Test du téléphone Motorola V6 MOTORAZR maxx GSM/UMTS

Je ne me lasse pas de répéter que la confusion au sein de l'entreprise conduit souvent au fait que les produits reçoivent des noms qui ne font que confondre l'utilisateur final. Leapfrog avec des noms de téléphone déjà annoncés puis modifiés de manière inattendue est typique de Motorola en 2006. Si vous observez la situation, vous pouvez voir que la société a classiquement divisé tous les produits en plusieurs générations par rapport à son best-seller - Motorola RAZR V3. L'exploitation de l'idée d'une coquille mince est bonne car l'intérêt pour le produit original est élevé en raison du prix toujours en baisse, et des modèles similaires attirent l'attention. La logique dans les nouveaux noms est bien présente, mais elle est brisée par un certain nombre de produits relativement anciens qui ne rentrent pas dans le concept. Si nous supposons conditionnellement que le RAZR V3 d'origine appartient à la première génération de téléphones dans le cadre de la stratégie mise à jour (nous parlons ici de produits phares, et non de toute la gamme), alors PEBL U6 est déjà un produit de deuxième génération. Il semblerait que toutes sortes de variantes, telles que RAZR D&G, RAZR V3i, devraient également être attribuées à la deuxième génération. Mais le fabricant ne l'a pas fait et a souligné au maximum la similitude des appareils avec le premier modèle. Il s'ensuit que les appareils avec l'indice 6 sont considérés comme la deuxième génération de produits phares, même s'il n'est pas projeté dans les communications avec le consommateur, il n'est connu que d'un cercle restreint de spécialistes. Dans cet aspect, Motorola V6 est la deuxième génération par rapport au RAZR et a parfaitement le droit d'être appelé ainsi, puisque le nombre de changements est fondamentalement important, il s'agit d'un modèle différent.

Un coup porté à un concept élancé est porté par la sortie de curseurs qui commencent à l'indice 3, en particulier Z3. La raison du faible positionnement n'est pas dans les caractéristiques réelles du produit, mais dans le fait qu'il est soutenu par le haut par des modèles mis à jour, la société n'a pas eu le temps de les mettre sur le marché plus tôt. La sortie du Motorola Z6 remet tout à sa place. Si vous regardez la gamme de coques à la mode, il est difficile d'expliquer le point de départ du modèle K1, par contre, compte tenu de l'évolution instantanée vers le Motorola K3 puis vers le K6, tout se met en place. Autrement dit, en voyant en 2007, jusqu'en juillet-août environ, les modèles de Motorola avec un indice de 6, vous pouvez les considérer en toute sécurité comme des produits phares de leur catégorie, tant en termes de fonctionnalité que de technologie.

Le chiffre suivant pour les produits phares n'est pas le huit, comme quelqu'un pourrait le penser en regardant le Motorola Z8. Ce produit n'a pas d'analogues dans la gamme de l'entreprise, il a donc été un peu sorti des parenthèses, abaissé d'un, de sorte que sa version avec le même matériel, mais avec un positionnement différent en Europe, puisse s'appeler Z9. En conséquence, nous pouvons espérer voir simultanément trois produits phares avec un indice de 9 dans les séries V, Z et K à l'automne 2007. Si la mise à jour ROKR E6 devient populaire sur le marché chinois, alors en Europe, elle apparaîtra en 2008 avec un index E9 (également plate-forme eZx).

Le V6 rassemble tout le meilleur des appareils précédents et a fait un grand pas en avant. La modeste attention que cet appareil attire n'est pas méritée : il a des solutions inhabituelles, et un certain nombre de développements sont très bons, même s'ils semblent empruntés dans une certaine mesure.

Vidéo, comparaison de taille et apparence de l'appareil ( wmv, 5,9 Mo)>>>

La conception de l'appareil a quelque chose en commun avec le RAZR d'origine, mais le téléphone est un peu plus large et plus épais, cependant, vous ne le remarquerez pas dans votre main (104,5x53x15,5 mm) https ://cars45.com.gh/19qv0aJL0c4cbmyB6IQ6sZBw. Le poids de l'appareil est de 108 grammes. Le téléphone ne cause aucune plainte concernant la taille, il se glisse facilement dans une chemise ou des poches. Du point de vue design, l'appareil est dans l'esprit des dernières tendances, dans tous les cas le boîtier est en matière soft touch, mais en même temps il est en métal. Vous pouvez le vérifier par l'exemple du couvercle du compartiment des piles. C'est-à-dire qu'ici le fabricant a déguisé le métal sous du plastique velouté, c'est une décision intéressante. Habituellement, les fabricants, de gré ou de force, essaient de montrer la présence de métal dans le boîtier, mais pas l'inverse.

Les schémas de couleurs des modèles diffèrent par la couleur de l'insert sur le panneau avant, il peut être noir, émeraude, bleu ou toute autre couleur qui apparaîtra probablement plus tard. La surface est en miroir et similaire à ce que nous avons vu dans le KRZR K1. Le fabricant appelle le matériau utilisé du verre, ce qui est vrai en termes de propriétés, mais en principe, il s'agit d'un plastique organique dont les propriétés ressemblent au verre trempé. Casser le panneau est presque impossible par accident, ainsi que le rayer. À moins, bien sûr, que vous ne jetiez pas l'appareil de toute la balançoire au sol. Le panneau se salit facilement, des marques de mains restent dessus, mais le nettoyer n'est pas si facile.

La conception du bloc caméra est inhabituelle pour Motorola, mais a déjà été vue dans un certain nombre d'appareils. La caméra est située sur le panneau avant dans le mécanisme de charnière, c'est-à-dire qu'une fois fermée, elle vous regarde, mais une fois que vous ouvrez l'appareil, elle regarde dans une direction différente. Vous pouvez filmer à la fois fermé et ouvert, donc un appareil photo de 2 mégapixels est tout à fait approprié, le module est utilisé en standard, typique des produits de l'entreprise (avec une mise en garde : il n'est pas utilisé dans tous les produits, il n'y a pas de mode macro, mais le la qualité est comparable au final).

Si vous retournez l'appareil, vous pouvez voir une autre caméra sur la charnière à l'arrière, elle est conçue pour la transmission vidéo dans les réseaux de troisième génération et a une résolution VGA. Lorsqu'elle est ouverte, c'est cette caméra qui vous regarde.

En général, le design ne cause aucune plainte, il est assez confortable et ne diffère en rien des téléphones ordinaires, où l'appareil photo regarde toujours loin de vous. Le même design était dans le premier RAZR, mais il n'y avait pas de deuxième caméra.

Le panneau avant cache les indicateurs latéraux bleus, le logo Motorola est éclairé de la même couleur, ces indicateurs scintillent lors d'un appel ou d'un autre événement selon le schéma sélectionné, mais la couleur est toujours la même. De tels indicateurs ont l'air très bien, attirent l'attention et animent l'appareil. Malheureusement, dans la plupart des livraisons européennes, le fabricant a décidé de supprimer cette fonctionnalité, ne laissant que le logo en surbrillance. De plus, l'icône Bluetooth disparaît en haut à droite, elle ne clignote plus pendant le fonctionnement. De tels appareils seront fournis à la Russie, ainsi qu'à la plupart des marchés. Les éditions limitées ont actuellement un rétroéclairage entièrement implémenté, mais à l'avenir, elles pourraient le perdre. À mon avis, le rejet d'une telle puce est un inconvénient évident, l'appareil devient moins émotionnel, perd un peu en perception. Pour la plupart des consommateurs, ce n'est pas si critique, car ils n'imagineront pas comment cela pourrait être, mais je manquerai toujours, apparemment, un tel rétroéclairage. C'est une utopie de rêver de mettre en place un rétroéclairage, comme dans Motorola v80, mais j'aimerais voir un tel produit, et pas seulement moi.

L'écran externe a une diagonale de 1,3 pouces, une résolution de 120x160 pixels (20x26 mm), affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). En raison de la surface du miroir, l'image n'a pas l'air trop lumineuse, elle est terne. En principe, cela ne pose pas de problème, le nom de l'appelant ou sa photo est normalement visible et toutes les informations sur la chanson en cours de lecture sont bien présentées à l'écran. Lorsqu'il est fermé, vous pouvez modifier le profil d'appel actuel, qui est traditionnel pour les téléphones Motorola. L'appareil sur le panneau extérieur dispose de touches tactiles pour contrôler le lecteur, mais nous en parlerons dans la section dédiée au lecteur, mais nous ne nous y attarderons pas ici.

Vidéo, écran externe et fonctionnement du lecteur (wmv, 2,3 Mb)>>>

Les touches latérales sont traditionnelles pour les produits de l'entreprise : par exemple, à gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, ainsi qu'une touche intelligente qui change de valeur en fonction du menu et de la fonction. Sur la droite se trouve le bouton de l'appareil photo. Il y a aussi un trou de sangle. Il n'y a qu'un seul connecteur sur le boitier, il s'agit de miniUSB, il se situe à gauche et est recouvert d'un bouchon en caoutchouc.

Sur la face arrière, vous pouvez voir le trou du haut-parleur qui joue la sonnerie, il n'y a pas d'autres fonctionnalités spéciales. L'appareil est facile à ouvrir d'une seule main, le mouvement est fluide. L'écran interne a une résolution QVGA, 240x320 pixels (34x48 mm, diagonale 2,2 pouces, affiche jusqu'à 262K couleurs, TFT). La qualité d'image est excellente, ce qui a toujours distingué les produits de Motorola, les couleurs sont vives et éclatantes. L'écran peut accueillir jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, la police est grande, facile à lire même par les personnes malvoyantes. Au soleil, l'écran se comporte bien, l'image est visible et lisible sans trop de difficulté.

Le clavier traditionnel de style RAZR est une plaque métallique avec des inserts en caoutchouc entre les touches, qui les sépare et rend possible la saisie tactile. Les boutons sont confortables, ont un petit coup, mais ça se ressent. Le contre-jour est uniforme, bleu, c'est agréable.

