Test du téléphone GSM Sony Ericsson K500/F500

Sony Ericsson a suivi les sentiers battus et a introduit deux nouveaux modèles dans le segment intermédiaire, ne différant l'un de l'autre que par la conception, la conception des menus et la disponibilité sur le marché. Le modèle avec l'indice F est destiné à la vente dans le réseau Vodafone, il sera exclusivement vendu par cet opérateur, il n'y a pas de différences techniques avec le K500. Traditionnellement, le menu de la version standard du téléphone semble plus intéressant, ainsi qu'un ensemble d'images préinstallées. La même chose peut être dite à propos des solutions de couleur du modèle, la couleur rouge est trop brillante.

Plus loin, nous parlerons du modèle K500i, qui nous a semblé plus intéressant. Le design du téléphone reprend celui du K700, mais dans une version simplifiée. Ce qui est typique, c'est qu'un modèle de la classe moyenne se déguise en un appareil plus ancien, et il y a une continuité dans la conception. Vous voyez le même écran, en dessous se trouve un clavier avec un rétroéclairage orange. Le joystick de navigation est confortable, de taille moyenne.

Les dimensions du téléphone sont typiques de sa catégorie (102x45x21 mm), on peut en dire autant du poids du téléphone (87 grammes). L'appareil tient bien dans la main. Les derniers modèles de Sony Ericsson se caractérisent généralement par une bonne ergonomie, ce modèle ne fait pas exception.

Revenons à l'écran. Les caractéristiques indiquent que la résolution de la matrice est inférieure à celle du K700. Il est fabriqué à l'aide de la technologie TFT, affiche jusqu'à 65 000 couleurs. L'écran a une résolution de 128x160 pixels (31x39 mm), ce qui lui permet d'afficher jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, en-têtes. L'écran a une résolution inférieure à celle du K700, mais il est presque invisible.

La qualité de l'écran ne fait aucun doute, l'image qui s'y trouve semble vivante et claire. La comparaison de l'écran avec ceux du Sony Ericsson Z600, T630 montre sa supériorité dans ce modèle. Par ce paramètre, le téléphone surpasse non seulement tous les modèles de Sony Ericsson, mais est bien meilleur que n'importe quel écran de téléphones de Nokia, Siemens (ST55/ST60 sont comparables en qualité d'image, mais c'est ODM). L'écran est quelque peu inférieur aux écrans des nouvelles livraisons des téléphones de la série v de Motorola (v300, v500, v600, v80, v400), il n'est pas si vivant et lumineux. D'un autre côté, l'écran est l'un des meilleurs du marché, dans sa catégorie de prix, il n'a pratiquement aucun concurrent (Siemens CX65 est plus faible), surtout dans le facteur de forme d'un téléphone ordinaire.

L'écran s'estompe légèrement au soleil, c'est une autre de ses caractéristiques positives, l'image reste visible même sous le soleil éclatant du printemps.

Sur la surface latérale gauche se trouve une touche de volume jumelée (en caoutchouc et non en plastique), juste au-dessus de la touche d'accès à la caméra. Sur la surface latérale droite, vous pouvez voir un bouton dédié pour lancer le navigateur wap. Passons à l'extrémité supérieure de l'appareil, il y a un bouton pour allumer/éteindre le téléphone, une fenêtre de port infrarouge est cachée derrière le plastique lisse. En bas se trouve un connecteur d'interface, il est entièrement compatible avec les modèles précédents.

Contrairement au K700, il n'y a pas de bouchon en caoutchouc pour le connecteur d'interface, il a été abandonné ici.

Une caméra VGA est située à l'arrière du téléphone et un miroir lui est adjacent. Contrairement à l'ancien modèle, le K500 n'a pas de "flash" intégré, mais vous pouvez acheter l'accessoire approprié (à mon avis, c'est un gaspillage supplémentaire et inutile). Le trou semi-circulaire, qui dans le K700 servait de fonction mains libres, est utilisé ici pour l'obturateur de l'appareil photo. Pour les appels mains libres, il y a des trous de haut-parleur à côté de la caméra, ils étaient absents dans le K700.

La paroi arrière recouvre le compartiment à piles, ici elle ne glisse pas hors des rails, mais s'ouvre sur elle-même (fixée par deux serrures). Ce modèle utilise une batterie au lithium polymère BST-30, la batterie a une capacité de 670 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 7 heures d'autonomie en conversation et jusqu'à 300 heures en veille.

L'autonomie moyenne en veille du téléphone est d'environ 3 jours avec l'utilisation active de fonctions supplémentaires (jeux, organiseur d'environ 40 minutes), jusqu'à 30 minutes d'appels au total.

Étant donné que le téléphone est une version simplifiée du K700, de nombreux points seront copiés de l'examen correspondant. Je voudrais seulement noter que les icônes de cet appareil sont différentes de celles du K700, elles ont l'air plus simples, l'animation est agréable, mais elle est aussi plus simple.

Les changements dans l'interface du téléphone sont déjà perceptibles après la première mise sous tension du téléphone. Vous êtes accueilli pour la première fois par un assistant qui vous aide à paramétrer votre téléphone. Plusieurs économiseurs d'écran parlent des principales touches de contrôle, proposent de saisir la date, l'heure, copient les entrées dans la mémoire du téléphone à partir de la carte SIM. Au tout début, vous choisissez la langue du menu, ce qui est souvent problématique sur d'autres téléphones. Une fonction plutôt simple, mais pour la première fois on la retrouve dans le K500. Potentiellement, un tel assistant peut faciliter la vie d'un débutant, pour qui le K500 est le premier téléphone de Sony Ericsson. À l'avenir, vous pourrez le laisser pour chaque allumage de l'appareil ou l'éteindre, c'est à vous de décider si vous avez besoin de cette fonction ou non.

Ainsi, l'appareil est allumé et sur l'écran, vous voyez le design familier du T610, les étiquettes des touches programmables. Essayons de dévier le joystick dans l'une des directions et voyons ce qui se passe. Le téléphone signale qu'il n'y a pas de raccourci pour l'action effectuée et propose de l'attribuer. En cinq minutes, les fonctionnalités les plus utilisées sont réparties par manette de variance page4?listing_id=p9Of1HE6QHwFxe05">, vous vérifiez leur fonctionnement. Il est curieux que lors de l'installation des raccourcis, le menu soit présenté avec un arrière-plan sous la forme d'une icône de raccourci.

Le menu principal est représenté par quatre rangées de trois icônes chacune. Contrairement aux versions précédentes du téléphone, les icônes sont plus belles, elles sont mieux dessinées. Cela affecte la résolution de l'écran plus grand, le fait qu'il affiche mieux l'image. Dans le menu principal, les développeurs ont fourni une animation, lors du passage d'un élément de menu à un autre, un cercle apparaît qui met en évidence l'élément actuel et circule entre les éléments de menu. L'animation est extrêmement agréable et pas ennuyeuse même après une longue période d'utilisation du téléphone. La vitesse de déplacement dans le menu avec l'animation activée mérite des éloges particuliers, pas de ralentissements, tout est étonnamment rapide. L'utilisateur peut utiliser une navigation rapide à l'aide de séquences numériques, puis la transition vers l'élément souhaité prendra quelques secondes.

L'expérience de frappe reste la même, donc en appuyant sur la touche #, vous affichez une liste des langues disponibles et vous pouvez facilement basculer entre elles lors de la frappe.

Les modifications de l'interface utilisateur ne s'arrêtent pas là. Le fabricant, en plus des éléments de menu verticaux traditionnels, a prévu des onglets thématiques horizontaux. Autrement dit, maintenant dans la liste d'appels, qui est appelée en appuyant sur la touche d'envoi d'appel, vous pouvez voir non seulement les derniers numéros composés, mais immédiatement (pressions horizontales du joystick) passer aux signets avec les derniers appels manqués et reçus. Dans le menu du téléphone, une telle navigation est utilisée dans tous les endroits possibles, elle facilite grandement la communication avec le téléphone, l'ergonomie du menu de ce modèle est très élevée. Je note qu'il existe des panneaux horizontaux similaires dans le répertoire téléphonique, le menu des paramètres et un certain nombre d'autres menus.

Appareil photo. Le téléphone dispose d'un appareil photo VGA avec une fonction de zoom 4x. Pour cet appareil, il n'est pas souligné qu'il est similaire à un appareil photo numérique classique, plutôt tout est standard, vous pouvez prendre des photos comme vous le souhaitez. L'interface de la caméra a subi des modifications mineures.

Parmi les avantages, il convient de noter la présence de signets, ils vous permettent de basculer rapidement entre la photographie et la prise de vue vidéo. Le téléphone enregistre des vidéos au format 3GP et l'audio est également enregistré. Les vidéos sont très belles sur l'écran du téléphone, en raison de la qualité de l'affichage, elles surpassent les mêmes vidéos enregistrées sur le Nokia 6230. Le temps d'enregistrement vidéo n'est limité que par la quantité de mémoire libre (la deuxième option est pour le service MMS , jusqu'à 100 Ko).

Le téléphone prend en charge trois résolutions d'image, le maximum est VGA, il existe également plusieurs options de qualité, la compression d'image (fichiers JPEG standard). L'appareil a divers effets, la possibilité de régler le mode nuit. Curieusement, la présence d'une résolution dite Extended, il s'agit d'une conversion numérique d'une image VGA vers une résolution supérieure, la qualité de l'image n'est pas très bonne. Mais en termes de taille, une telle image est comparable aux images des appareils photo mégapixels (1280x960 pixels).

Les photos reçues peuvent être utilisées comme fond d'écran, elles peuvent être facilement envoyées à n'importe quel appareil utilisant l'infrarouge. À l'extrême, il reste à les envoyer par MMS ou par le client de messagerie intégré.

Gestionnaire de fichiers, taille de la mémoire. L'utilisateur a accès à environ 8 Mo d'espace libre, ici il peut stocker ses données, fichiers (photos, vidéos, applications). La mémoire restante est occupée par des applications pré-installées, vous pouvez les supprimer si vous le souhaitez. La quantité totale de mémoire dans le téléphone est de 12 Mo.

Le téléphone dispose d'un gestionnaire de fichiers simple, avec son aide, vous pouvez trier les fichiers dans différents dossiers, créer vos propres répertoires dans la mémoire du téléphone et y stocker des fichiers. Vous pouvez utiliser la mémoire interne pour transporter des fichiers sans aucune astuce, il suffit d'envoyer le fichier sur votre téléphone. Depuis le gestionnaire de fichiers, il était ensuite possible d'envoyer un tel fichier par infrarouge. Il s'avère que le téléphone peut être utilisé comme véhicule ou stockage pour des fichiers petits et/ou particulièrement importants.

La présence d'un gestionnaire de fichiers simplifie grandement la vie, avec son aide, vous pouvez organiser de grandes piles de photos, les préparer initialement pour le transfert vers un PC. L'appareil a toujours un problème avec le modèle T610/T630 - les photos occupent deux fois plus de mémoire que sur un PC. Apparemment, cela est dû aux particularités de l'organisation du système de fichiers. Il est curieux que les informations correctes sur la taille de l'image soient affichées dans les propriétés de l'image, mais si vous regardez la mémoire libre, elle diminue considérablement. S'il y a beaucoup de mémoire libre, ce problème n'est pas trop critique, vous ne devez pas y prêter attention.

Joueur. Le téléphone dispose d'un lecteur MP3 intégré, ainsi que des fichiers 3GP. Cette fonctionnalité est venue du Sony Ericsson Z1010, où cela a du sens si vous avez des cartes mémoire remplaçables. Ici, la mémoire est suffisante pour 5 à 10 minutes de son médiocre de fichiers mp3, cela n'a donc aucun sens de créer vos propres listes de lecture. En même temps, le lecteur est un bon outil pour écouter des fichiers mp3, le téléphone peut être utilisé comme moyen de transport d'une ou deux chansons avec une bonne qualité d'enregistrement. C'est sous cette forme que le téléphone est perçu adéquatement, il ne peut pas se substituer à un lecteur mp3, il n'en a pas. En guise d'appel, les petites compositions mp3 sont excellentes.

