonnent pas très bien, mais, malheureusement, il n'y a aucun moyen de les remplacer par nos propres capacités. Le volume de l'appel est moyen, tout comme la puissance du vibreur.

L'appareil se distingue dans la gamme des téléphones pour réseaux CDMA450 principalement par sa conception. Il est également intéressant de noter qu'il s'agit du deuxième appareil mis en vente, basé sur la nouvelle puce Qualcomm QSC1100, qui a augmenté la durée de vie de la batterie du téléphone et amélioré la qualité de la communication, par rapport aux produits construits sur la puce de la génération précédente. Les inconvénients de l'appareil incluent un boîtier en plastique pas très bon, mais le modèle n'est pas le moins cher et son apparence ne correspond pas à un matériau de si mauvaise qualité.

Le coût du modèle est d'environ 2 600 roubles, pour la plupart, l'argent est pris pour la conception, car en termes de fonctionnalité, le téléphone est très simple et est légèrement inférieur même à l'appareil Skylink Simple moins cher..< /p>