Vous pouvez ouvrir le capot arrière en appuyant sur le loquet et en le tirant vers vous. Le couvercle est en métal, ce qui répond pleinement à nos attentes, il n'a aucun jeu. La batterie du téléphone est une batterie lithium-ion de 970 mAh (BZ60). Il est devenu habituel pour l'entreprise de changer le numéro de la batterie dans la plupart des appareils, ce qui rend leur compatibilité impossible par le groupe de contact. Il est difficile de répondre à la question de savoir pourquoi cela se produit, mais des processus similaires sont en cours dans d'autres entreprises, par exemple Nokia.

Selon le fabricant, l'appareil peut fonctionner jusqu'à 375 heures en mode veille et jusqu'à 5 heures en mode conversation. Dans les conditions des réseaux de Moscou, le téléphone a fonctionné pendant environ 3 jours avec un nombre modéré d'appels (jusqu'à 20 minutes par jour, quelques messages par jour, un minimum d'écoute de musique). Dans le même temps, l'utilisation active d'appareils pour parler (jusqu'à une heure par jour) réduit le temps de travail à deux jours. En moyenne, cela vaut la peine de se concentrer sur deux jours de travail avec une heure ou deux d'écoute de musique, le nombre moyen de conversations. Le temps nécessaire pour charger complètement la batterie est d'un peu moins de deux heures.

L'emplacement de la carte SIM est situé à côté de la batterie, il n'est pas possible de retirer la carte SIM sans retirer la batterie, alors que vous pouvez l'installer avec la batterie présente. A proximité se trouve un emplacement pour les cartes microSD, les cartes remplaçables à chaud de toute capacité sont également prises en charge (dans notre cas, une carte de 2 Go a été utilisée).

L'appareil intégrait la plupart des fonctionnalités du Motorola V3x, et plus tard du Motorola K1 RIZR. Le téléphone dispose de 59,8 Mo de mémoire disponible pour l'utilisateur (occupant environ 8 Mo au départ), de plus vous pouvez installer une carte mémoire, les applications peuvent y être stockées. La limite de taille pour une application Java exécutable est de 1 Mo (taille de fichier JAR), tandis que HEAP peut atteindre 2 Mo. Pour le téléphone, il n'y a aucune différence entre la mémoire intégrée et la mémoire externe lorsque vous travaillez avec des fichiers (musique, appels, photos, applications).

La mémoire pour les applications est allouée dynamiquement, il est garanti qu'au moins 1000 noms peuvent être stockés dans le répertoire. L'organisateur peut stocker jusqu'à 500 événements et jusqu'à 400 entrées de cas (ou toute combinaison d'entre eux, jusqu'à un maximum de 900 entrées). La limite pour les messages MMS est de 300 Ko, vous ne pouvez pas définir une taille de message plus grande.

Vous pouvez accéder au menu principal en appuyant sur le bouton OK. Le menu principal est représenté par 12 icônes, chacune avec une légende en haut de l'écran. Vous pouvez basculer l'affichage du menu principal en minuscules, puis tout le menu sera présenté sous forme de listes. Une partie du sous-menu est représentée par des listes, une partie est représentée par un ensemble d'icônes (si une telle représentation est activée). L'utilisateur peut personnaliser l'ordre des icônes dans le menu principal (ou des éléments dans la vue en ligne). Il n'y a pas de navigation dans les menus à l'aide de séquences de chiffres, mais vous pouvez créer des raccourcis vers littéralement chaque élément de menu ou fonction (y compris vos applications installées). Vous pouvez également attribuer différentes actions à la touche de navigation en mode veille. De plus, vous pouvez le configurer de manière à ce qu'il n'y ait pas d'icônes correspondantes à l'écran, mais elles n'apparaissent que lorsque vous cliquez. Vous pouvez également attribuer des fonctions différentes de celles d'origine à deux touches programmables, avec une telle flexibilité de menu, l'absence de séquences numériques ne semble pas être un sérieux inconvénient. Par défaut, le logiciel maxx a désormais la possibilité d'attribuer des applications personnalisées à la touche latérale.

L'appareil prend en charge la saisie de texte prédictive et utilise la technologie iTap. Lors de la saisie, l'écran affiche le mot actuel. Lors de la saisie, les caractères affectés à la touche ne s'affichent pas à l'écran. L'appareil mémorise automatiquement les mots que vous tapez, avec les ensembles suivants, des options pour ces mots vous sont proposées automatiquement. Cela vous évite d'avoir à entrer des mots dans le dictionnaire, comme c'est le cas avec les dictionnaires T9.

Pour ceux qui utilisent deux langues lors de la rédaction de messages texte ou de lettres, leur choix est fourni. Dans ce cas, pour chaque langue, le type de saisie est initialement défini - lettre par lettre ou prédicatif. Une solution particulière qui permet à l'utilisateur d'obtenir des paramètres assez flexibles. Je tiens à souligner que le choix du texte s'adresse à un public de masse, un petit pourcentage de personnes utilise plus de deux langues lors de la rédaction de texte.

Médias Finder. Le principal changement dans Motorola maxx était l'idéologie de travailler avec de la musique, des fichiers multimédias et d'autres contenus. Examinons d'abord ces changements, puis passons aux différences moins importantes.

Depuis l'époque de Motorola RAZR, les téléphones de cette marque ont eu deux lecteurs mp3 : un, implémenté comme une application Java et se distinguant par son attrait visuel, et le second, un standard, qui n'avait pas d'interface graphique, mais travaillé en arrière-plan. Il y avait une situation paradoxale où l'utilisateur ne pouvait pas obtenir à la fois un look attrayant du lecteur et des fonctionnalités dans un seul appareil, chacun devait décider ce qui était le plus important pour lui. Après presque 3 ans, peu d'utilisateurs ordinaires connaissent le lecteur standard et ses capacités, seuls les plus corrosifs ou les plus éduqués utilisent ses avantages. Il a fallu près de deux ans à l'entreprise pour corriger la situation, du temps a été perdu car l'entreprise s'attendait à une transition massive vers une nouvelle plate-forme, ce qui ne s'est jamais produit. En conséquence, du temps a été perdu, et ce n'est qu'aujourd'hui que l'entreprise commence à corriger les anciennes erreurs, mais elle est activement et assez bien corrigée.

Dans la section Media Finder, vous voyez une liste de titres tels que Musique, Images, Vidéos, Mémos vocaux, Sonneries, Fonds d'écran. La combinaison de tous les formats de fichiers dans une section est justifiée et ne cause aucune plainte. Commençons par la musique, c'est le point fort du téléphone.

Musique. J'ai envie d'écrire « cette musique sera éternelle », des mots du vieil album de Nautilus, que j'écoutais sur cassettes à l'école. Les valeurs éternelles ont été niées par Motorola pendant très longtemps, les tentatives sous la forme de ROKR E1 après le super succès Motorola E398 semblaient pâles, et les efforts de l'entreprise pour promouvoir iTunes n'ont donné aucun effet, à l'exception d'une armée de déçus utilisateurs. C'est après le Motorola E398 que l'entreprise est allée dans la mauvaise direction, et le modèle ROKR E2 n'est que la première tentative locale pour corriger la situation. Compte tenu de l'interface différente et de ses capacités, il était difficile de s'attendre à ce qu'un lecteur normal apparaisse dans les produits de masse, mais l'exemple de maxx prouve le contraire.

La division de la musique en catégories est logique et ne diffère pas des autres fabricants, nous voyons une liste de toutes les chansons (l'appareil scanne automatiquement le contenu de la mémoire du téléphone et de la carte), récemment jouées, Artistes, Albums, Genres, Compositeurs, Playlists. Dans la catégorie Playlists, il y a l'option Les plus joués, les chansons que vous avez écoutées le plus souvent sont entrées ici.

Vous pouvez ajouter n'importe quelle chanson aux listes de lecture, et c'est facile de le faire à partir de n'importe quel menu et liste. Par exemple, dans la section Albums, vous pouvez ajouter un album entier ou plusieurs albums à la fois (les informations des balises id3 sont lues correctement), puis ajouter des chansons individuelles dans la liste de toutes les chansons. Ceux qui ont travaillé avec les anciennes listes me comprendront et apprécieront la commodité des nouvelles.

Les listes affichent toujours le nom de la chanson et son emplacement de stockage (carte mémoire ou icône de téléphone). Les formats de musique pris en charge sont mp3 (aucune restriction de débit, pas plus de 320 Kb/s recommandés, également VBR), AAC, eAAC, eAAC+, WAV, WMA. Dans les paramètres de musique, il existe des paramètres standard tels que la répétition automatique, la lecture aléatoire, ils sont standard pour toutes les entreprises. L'intérêt est Bass Boost, le paramètre est réglable sur 7 positions, les changements sont clairement audibles. Le téléphone dispose d'une technologie de son surround Spatial Audio, un analogique peut être Stereo Widening d'autres fabricants, mais l'analogique dans ce cas est grandement simplifié. Pour le moment, l'expansion de la base stéréo sur les téléphones est mieux organisée par Spatial Audio (voir la revue ROKR E2 pour des exemples audio de la fonction). Un réglage sur 7 divisions est également possible. Le fabricant a limité tous les effets sonores à ces seuls effets de base, il n'y a pas d'égaliseurs, ils n'apparaîtront que dans la prochaine version du lecteur de musique.

L'interface du lecteur sur l'écran principal à première vue n'a subi aucun changement, tous les mêmes contrôles, la règle de lecture au fil du temps. La différence fondamentale est que le téléphone prend en charge les pochettes d'album (Album Arts), il suffit de mettre l'image dans le dossier musical. Dans l'exemple, vous voyez la pochette de l'album de Madonna, qui a été téléchargée sur mon appareil depuis un ordinateur. La prise en charge de l'album Art amène les appareils Motorola suivants au même niveau que Walkman 2.0 (il y a un certain nombre de réserves, en général, la solution est similaire à Walkman 1.0, mais c'est un progrès et une omission évidente sous la forme d'accessoires), et aussi le rend plus intéressant que les produits Samsung. Je ferai une réservation sur le fait qu'il ne s'agit pas seulement de pochettes d'album, mais en général de la navigation dans le menu, des capacités du lecteur.