Parmi les paramètres, il y a la possibilité de définir des égaliseurs, et il existe des valeurs prédéfinies (Bass, Voice, Tremble, etc.), ainsi que la possibilité de créer vos propres paramètres. Selon les réglages choisis, le son change vraiment, ça se remarque.

Répertoire téléphonique. La fonctionnalité du répertoire téléphonique est similaire à celle du Sony Ericsson T610, mais l'interface du répertoire téléphonique a subi des changements majeurs. Ainsi, pour un nom dans la mémoire du téléphone, vous pouvez enregistrer plusieurs numéros, une adresse e-mail et d'autres informations de contact. Dans les paramètres, vous avez la possibilité de sélectionner les champs requis, ils seront affichés lors du remplissage. Il y a un tri par champs, notamment par nom et prénom, mais il n'y a qu'un seul champ de saisie. Un tel tri ne joue un rôle que lors du transfert de données depuis un PC, il est inutile pour les enregistrements depuis un téléphone. Pour les noms individuels, vous pouvez spécifier une sonnerie personnelle, attribuer votre propre image au nom. Lorsqu'un appel arrive, dans ce cas, sa propre mélodie jouera, l'image sélectionnée sera affichée.

Lors de la saisie des informations, vous vous déplacez entre les onglets, sur le premier vous saisissez les numéros de téléphone, leur répartition par type. À certains égards, l'organisation des entrées avec des signets ressemble à celle d'Outlook, ce qui est pratique. Vous pouvez désormais saisir des identificateurs vocaux pour des numéros individuels enregistrés pour un nom, il peut y en avoir jusqu'à 40. Si vous vous souvenez, les identificateurs vocaux pour un nom étaient auparavant pris en charge, mais des numéros supplémentaires (domicile, travail, etc.) étaient composés à l'aide une balise vocale supplémentaire.

Lors de l'affichage d'une entrée du répertoire téléphonique, vous pouvez faire défiler les numéros avec des mouvements horizontaux du joystick, et d'autres informations sont également affichées. Naturellement, le numéro par défaut est attribué par vous.

Traditionnellement, la société estime que la carte SIM et sa mémoire peuvent être utilisées par l'utilisateur dans des cas extrêmes, et non pour stocker des informations permanentes. Vous pouvez visualiser les données sur la carte à partir d'un menu séparé ; elles ne sont pas affichées dans la liste générale.

Messagerie. Toutes les possibilités de travailler avec des messages sont standard, il existe des modèles, avec la possibilité de créer les vôtres. Pour stocker les messages, la mémoire du téléphone et la carte SIM sont utilisées. La fonction de chat est prise en charge, en général, tout est identique à celui des autres téléphones de cette société. Séparément, je tiens à souligner les émoticônes qui sont apparues, elles sont fabriquées à un niveau qualitativement différent et mettent l'accent sur la composante jeunesse de l'appareil.

L'implémentation du MMS est au top, on peut littéralement créer des vidéos, par le nombre de paramètres d'une part et leur simplicité d'autre part, le téléphone se compare favorablement à de nombreux appareils.

Le client de messagerie prend en charge l'envoi et la réception de messages, tous les encodages possibles sont pris en charge, y compris tous ceux en russe.

Ce menu contient désormais également la section Messagerie instantanée, une sorte d'analogue d'ICQ mobile, la technologie prend de l'ampleur et au moment où le K500 apparaîtra, il sera déjà demandé par un certain nombre d'utilisateurs.

Listes d'appels. La liste d'appels générale contient jusqu'à 30 entrées avec date et heure. En face de chaque entrée se trouve une icône indiquant le type d'appel (manqué, reçu, numéro composé). De plus, des icônes supplémentaires sont affichées dans la liste générale indiquant s'il y a un numéro dans la mémoire de l'appareil ou de la carte SIM. La liste des appels manqués peut également être consultée séparément, elle peut contenir jusqu'à 10 entrées. Les données sur le prix ou l'heure du dernier appel, tous les appels sont également affichés ici. Se déplacer entre les listes individuelles est possible à l'aide de signets, ils permettent de gagner beaucoup de temps.

Divertissement. Dans ce menu, vous pouvez accéder à l'album avec des photos, la liste des fichiers musicaux. La fonction MusicDJ est intéressante, même si elle est très niche et peu susceptible d'être demandée par un large éventail de consommateurs. Dans cet éditeur, vous avez la possibilité de créer vos propres mélodies, d'éditer jusqu'à 4 pistes.

Pour les créatifs, l'appareil fournit un éditeur graphique, il peut dessiner les dessins les plus simples. Parfois, avec son aide, le temps passe inaperçu, mais le plus souvent, cette fonction est tout simplement inutile. D'autre part, je recommande cet éditeur à tous ceux qui souhaitent transformer les photos résultantes, leur appliquer des effets.

Organisateur. Le menu de l'organisateur cache de nombreuses fonctions à la fois, considérons d'abord le calendrier. Il existe trois types de vue d'événement, hebdomadaire, mensuelle ou quotidienne. Dans ce dernier cas, vous voyez une liste de toutes les tâches et mémos, dans les deux autres, une heure avec des événements ou une journée est mise en surbrillance. Il y a une transition rapide vers l'année, le mois et le jour sélectionnés, tout est assez traditionnel, ainsi que la saisie du calendrier. Ainsi, vous avez la possibilité de sélectionner le type d'événement parmi 6 icônes, d'indiquer le lieu où il aura lieu, sa durée, de définir un rappel (à l'avance, ou à une heure précise). Je n'ai pas trouvé de moyen d'exposer des événements répétés, dans mes échantillons, une telle fonction manquait en tant que classe. Dans le menu d'édition des événements individuels, une heure et un jour différents peuvent être définis, mais rien de plus. Les rappels fonctionnent également lorsque l'appareil est éteint, si vous le spécifiez dans les paramètres. Une caractéristique agréable de l'appareil est que, dans les mêmes paramètres, vous pouvez noter la commutation automatique du profil lorsqu'un événement se produit et son retour à l'état précédent à la fin de celui-ci. Dans une certaine mesure, il s'agit d'un analogue du profil horaire des téléphones Nokia.

La liste des cas dans l'appareil est ascétique, il n'y a que deux options pour les événements, en particulier, un appel et un rappel. Par contre, c'est vraiment suffisant, la simplicité a ses bons côtés.

Le téléphone dispose d'une recherche complète organisée pour le calendrier, vous spécifiez une chaîne de recherche (un mot ou une partie de celui-ci) et tous les événements correspondant à cette condition de recherche sont affichés devant vous. La fonction fonctionne rapidement même avec plus de 100 enregistrements, il est possible de passer rapidement à l'événement à partir de la liste résultante.

L'appareil prend en charge l'envoi normal du programme à d'autres appareils (port infrarouge). Sélectionnez l'intervalle souhaité sous la forme d'un jour, d'une semaine ou d'un mois et envoyez toutes les entrées. Je ferai une réserve sur le fait que l'appareil récepteur doit avoir une certaine forme de fonction PIM afin de lire ces données et de les afficher. Il est possible d'essayer d'envoyer vos horaires au téléviseur via IR, mais celui-ci ne pourra pas les afficher. De la même manière, vous pouvez recevoir des données, par exemple, à partir d'un PC à la maison ou au bureau, sans avoir besoin d'un logiciel de synchronisation spécial.

Remarques. Le téléphone permet d'enregistrer de courtes notes de texte, le premier mot de la note est affiché dans la liste générale. Ce n'est pas toujours pratique, vous devez donc commencer le texte par le mot du marqueur afin de vous souvenir ensuite de quoi il s'agit réellement.

Réveils. L'appareil dispose d'une alarme unique, ainsi que d'une alarme répétitive, qui peuvent être réglées certains jours de la semaine. Les réveils fonctionnent même lorsque le téléphone est éteint.

Compte à rebours, tout est assez standard ici, cependant, on peut en dire autant d'un chronomètre avec des valeurs intermédiaires. L'appareil a un mémo de codes, qui est tellement apprécié par beaucoup, le travail avec la calculatrice s'est amélioré, il est devenu pratique.

Connectivité. À partir de ce menu, vous pouvez configurer toutes les fonctionnalités de communication de l'appareil, de WAP, GPRS, et se terminant par la synchronisation. Je ne m'attarderai pas sur les applications standards, elles sont assez évidentes, tout fonctionne. Je souligne particulièrement que la synchronisation avec les appareils se déroule sans problème, tous les profils sont pris en charge.

Depuis le même menu, les paramètres de synchronisation distante et locale sont disponibles, tout est également standard.

WAP. Le navigateur se voit attribuer un élément de menu séparé, il s'agit de la version 2 et prend en charge les connexions sécurisées, ce qui est important pour les transactions électroniques. À l'aide du navigateur, vous pouvez télécharger de nouveaux fonds d'écran, thèmes, sonneries sur votre téléphone, tout cela est disponible sur le site d'origine.

Paramètres. En fait, ce menu contient tous les paramètres liés au fonctionnement de l'appareil, en partie avec l'apparence des écrans. Il n'y a rien de spécial à dire, tout est traditionnel. Je soulignerai surtout la présence de thèmes mis à jour, ils diversifient grandement l'apparence de l'appareil.

Java. Le téléphone prend en charge Java (MIDP 2.0), ainsi que l'exécution d'un moteur 3D, qui vous permet d'exécuter des jeux véritablement en trois dimensions sur l'appareil. Bref, je constate que les jeux sont devenus intéressants, ils démarrent relativement vite. Une caractéristique de l'appareil est la possibilité de sélectionner la résolution d'écran pour les jeux, ce qui élargit considérablement la liste des jeux disponibles.

< /p>

Impressions

Le téléphone n'a aucun problème avec la qualité de la communication, il fonctionne parfaitement (un analogue complet du K700). Subjectivement, le volume de l'appel a légèrement augmenté (polyphonie 40 tons), peut-être que la raison réside dans les trous des haut-parleurs à l'arrière. Une fonctionnalité intéressante est la possibilité d'utiliser des fichiers mp3 comme sonneries. Dans l'ensemble, en comparant la polyphonie avec des téléphones de fabricants coréens qui ont également une sonnerie à 40 tons, j'arrive à la conclusion que l'appel ici est tout à fait digne, tant en termes de force sonore que de mélodie. En comparaison avec les téléphones de Nokia, Siemens, Motorola, l'appareil gagne en termes de qualité d'appel.

Les appels mains libres sont également un plus pour un téléphone de cette classe, c'est déjà une fonctionnalité standard. Il convient de noter un avantage tel qu'un grand nombre de paramètres de caméra, une bonne qualité vidéo. L'écran installé dans le téléphone est l'un des meilleurs du marché.

Différences par rapport à l'ancien modèle dans une plus petite quantité de mémoire (12 contre 40 Mo), pas de prise de vue panoramique, flash. Dans le modèle junior, il n'y a pas non plus de support Bluetooth ou radio, mais il y a un port infrarouge entièrement fonctionnel. Les thèmes préinstallés diversifient grandement les capacités de l'appareil, ce qui est un plus indéniable.

Le modèle F500i apparaîtra sur le marché fin juillet dans le réseau Vodafone, son coût sera d'environ 230 euros. Le concurrent direct de cet appareil n'est qu'un modèle tel que Siemens CX65. Le modèle K500 apparaîtra en septembre, le prix sur le marché sera d'environ 185-190 euros, ce qui rendra l'appareil intéressant dans sa catégorie. Il n'y a pas un grand nombre de modèles alternatifs pour le moment, il n'y en a pas beaucoup dans cette classe. Au cours du troisième trimestre, nous assisterons à une réduction de prix active pour le F500/K500, ce qui placera le modèle dans la liste des plus populaires (de sa catégorie) d'ici la fin de l'année. Aussi étrange que cela puisse paraître, le Sony Ericsson T610/T630 devient le principal concurrent du Sony Ericsson K500, comparable en prix à cet appareil. Tout cela nous permet de parler d'une baisse rapide des prix pour le K500.

Test du téléphone GSM Sony Ericsson K500/F500

Sony Ericsson a suivi les sentiers battus et a introduit deux nouveaux modèles dans le segment intermédiaire, ne différant l'un de l'autre que par la conception, la conception des menus et la disponibilité sur le marché. Le modèle avec l'indice F est destiné à la vente dans le réseau Vodafone, il sera exclusivement vendu par cet opérateur, il n'y a pas de différences techniques avec le K500. Traditionnellement, le menu de la version standard du téléphone semble plus intéressant, ainsi qu'un ensemble d'images préinstallées. La même chose peut être dite à propos des solutions de couleur du modèle, la couleur rouge est trop vive.

Plus loin, nous parlerons du modèle K500i, il nous a semblé plus intéressant. Le design du téléphone reprend celui du K700, mais dans une version simplifiée. Ce qui est typique, c'est qu'un modèle de la classe moyenne se déguise en un appareil plus ancien, et il y a une continuité dans la conception. Vous voyez le même écran, en dessous se trouve un clavier avec un rétroéclairage orange. Le joystick de navigation est confortable, de taille moyenne.

Les dimensions du téléphone sont typiques de sa catégorie (102x45x21 mm), on peut en dire autant du poids du téléphone (87 grammes). L'appareil tient bien dans la main. Les derniers modèles de Sony Ericsson se caractérisent généralement par une bonne ergonomie, ce modèle ne fait pas exception.

Revenons à l'écran. Les caractéristiques indiquent que la résolution de la matrice est inférieure à celle du K700. Il est fabriqué à l'aide de la technologie TFT, affiche jusqu'à 65 000 couleurs. L'écran a une résolution de 128x160 pixels (31x39 mm), ce qui lui permet d'afficher jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, en-têtes. L'écran a une résolution inférieure à celle du K700, mais il est presque invisible.

La qualité de l'écran ne fait aucun doute, l'image qui s'y trouve semble vivante et claire. La comparaison de l'écran avec ceux du Sony Ericsson Z600, T630 montre sa supériorité dans ce modèle. Par ce paramètre, le téléphone surpasse non seulement tous les modèles de Sony Ericsson, mais est bien meilleur que n'importe quel écran de téléphones de Nokia, Siemens (ST55/ST60 sont comparables en qualité d'image, mais c'est ODM). L'écran est quelque peu inférieur aux écrans des nouvelles livraisons des téléphones de la série v de Motorola (v300, v500, v600, v80, v400), il n'est pas si vivant et lumineux. D'un autre côté, l'écran est l'un des meilleurs du marché, dans sa catégorie de prix, il n'a pratiquement aucun concurrent (Siemens CX65 est plus faible), surtout dans le facteur de forme d'un téléphone ordinaire.

L'écran s'estompe légèrement au soleil, c'est une autre de ses caractéristiques positives, l'image reste visible même sous le soleil éclatant du printemps.

Sur la surface latérale gauche se trouve une touche de volume jumelée (en caoutchouc et non en plastique), juste au-dessus de la touche d'accès à la caméra. Sur la surface latérale droite, vous pouvez voir un bouton dédié pour lancer le navigateur wap. Passons à l'extrémité supérieure de l'appareil, il y a un bouton pour allumer/éteindre le téléphone, une fenêtre de port infrarouge est cachée derrière le plastique lisse. En bas se trouve un connecteur d'interface, il est entièrement compatible avec les modèles précédents.

Contrairement au K700, il n'y a pas de bouchon en caoutchouc pour le connecteur d'interface, il a été abandonné ici.

Une caméra VGA est située à l'arrière du téléphone et un miroir lui est adjacent. Contrairement à l'ancien modèle, le K500 n'a pas de "flash" intégré, mais vous pouvez acheter l'accessoire approprié (à mon avis, c'est un gaspillage supplémentaire et inutile). Le trou semi-circulaire, qui était utilisé dans le K700 pour la fonction mains libres, est utilisé ici pour l'obturateur de l'appareil photo. Il y a des trous de haut-parleur à côté de la caméra pour les appels mains libres, ils étaient absents du K700.

La paroi arrière recouvre le compartiment à piles, ici elle ne glisse pas hors des rails, mais s'ouvre sur elle-même (fixée par deux serrures). Ce modèle utilise une batterie au lithium polymère BST-30, la batterie a une capacité de 670 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 7 heures d'autonomie en conversation et jusqu'à 300 heures en veille.

L'autonomie moyenne en veille du téléphone est d'environ 3 jours avec l'utilisation active de fonctions supplémentaires (jeux, organiseur d'environ 40 minutes), jusqu'à 30 minutes d'appels au total.

Étant donné que le téléphone est une version simplifiée du K700, de nombreux points seront copiés de l'examen correspondant. Je voudrais seulement noter que les icônes de cet appareil sont différentes de celles du K700, elles ont l'air plus simples, l'animation est agréable, mais elle est aussi plus simple.

Les changements dans l'interface du téléphone sont déjà perceptibles après la première mise sous tension du téléphone. Vous êtes accueilli pour la première fois par un assistant qui vous aide à paramétrer votre téléphone. Plusieurs économiseurs d'écran parlent des principales touches de contrôle, proposent de saisir la date, l'heure, copient les entrées dans la mémoire du téléphone à partir de la carte SIM. Au tout début, vous choisissez la langue du menu, ce qui est souvent problématique sur d'autres téléphones. Une fonction plutôt simple, mais pour la première fois on la retrouve dans le K500. Potentiellement, un tel assistant peut faciliter la vie d'un débutant, pour qui le K500 est le premier téléphone de Sony Ericsson. À l'avenir, vous pourrez le laisser pour chaque allumage de l'appareil ou l'éteindre, c'est à vous de décider si vous avez besoin de cette fonction ou non.

Ainsi, l'appareil est allumé et sur l'écran, vous voyez le design familier du T610, les étiquettes des touches programmables. Essayons de dévier le joystick dans l'une des directions et voyons ce qui se passe. Le téléphone signale qu'il n'y a pas de raccourci pour l'action effectuée et propose de l'attribuer. En cinq minutes, les fonctionnalités les plus utilisées sont réparties par manette de variance page4?listing_id=p9Of1HE6QHwFxe05">, vous vérifiez leur fonctionnement. Il est curieux que lors de l'installation des raccourcis, le menu soit présenté avec un arrière-plan sous la forme d'une icône de raccourci.

Le menu principal est représenté par quatre rangées de trois icônes chacune. Contrairement aux versions précédentes du téléphone, les icônes sont plus belles, elles sont mieux dessinées. Cela affecte la résolution de l'écran plus grand, le fait qu'il affiche mieux l'image. Dans le menu principal, les développeurs ont fourni une animation, lors du passage d'un élément de menu à un autre, un cercle apparaît qui met en évidence l'élément actuel et circule entre les éléments de menu. L'animation est extrêmement agréable et pas ennuyeuse même après une longue période d'utilisation du téléphone. La vitesse de déplacement dans le menu avec l'animation activée mérite des éloges particuliers, pas de ralentissements, tout est étonnamment rapide. L'utilisateur peut utiliser une navigation rapide à l'aide de séquences numériques, puis la transition vers l'élément souhaité prendra quelques secondes.

L'expérience de frappe reste la même, donc en appuyant sur la touche #, vous affichez une liste des langues disponibles et vous pouvez facilement basculer entre elles lors de la frappe.

Les modifications de l'interface utilisateur ne s'arrêtent pas là. Le fabricant, en plus des éléments de menu verticaux traditionnels, a prévu des onglets thématiques horizontaux. Autrement dit, maintenant dans la liste d'appels, qui est appelée en appuyant sur la touche d'envoi d'appel, vous pouvez voir non seulement les derniers numéros composés, mais immédiatement (pressions horizontales du joystick) passer aux signets avec les derniers appels manqués et reçus. Dans le menu du téléphone, une telle navigation est utilisée dans tous les endroits possibles, elle facilite grandement la communication avec le téléphone, l'ergonomie du menu de ce modèle est très élevée. Je note qu'il existe des panneaux horizontaux similaires dans le répertoire téléphonique, le menu des paramètres et un certain nombre d'autres menus.

Appareil photo. Le téléphone dispose d'un appareil photo VGA avec une fonction de zoom 4x. Pour cet appareil, il n'est pas souligné qu'il est similaire à un appareil photo numérique classique, plutôt tout est standard, vous pouvez prendre des photos comme vous le souhaitez. L'interface de la caméra a subi des modifications mineures.

Parmi les avantages, il convient de noter la présence de signets, ils vous permettent de basculer rapidement entre la photographie et la prise de vue vidéo. Le téléphone enregistre des vidéos au format 3GP et l'audio est également enregistré. Les vidéos sont très belles sur l'écran du téléphone, en raison de la qualité de l'affichage, elles surpassent les mêmes vidéos enregistrées sur le Nokia 6230. Le temps d'enregistrement vidéo n'est limité que par la quantité de mémoire libre (la deuxième option est pour le service MMS , jusqu'à 100 Ko).

Le téléphone prend en charge trois résolutions d'image, le maximum est VGA, il existe également plusieurs options de qualité, la compression d'image (fichiers JPEG standard). L'appareil a divers effets, la possibilité de régler le mode nuit. Curieusement, la présence d'une résolution dite Extended, il s'agit d'une conversion numérique d'une image VGA vers une résolution supérieure, la qualité de l'image n'est pas très bonne. Mais en termes de taille, une telle image est comparable aux images des appareils photo mégapixels (1280x960 pixels).

Les photos reçues peuvent être utilisées comme fond d'écran, elles peuvent être facilement envoyées à n'importe quel appareil utilisant l'infrarouge. À l'extrême, il reste à les envoyer par MMS ou par le client de messagerie intégré.

Gestionnaire de fichiers, taille de la mémoire. L'utilisateur a accès à environ 8 Mo d'espace libre, ici il peut stocker ses données, fichiers (photos, vidéos, applications). La mémoire restante est occupée par des applications pré-installées, vous pouvez les supprimer si vous le souhaitez. La quantité totale de mémoire dans le téléphone est de 12 Mo.

Le téléphone dispose d'un gestionnaire de fichiers simple, avec son aide, vous pouvez trier les fichiers dans différents dossiers, créer vos propres répertoires dans la mémoire du téléphone et y stocker des fichiers. Vous pouvez utiliser la mémoire interne pour transporter des fichiers sans aucune astuce, il suffit d'envoyer le fichier sur votre téléphone. Depuis le gestionnaire de fichiers, il était ensuite possible d'envoyer un tel fichier par infrarouge. Il s'avère que le téléphone peut être utilisé comme véhicule ou stockage pour des fichiers petits et/ou particulièrement importants.

La présence d'un gestionnaire de fichiers simplifie grandement la vie, avec son aide, vous pouvez organiser de grandes piles de photos, les préparer initialement pour le transfert vers un PC. L'appareil a toujours un problème avec le modèle T610/T630 - les photos occupent deux fois plus de mémoire que sur un PC. Apparemment, cela est dû aux particularités de l'organisation du système de fichiers. Il est curieux que les informations correctes sur la taille de l'image soient affichées dans les propriétés de l'image, mais si vous regardez la mémoire libre, elle diminue considérablement. S'il y a beaucoup de mémoire libre, ce problème n'est pas trop critique, vous ne devez pas y prêter attention.

Joueur. Le téléphone dispose d'un lecteur mp3 intégré, ainsi que des fichiers 3GP. Cette fonctionnalité est venue du Sony Ericsson Z1010, où il est logique s'il existe des cartes mémoire remplaçables. Ici, la mémoire est suffisante pour 5 à 10 minutes de son médiocre de fichiers mp3, cela n'a donc aucun sens de créer vos propres listes de lecture. En même temps, le lecteur est un bon outil pour écouter des fichiers mp3, le téléphone peut être utilisé comme moyen de transport d'une ou deux chansons avec une bonne qualité d'enregistrement. C'est sous cette forme que le téléphone est perçu adéquatement, il ne peut pas se substituer à un lecteur mp3, il n'en a pas. En guise d'appel, les petites compositions mp3 sont excellentes.