Le rembobinage rapide fonctionne en maintenant la touche enfoncée, et pendant les deux premières secondes, il fonctionne pendant 5 secondes, puis l'intervalle augmente à 7. L'écran n'affiche pas l'heure actuelle pendant le rembobinage, c'est un inconvénient. À mon avis, cela vaut la peine de montrer l'heure, car il faut parfois trouver un certain morceau, par exemple dans un livre audio. Cependant, rembobiner un livre audio sur cet appareil est extrêmement problématique en raison des courts intervalles.

Si vous quittez le lecteur en mode lecture (mais pas avec la touche de fin d'appel), alors sur l'écran en mode veille, vous verrez le nom de la chanson, et les boutons de raccourci deviendront musicaux. Ainsi, une déviation horizontale est un retour en arrière ou un saut vers une autre piste, une déviation vers le bas est un appel à l'écran principal du lecteur. Pratique, n'est-ce pas ?

Passons maintenant à l'écran externe. Il n'affiche pas l'image de l'album, mais affiche des informations sur la longueur de la chanson, l'heure actuelle, le titre de la chanson et l'artiste. À l'aide de la clé intelligente, vous pouvez déverrouiller les boutons tactiles situés sous l'écran (pause, lecture, rembobinage dans deux directions, et ils sautent également des chansons). Si vous ne travaillez pas avec les touches, après quelques secondes, elles s'éteindront, le téléphone les bloquera à nouveau. En principe, c'est logique, mais j'ai réussi à activer la lecture plusieurs fois, puis à mettre le téléphone dans ma poche, puis à appuyer sur l'une des touches tactiles, ça arrive.

L'écran externe affiche la liste complète des chansons, ainsi que les catégories de filtres. Autrement dit, vous pouvez travailler avec le lecteur lorsque l'appareil est fermé, vous n'avez pas besoin de l'ouvrir pour cela.

La qualité sonore des écouteurs standard est moyenne, car le téléphone n'est pas positionné comme un téléphone musical, il n'était donc pas nécessaire de l'équiper d'écouteurs de haute qualité. L'adaptateur existant de miniUSB à 3.5 corrige partiellement la situation, son coût est de 15 $, vous ne pouvez pas le trouver en vente dans tous les magasins. Le volume sonore augmente, devient même excessif avec votre casque.

Il reste une autre option : l'utilisation d'un casque Bluetooth stéréo, car l'appareil prend en charge A2DP. Mais il y a un hic ici, ce qui est inhabituel pour moi en tant qu'utilisateur de nombreuses autres marques de téléphones. En particulier, l'appareil ne démarre pas automatiquement le transfert de musique vers le casque lorsqu'il y est connecté, pour cela, vous devez sélectionner l'élément de menu approprié dans le lecteur. Une action complètement inutile et illogique, je ne sais pas quelle est sa raison.

Le deuxième inconvénient, et très sérieux, est que le téléphone ne fonctionne bien qu'avec les casques natifs de Motorola, mais les fabricants tiers ne seront pas en faveur. Par exemple, le casque Sony Ericsson DS-970, qui est aujourd'hui la meilleure solution de sa catégorie, a périodiquement perdu la connexion avec le téléphone et il n'a été possible de le restaurer qu'après avoir redémarré l'appareil. Parfois, en marchant activement et en déplaçant le casque, des retards sonores se produisaient (même effet sur le Motorola BT820). Les commandes de son et de rembobinage fonctionnaient parfaitement, mais il n'y avait aucune indication de la chanson en cours de lecture, le téléphone ne diffusait pas de telles informations. Il est curieux que non pas en déplacement, mais dans des conditions de bureau, lorsqu'une personne est assise à sa place, il n'y a pas de perte de connexion entre le casque et le téléphone, tout fonctionne comme sur des roulettes.

Avec une connexion USB en mode USB Mass Storage, le taux de transfert de données vers la carte est d'environ 960 Kb/s, le support USB 2.0 est déclaré.

Nous devons affirmer avec regret que la composante musicale du téléphone est bonne, au niveau d'aujourd'hui, mais l'utilisateur moyen ne pourra pas l'apprécier en raison du manque banal d'accessoires appropriés. C'est un excellent exemple de la façon dont économiser 5 à 6 $ sur des écouteurs de qualité crée une réputation négative pour l'une des caractéristiques les plus fortes du modèle et jette un doute sur ses autres avantages.

Photos. Un système de filtre a été introduit qui facilite la vie, en particulier, vous pouvez visualiser toutes les images (matrice 4x4), les images de l'appareil photo, les albums (il y a un filtre pour les plus fréquemment consultés, tri par date (les mois sont inclus pour où il y a des photos et seulement elles)). La dernière fonction rappelle quelque peu la chronologie des téléphones Sony Ericsson, mais mise en œuvre un peu plus simplement.

Pour couronner le tout, le fabricant a ajouté la fonction Slide Show : vous pouvez définir la répétition automatique, le temps entre les diapositives (par défaut 4 secondes), et également faire pivoter l'image de 90 degrés vers la droite ou vers la gauche (pour ces images qui n'ont pas été prises dans l'orientation standard lorsque vous teniez l'appareil autrement). Belle fonction, tout à fait à jour avec les solutions modernes.

Vidéo. Exactement les mêmes filtres que pour les images, la lecture vidéo est prise en charge en plein écran, la fréquence vidéo est jusqu'à 30 images par seconde, il n'y a aucun problème avec sa lecture.

Notes vocales. Il existe des filtres pour toutes les notes, les notes récentes et les mémos vocaux.

Mélodies. En tant que mélodie, vos fichiers enregistrés à partir d'un enregistreur vocal, de la musique, ainsi que des mélodies prédéfinies peuvent agir.

Fond d'écran. La division en graphiques, ainsi qu'en photos, tout est extrêmement simple, il n'y a pas de grilles de temps.

Dans la section Media Finder, vous pouvez également renommer la carte mémoire, la formater et afficher la quantité d'espace libre à partir des Options. Le téléphone lui-même crée une structure de fichiers sur la carte, mais vous pouvez stocker vos données comme vous le souhaitez, il n'y a aucune restriction (il n'y a aucune restriction pour le répertoire racine).

La section Médias contient également d'autres éléments en plus de l'outil de recherche de médias. Ainsi, l'appareil dispose de trois thèmes (Disco, Glow, Indium), ils changent le jeu de couleurs, mais pas l'apparence des icônes de menu.

Enregistreur vocal. Les enregistrements peuvent être effectués à la fois en mode veille et pendant une conversation, l'enregistreur enregistre les deux côtés. La durée d'enregistrement maximale n'est limitée par rien d'autre que la mémoire libre. L'interlocuteur entend le signal de l'enregistreur vocal, il s'agit d'abord d'un buzzer, puis de courts bips à intervalle constant.

Commandes vocales, numérotation. Le combiné utilise l'ensemble standard de commandes vocales pour Motorola, vous pouvez pratiquer le téléphone en disant des chiffres, puis composer des numéros à partir de votre voix sera mieux. En général, la composition de n'importe quel nom du répertoire téléphonique est prise en charge, ainsi que la sélection ultérieure du type de numéro (travail, mobile, domicile). La fonctionnalité fonctionne bien. Il n'y a pratiquement pas de commandes vocales pour accéder aux éléments de menu, sauf pour lancer l'appareil photo.

Test du téléphone Motorola V6 MOTORAZR maxx GSM/UMTS

Je ne me lasse pas de répéter que la confusion au sein de l'entreprise conduit souvent au fait que les produits reçoivent des noms qui ne font que confondre l'utilisateur final. Leapfrog avec des noms de téléphone déjà annoncés puis modifiés de manière inattendue est typique de Motorola en 2006. Si vous observez la situation, vous pouvez voir que la société a classiquement divisé tous les produits en plusieurs générations par rapport à son best-seller - Motorola RAZR V3. L'exploitation de l'idée d'une coquille mince est bonne car l'intérêt pour le produit original est élevé en raison du prix toujours en baisse, et des modèles similaires attirent l'attention.La logique dans les nouveaux noms est bien présente, mais elle est brisée par un certain nombre de produits relativement anciens qui ne rentrent pas dans le concept. Si nous supposons conditionnellement que le RAZR V3 d'origine appartient à la première génération de téléphones dans le cadre de la stratégie mise à jour (nous parlons ici de produits phares, et non de toute la gamme), alors PEBL U6 est déjà un produit de deuxième génération. Il semblerait que toutes sortes de variantes, telles que RAZR D&G, RAZR V3i, devraient également être attribuées à la deuxième génération. Mais le fabricant ne l'a pas fait et a souligné au maximum la similitude des appareils avec le premier modèle. Il s'ensuit que les appareils avec l'indice 6 sont considérés comme la deuxième génération de produits phares, même s'il n'est pas projeté dans les communications avec le consommateur, il n'est connu que d'un cercle restreint de spécialistes. Dans cet aspect, Motorola V6 est la deuxième génération par rapport au RAZR et a parfaitement le droit d'être appelé ainsi, puisque le nombre de changements est fondamentalement important, il s'agit d'un modèle différent.

Un coup porté à un concept élancé est la sortie de curseurs qui commencent à l'indice 3, en particulier Z3. La raison du faible positionnement n'est pas dans les caractéristiques réelles du produit, mais dans le fait qu'il est soutenu par le haut par des modèles mis à jour, la société n'a pas eu le temps de les mettre sur le marché plus tôt. La sortie du Motorola Z6 remet tout à sa place. Si l'on regarde la ligne des coques de mode, il est difficile d'expliquer le début de la référence à partir du modèle K1, par contre, compte tenu de l'évolution instantanée vers le Motorola K3 puis vers le K6, tout se met en place. Autrement dit, en voyant en 2007, jusqu'en juillet-août environ, les modèles de Motorola avec un indice de 6, vous pouvez les considérer en toute sécurité comme des produits phares de leur catégorie, tant en termes de fonctionnalité que de technologie.