Parmi les paramètres, il y a la possibilité de définir des égaliseurs, et il existe des valeurs prédéfinies (Bass, Voice, Tremble, etc.), ainsi que la possibilité de créer vos propres paramètres. Selon les réglages choisis, le son change vraiment, ça se remarque.

Répertoire téléphonique. La fonctionnalité du répertoire téléphonique est similaire à celle du Sony Ericsson T610, mais l'interface du répertoire téléphonique a subi des changements majeurs. Ainsi, pour un nom dans la mémoire du téléphone, vous pouvez enregistrer plusieurs numéros, une adresse e-mail et d'autres informations de contact. Dans les paramètres, vous avez la possibilité de sélectionner les champs requis, ils seront affichés lors du remplissage. Il y a un tri par champs, notamment par nom et prénom, mais il n'y a qu'un seul champ de saisie. Un tel tri ne joue un rôle que lors du transfert de données depuis un PC, il est inutile pour les enregistrements depuis un téléphone. Pour les noms individuels, vous pouvez spécifier une sonnerie personnelle, attribuer votre propre image au nom. Lorsqu'un appel arrive, dans ce cas, sa propre mélodie jouera, l'image sélectionnée sera affichée.

Lors de la saisie des informations, vous vous déplacez entre les onglets, sur le premier vous saisissez les numéros de téléphone, leur répartition par type. À certains égards, l'organisation des entrées avec des signets ressemble à celle d'Outlook, ce qui est pratique. Vous pouvez désormais saisir des identificateurs vocaux pour des numéros individuels enregistrés pour un nom, il peut y en avoir jusqu'à 40. Si vous vous souvenez, les identificateurs vocaux pour un nom étaient auparavant pris en charge, mais des numéros supplémentaires (domicile, travail, etc.) étaient composés à l'aide une balise vocale supplémentaire.

Lors de l'affichage d'une entrée du répertoire téléphonique, vous pouvez faire défiler les numéros avec des mouvements horizontaux du joystick, et d'autres informations sont également affichées. Naturellement, le numéro par défaut est attribué par vous.

Traditionnellement, la société estime que la carte SIM et sa mémoire peuvent être utilisées par l'utilisateur dans des cas extrêmes, et non pour stocker des informations permanentes. Vous pouvez visualiser les données sur la carte à partir d'un menu séparé ; elles ne sont pas affichées dans la liste générale.

Messagerie. Toutes les possibilités de travailler avec des messages sont standard, il existe des modèles, avec la possibilité de créer les vôtres. Pour stocker les messages, la mémoire du téléphone et la carte SIM sont utilisées. La fonction de chat est prise en charge, en général, tout est identique à celui des autres téléphones de cette société. Séparément, je tiens à souligner les émoticônes qui sont apparues, elles sont fabriquées à un niveau qualitativement différent et mettent l'accent sur la composante jeunesse de l'appareil.

L'implémentation du MMS est au top, on peut littéralement créer des vidéos, par le nombre de paramètres d'une part et leur simplicité d'autre part, le téléphone se compare favorablement à de nombreux appareils.

Le client de messagerie prend en charge l'envoi et la réception de messages, tous les encodages possibles sont pris en charge, y compris tous ceux en russe.

Ce menu contient désormais également la section Messagerie instantanée, une sorte d'analogue d'ICQ mobile, la technologie prend de l'ampleur et au moment où le K500 apparaîtra, il sera déjà demandé par un certain nombre d'utilisateurs.

Listes d'appels. La liste d'appels générale contient jusqu'à 30 entrées avec date et heure. En face de chaque entrée se trouve une icône indiquant le type d'appel (manqué, reçu, numéro composé). De plus, des icônes supplémentaires sont affichées dans la liste générale indiquant s'il y a un numéro dans la mémoire de l'appareil ou de la carte SIM. La liste des appels manqués peut également être consultée séparément, elle peut contenir jusqu'à 10 entrées. Les données sur le prix ou l'heure du dernier appel, tous les appels sont également affichés ici. Se déplacer entre les listes individuelles est possible à l'aide de signets, ils permettent de gagner beaucoup de temps.

Divertissement. Dans ce menu, vous pouvez accéder à l'album avec des photos, la liste des fichiers musicaux. La fonction MusicDJ est intéressante, même si elle est très niche et peu susceptible d'être demandée par un large éventail de consommateurs. Dans cet éditeur, vous avez la possibilité de créer vos propres mélodies, d'éditer jusqu'à 4 pistes.

Pour les créatifs, l'appareil fournit un éditeur graphique, il peut dessiner les dessins les plus simples. Parfois, avec son aide, le temps passe inaperçu, mais le plus souvent, cette fonction est tout simplement inutile. D'autre part, je recommande cet éditeur à tous ceux qui souhaitent transformer les photos résultantes, leur appliquer des effets.

Organisateur. Le menu de l'organisateur cache de nombreuses fonctions à la fois, considérons d'abord le calendrier. Il existe trois types de vue d'événement, hebdomadaire, mensuelle ou quotidienne. Dans ce dernier cas, vous voyez une liste de toutes les tâches et mémos, dans les deux autres, une heure avec des événements ou une journée est mise en surbrillance. Il y a une transition rapide vers l'année, le mois et le jour sélectionnés, tout est assez traditionnel, ainsi que la saisie du calendrier. Ainsi, vous avez la possibilité de sélectionner le type d'événement parmi 6 icônes, d'indiquer le lieu où il aura lieu, sa durée, de définir un rappel (à l'avance, ou à une heure précise). Je n'ai pas trouvé de moyen d'exposer des événements répétés, dans mes échantillons, une telle fonction manquait en tant que classe. Dans le menu d'édition des événements individuels, une heure et un jour différents peuvent être définis, mais rien de plus. Les rappels fonctionnent même lorsque l'appareil est éteint, si cela est spécifié par vous dans les paramètres. Une caractéristique agréable de l'appareil est que, dans les mêmes paramètres, vous pouvez noter la commutation automatique du profil lorsqu'un événement se produit et son retour à l'état précédent à la fin de celui-ci. Dans une certaine mesure, il s'agit d'un analogue du profil horaire des téléphones Nokia.

La liste des cas dans l'appareil est ascétique, il n'y a que deux options pour les événements, en particulier, un appel et un rappel. Par contre, c'est vraiment suffisant, la simplicité a ses bons côtés.

Le téléphone dispose d'une recherche complète organisée pour le calendrier, vous spécifiez une chaîne de recherche (un mot ou une partie de celui-ci) et tous les événements correspondant à cette condition de recherche sont affichés devant vous. La fonction fonctionne rapidement même avec plus de 100 enregistrements, il est possible de passer rapidement à l'événement à partir de la liste résultante.

L'appareil prend en charge l'envoi normal du programme à d'autres appareils (port infrarouge). Sélectionnez l'intervalle souhaité sous la forme d'un jour, d'une semaine ou d'un mois et envoyez toutes les entrées. Je ferai une réserve sur le fait que l'appareil récepteur doit avoir une certaine forme de fonction PIM afin de lire ces données et de les afficher. Il est possible d'essayer d'envoyer vos horaires au téléviseur via IR, mais celui-ci ne pourra pas les afficher. De la même manière, vous pouvez recevoir des données, par exemple, à partir d'un PC à la maison ou au bureau, sans avoir besoin d'un logiciel de synchronisation spécial.

Remarques. Le téléphone permet d'enregistrer de courtes notes de texte, le premier mot de la note est affiché dans la liste générale. Ce n'est pas toujours pratique, vous devez donc commencer le texte par le mot du marqueur afin de vous souvenir ensuite de quoi il s'agit réellement.

Réveils. L'appareil dispose d'une alarme unique, ainsi que d'une alarme répétitive, qui peuvent être réglées certains jours de la semaine. Les réveils fonctionnent même lorsque le téléphone est éteint.

Compte à rebours, tout est assez standard ici, cependant, on peut en dire autant d'un chronomètre avec des valeurs intermédiaires. L'appareil a un mémo de codes, qui est tellement apprécié par beaucoup, le travail avec la calculatrice s'est amélioré, il est devenu pratique.

Connectivité. À partir de ce menu, vous pouvez configurer toutes les fonctionnalités de communication de l'appareil, de WAP, GPRS, et se terminant par la synchronisation. Je ne m'attarderai pas sur les applications standards, elles sont assez évidentes, tout fonctionne. Je souligne particulièrement que la synchronisation avec les appareils se déroule sans problème, tous les profils sont pris en charge.

Depuis le même menu, les paramètres de synchronisation distante et locale sont disponibles, tout est également standard.

WAP. Le navigateur se voit attribuer un élément de menu séparé, il s'agit de la version 2 et prend en charge les connexions sécurisées, ce qui est important pour les transactions électroniques. À l'aide du navigateur, vous pouvez télécharger de nouveaux fonds d'écran, thèmes, sonneries sur votre téléphone, tout cela est disponible sur le site d'origine.

Paramètres. En fait, ce menu contient tous les paramètres liés au fonctionnement de l'appareil, en partie avec l'apparence des écrans. Il n'y a rien de spécial à dire, tout est traditionnel. Je soulignerai surtout la présence de thèmes mis à jour, ils diversifient grandement l'apparence de l'appareil.

Java. Le téléphone prend en charge Java (MIDP 2.0), ainsi que l'exécution d'un moteur 3D, qui vous permet d'exécuter des jeux véritablement en trois dimensions sur l'appareil. Bref, je constate que les jeux sont devenus intéressants, ils démarrent relativement vite. Une caractéristique de l'appareil est la possibilité de sélectionner la résolution d'écran pour les jeux, ce qui élargit considérablement la liste des jeux disponibles.

< /p>

Impressions

Le téléphone n'a aucun problème avec la qualité de la communication, il fonctionne parfaitement (un analogue complet du K700). Subjectivement, le volume de l'appel a légèrement augmenté (polyphonie 40 tons), peut-être que la raison réside dans les trous des haut-parleurs à l'arrière. Une fonctionnalité intéressante est la possibilité d'utiliser des fichiers mp3 comme sonneries. Dans l'ensemble, en comparant la polyphonie avec des téléphones de fabricants coréens qui ont également une sonnerie à 40 tons, j'arrive à la conclusion que l'appel ici est tout à fait digne, tant en termes de force sonore que de mélodie. En comparaison avec les téléphones de Nokia, Siemens, Motorola, l'appareil gagne en termes de qualité d'appel.

Les appels mains libres sont également un plus pour un téléphone de cette classe, c'est déjà une fonctionnalité standard. Il convient de noter un avantage tel qu'un grand nombre de paramètres de caméra, une bonne qualité vidéo. L'écran installé dans le téléphone est l'un des meilleurs du marché.

Différences par rapport à l'ancien modèle dans une plus petite quantité de mémoire (12 contre 40 Mo), pas de prise de vue panoramique, flash. Dans le modèle junior, il n'y a pas non plus de support Bluetooth ou radio, mais il y a un port infrarouge entièrement fonctionnel. Les thèmes préinstallés diversifient grandement les capacités de l'appareil, ce qui est un plus indéniable.

Le modèle F500i apparaîtra sur le marché fin juillet dans le réseau Vodafone, son coût sera d'environ 230 euros. Le concurrent direct de cet appareil n'est qu'un modèle tel que Siemens CX65. Le modèle K500 apparaîtra en septembre, le prix sur le marché sera d'environ 185-190 euros, ce qui rendra l'appareil intéressant dans sa catégorie. Il n'y a pas un grand nombre de modèles alternatifs pour le moment, il n'y en a pas beaucoup dans cette classe. Au cours du troisième trimestre, nous assisterons à une réduction de prix active pour le F500/K500, ce qui placera le modèle dans la liste des plus populaires (de sa catégorie) d'ici la fin de l'année. Aussi étrange que cela puisse paraître, le Sony Ericsson T610/T630 devient le principal concurrent du Sony Ericsson K500, comparable en prix à cet appareil. Tout cela nous permet de parler d'une baisse rapide des prix pour le K500.

Test du téléphone GSM Sony Ericsson K500/F500

Sony Ericsson a suivi les sentiers battus et a introduit deux nouveaux modèles dans le segment intermédiaire, ne différant l'un de l'autre que par la conception, la conception des menus et la disponibilité sur le marché. Le modèle avec l'indice F est destiné à la vente dans le réseau Vodafone, il sera exclusivement vendu par cet opérateur, il n'y a pas de différences techniques avec le K500. Traditionnellement, le menu de la version standard du téléphone semble plus intéressant, ainsi qu'un ensemble d'images préinstallées. La même chose peut être dite à propos des solutions de couleur du modèle, la couleur rouge est trop brillante.

Plus loin, nous parlerons du modèle K500i, qui nous a semblé plus intéressant. Le design du téléphone reprend celui du K700, mais dans une version simplifiée. Ce qui est typique, c'est qu'un modèle de la classe moyenne se déguise en un appareil plus ancien, et il y a une continuité dans la conception. Vous voyez le même écran, en dessous se trouve un clavier avec un rétroéclairage orange. Le joystick de navigation est confortable, de taille moyenne.

Les dimensions du téléphone sont typiques de sa catégorie (102x45x21 mm), on peut en dire autant du poids du téléphone (87 grammes). L'appareil tient bien dans la main. Les derniers modèles de Sony Ericsson se caractérisent généralement par une bonne ergonomie, ce modèle ne fait pas exception.

Revenons à l'écran. Les caractéristiques indiquent que la résolution de la matrice est inférieure à celle du K700. Il est fabriqué à l'aide de la technologie TFT, affiche jusqu'à 65 000 couleurs. L'écran a une résolution de 128x160 pixels (31x39 mm), ce qui lui permet d'afficher jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, en-têtes. L'écran a une résolution inférieure à celle du K700, mais il est presque invisible.

La qualité de l'écran ne fait aucun doute, l'image qui s'y trouve semble vivante et claire. La comparaison de l'écran avec ceux du Sony Ericsson Z600, T630 montre sa supériorité dans ce modèle. Par ce paramètre, le téléphone surpasse non seulement tous les modèles de Sony Ericsson, mais est bien meilleur que n'importe quel écran de téléphones de Nokia, Siemens (ST55/ST60 sont comparables en qualité d'image, mais c'est ODM). L'écran est quelque peu inférieur aux écrans des nouvelles livraisons des téléphones de la série v de Motorola (v300, v500, v600, v80, v400), il n'est pas si vivant et lumineux. D'un autre côté, l'écran est l'un des meilleurs du marché, dans sa catégorie de prix, il n'a pratiquement aucun concurrent (Siemens CX65 est plus faible), surtout dans le facteur de forme d'un téléphone ordinaire.

L'écran s'estompe légèrement au soleil, c'est une autre de ses caractéristiques positives, l'image reste visible même sous le soleil éclatant du printemps.

Sur la surface latérale gauche se trouve une touche de volume jumelée (en caoutchouc et non en plastique), juste au-dessus de la touche d'accès à la caméra. Sur la surface latérale droite, vous pouvez voir un bouton dédié pour lancer le navigateur wap. Passons à l'extrémité supérieure de l'appareil, il y a un bouton pour allumer/éteindre le téléphone, une fenêtre de port infrarouge est cachée derrière le plastique lisse. En bas se trouve un connecteur d'interface, il est entièrement compatible avec les modèles précédents.

Contrairement au K700, il n'y a pas de bouchon en caoutchouc pour le connecteur d'interface, il a été abandonné ici.

Une caméra VGA est située à l'arrière du téléphone et un miroir lui est adjacent. Contrairement à l'ancien modèle, le K500 n'a pas de "flash" intégré, mais vous pouvez acheter l'accessoire approprié (à mon avis, c'est un gaspillage supplémentaire et inutile). Le trou semi-circulaire, qui était utilisé dans le K700 pour la fonction mains libres, est utilisé ici pour l'obturateur de l'appareil photo. Il y a des trous de haut-parleur à côté de la caméra pour les appels mains libres, ils étaient absents du K700.

La paroi arrière recouvre le compartiment à piles, ici elle ne glisse pas hors des rails, mais s'ouvre sur elle-même (fixée par deux serrures). Ce modèle utilise une batterie au lithium polymère BST-30, la batterie a une capacité de 670 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 7 heures d'autonomie en conversation et jusqu'à 300 heures en veille.

L'autonomie moyenne en veille du téléphone est d'environ 3 jours avec l'utilisation active de fonctions supplémentaires (jeux, organiseur d'environ 40 minutes), jusqu'à 30 minutes d'appels au total.

Étant donné que le téléphone est une version simplifiée du K700, de nombreux points seront copiés de l'examen correspondant. Je voudrais seulement noter que les icônes de cet appareil sont différentes de celles du K700, elles ont l'air plus simples, l'animation est agréable, mais elle est aussi plus simple.

Les changements dans l'interface du téléphone sont déjà perceptibles après la première mise sous tension du téléphone. Vous êtes accueilli pour la première fois par un assistant qui vous aide à paramétrer votre téléphone. Plusieurs économiseurs d'écran parlent des principales touches de contrôle, proposent de saisir la date, l'heure, copient les entrées dans la mémoire du téléphone à partir de la carte SIM. Au tout début, vous choisissez la langue du menu, ce qui est souvent problématique sur d'autres téléphones. Une fonction plutôt simple, mais pour la première fois on la retrouve dans le K500. Potentiellement, un tel assistant peut faciliter la vie d'un débutant, pour qui le K500 est le premier téléphone de Sony Ericsson. À l'avenir, vous pourrez le laisser pour chaque allumage de l'appareil ou l'éteindre, c'est à vous de décider si vous avez besoin de cette fonction ou non.

Ainsi, l'appareil est allumé et sur l'écran, vous voyez le design familier du T610, les étiquettes des touches programmables. Essayons de dévier le joystick dans l'une des directions et voyons ce qui se passe. Le téléphone signale qu'il n'y a pas de raccourci pour l'action effectuée et propose de l'attribuer. En cinq minutes, les fonctionnalités les plus utilisées sont réparties par manette de variance page4?listing_id=p9Of1HE6QHwFxe05">, vous vérifiez leur fonctionnement. Il est curieux que lors de l'installation des raccourcis, le menu soit présenté avec un arrière-plan sous la forme d'une icône de raccourci.

Le menu principal est représenté par quatre rangées de trois icônes chacune. Contrairement aux versions précédentes du téléphone, les icônes sont plus belles, elles sont mieux dessinées. Cela affecte la résolution de l'écran plus grand, le fait qu'il affiche mieux l'image. Dans le menu principal, les développeurs ont fourni une animation, lors du passage d'un élément de menu à un autre, un cercle apparaît qui met en évidence l'élément actuel et circule entre les éléments de menu. L'animation est extrêmement agréable et pas ennuyeuse même après une longue période d'utilisation du téléphone. La vitesse de déplacement dans le menu avec l'animation activée mérite des éloges particuliers, pas de ralentissements, tout est étonnamment rapide. L'utilisateur peut utiliser une navigation rapide à l'aide de séquences numériques, puis la transition vers l'élément souhaité prendra quelques secondes.

L'expérience de frappe reste la même, donc en appuyant sur la touche #, vous affichez une liste des langues disponibles et vous pouvez facilement basculer entre elles lors de la frappe.

Les modifications de l'interface utilisateur ne s'arrêtent pas là. Le fabricant, en plus des éléments de menu verticaux traditionnels, a prévu des onglets thématiques horizontaux. Autrement dit, maintenant dans la liste d'appels, qui est appelée en appuyant sur la touche d'envoi d'appel, vous pouvez voir non seulement les derniers numéros composés, mais immédiatement (pressions horizontales du joystick) passer aux signets avec les derniers appels manqués et reçus. Dans le menu du téléphone, une telle navigation est utilisée dans tous les endroits possibles, elle facilite grandement la communication avec le téléphone, l'ergonomie du menu de ce modèle est très élevée. Je note qu'il existe des panneaux horizontaux similaires dans le répertoire téléphonique, le menu des paramètres et un certain nombre d'autres menus.

Appareil photo. Le téléphone dispose d'un appareil photo VGA avec une fonction de zoom 4x. Pour cet appareil, il n'est pas souligné qu'il est similaire à un appareil photo numérique classique, plutôt tout est standard, vous pouvez prendre des photos comme vous le souhaitez. L'interface de la caméra a subi des modifications mineures.

Parmi les avantages, il convient de noter la présence de signets, ils vous permettent de basculer rapidement entre la photographie et la prise de vue vidéo. Le téléphone enregistre des vidéos au format 3GP et l'audio est également enregistré. Les vidéos sont très belles sur l'écran du téléphone, en raison de la qualité de l'affichage, elles surpassent les mêmes vidéos enregistrées sur le Nokia 6230. Le temps d'enregistrement vidéo n'est limité que par la quantité de mémoire libre (la deuxième option est pour le service MMS , jusqu'à 100 Ko).

Le téléphone prend en charge trois résolutions d'image, le maximum est VGA, il existe également plusieurs options de qualité, la compression d'image (fichiers JPEG standard). L'appareil a divers effets, la possibilité de régler le mode nuit. Curieusement, la présence d'une résolution dite Extended, il s'agit d'une conversion numérique d'une image VGA vers une résolution supérieure, la qualité de l'image n'est pas très bonne. Mais en termes de taille, une telle image est comparable aux images des appareils photo mégapixels (1280x960 pixels).

Les photos reçues peuvent être utilisées comme fond d'écran, elles peuvent être facilement envoyées à n'importe quel appareil utilisant l'infrarouge. À l'extrême, il reste à les envoyer par MMS ou par le client de messagerie intégré.

Gestionnaire de fichiers, taille de la mémoire. L'utilisateur a accès à environ 8 Mo d'espace libre, ici il peut stocker ses données, fichiers (photos, vidéos, applications). La mémoire restante est occupée par des applications pré-installées, vous pouvez les supprimer si vous le souhaitez. La quantité totale de mémoire dans le téléphone est de 12 Mo.

Le téléphone dispose d'un gestionnaire de fichiers simple, avec son aide, vous pouvez trier les fichiers dans différents dossiers, créer vos propres répertoires dans la mémoire du téléphone et y stocker des fichiers. Vous pouvez utiliser la mémoire interne pour transporter des fichiers sans aucune astuce, il suffit d'envoyer le fichier sur votre téléphone. Depuis le gestionnaire de fichiers, il était ensuite possible d'envoyer un tel fichier par infrarouge. Il s'avère que le téléphone peut être utilisé comme véhicule ou stockage pour des fichiers petits et/ou particulièrement importants.

La présence d'un gestionnaire de fichiers simplifie grandement la vie, avec son aide, vous pouvez organiser de grandes piles de photos, les préparer initialement pour le transfert vers un PC. L'appareil a toujours un problème avec le modèle T610/T630 - les photos occupent deux fois plus de mémoire que sur un PC. Apparemment, cela est dû aux particularités de l'organisation du système de fichiers. Il est curieux que les informations correctes sur la taille de l'image soient affichées dans les propriétés de l'image, mais si vous regardez la mémoire libre, elle diminue considérablement. S'il y a beaucoup de mémoire libre, ce problème n'est pas trop critique, vous ne devez pas y prêter attention.