Le chiffre suivant pour désigner les produits phares n'est en aucun cas un huit, comme on pourrait le penser en regardant le Motorola Z8. Ce produit n'a pas d'analogues dans la gamme de l'entreprise, il a donc été un peu sorti des parenthèses, abaissé d'un, de sorte que sa version avec le même matériel, mais avec un positionnement différent en Europe, puisse s'appeler Z9. En conséquence, nous pouvons espérer voir simultanément trois produits phares avec un indice de 9 dans les séries V, Z et K à l'automne 2007. Si la mise à jour ROKR E6 devient populaire sur le marché chinois, alors en Europe, elle apparaîtra en 2008 avec un index E9 (également plate-forme eZx).

En tant que fleuron actuel de la gamme RAZR V6 maxx, son entrée sur le marché a été quelque peu retardée. Les concurrents ont attaqué le consommateur avec la multiplicité de leurs solutions de clones RAZR, et beaucoup ont eu beaucoup de succès. A titre d'exemple, on peut rappeler le Samsung E780, ainsi que sa version UMTS, le Samsung Z540. Le lancement sur le marché légèrement plus tôt de Motorola V3x n'a pas sauvé la situation, car cet appareil a été surpassé par ses concurrents dans le paramètre unique mais le plus important - l'épaisseur du boîtier. Le destin a joué une blague cruelle, promouvant le RAZR avec tant de persistance et créant une mode pour les solutions "légères", la société a mis Motorola V3x dans le train, bien que le produit en termes d'interface et de capacités soit beaucoup plus intéressant que l'original. La prochaine réincarnation de Motorola V3x est le modèle maxx, le signe MOTORAZR dans le nom devient un son vide, car il contient des informations supplémentaires inutiles et joue souvent un rôle négatif (un fait triste mais vrai : beaucoup ne veulent même pas regarder le RAZR, ils sont pleins).

Le V6 rassemble tout le meilleur des appareils précédents et a fait un grand pas en avant. La modeste attention que cet appareil attire n'est pas méritée : il a des solutions inhabituelles, et un certain nombre de développements sont très bons, même s'ils semblent empruntés dans une certaine mesure.

Vidéo, comparaison de taille et apparence de l'appareil ( wmv, 5,9 Mo)>>>

La conception de l'appareil a quelque chose en commun avec le RAZR d'origine, mais le téléphone est un peu plus large et plus épais, cependant, vous ne le remarquerez pas dans votre main (104,5x53x15,5 mm) https ://cars45.com.gh/19qv0aJL0c4cbmyB6IQ6sZBw. Le poids de l'appareil est de 108 grammes. Le téléphone ne cause aucune plainte concernant la taille, il se glisse facilement dans une chemise ou des poches. Du point de vue design, l'appareil est dans l'esprit des dernières tendances, dans tous les cas le boîtier est en matière soft touch, mais en même temps il est en métal. Vous pouvez le vérifier par l'exemple du couvercle du compartiment des piles. C'est-à-dire qu'ici le fabricant a déguisé le métal sous du plastique velouté, c'est une décision intéressante. Habituellement, les fabricants, de gré ou de force, essaient de montrer la présence de métal dans le boîtier, mais pas l'inverse.

Les schémas de couleurs des modèles diffèrent par la couleur de l'insert sur le panneau avant, il peut être noir, émeraude, bleu ou toute autre couleur qui apparaîtra probablement plus tard. La surface est en miroir et similaire à ce que nous avons vu dans le KRZR K1. Le fabricant appelle le matériau utilisé du verre, ce qui est vrai en termes de propriétés, mais en principe, il s'agit d'un plastique organique dont les propriétés ressemblent au verre trempé. Casser le panneau est presque impossible par accident, ainsi que le rayer. À moins, bien sûr, que vous ne jetiez pas l'appareil de toute la balançoire au sol. Le panneau se salit facilement, des marques de mains restent dessus, mais le nettoyer n'est pas si facile.

La conception du bloc caméra est inhabituelle pour Motorola, mais a déjà été vue dans un certain nombre d'appareils. La caméra est située sur le panneau avant dans le mécanisme de charnière, c'est-à-dire qu'une fois fermée, elle vous regarde, mais une fois que vous ouvrez l'appareil, elle regarde dans une direction différente. Vous pouvez filmer à la fois fermé et ouvert, donc un appareil photo de 2 mégapixels est tout à fait approprié, le module est utilisé en standard, typique des produits de l'entreprise (avec une mise en garde : il n'est pas utilisé dans tous les produits, il n'y a pas de mode macro, mais le la qualité est comparable au final).

Si vous retournez l'appareil, vous pouvez voir une autre caméra sur la charnière à l'arrière, elle est conçue pour la transmission vidéo dans les réseaux de troisième génération et a une résolution VGA. Lorsqu'elle est ouverte, c'est cette caméra qui vous regarde.

En général, le design ne soulève aucune plainte, il est assez confortable et ne diffère en rien des téléphones ordinaires, où l'appareil photo regarde toujours loin de vous. Le même design était dans le premier RAZR, mais il n'y avait pas de deuxième caméra.

Le panneau avant cache des indicateurs latéraux bleus, le logo Motorola est éclairé de la même couleur, ces indicateurs scintillent lors d'un appel ou d'un autre événement selon le schéma sélectionné, mais la couleur est toujours la même. De tels indicateurs ont l'air très bien, attirent l'attention et animent l'appareil. Malheureusement, dans la plupart des livraisons européennes, le fabricant a décidé de supprimer cette fonctionnalité, ne laissant que le logo en surbrillance. De plus, l'icône Bluetooth disparaît en haut à droite, elle ne clignote plus pendant le fonctionnement. De tels appareils seront fournis à la Russie, ainsi qu'à la plupart des marchés. Les éditions limitées ont actuellement un éclairage entièrement mis en œuvre, mais à l'avenir, elles pourraient le perdre. À mon avis, le rejet d'une telle puce est un inconvénient évident, l'appareil devient moins émotionnel, perd un peu en perception. Pour la plupart des consommateurs, ce n'est pas si critique, car ils n'imagineront pas comment cela pourrait être, mais je manquerai toujours, apparemment, un tel rétroéclairage. C'est une utopie de rêver de mettre en place un rétroéclairage, comme dans Motorola v80, mais j'aimerais voir un tel produit, et pas seulement moi.

L'écran externe a une diagonale de 1,3 pouces, une résolution de 120x160 pixels (20x26 mm), affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). En raison de la surface du miroir, l'image n'a pas l'air trop lumineuse, elle est terne. En principe, cela ne pose pas de problème, le nom de l'appelant ou sa photo est normalement visible et toutes les informations sur la chanson en cours de lecture sont bien présentées à l'écran. Lorsqu'il est fermé, vous pouvez modifier le profil d'appel actuel, qui est traditionnel pour les téléphones Motorola. L'appareil sur le panneau extérieur dispose de touches tactiles pour contrôler le lecteur, mais nous en parlerons dans la section dédiée au lecteur, mais nous ne nous y attarderons pas ici.

Vidéo, écran externe et fonctionnement du lecteur (wmv, 2,3 Mb)>>>

Les touches latérales sont traditionnelles pour les produits de l'entreprise : par exemple, à gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, ainsi qu'une touche intelligente qui change de valeur en fonction du menu et de la fonction. Sur la droite se trouve le bouton de l'appareil photo. Il y a aussi un trou de sangle. Il n'y a qu'un seul connecteur sur le boitier, il s'agit de miniUSB, il se situe à gauche et est recouvert d'un bouchon en caoutchouc.

Sur la face arrière, vous pouvez voir le trou du haut-parleur qui joue la sonnerie, il n'y a pas d'autres fonctionnalités spéciales. L'appareil est facile à ouvrir d'une seule main, le mouvement est fluide. L'écran interne a une résolution QVGA, 240x320 pixels (34x48 mm, diagonale 2,2 pouces, affiche jusqu'à 262K couleurs, TFT). La qualité d'image est excellente, ce qui a toujours distingué les produits de Motorola, les couleurs sont vives et éclatantes. L'écran peut accueillir jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, la police est grande, facile à lire même par les personnes malvoyantes. Au soleil, l'écran se comporte bien, l'image est visible et lisible sans trop de difficulté.

Le clavier traditionnel de style RAZR est une plaque métallique avec des inserts en caoutchouc entre les touches, qui les sépare et rend possible la saisie tactile. Les boutons sont confortables, ont un petit coup, mais ça se ressent. Le contre-jour est uniforme, bleu, c'est agréable.

Vous pouvez ouvrir le capot arrière en appuyant sur le loquet et en le tirant vers vous. Le couvercle est en métal, ce qui répond pleinement à nos attentes, il n'a aucun jeu. La batterie du téléphone est une batterie lithium-ion de 970 mAh (BZ60). Il est devenu habituel pour l'entreprise de changer le numéro de la batterie dans la plupart des appareils, ce qui rend leur compatibilité impossible par le groupe de contact. Il est difficile de répondre à la question de savoir pourquoi cela se produit, mais des processus similaires sont en cours dans d'autres entreprises, par exemple Nokia.

Selon le fabricant, l'appareil peut fonctionner jusqu'à 375 heures en mode veille et jusqu'à 5 heures en mode conversation. Dans les conditions des réseaux de Moscou, le téléphone a fonctionné pendant environ 3 jours avec un nombre modéré d'appels (jusqu'à 20 minutes par jour, quelques messages par jour, un minimum d'écoute de musique). Dans le même temps, l'utilisation active d'appareils pour parler (jusqu'à une heure par jour) réduit le temps de travail à deux jours. En moyenne, cela vaut la peine de se concentrer sur deux jours de travail avec une heure ou deux d'écoute de musique, le nombre moyen de conversations. Le temps nécessaire pour charger complètement la batterie est d'un peu moins de deux heures.