Joueur. Le téléphone dispose d'un lecteur mp3 intégré, ainsi que des fichiers 3GP. Cette fonctionnalité est venue du Sony Ericsson Z1010, où il est logique s'il existe des cartes mémoire remplaçables. Ici, la mémoire est suffisante pour 5 à 10 minutes de son médiocre de fichiers mp3, cela n'a donc aucun sens de créer vos propres listes de lecture. En même temps, le lecteur est un bon outil pour écouter des fichiers mp3, le téléphone peut être utilisé comme moyen de transport d'une ou deux chansons avec une bonne qualité d'enregistrement. C'est sous cette forme que le téléphone est perçu adéquatement, il ne peut pas se substituer à un lecteur mp3, il n'en a pas. En guise d'appel, les petites compositions mp3 sont excellentes.

Parmi les paramètres, il y a la possibilité de définir des égaliseurs, et il existe des valeurs prédéfinies (Bass, Voice, Tremble, etc.), ainsi que la possibilité de créer vos propres paramètres. Selon les réglages choisis, le son change vraiment, ça se remarque.

Répertoire téléphonique. La fonctionnalité du répertoire téléphonique est similaire à celle du Sony Ericsson T610, mais l'interface du répertoire téléphonique a subi des changements majeurs. Ainsi, pour un nom dans la mémoire du téléphone, vous pouvez enregistrer plusieurs numéros, une adresse e-mail et d'autres informations de contact. Dans les paramètres, vous avez la possibilité de sélectionner les champs requis, ils seront affichés lors du remplissage. Il y a un tri par champs, notamment par nom et prénom, mais il n'y a qu'un seul champ de saisie. Un tel tri ne joue un rôle que lors du transfert de données depuis un PC, il est inutile pour les enregistrements depuis un téléphone. Pour les noms individuels, vous pouvez spécifier une sonnerie personnelle, attribuer votre propre image au nom. Lorsqu'un appel arrive, dans ce cas, sa propre mélodie jouera, l'image sélectionnée sera affichée.

Lors de la saisie des informations, vous vous déplacez entre les onglets, sur le premier vous saisissez les numéros de téléphone, leur répartition par type. À certains égards, l'organisation des entrées avec des signets ressemble à celle d'Outlook, ce qui est pratique. Vous pouvez désormais saisir des identificateurs vocaux pour des numéros individuels enregistrés pour un nom, il peut y en avoir jusqu'à 40. Si vous vous souvenez, les identificateurs vocaux pour un nom étaient auparavant pris en charge, mais des numéros supplémentaires (domicile, travail, etc.) étaient composés à l'aide une balise vocale supplémentaire.

Lors de l'affichage d'une entrée du répertoire téléphonique, vous pouvez faire défiler les numéros avec des mouvements horizontaux du joystick, et d'autres informations sont également affichées. Naturellement, le numéro par défaut est attribué par vous.

Traditionnellement, la société estime que la carte SIM et sa mémoire peuvent être utilisées par l'utilisateur dans des cas extrêmes, et non pour stocker des informations permanentes. Vous pouvez visualiser les données sur la carte à partir d'un menu séparé ; elles ne sont pas affichées dans la liste générale.

Messagerie. Toutes les possibilités de travailler avec des messages sont standard, il existe des modèles, avec la possibilité de créer les vôtres. Pour stocker les messages, la mémoire du téléphone et la carte SIM sont utilisées. La fonction de chat est prise en charge, en général, tout est identique à celui des autres téléphones de cette société. Séparément, je tiens à souligner les émoticônes qui sont apparues, elles sont fabriquées à un niveau qualitativement différent et mettent l'accent sur la composante jeunesse de l'appareil.

L'implémentation du MMS est au top, on peut littéralement créer des vidéos, par le nombre de paramètres d'une part et leur simplicité d'autre part, le téléphone se compare favorablement à de nombreux appareils.

Le client de messagerie prend en charge l'envoi et la réception de messages, tous les encodages possibles sont pris en charge, y compris tous ceux en russe.

Ce menu contient désormais également la section Messagerie instantanée, une sorte d'analogue d'ICQ mobile, la technologie prend de l'ampleur et au moment où le K500 apparaîtra, il sera déjà demandé par un certain nombre d'utilisateurs.

Listes d'appels. La liste d'appels générale contient jusqu'à 30 entrées avec date et heure. En face de chaque entrée se trouve une icône indiquant le type d'appel (manqué, reçu, numéro composé). De plus, des icônes supplémentaires sont affichées dans la liste générale indiquant s'il y a un numéro dans la mémoire de l'appareil ou de la carte SIM. La liste des appels manqués peut également être consultée séparément, elle peut contenir jusqu'à 10 entrées. Les données sur le prix ou l'heure du dernier appel, tous les appels sont également affichés ici. Se déplacer entre les listes individuelles est possible à l'aide de signets, ils permettent de gagner beaucoup de temps.

Divertissement. Dans ce menu, vous pouvez accéder à l'album avec des photos, la liste des fichiers musicaux. La fonction MusicDJ est intéressante, même si elle est très niche et peu susceptible d'être demandée par un large éventail de consommateurs. Dans cet éditeur, vous avez la possibilité de créer vos propres mélodies, d'éditer jusqu'à 4 pistes.

Pour les créatifs, l'appareil fournit un éditeur graphique, il peut dessiner les dessins les plus simples. Parfois, avec son aide, le temps passe inaperçu, mais le plus souvent, cette fonction est tout simplement inutile. D'autre part, je recommande cet éditeur à tous ceux qui souhaitent transformer les photos résultantes, leur appliquer des effets.

Organisateur. Le menu de l'organisateur cache de nombreuses fonctions à la fois, considérons d'abord le calendrier. Il existe trois types de vue d'événement, hebdomadaire, mensuelle ou quotidienne. Dans ce dernier cas, vous voyez une liste de toutes les tâches et mémos, dans les deux autres, une heure avec des événements ou une journée est mise en surbrillance. Il y a une transition rapide vers l'année, le mois et le jour sélectionnés, tout est assez traditionnel, ainsi que la saisie du calendrier. Ainsi, vous avez la possibilité de sélectionner le type d'événement parmi 6 icônes, d'indiquer le lieu où il aura lieu, sa durée, de définir un rappel (à l'avance, ou à une heure précise). Je n'ai pas trouvé de moyen d'exposer des événements répétés, dans mes échantillons, une telle fonction manquait en tant que classe. Dans le menu d'édition des événements individuels, une heure et un jour différents peuvent être définis, mais rien de plus. Les rappels fonctionnent également lorsque l'appareil est éteint, si vous le spécifiez dans les paramètres. Une caractéristique agréable de l'appareil est que, dans les mêmes paramètres, vous pouvez noter la commutation automatique du profil lorsqu'un événement se produit et son retour à l'état précédent à la fin de celui-ci. Dans une certaine mesure, il s'agit d'un analogue du profil horaire des téléphones Nokia.

La liste des cas dans l'appareil est ascétique, il n'y a que deux options pour les événements, en particulier, un appel et un rappel. Par contre, c'est vraiment suffisant, la simplicité a ses bons côtés.

Le téléphone dispose d'une recherche complète organisée pour le calendrier, vous spécifiez une chaîne de recherche (un mot ou une partie de celui-ci) et tous les événements correspondant à cette condition de recherche sont affichés devant vous. La fonction fonctionne rapidement même avec plus de 100 enregistrements, il est possible de passer rapidement à l'événement à partir de la liste résultante.

L'appareil prend en charge l'envoi normal du programme à d'autres appareils (port infrarouge). Sélectionnez l'intervalle souhaité sous la forme d'un jour, d'une semaine ou d'un mois et envoyez toutes les entrées. Je ferai une réserve sur le fait que l'appareil récepteur doit avoir une certaine forme de fonction PIM afin de lire ces données et de les afficher. Il est possible d'essayer d'envoyer vos horaires au téléviseur via IR, mais celui-ci ne pourra pas les afficher. De la même manière, vous pouvez recevoir des données, par exemple, à partir d'un PC à la maison ou au bureau, sans avoir besoin d'un logiciel de synchronisation spécial.

Remarques. Le téléphone permet d'enregistrer de courtes notes de texte, le premier mot de la note est affiché dans la liste générale. Ce n'est pas toujours pratique, vous devez donc commencer le texte par le mot du marqueur afin de vous souvenir ensuite de quoi il s'agit réellement.

Réveils. L'appareil dispose d'une alarme unique, ainsi que d'une alarme répétitive, qui peuvent être réglées certains jours de la semaine. Les réveils fonctionnent même lorsque le téléphone est éteint.

Compte à rebours, tout est assez standard ici, cependant, on peut en dire autant d'un chronomètre avec des valeurs intermédiaires. L'appareil a un mémo de codes, qui est tellement apprécié par beaucoup, le travail avec la calculatrice s'est amélioré, il est devenu pratique.

Connectivité. À partir de ce menu, vous pouvez configurer toutes les fonctionnalités de communication de l'appareil, de WAP, GPRS, et se terminant par la synchronisation. Je ne m'attarderai pas sur les applications standards, elles sont assez évidentes, tout fonctionne. Je souligne particulièrement que la synchronisation avec les appareils se déroule sans problème, tous les profils sont pris en charge.

Depuis le même menu, les paramètres de synchronisation distante et locale sont disponibles, tout est également standard.

WAP. Le navigateur se voit attribuer un élément de menu séparé, il s'agit de la version 2 et prend en charge les connexions sécurisées, ce qui est important pour les transactions électroniques. À l'aide du navigateur, vous pouvez télécharger de nouveaux fonds d'écran, thèmes, sonneries sur votre téléphone, tout cela est disponible sur le site d'origine.

Paramètres. En fait, ce menu contient tous les paramètres liés au fonctionnement de l'appareil, en partie avec l'apparence des écrans. Il n'y a rien de spécial à dire, tout est traditionnel. Je soulignerai surtout la présence de thèmes mis à jour, ils diversifient grandement l'apparence de l'appareil.

Java. Le téléphone prend en charge Java (MIDP 2.0), ainsi que l'exécution d'un moteur 3D, qui vous permet d'exécuter des jeux véritablement en trois dimensions sur l'appareil. Bref, je constate que les jeux sont devenus intéressants, ils démarrent relativement vite. Une caractéristique de l'appareil est la possibilité de sélectionner la résolution d'écran pour les jeux, ce qui élargit considérablement la liste des jeux disponibles.

< /p>

Impressions

Le téléphone n'a aucun problème avec la qualité de la communication, il fonctionne parfaitement (un analogue complet du K700). Subjectivement, le volume de l'appel a légèrement augmenté (polyphonie 40 tons), peut-être que la raison réside dans les trous des haut-parleurs à l'arrière. Une fonctionnalité intéressante est la possibilité d'utiliser des fichiers mp3 comme sonneries. Dans l'ensemble, en comparant la polyphonie avec des téléphones de fabricants coréens qui ont également une sonnerie à 40 tons, j'arrive à la conclusion que l'appel ici est tout à fait digne, tant en termes de force sonore que de mélodie. En comparaison avec les téléphones de Nokia, Siemens, Motorola, l'appareil gagne en termes de qualité de l'appel.

Les appels mains libres sont également un plus pour un téléphone de cette classe, c'est déjà une fonctionnalité standard. Il convient de noter un avantage tel qu'un grand nombre de paramètres de caméra, une bonne qualité vidéo. L'écran installé dans le téléphone est l'un des meilleurs du marché.

Différences par rapport à l'ancien modèle dans une plus petite quantité de mémoire (12 contre 40 Mo), pas de prise de vue panoramique, flash. Dans le modèle junior, il n'y a pas non plus de support Bluetooth ou radio, mais il y a un port infrarouge entièrement fonctionnel. Les thèmes préinstallés diversifient grandement les capacités de l'appareil, ce qui est un plus indéniable.

Le modèle F500i apparaîtra sur le marché fin juillet dans le réseau Vodafone, son coût sera d'environ 230 euros. Le concurrent direct de cet appareil n'est qu'un modèle tel que Siemens CX65. Le modèle K500 apparaîtra en septembre, le prix sur le marché sera d'environ 185-190 euros, ce qui rendra l'appareil intéressant dans sa catégorie. Il n'y a pas un grand nombre de modèles alternatifs pour le moment, il n'y en a pas beaucoup dans cette classe. Au cours du troisième trimestre, nous assisterons à une réduction de prix active pour le F500/K500, ce qui placera le modèle dans la liste des plus populaires (de sa catégorie) d'ici la fin de l'année. Aussi étrange que cela puisse paraître, le Sony Ericsson T610/T630 devient le principal concurrent du Sony Ericsson K500, comparable en prix à cet appareil. Tout cela nous permet de parler d'une baisse rapide des prix pour le K500.

Test du téléphone GSM Sony Ericsson K500/F500

Sony Ericsson a suivi les sentiers battus et a introduit deux nouveaux modèles dans le segment intermédiaire, ne différant l'un de l'autre que par la conception, la conception des menus et la disponibilité sur le marché. Le modèle avec l'indice F est destiné à la vente dans le réseau Vodafone, il sera exclusivement vendu par cet opérateur, il n'y a pas de différences techniques avec le K500. Traditionnellement, le menu de la version standard du téléphone semble plus intéressant, ainsi qu'un ensemble d'images préinstallées. La même chose peut être dite à propos des solutions de couleur du modèle, la couleur rouge est trop brillante.

Plus loin, nous parlerons du modèle K500i, qui nous a semblé plus intéressant. Le design du téléphone reprend celui du K700, mais dans une version simplifiée. Ce qui est typique, c'est qu'un modèle de la classe moyenne se déguise en un appareil plus ancien, et il y a une continuité dans la conception. Vous voyez le même écran, en dessous se trouve un clavier avec un rétroéclairage orange. Le joystick de navigation est confortable, de taille moyenne.

Les dimensions du téléphone sont typiques de sa catégorie (102x45x21 mm), on peut en dire autant du poids du téléphone (87 grammes). L'appareil tient bien dans la main. Les derniers modèles de Sony Ericsson se caractérisent généralement par une bonne ergonomie, ce modèle ne fait pas exception.

Revenons à l'écran. Les caractéristiques indiquent que la résolution de la matrice est inférieure à celle du K700. Il est fabriqué à l'aide de la technologie TFT, affiche jusqu'à 65 000 couleurs. L'écran a une résolution de 128x160 pixels (31x39 mm), ce qui lui permet d'afficher jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, en-têtes. L'écran a une résolution inférieure à celle du K700, mais il est presque invisible.

La qualité de l'écran ne fait aucun doute, l'image qui s'y trouve semble vivante et claire. La comparaison de l'écran avec ceux du Sony Ericsson Z600, T630 montre sa supériorité dans ce modèle. Par ce paramètre, le téléphone surpasse non seulement tous les modèles de Sony Ericsson, mais est bien meilleur que n'importe quel écran de téléphones de Nokia, Siemens (ST55/ST60 sont comparables en qualité d'image, mais c'est ODM). L'écran est quelque peu inférieur aux écrans des nouvelles livraisons des téléphones de la série v de Motorola (v300, v500, v600, v80, v400), il n'est pas si vivant et lumineux. D'un autre côté, l'écran est l'un des meilleurs du marché, dans sa catégorie de prix, il n'a pratiquement aucun concurrent (Siemens CX65 est plus faible), surtout dans le facteur de forme d'un téléphone ordinaire.

L'écran s'estompe légèrement au soleil, c'est une autre de ses caractéristiques positives, l'image reste visible même sous le soleil éclatant du printemps.

Sur la surface latérale gauche se trouve une touche de volume jumelée (en caoutchouc et non en plastique), juste au-dessus de la touche d'accès à la caméra. Sur la surface latérale droite, vous pouvez voir un bouton dédié pour lancer le navigateur wap. Passons à l'extrémité supérieure de l'appareil, il y a un bouton pour allumer/éteindre le téléphone, une fenêtre de port infrarouge est cachée derrière le plastique lisse. En bas se trouve un connecteur d'interface, il est entièrement compatible avec les modèles précédents.

Contrairement au K700, il n'y a pas de bouchon en caoutchouc pour le connecteur d'interface, il a été abandonné ici.

Une caméra VGA est située à l'arrière du téléphone et un miroir lui est adjacent. Contrairement à l'ancien modèle, le K500 n'a pas de "flash" intégré, mais vous pouvez acheter l'accessoire approprié (à mon avis, c'est un gaspillage supplémentaire et inutile). Le trou semi-circulaire, qui dans le K700 servait de fonction mains libres, est utilisé ici pour l'obturateur de l'appareil photo. Pour les appels mains libres, il y a des trous de haut-parleur à côté de la caméra, ils étaient absents dans le K700.

La paroi arrière recouvre le compartiment à piles, ici elle ne glisse pas hors des rails, mais s'ouvre sur elle-même (fixée par deux serrures). Ce modèle utilise une batterie au lithium polymère BST-30, la batterie a une capacité de 670 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 7 heures d'autonomie en conversation et jusqu'à 300 heures en veille.

L'autonomie moyenne en veille du téléphone est d'environ 3 jours avec l'utilisation active de fonctions supplémentaires (jeux, organiseur d'environ 40 minutes), jusqu'à 30 minutes d'appels au total.

Étant donné que le téléphone est une version simplifiée du K700, de nombreux points seront copiés de l'examen correspondant. Je voudrais seulement noter que les icônes de cet appareil sont différentes de celles du K700, elles ont l'air plus simples, l'animation est agréable, mais elle est aussi plus simple.

Les changements dans l'interface du téléphone sont déjà perceptibles après la première mise sous tension du téléphone. Vous êtes accueilli pour la première fois par un assistant qui vous aide à paramétrer votre téléphone. Plusieurs économiseurs d'écran parlent des principales touches de contrôle, proposent de saisir la date, l'heure, copient les entrées dans la mémoire du téléphone à partir de la carte SIM. Au tout début, vous choisissez la langue du menu, ce qui est souvent problématique sur d'autres téléphones. Une fonction plutôt simple, mais pour la première fois on la retrouve dans le K500. Potentiellement, un tel assistant peut faciliter la vie d'un débutant, pour qui le K500 est le premier téléphone de Sony Ericsson. À l'avenir, vous pourrez le laisser pour chaque allumage de l'appareil ou l'éteindre, c'est à vous de décider si vous avez besoin de cette fonction ou non.

Ainsi, l'appareil est allumé et sur l'écran, vous voyez le design familier du T610, les étiquettes des touches programmables. Essayons de dévier le joystick dans l'une des directions et voyons ce qui se passe. Le téléphone signale qu'il n'y a pas de raccourci pour l'action effectuée et propose de l'attribuer. En cinq minutes, les fonctions les plus utilisées sont réparties par des déviations du joystick, vous vérifiez leur fonctionnement. Il est curieux que lors de l'installation des raccourcis, le menu soit présenté avec un arrière-plan sous la forme d'une icône de raccourci.

Ainsi, l'appareil est allumé et sur l'écran, vous voyez le design habituel du T610, des étiquettes pour les touches programmables. Essayons de dévier le joystick dans l'une des directions et voyons ce qui se passe. Le téléphone signale qu'il n'y a pas de raccourci pour l'action effectuée et propose de l'attribuer. En cinq minutes, les fonctions les plus utilisées sont réparties par écarts joystick, vous vérifiez comment ils fonctionnent. Il est curieux que lors de l'installation des raccourcis, le menu soit présenté avec un support sous la forme d'une icône de raccourci.

Le menu principal est représenté par quatre rangées de trois icônes chacune. Contrairement aux versions précédentes du téléphone, les icônes sont plus belles, elles sont mieux dessinées. Cela affecte la résolution de l'écran plus grand, le fait qu'il affiche mieux l'image. Dans le menu principal, les développeurs ont fourni une animation, lors du passage d'un élément de menu à un autre, un cercle apparaît qui met en évidence l'élément actuel et circule entre les éléments de menu. L'animation est extrêmement agréable et pas ennuyeuse même après une longue période d'utilisation du téléphone. La vitesse de déplacement dans le menu avec l'animation activée mérite des éloges particuliers, pas de ralentissements, tout est étonnamment rapide. L'utilisateur peut utiliser une navigation rapide à l'aide de séquences numériques, puis la transition vers l'élément souhaité prendra quelques secondes.

L'expérience de frappe reste la même, donc en appuyant sur la touche #, vous affichez une liste des langues disponibles et vous pouvez facilement basculer entre elles lors de la frappe.

Les modifications de l'interface utilisateur ne s'arrêtent pas là. Le fabricant, en plus des éléments de menu verticaux traditionnels, a prévu des onglets thématiques horizontaux. Autrement dit, maintenant dans la liste d'appels, qui est appelée en appuyant sur la touche d'envoi d'appel, vous pouvez voir non seulement les derniers numéros composés, mais immédiatement (pressions horizontales du joystick) passer aux signets avec les derniers appels manqués et reçus. Dans le menu du téléphone, une telle navigation est utilisée dans tous les endroits possibles, elle facilite grandement la communication avec le téléphone, l'ergonomie du menu de ce modèle est très élevée. Je note qu'il existe des panneaux horizontaux similaires dans le répertoire téléphonique, le menu des paramètres et un certain nombre d'autres menus.

Appareil photo. Le téléphone dispose d'un appareil photo VGA avec une fonction de zoom 4x. Pour cet appareil, il n'est pas souligné qu'il est similaire à un appareil photo numérique classique, plutôt tout est standard, vous pouvez prendre des photos comme vous le souhaitez. L'interface de la caméra a subi des modifications mineures.

Parmi les avantages, il convient de noter la présence de signets, ils vous permettent de basculer rapidement entre la photographie et la prise de vue vidéo. Le téléphone enregistre des vidéos au format 3GP et l'audio est également enregistré. Les vidéos sont très belles sur l'écran du téléphone, en raison de la qualité de l'affichage, elles surpassent les mêmes vidéos enregistrées sur le Nokia 6230. Le temps d'enregistrement vidéo n'est limité que par la quantité de mémoire libre (la deuxième option est pour le service MMS , jusqu'à 100 Ko).

Le téléphone prend en charge trois résolutions d'image, le maximum est VGA, il existe également plusieurs options de qualité, la compression d'image (fichiers JPEG standard). L'appareil a divers effets, la possibilité de régler le mode nuit. Curieusement, la présence d'une résolution dite Extended, il s'agit d'une conversion numérique d'une image VGA vers une résolution supérieure, la qualité de l'image n'est pas très bonne. Mais en termes de taille, une telle image est comparable aux images des appareils photo mégapixels (1280x960 pixels).

Les photos reçues peuvent être utilisées comme fond d'écran, elles peuvent être facilement envoyées à n'importe quel appareil utilisant l'infrarouge. À l'extrême, il reste à les envoyer par MMS ou par le client de messagerie intégré.

Gestionnaire de fichiers, taille de la mémoire. L'utilisateur a accès à environ 8 Mo d'espace libre, ici il peut stocker ses données, fichiers (photos, vidéos, applications). La mémoire restante est occupée par des applications pré-installées, vous pouvez les supprimer si vous le souhaitez. La quantité totale de mémoire dans le téléphone est de 12 Mo.

Le téléphone dispose d'un gestionnaire de fichiers simple, avec son aide, vous pouvez trier les fichiers dans différents dossiers, créer vos propres répertoires dans la mémoire du téléphone et y stocker des fichiers. Vous pouvez utiliser la mémoire interne pour transporter des fichiers sans aucune astuce, il suffit d'envoyer le fichier sur votre téléphone. Depuis le gestionnaire de fichiers, il était ensuite possible d'envoyer un tel fichier par infrarouge. Il s'avère que le téléphone peut être utilisé comme véhicule ou stockage pour des fichiers petits et/ou particulièrement importants.