L'emplacement de la carte SIM est situé à côté de la batterie, il n'est pas possible de retirer la carte SIM sans retirer la batterie, alors que vous pouvez l'installer avec la batterie présente. A proximité se trouve un emplacement pour les cartes microSD, les cartes remplaçables à chaud de toute capacité sont également prises en charge (dans notre cas, une carte de 2 Go a été utilisée).

L'appareil intégrait la plupart des fonctionnalités du Motorola V3x, et plus tard du Motorola K1 RIZR. Le téléphone dispose de 59,8 Mo de mémoire disponible pour l'utilisateur (occupant environ 8 Mo au départ), de plus vous pouvez installer une carte mémoire, les applications peuvent y être stockées. La limite de taille pour une application Java exécutable est de 1 Mo (taille de fichier JAR), tandis que HEAP peut atteindre 2 Mo. Pour le téléphone, il n'y a aucune différence entre la mémoire intégrée et la mémoire externe lorsque vous travaillez avec des fichiers (musique, appels, photos, applications).

La mémoire pour les applications est allouée dynamiquement, il est garanti qu'au moins 1000 noms peuvent être stockés dans le répertoire. L'organisateur peut stocker jusqu'à 500 événements et jusqu'à 400 entrées de cas (ou toute combinaison d'entre eux, jusqu'à un maximum de 900 entrées). La limite pour les messages MMS est de 300 Ko, vous ne pouvez pas définir une taille de message plus grande.

Vous pouvez accéder au menu principal en appuyant sur le bouton OK. Le menu principal est représenté par 12 icônes, chacune avec une légende en haut de l'écran. Vous pouvez basculer l'affichage du menu principal en minuscules, puis tout le menu sera présenté sous forme de listes. Une partie du sous-menu est représentée par des listes, une partie est représentée par un ensemble d'icônes (si une telle représentation est activée). L'utilisateur peut personnaliser l'ordre des icônes dans le menu principal (ou des éléments dans la vue en ligne). Il n'y a pas de navigation dans les menus à l'aide de séquences de chiffres, mais vous pouvez créer des raccourcis vers littéralement chaque élément de menu ou fonction (y compris vos applications installées). Vous pouvez également attribuer différentes actions à la touche de navigation en mode veille. De plus, vous pouvez le configurer de manière à ce qu'il n'y ait pas d'icônes correspondantes à l'écran, mais elles n'apparaissent que lorsque vous cliquez. Vous pouvez également attribuer des fonctions différentes de celles d'origine à deux touches programmables, avec une telle flexibilité de menu, l'absence de séquences numériques ne semble pas être un sérieux inconvénient. Par défaut, le logiciel maxx a désormais la possibilité d'attribuer des applications personnalisées à la touche latérale.

L'appareil prend en charge la saisie de texte prédictive et utilise la technologie iTap. Lors de la saisie, l'écran affiche le mot actuel. Lors de la saisie, les caractères affectés à la touche ne s'affichent pas à l'écran. L'appareil mémorise automatiquement les mots que vous tapez, avec les ensembles suivants, des options pour ces mots vous sont proposées automatiquement. Cela vous évite d'avoir à entrer des mots dans le dictionnaire, comme c'est le cas avec les dictionnaires T9.

Pour ceux qui utilisent deux langues lors de la rédaction de messages texte ou de lettres, leur choix est fourni. Dans ce cas, pour chaque langue, le type de saisie est initialement défini - lettre par lettre ou prédicatif. Une solution particulière qui permet à l'utilisateur d'obtenir des paramètres assez flexibles. Je tiens à souligner que le choix du texte s'adresse à un public de masse, un petit pourcentage de personnes utilise plus de deux langues lors de la rédaction de texte.

Médias Finder. Le principal changement dans Motorola maxx était l'idéologie de travailler avec de la musique, des fichiers multimédias et d'autres contenus. Examinons d'abord ces changements, puis passons aux différences moins importantes.

Depuis l'époque de Motorola RAZR, les téléphones de cette marque ont eu deux lecteurs mp3 : un, implémenté comme une application Java et se distinguant par son attrait visuel, et le second, un standard, qui n'avait pas d'interface graphique, mais travaillé en arrière-plan. Il y avait une situation paradoxale où l'utilisateur ne pouvait pas obtenir à la fois un look attrayant du lecteur et des fonctionnalités dans un seul appareil, chacun devait décider ce qui était le plus important pour lui. Après presque 3 ans, peu d'utilisateurs ordinaires connaissent le lecteur standard et ses capacités, seuls les plus corrosifs ou les plus éduqués utilisent ses avantages. Il a fallu près de deux ans à l'entreprise pour corriger la situation, du temps a été perdu car l'entreprise s'attendait à une transition massive vers une nouvelle plate-forme, ce qui ne s'est jamais produit. En conséquence, du temps a été perdu, et ce n'est qu'aujourd'hui que l'entreprise commence à corriger les anciennes erreurs, mais elle est activement et assez bien corrigée.

Dans la section Media Finder, vous voyez une liste de titres tels que Musique, Images, Vidéos, Mémos vocaux, Sonneries, Fonds d'écran. La combinaison de tous les formats de fichiers dans une section est justifiée et ne cause aucune plainte. Commençons par la musique, c'est le point fort du téléphone.

Musique. J'ai envie d'écrire « cette musique sera éternelle », des mots du vieil album de Nautilus, que j'écoutais sur cassettes à l'école. Les valeurs éternelles ont été niées par Motorola pendant très longtemps, les tentatives sous la forme de ROKR E1 après le super succès Motorola E398 semblaient pâles, et les efforts de l'entreprise pour promouvoir iTunes n'ont donné aucun effet, à l'exception d'une armée de déçus utilisateurs. C'est après le Motorola E398 que l'entreprise est allée dans la mauvaise direction, et le modèle ROKR E2 n'est que la première tentative locale pour corriger la situation. Compte tenu de l'interface différente et de ses capacités, il était difficile de s'attendre à ce qu'un lecteur normal apparaisse dans les produits de masse, mais l'exemple de maxx prouve le contraire.

La division de la musique en catégories est logique et ne diffère pas des autres fabricants, nous voyons une liste de toutes les chansons (l'appareil scanne automatiquement le contenu de la mémoire du téléphone et de la carte), récemment jouées, Artistes, Albums, Genres, Compositeurs, Playlists. Dans la catégorie Playlists, il y a l'option Les plus joués, les chansons que vous avez écoutées le plus souvent sont entrées ici.

Vous pouvez ajouter n'importe quelle chanson aux listes de lecture, et c'est facile de le faire à partir de n'importe quel menu et liste. Par exemple, dans la section Albums, vous pouvez ajouter un album entier ou plusieurs albums à la fois (les informations des balises id3 sont lues correctement), puis ajouter des chansons individuelles dans la liste de toutes les chansons. Ceux qui ont travaillé avec les anciennes listes me comprendront et apprécieront la commodité des nouvelles.

Les listes affichent toujours le nom de la chanson et son emplacement de stockage (carte mémoire ou icône de téléphone). Les formats de musique pris en charge sont mp3 (aucune restriction de débit, pas plus de 320 Kb/s recommandés, également VBR), AAC, eAAC, eAAC+, WAV, WMA. Dans les paramètres de musique, il existe des paramètres standard tels que la répétition automatique, la lecture aléatoire, ils sont standard pour toutes les entreprises. L'intérêt est Bass Boost, le paramètre est réglable sur 7 positions, les changements sont clairement audibles. Le téléphone dispose d'une technologie de son surround Spatial Audio, un analogique peut être Stereo Widening d'autres fabricants, mais l'analogique dans ce cas est grandement simplifié. Pour le moment, l'expansion de la base stéréo sur les téléphones est mieux organisée par Spatial Audio (voir la revue ROKR E2 pour des exemples audio de la fonction). Un réglage sur 7 divisions est également possible. Le fabricant a limité tous les effets sonores à ces seuls effets de base, il n'y a pas d'égaliseurs, ils n'apparaîtront que dans la prochaine version du lecteur de musique.

L'interface du lecteur sur l'écran principal à première vue n'a subi aucun changement, tous les mêmes contrôles, la règle de lecture au fil du temps. La différence fondamentale est que le téléphone prend en charge les pochettes d'album (Album Arts), il suffit de mettre l'image dans le dossier musical. Dans l'exemple, vous voyez la pochette de l'album de Madonna, qui a été téléchargée sur mon appareil depuis un ordinateur. La prise en charge de l'album Art amène les appareils Motorola suivants au même niveau que Walkman 2.0 (il y a un certain nombre de réserves, en général, la solution est similaire à Walkman 1.0, mais c'est un progrès et une omission évidente sous la forme d'accessoires), et aussi le rend plus intéressant que les produits Samsung. Je ferai une réservation sur le fait qu'il ne s'agit pas seulement de pochettes d'album, mais en général de la navigation dans le menu, des capacités du lecteur.

Le rembobinage rapide fonctionne en maintenant la touche enfoncée, et pendant les deux premières secondes, il fonctionne pendant 5 secondes, puis l'intervalle augmente à 7. L'écran n'affiche pas l'heure actuelle pendant le rembobinage, c'est un inconvénient. À mon avis, cela vaut la peine de montrer l'heure, car il faut parfois trouver un certain morceau, par exemple dans un livre audio. Cependant, rembobiner un livre audio sur cet appareil est extrêmement problématique en raison des courts intervalles.

Si vous quittez le lecteur en mode lecture (mais pas avec la touche de fin d'appel), alors sur l'écran en mode veille, vous verrez le nom de la chanson, et les boutons de raccourci deviendront musicaux. Ainsi, une déviation horizontale est un retour en arrière ou un saut vers une autre piste, une déviation vers le bas est un appel à l'écran principal du lecteur. Pratique, n'est-ce pas ?

Passons maintenant à l'écran externe. Il n'affiche pas l'image de l'album, mais affiche des informations sur la longueur de la chanson, l'heure actuelle, le titre de la chanson et l'artiste. À l'aide de la clé intelligente, vous pouvez déverrouiller les boutons tactiles situés sous l'écran (pause, lecture, rembobinage dans deux directions, et ils sautent également des chansons). Si vous ne travaillez pas avec les touches, après quelques secondes, elles s'éteindront, le téléphone les bloquera à nouveau. En principe, c'est logique, mais j'ai réussi à activer la lecture plusieurs fois, puis à mettre le téléphone dans ma poche, puis à appuyer sur l'une des touches tactiles, ça arrive.

L'écran externe affiche la liste complète des chansons, ainsi que les catégories de filtres. Autrement dit, vous pouvez travailler avec le lecteur lorsque l'appareil est fermé, vous n'avez pas besoin de l'ouvrir pour cela.

La qualité sonore des écouteurs standard est moyenne, car le téléphone n'est pas positionné comme un téléphone musical, il n'était donc pas nécessaire de l'équiper d'écouteurs de haute qualité. L'adaptateur existant de miniUSB à 3.5 corrige partiellement la situation, son coût est de 15 $, vous ne pouvez pas le trouver en vente dans tous les magasins. Le volume sonore augmente, devient même excessif avec votre casque.

Il reste une autre option : l'utilisation d'un casque Bluetooth stéréo, car l'appareil prend en charge A2DP. Mais il y a un hic ici, ce qui est inhabituel pour moi en tant qu'utilisateur de nombreuses autres marques de téléphones. En particulier, l'appareil ne démarre pas automatiquement le transfert de musique vers le casque lorsqu'il y est connecté, pour cela, vous devez sélectionner l'élément de menu approprié dans le lecteur. Une action complètement inutile et illogique, je ne sais pas quelle est sa raison.

Le deuxième inconvénient, et très sérieux, est que le téléphone ne fonctionne bien qu'avec les casques natifs de Motorola, mais les fabricants tiers ne seront pas en faveur. Par exemple, le casque Sony Ericsson DS-970, qui est aujourd'hui la meilleure solution de sa catégorie, a périodiquement perdu la connexion avec le téléphone et il n'a été possible de le restaurer qu'après avoir redémarré l'appareil. Parfois, en marchant activement et en déplaçant le casque, des retards sonores se produisaient (même effet sur le Motorola BT820). Les commandes de son et de rembobinage fonctionnaient parfaitement, mais il n'y avait aucune indication de la chanson en cours de lecture, le téléphone ne diffusait pas de telles informations. Il est curieux que non pas en déplacement, mais dans des conditions de bureau, lorsqu'une personne est assise à sa place, il n'y a pas de perte de connexion entre le casque et le téléphone, tout fonctionne comme sur des roulettes.

Avec une connexion USB en mode USB Mass Storage, le taux de transfert de données vers la carte est d'environ 960 Kb/s, le support USB 2.0 est déclaré.

Nous devons affirmer avec regret que la composante musicale du téléphone est bonne, au niveau d'aujourd'hui, mais l'utilisateur moyen ne pourra pas l'apprécier en raison du manque banal d'accessoires appropriés. C'est un excellent exemple de la façon dont économiser 5 à 6 $ sur des écouteurs de qualité crée une réputation négative pour l'une des caractéristiques les plus fortes du modèle et jette un doute sur ses autres avantages.

Photos. Un système de filtre a été introduit qui facilite la vie, en particulier, vous pouvez visualiser toutes les images (matrice 4x4), les images de l'appareil photo, les albums (il y a un filtre pour les plus fréquemment consultés, tri par date (les mois sont inclus pour où il y a des photos et seulement elles)). La dernière fonction rappelle quelque peu la chronologie des téléphones Sony Ericsson, mais mise en œuvre un peu plus simplement.

Pour couronner le tout, le fabricant a ajouté la fonction Slide Show : vous pouvez définir la répétition automatique, le temps entre les diapositives (par défaut 4 secondes), et également faire pivoter l'image de 90 degrés vers la droite ou vers la gauche (pour ces images qui n'ont pas été prises dans l'orientation standard lorsque vous teniez l'appareil autrement). Belle fonction, tout à fait au niveau des solutions modernes.

Vidéo. Exactement les mêmes filtres que pour les images, la lecture vidéo est prise en charge en plein écran, la fréquence vidéo est jusqu'à 30 images par seconde, il n'y a aucun problème avec sa lecture.

Notes vocales. Il existe des filtres pour toutes les notes, les notes récentes et les mémos vocaux.

Mélodies. En tant que mélodie, vos fichiers enregistrés à partir d'un enregistreur vocal, de la musique, ainsi que des mélodies prédéfinies peuvent agir.

Fond d'écran. La division en graphiques, ainsi qu'en photos, tout est extrêmement simple, il n'y a pas de grilles de temps.

Dans la section Media Finder, vous pouvez également renommer la carte mémoire, la formater et afficher la quantité d'espace libre à partir des Options. Le téléphone lui-même crée une structure de fichiers sur la carte, mais vous pouvez stocker vos données comme vous le souhaitez, il n'y a aucune restriction (il n'y a aucune restriction pour le répertoire racine).

La section Médias contient également d'autres éléments en plus de l'outil de recherche de médias. Ainsi, l'appareil dispose de trois thèmes (Disco, Glow, Indium), ils changent le jeu de couleurs, mais pas l'apparence des icônes de menu.

Enregistreur vocal. Les enregistrements peuvent être effectués à la fois en mode veille et pendant une conversation, l'enregistreur enregistre les deux côtés. La durée d'enregistrement maximale n'est limitée par rien d'autre que la mémoire libre. L'interlocuteur entend le signal de l'enregistreur vocal, il s'agit d'abord d'un buzzer, puis de courts bips à intervalle constant.

Commandes vocales, numérotation. Le combiné utilise un ensemble standard de commandes vocales pour Motorola, vous pouvez pratiquer le téléphone en disant des chiffres, puis composer des numéros à partir de votre voix sera mieux. En général, la composition de n'importe quel nom du répertoire téléphonique est prise en charge, ainsi que la sélection ultérieure du type de numéro (travail, mobile, domicile). La fonctionnalité fonctionne bien. Il n'y a pratiquement pas de commandes vocales pour accéder aux éléments de menu, sauf pour lancer l'appareil photo.

Test du téléphone Motorola V6 MOTORAZR maxx GSM/UMTS

Je ne me lasse pas de répéter que la confusion au sein de l'entreprise conduit souvent au fait que les produits reçoivent des noms qui ne font que confondre l'utilisateur final. Leapfrog avec des noms de téléphone déjà annoncés puis modifiés de manière inattendue est typique de Motorola en 2006. Si vous observez la situation, vous pouvez voir que la société a classiquement divisé tous les produits en plusieurs générations par rapport à son best-seller - Motorola RAZR V3. L'exploitation de l'idée d'une coquille mince est bonne car l'intérêt pour le produit original est élevé en raison du prix toujours en baisse, et des modèles similaires attirent l'attention.La logique dans les nouveaux noms est bien présente, mais elle est brisée par un certain nombre de produits relativement anciens qui ne rentrent pas dans le concept. Si nous supposons conditionnellement que le RAZR V3 d'origine appartient à la première génération de téléphones dans le cadre de la stratégie mise à jour (nous parlons ici de produits phares, et non de toute la gamme), alors PEBL U6 est déjà un produit de deuxième génération. Il semblerait que toutes sortes de variantes, telles que RAZR D&G, RAZR V3i, devraient également être attribuées à la deuxième génération. Mais le fabricant ne l'a pas fait et a souligné au maximum la similitude des appareils avec le premier modèle. Il s'ensuit que les appareils avec l'indice 6 sont considérés comme la deuxième génération de produits phares, même s'il n'est pas projeté dans les communications avec le consommateur, il n'est connu que d'un cercle restreint de spécialistes. Dans cet aspect, Motorola V6 est la deuxième génération par rapport au RAZR et a parfaitement le droit d'être appelé ainsi, puisque le nombre de changements est fondamentalement important, il s'agit d'un modèle différent.

Un coup porté à un concept élancé est la sortie de curseurs qui commencent à l'indice 3, en particulier Z3. La raison du faible positionnement n'est pas dans les caractéristiques réelles du produit, mais dans le fait qu'il est soutenu par le haut par des modèles mis à jour, la société n'a pas eu le temps de les mettre sur le marché plus tôt. La sortie du Motorola Z6 remet tout à sa place. Si l'on regarde la ligne des coques de mode, il est difficile d'expliquer le début de la référence à partir du modèle K1, par contre, compte tenu de l'évolution instantanée vers le Motorola K3 puis vers le K6, tout se met en place. Autrement dit, en voyant en 2007, jusqu'en juillet-août environ, les modèles de Motorola avec un indice de 6, vous pouvez les considérer en toute sécurité comme des produits phares de leur catégorie, tant en termes de fonctionnalité que de technologie.

Le chiffre suivant pour désigner les produits phares n'est en aucun cas un huit, comme on pourrait le penser en regardant le Motorola Z8. Ce produit n'a pas d'analogues dans la gamme de l'entreprise, il a donc été un peu sorti des parenthèses, abaissé d'un, de sorte que sa version avec le même matériel, mais avec un positionnement différent en Europe, puisse s'appeler Z9. En conséquence, nous pouvons espérer voir simultanément trois produits phares avec un indice de 9 dans les séries V, Z et K à l'automne 2007. Si la mise à jour ROKR E6 devient populaire sur le marché chinois, alors en Europe, elle apparaîtra en 2008 avec un index E9 (également plate-forme eZx).