La présence d'un gestionnaire de fichiers simplifie grandement la vie, avec son aide, vous pouvez organiser de grandes piles de photos, les préparer initialement pour le transfert vers un PC. L'appareil a toujours un problème avec le modèle T610/T630 - les photos occupent deux fois plus de mémoire que sur un PC. Apparemment, cela est dû aux particularités de l'organisation du système de fichiers. Il est curieux que les informations correctes sur la taille de l'image soient affichées dans les propriétés de l'image, mais si vous regardez la mémoire libre, elle diminue considérablement. S'il y a beaucoup de mémoire libre, ce problème n'est pas trop critique, vous ne devez pas y prêter attention.

Joueur. Le téléphone dispose d'un lecteur mp3 intégré, ainsi que des fichiers 3GP. Cette fonctionnalité est venue du Sony Ericsson Z1010, où il est logique s'il existe des cartes mémoire remplaçables. Ici, la mémoire est suffisante pour 5 à 10 minutes de son médiocre de fichiers mp3, cela n'a donc aucun sens de créer vos propres listes de lecture. En même temps, le lecteur est un bon outil pour écouter des fichiers mp3, le téléphone peut être utilisé comme moyen de transport d'une ou deux chansons avec une bonne qualité d'enregistrement. C'est sous cette forme que le téléphone est perçu adéquatement, il ne peut pas se substituer à un lecteur mp3, il n'en a pas. En guise d'appel, les petites compositions mp3 sont excellentes.

Parmi les paramètres, il y a la possibilité de définir des égaliseurs, et il existe des valeurs prédéfinies (Bass, Voice, Tremble, etc.), ainsi que la possibilité de créer vos propres paramètres. Selon les réglages choisis, le son change vraiment, ça se remarque.

Répertoire téléphonique. Les fonctionnalités du répertoire téléphonique ressemblent à celles du Sony Ericsson T610, mais l'interface du répertoire téléphonique a subi des changements majeurs. Ainsi, pour un nom dans la mémoire du téléphone, vous pouvez enregistrer plusieurs numéros, une adresse e-mail et d'autres informations de contact. Dans les paramètres, vous avez la possibilité de sélectionner les champs requis, ils seront affichés lors du remplissage. Il y a un tri par champs, notamment par nom et prénom, mais il n'y a qu'un seul champ de saisie. Un tel tri ne joue un rôle que lors du transfert de données depuis un PC, il est inutile pour les enregistrements depuis un téléphone. Pour les noms individuels, vous pouvez spécifier une sonnerie personnelle, attribuer votre propre image au nom. Lorsqu'un appel arrive, dans ce cas, sa propre mélodie jouera, l'image sélectionnée sera affichée.

Lors de la saisie des informations, vous vous déplacez entre les onglets, sur le premier vous saisissez les numéros de téléphone, leur répartition par type. À certains égards, l'organisation des entrées avec des signets ressemble à celle d'Outlook, ce qui est pratique. Vous pouvez désormais saisir des identificateurs vocaux pour des numéros individuels enregistrés pour un nom, il peut y en avoir jusqu'à 40. Si vous vous souvenez, les identificateurs vocaux pour un nom étaient auparavant pris en charge, mais des numéros supplémentaires (domicile, travail, etc.) étaient composés à l'aide une balise vocale supplémentaire.

Lors de l'affichage d'une entrée du répertoire téléphonique, vous pouvez faire défiler les numéros avec des mouvements horizontaux du joystick, et d'autres informations sont également affichées. Naturellement, le numéro par défaut est attribué par vous.

Traditionnellement, la société estime que la carte SIM et sa mémoire peuvent être utilisées par l'utilisateur dans des cas extrêmes, et non pour stocker des informations permanentes. Vous pouvez visualiser les données sur la carte à partir d'un menu séparé ; elles ne sont pas affichées dans la liste générale.

Messages. Toutes les possibilités de travailler avec des messages sont standard, il existe des modèles, avec la possibilité de créer les vôtres. Pour stocker les messages, la mémoire du téléphone et la carte SIM sont utilisées. La fonction de chat est prise en charge, en général, tout est identique à celui des autres téléphones de cette société. Séparément, je tiens à souligner les émoticônes qui sont apparues, elles sont fabriquées à un niveau qualitativement différent et mettent l'accent sur la composante jeunesse de l'appareil.

L'implémentation du MMS est au top, on peut littéralement créer des vidéos, par le nombre de paramètres d'une part et leur simplicité d'autre part, le téléphone se compare favorablement à de nombreux appareils.

Le client de messagerie prend en charge l'envoi et la réception de messages, tous les encodages possibles sont pris en charge, y compris tous ceux en russe.

Ce menu contient désormais également la section Messagerie instantanée, une sorte d'analogue d'ICQ mobile, la technologie prend de l'ampleur et au moment où le K500 apparaîtra, il sera déjà demandé par un certain nombre d'utilisateurs.

Listes d'appels. La liste d'appels générale contient jusqu'à 30 entrées avec date et heure. En face de chaque entrée se trouve une icône indiquant le type d'appel (manqué, reçu, numéro composé). De plus, des icônes supplémentaires sont affichées dans la liste générale indiquant s'il y a un numéro dans la mémoire de l'appareil ou de la carte SIM. La liste des appels manqués peut également être consultée séparément, elle peut contenir jusqu'à 10 entrées. Les données sur le prix ou l'heure du dernier appel, tous les appels sont également affichés ici. Se déplacer entre les listes individuelles est possible à l'aide de signets, ils permettent de gagner beaucoup de temps.

Divertissement. Dans ce menu, vous pouvez accéder à l'album avec des photos, la liste des fichiers musicaux. La fonction MusicDJ est intéressante, même si elle est très niche et peu susceptible d'être demandée par un large éventail de consommateurs. Dans cet éditeur, vous avez la possibilité de créer vos propres mélodies, d'éditer jusqu'à 4 pistes.

Pour les créatifs, l'appareil fournit un éditeur graphique, il peut dessiner les dessins les plus simples. Parfois, avec son aide, le temps passe inaperçu, mais le plus souvent, cette fonction est tout simplement inutile. D'autre part, je recommande cet éditeur à tous ceux qui souhaitent transformer les photos résultantes, leur appliquer des effets.

Organisateur. Le menu de l'organisateur cache de nombreuses fonctions à la fois, considérons d'abord le calendrier. Il existe trois types de vue d'événement, hebdomadaire, mensuelle ou quotidienne. Dans ce dernier cas, vous voyez une liste de toutes les tâches et mémos, dans les deux autres, une heure avec des événements ou une journée est mise en surbrillance. Il y a une transition rapide vers l'année, le mois et le jour sélectionnés, tout est assez traditionnel, ainsi que la saisie du calendrier. Ainsi, vous avez la possibilité de sélectionner le type d'événement parmi 6 icônes, d'indiquer le lieu où il aura lieu, sa durée, de définir un rappel (à l'avance, ou à une heure précise). Je n'ai pas trouvé de moyen d'exposer des événements répétés, dans mes échantillons, une telle fonction manquait en tant que classe. Dans le menu d'édition des événements individuels, une heure et un jour différents peuvent être définis, mais rien de plus. Les rappels fonctionnent également lorsque l'appareil est éteint, si vous le spécifiez dans les paramètres. Une caractéristique agréable de l'appareil est que, dans les mêmes paramètres, vous pouvez noter la commutation automatique du profil lorsqu'un événement se produit et son retour à l'état précédent à la fin de celui-ci. Dans une certaine mesure, il s'agit d'un analogue du profil horaire des téléphones Nokia.

La liste des cas dans l'appareil est ascétique, il n'y a que deux options pour les événements, en particulier, un appel et un rappel. Par contre, c'est vraiment suffisant, la simplicité a ses bons côtés.

Le téléphone dispose d'une recherche complète organisée pour le calendrier, vous spécifiez une chaîne de recherche (un mot ou une partie de celui-ci) et tous les événements correspondant à cette condition de recherche sont affichés devant vous. La fonction fonctionne rapidement même avec plus de 100 enregistrements, il est possible de passer rapidement à l'événement à partir de la liste résultante.

L'appareil prend en charge l'envoi normal du programme à d'autres appareils (port infrarouge). Sélectionnez l'intervalle souhaité sous la forme d'un jour, d'une semaine ou d'un mois et envoyez toutes les entrées. Je ferai une réserve sur le fait que l'appareil récepteur doit avoir une certaine forme de fonction PIM afin de lire ces données et de les afficher. Il est possible d'essayer d'envoyer vos horaires au téléviseur via IR, mais celui-ci ne pourra pas les afficher. De la même manière, vous pouvez recevoir des données, par exemple, à partir d'un PC à la maison ou au bureau, sans avoir besoin d'un logiciel de synchronisation spécial.

Remarques. Le téléphone permet d'enregistrer de courtes notes de texte, le premier mot de la note est affiché dans la liste générale. Ce n'est pas toujours pratique, vous devez donc commencer le texte par le mot du marqueur afin de vous souvenir ensuite de quoi il s'agit réellement.

Réveils. L'appareil dispose d'une alarme unique, ainsi que d'une alarme répétitive, qui peuvent être réglées certains jours de la semaine. Les réveils fonctionnent même lorsque le téléphone est éteint.

Compte à rebours, tout est assez standard ici, cependant, on peut en dire autant d'un chronomètre avec des valeurs intermédiaires. L'appareil a un mémo de codes, qui est tellement apprécié par beaucoup, le travail avec la calculatrice s'est amélioré, il est devenu pratique.

Connectivité. À partir de ce menu, vous pouvez configurer toutes les fonctionnalités de communication de l'appareil, de WAP, GPRS, et se terminant par la synchronisation. Je ne m'attarderai pas sur les applications standards, elles sont assez évidentes, tout fonctionne. Je souligne particulièrement que la synchronisation avec les appareils se déroule sans problème, tous les profils sont pris en charge.

Impressions

Le téléphone n'a aucun problème avec la qualité de la communication, il fonctionne parfaitement (un analogue complet du K700). Subjectivement, le volume de l'appel a légèrement augmenté (polyphonie 40 tons), peut-être que la raison réside dans les trous des haut-parleurs à l'arrière. Une fonctionnalité intéressante est la possibilité d'utiliser des fichiers mp3 comme sonneries. Dans l'ensemble, en comparant la polyphonie avec des téléphones de fabricants coréens qui ont également une sonnerie à 40 tons, j'arrive à la conclusion que l'appel ici est tout à fait digne, tant en termes de force sonore que de mélodie. En comparaison avec les téléphones de Nokia, Siemens, Motorola, l'appareil gagne en termes de qualité d'appel.

Les appels mains libres sont également un plus pour un téléphone de cette classe, c'est déjà une fonctionnalité standard. Il convient de noter un avantage tel qu'un grand nombre de paramètres de caméra, une bonne qualité vidéo. L'écran installé dans le téléphone est l'un des meilleurs du marché.

Différences par rapport à l'ancien modèle dans une plus petite quantité de mémoire (12 contre 40 Mo), pas de prise de vue panoramique, flash. Dans le modèle junior, il n'y a pas non plus de support Bluetooth ou radio, mais il y a un port infrarouge entièrement fonctionnel. Les thèmes préinstallés diversifient grandement les capacités de l'appareil, ce qui est un plus indéniable.

Le modèle F500i apparaîtra sur le marché fin juillet dans le réseau Vodafone, son coût sera d'environ 230 euros. Le concurrent direct de cet appareil n'est qu'un modèle tel que Siemens CX65. Le modèle K500 apparaîtra en septembre, le prix sur le marché sera d'environ 185-190 euros, ce qui rendra l'appareil intéressant dans sa catégorie. Il n'y a pas un grand nombre de modèles alternatifs pour le moment, il n'y en a pas beaucoup dans cette classe. Au cours du troisième trimestre, nous assisterons à une réduction de prix active pour le F500/K500, ce qui placera le modèle dans la liste des plus populaires (de sa catégorie) d'ici la fin de l'année. Aussi étrange que cela puisse paraître, le Sony Ericsson T610/T630 devient le principal concurrent du Sony Ericsson K500, comparable en prix à cet appareil. Tout cela nous permet de parler d'une baisse rapide des prix pour le K500.