En tant que fleuron actuel de la gamme RAZR V6 maxx, son entrée sur le marché a été quelque peu retardée. Les concurrents ont attaqué le consommateur avec la multiplicité de leurs solutions de clones RAZR, et beaucoup ont eu beaucoup de succès. A titre d'exemple, on peut rappeler le Samsung E780, ainsi que sa version UMTS, le Samsung Z540. Le lancement sur le marché légèrement plus tôt de Motorola V3x n'a pas sauvé la situation, car cet appareil a été surpassé par ses concurrents dans le paramètre unique mais le plus important - l'épaisseur du boîtier. Le destin a joué une blague cruelle, promouvant le RAZR avec tant de persistance et créant une mode pour les solutions "légères", la société a mis Motorola V3x dans le train, bien que le produit en termes d'interface et de capacités soit beaucoup plus intéressant que l'original. La prochaine réincarnation de Motorola V3x est le modèle maxx, le signe MOTORAZR dans le nom devient un son vide, car il contient des informations supplémentaires inutiles et joue souvent un rôle négatif (un fait triste mais vrai : beaucoup ne veulent même pas regarder le RAZR, ils sont pleins).

Le V6 rassemble tout le meilleur des appareils précédents et a fait un grand pas en avant. La modeste attention que cet appareil attire n'est pas méritée : il a des solutions inhabituelles, et un certain nombre de développements sont très bons, même s'ils semblent empruntés dans une certaine mesure.

Vidéo, comparaison de taille et apparence de l'appareil ( wmv, 5,9 Mo)>>>

La conception de l'appareil a quelque chose en commun avec le RAZR d'origine, mais le téléphone est un peu plus large et plus épais, cependant, vous ne le remarquerez pas dans votre main (104,5x53x15,5 mm) https ://cars45.com.gh/19qv0aJL0c4cbmyB6IQ6sZBw. Le poids de l'appareil est de 108 grammes. Le téléphone ne cause aucune plainte concernant la taille, il se glisse facilement dans une chemise ou des poches. Du point de vue design, l'appareil est dans l'esprit des dernières tendances, dans tous les cas le boîtier est en matière soft touch, mais en même temps il est en métal. Vous pouvez le vérifier par l'exemple du couvercle du compartiment des piles. C'est-à-dire qu'ici le fabricant a déguisé le métal sous du plastique velouté, c'est une décision intéressante. Habituellement, les fabricants, de gré ou de force, essaient de montrer la présence de métal dans le boîtier, mais pas l'inverse.

Les schémas de couleurs des modèles diffèrent par la couleur de l'insert sur le panneau avant, il peut être noir, émeraude, bleu ou toute autre couleur qui apparaîtra probablement plus tard. La surface est en miroir et similaire à ce que nous avons vu dans le KRZR K1. Le fabricant appelle le matériau utilisé du verre, ce qui est vrai en termes de propriétés, mais en principe, il s'agit d'un plastique organique dont les propriétés ressemblent au verre trempé. Casser le panneau est presque impossible par accident, ainsi que le rayer. À moins, bien sûr, que vous ne jetiez pas l'appareil de toute la balançoire au sol. Le panneau se salit facilement, des marques de mains restent dessus, mais le nettoyer n'est pas si facile.

La conception du bloc caméra est inhabituelle pour Motorola, mais a déjà été vue dans un certain nombre d'appareils. La caméra est située sur le panneau avant dans le mécanisme de charnière, c'est-à-dire qu'une fois fermée, elle vous regarde, mais une fois que vous ouvrez l'appareil, elle regarde dans une direction différente. Vous pouvez filmer à la fois fermé et ouvert, donc un appareil photo de 2 mégapixels est tout à fait approprié, le module est utilisé en standard, typique des produits de l'entreprise (avec une mise en garde : il n'est pas utilisé dans tous les produits, il n'y a pas de mode macro, mais le la qualité est comparable au final).

Si vous retournez l'appareil, vous pouvez voir une autre caméra sur la charnière à l'arrière, elle est conçue pour la transmission vidéo dans les réseaux de troisième génération et a une résolution VGA. Lorsqu'elle est ouverte, c'est cette caméra qui vous regarde.

En général, le design ne soulève aucune plainte, il est assez confortable et ne diffère en rien des téléphones ordinaires, où l'appareil photo regarde toujours loin de vous. Le même design était dans le premier RAZR, mais il n'y avait pas de deuxième caméra.

Le panneau avant cache des indicateurs latéraux bleus, le logo Motorola est éclairé de la même couleur, ces indicateurs scintillent lors d'un appel ou d'un autre événement selon le schéma sélectionné, mais la couleur est toujours la même. De tels indicateurs ont l'air très bien, attirent l'attention et animent l'appareil. Malheureusement, dans la plupart des livraisons européennes, le fabricant a décidé de supprimer cette fonctionnalité, ne laissant que le logo en surbrillance. De plus, l'icône Bluetooth disparaît en haut à droite, elle ne clignote plus pendant le fonctionnement. De tels appareils seront fournis à la Russie, ainsi qu'à la plupart des marchés. Les éditions limitées ont actuellement un éclairage entièrement mis en œuvre, mais à l'avenir, elles pourraient le perdre. À mon avis, le rejet d'une telle puce est un inconvénient évident, l'appareil devient moins émotionnel, perd un peu en perception. Pour la plupart des consommateurs, ce n'est pas si critique, car ils n'imagineront pas comment cela pourrait être, mais je manquerai toujours, apparemment, un tel rétroéclairage. C'est une utopie de rêver de mettre en place un rétroéclairage, comme dans Motorola v80, mais j'aimerais voir un tel produit, et pas seulement moi.

L'écran externe a une diagonale de 1,3 pouces, une résolution de 120x160 pixels (20x26 mm), affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). En raison de la surface du miroir, l'image n'a pas l'air trop lumineuse, elle est terne. En principe, cela ne pose pas de problème, le nom de l'appelant ou sa photo est normalement visible et toutes les informations sur la chanson en cours de lecture sont bien présentées à l'écran. Lorsqu'il est fermé, vous pouvez modifier le profil d'appel actuel, qui est traditionnel pour les téléphones Motorola. L'appareil sur le panneau extérieur dispose de touches tactiles pour contrôler le lecteur, mais nous en parlerons dans la section dédiée au lecteur, mais nous ne nous y attarderons pas ici.

Vidéo, écran externe et fonctionnement du lecteur (wmv, 2,3 Mb)>>>

Les touches latérales sont traditionnelles pour les produits de l'entreprise : par exemple, à gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, ainsi qu'une touche intelligente qui change de valeur en fonction du menu et de la fonction. Sur la droite se trouve le bouton de l'appareil photo. Il y a aussi un trou de sangle. Il n'y a qu'un seul connecteur sur le boitier, il s'agit de miniUSB, il se situe à gauche et est recouvert d'un bouchon en caoutchouc.

Sur la face arrière, vous pouvez voir le trou du haut-parleur qui joue la sonnerie, il n'y a pas d'autres fonctionnalités spéciales. L'appareil est facile à ouvrir d'une seule main, le mouvement est fluide. L'écran interne a une résolution QVGA, 240x320 pixels (34x48 mm, diagonale 2,2 pouces, affiche jusqu'à 262K couleurs, TFT). La qualité d'image est excellente, ce qui a toujours distingué les produits de Motorola, les couleurs sont vives et éclatantes. L'écran peut accueillir jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, la police est grande, facile à lire même par les personnes malvoyantes. Au soleil, l'écran se comporte bien, l'image est visible et lisible sans trop de difficulté.

Le clavier traditionnel de style RAZR est une plaque métallique avec des inserts en caoutchouc entre les touches, qui les sépare et rend possible la saisie tactile. Les boutons sont confortables, ont un petit coup, mais ça se ressent. Le contre-jour est uniforme, bleu, c'est agréable.

Vous pouvez ouvrir le capot arrière en appuyant sur le loquet et en le tirant vers vous. Le couvercle est en métal, ce qui répond pleinement à nos attentes, il n'a aucun jeu. La batterie du téléphone est une batterie lithium-ion de 970 mAh (BZ60). Il est devenu habituel pour l'entreprise de changer le numéro de la batterie dans la plupart des appareils, ce qui rend leur compatibilité impossible par le groupe de contact. Il est difficile de répondre à la question de savoir pourquoi cela se produit, mais des processus similaires sont en cours dans d'autres entreprises, par exemple Nokia.

Selon le fabricant, l'appareil peut fonctionner jusqu'à 375 heures en mode veille et jusqu'à 5 heures en mode conversation. Dans les conditions des réseaux de Moscou, le téléphone a fonctionné pendant environ 3 jours avec un nombre modéré d'appels (jusqu'à 20 minutes par jour, quelques messages par jour, un minimum d'écoute de musique). Dans le même temps, l'utilisation active d'appareils pour parler (jusqu'à une heure par jour) réduit le temps de travail à deux jours. En moyenne, cela vaut la peine de se concentrer sur deux jours de travail avec une heure ou deux d'écoute de musique, le nombre moyen de conversations. Le temps nécessaire pour charger complètement la batterie est d'un peu moins de deux heures.

L'emplacement de la carte SIM est situé à côté de la batterie, il n'est pas possible de retirer la carte SIM sans retirer la batterie, alors que vous pouvez l'installer avec la batterie présente. A proximité se trouve un emplacement pour les cartes microSD, les cartes remplaçables à chaud de toute capacité sont également prises en charge (dans notre cas, une carte de 2 Go a été utilisée).

L'appareil intégrait la plupart des fonctionnalités du Motorola V3x, et plus tard du Motorola K1 RIZR. Le téléphone dispose de 59,8 Mo de mémoire disponible pour l'utilisateur (occupant environ 8 Mo au départ), de plus vous pouvez installer une carte mémoire, les applications peuvent y être stockées. La limite de taille pour une application Java exécutable est de 1 Mo (taille de fichier JAR), tandis que HEAP peut atteindre 2 Mo. Pour le téléphone, il n'y a aucune différence entre la mémoire intégrée et la mémoire externe lorsque vous travaillez avec des fichiers (musique, appels, photos, applications).

La mémoire pour les applications est allouée dynamiquement, il est garanti qu'au moins 1000 noms peuvent être stockés dans le répertoire. L'organisateur peut stocker jusqu'à 500 événements et jusqu'à 400 entrées de cas (ou toute combinaison d'entre eux, jusqu'à un maximum de 900 entrées). La limite pour les messages MMS est de 300 Ko, vous ne pouvez pas définir une taille de message plus grande.

Vous pouvez accéder au menu principal en appuyant sur le bouton OK. Le menu principal est représenté par 12 icônes, chacune avec une légende en haut de l'écran. Vous pouvez basculer l'affichage du menu principal en minuscules, puis tout le menu sera présenté sous forme de listes. Une partie du sous-menu est représentée par des listes, une partie est représentée par un ensemble d'icônes (si une telle représentation est activée). L'utilisateur peut personnaliser l'ordre des icônes dans le menu principal (ou des éléments dans la vue en ligne). Il n'y a pas de navigation dans les menus à l'aide de séquences de chiffres, mais vous pouvez créer des raccourcis vers littéralement chaque élément de menu ou fonction (y compris vos applications installées). Vous pouvez également attribuer différentes actions à la touche de navigation en mode veille. De plus, vous pouvez le configurer de manière à ce qu'il n'y ait pas d'icônes correspondantes à l'écran, mais elles n'apparaissent que lorsque vous cliquez. Vous pouvez également attribuer des fonctions différentes de celles d'origine à deux touches programmables, avec une telle flexibilité de menu, l'absence de séquences numériques ne semble pas être un sérieux inconvénient. Par défaut, le logiciel maxx a désormais la possibilité d'attribuer des applications personnalisées à la touche latérale.

L'appareil prend en charge la saisie de texte prédictive et utilise la technologie iTap. Lors de la saisie, l'écran affiche le mot actuel. Lors de la saisie, les caractères affectés à la touche ne s'affichent pas à l'écran. L'appareil mémorise automatiquement les mots que vous tapez, avec les ensembles suivants, des options pour ces mots vous sont proposées automatiquement. Cela vous évite d'avoir à entrer des mots dans le dictionnaire, comme c'est le cas avec les dictionnaires T9.

Pour ceux qui utilisent deux langues lors de la rédaction de messages texte ou de lettres, leur choix est fourni. Dans ce cas, pour chaque langue, le type de saisie est initialement défini - lettre par lettre ou prédicatif. Une solution particulière qui permet à l'utilisateur d'obtenir des paramètres assez flexibles. Je tiens à souligner que le choix du texte s'adresse à un public de masse, un petit pourcentage de personnes utilise plus de deux langues lors de la rédaction de texte.

Médias Finder. Le principal changement dans Motorola maxx était l'idéologie de travailler avec de la musique, des fichiers multimédias et d'autres contenus. Examinons d'abord ces changements, puis passons aux différences moins importantes.

Musique. J'ai envie d'écrire « cette musique sera éternelle », des mots du vieil album de Nautilus, que j'écoutais sur cassettes à l'école. Les valeurs éternelles ont été niées par Motorola pendant très longtemps, les tentatives sous la forme de ROKR E1 après le super succès Motorola E398 semblaient pâles, et les efforts de l'entreprise pour promouvoir iTunes n'ont donné aucun effet, à l'exception d'une armée de déçus utilisateurs. C'est après le Motorola E398 que l'entreprise est allée dans la mauvaise direction, et le modèle ROKR E2 n'est que la première tentative locale pour corriger la situation. Compte tenu de l'interface différente et de ses capacités, il était difficile de s'attendre à ce qu'un lecteur normal apparaisse dans les produits de masse, mais l'exemple de maxx prouve le contraire.

La division de la musique en catégories est logique et ne diffère pas des autres fabricants, nous voyons une liste de toutes les chansons (l'appareil scanne automatiquement le contenu de la mémoire du téléphone et de la carte), récemment jouées, Artistes, Albums, Genres, Compositeurs, Playlists. Dans la catégorie Playlists, il y a l'option Les plus joués, les chansons que vous avez écoutées le plus souvent sont entrées ici.

Vous pouvez ajouter n'importe quelle chanson aux listes de lecture, et c'est facile de le faire à partir de n'importe quel menu et liste. Par exemple, dans la section Albums, vous pouvez ajouter un album entier ou plusieurs albums à la fois (les informations des balises id3 sont lues correctement), puis ajouter des chansons individuelles dans la liste de toutes les chansons. Ceux qui ont travaillé avec les anciennes listes me comprendront et apprécieront la commodité des nouvelles.

Les listes affichent toujours le nom de la chanson et son emplacement de stockage (carte mémoire ou icône de téléphone). Les formats de musique pris en charge sont mp3 (aucune restriction de débit, pas plus de 320 Kb/s recommandés, également VBR), AAC, eAAC, eAAC+, WAV, WMA. Dans les paramètres de musique, il existe des paramètres standard tels que la répétition automatique, la lecture aléatoire, ils sont standard pour toutes les entreprises. L'intérêt est Bass Boost, le paramètre est réglable sur 7 positions, les changements sont clairement audibles. Le téléphone dispose d'une technologie de son surround Spatial Audio, un analogique peut être Stereo Widening d'autres fabricants, mais l'analogique dans ce cas est grandement simplifié. Pour le moment, l'expansion de la base stéréo sur les téléphones est mieux organisée par Spatial Audio (voir la revue ROKR E2 pour des exemples audio de la fonction). Un réglage sur 7 divisions est également possible. Le fabricant a limité tous les effets sonores à ces seuls effets de base, il n'y a pas d'égaliseurs, ils n'apparaîtront que dans la prochaine version du lecteur de musique.

L'interface du lecteur sur l'écran principal à première vue n'a subi aucun changement, tous les mêmes contrôles, la règle de lecture au fil du temps. La différence fondamentale est que le téléphone prend en charge les pochettes d'album (Album Arts), il suffit de mettre l'image dans le dossier musical. Dans l'exemple, vous voyez la pochette de l'album de Madonna, qui a été téléchargée sur mon appareil depuis un ordinateur. La prise en charge de l'album Art amène les appareils Motorola suivants au même niveau que Walkman 2.0 (il y a un certain nombre de réserves, en général, la solution est similaire à Walkman 1.0, mais c'est un progrès et une omission évidente sous la forme d'accessoires), et aussi le rend plus intéressant que les produits Samsung. Je ferai une réservation sur le fait qu'il ne s'agit pas seulement de pochettes d'album, mais en général de la navigation dans le menu, des capacités du lecteur.

Le rembobinage rapide fonctionne en maintenant la touche enfoncée, et pendant les deux premières secondes, il fonctionne pendant 5 secondes, puis l'intervalle augmente à 7. L'écran n'affiche pas l'heure actuelle pendant le rembobinage, c'est un inconvénient. À mon avis, cela vaut la peine de montrer l'heure, car il faut parfois trouver un certain morceau, par exemple dans un livre audio. Cependant, rembobiner un livre audio sur cet appareil est extrêmement problématique en raison des courts intervalles.

L'écran externe affiche la liste complète des chansons, ainsi que les catégories de filtres. Autrement dit, vous pouvez travailler avec le lecteur lorsque l'appareil est fermé, vous n'avez pas besoin de l'ouvrir pour cela.

La qualité sonore des écouteurs standard est moyenne, car le téléphone n'est pas positionné comme un téléphone musical, il n'était donc pas nécessaire de l'équiper d'écouteurs de haute qualité. L'adaptateur existant de miniUSB à 3.5 corrige partiellement la situation, son coût est de 15 $, vous ne pouvez pas le trouver en vente dans tous les magasins. Le volume sonore augmente, devient même excessif avec votre casque.

Il reste une autre option : l'utilisation d'un casque Bluetooth stéréo, car l'appareil prend en charge A2DP. Mais il y a un hic ici, ce qui est inhabituel pour moi en tant qu'utilisateur de nombreuses autres marques de téléphones. En particulier, l'appareil ne démarre pas automatiquement le transfert de musique vers le casque lorsqu'il y est connecté, pour cela, vous devez sélectionner l'élément de menu approprié dans le lecteur. Une action complètement inutile et illogique, je ne sais pas quelle est sa raison.

Le deuxième inconvénient, et très sérieux, est que le téléphone ne fonctionne bien qu'avec les casques natifs de Motorola, mais les fabricants tiers ne seront pas en faveur. Par exemple, le casque Sony Ericsson DS-970, qui est aujourd'hui la meilleure solution de sa catégorie, a périodiquement perdu la connexion avec le téléphone et il n'a été possible de le restaurer qu'après avoir redémarré l'appareil. Parfois, en marchant activement et en déplaçant le casque, des retards sonores se produisaient (même effet sur le Motorola BT820). Les commandes de son et de rembobinage fonctionnaient parfaitement, mais il n'y avait aucune indication de la chanson en cours de lecture, le téléphone ne diffusait pas de telles informations. Il est curieux que non pas en déplacement, mais dans des conditions de bureau, lorsqu'une personne est assise à sa place, il n'y a pas de perte de connexion entre le casque et le téléphone, tout fonctionne comme sur des roulettes.

Avec une connexion USB en mode USB Mass Storage, le taux de transfert de données vers la carte est d'environ 960 Kb/s, le support USB 2.0 est déclaré.

Nous devons affirmer avec regret que la composante musicale du téléphone est bonne, au niveau d'aujourd'hui, mais l'utilisateur moyen ne pourra pas l'apprécier en raison du manque banal d'accessoires appropriés. C'est un excellent exemple de la façon dont économiser 5 à 6 $ sur des écouteurs de qualité crée une réputation négative pour l'une des caractéristiques les plus fortes du modèle et jette un doute sur ses autres avantages.

Photos. Un système de filtre a été introduit qui facilite la vie, en particulier, vous pouvez visualiser toutes les images (matrice 4x4), les images de l'appareil photo, les albums (il y a un filtre pour les plus fréquemment consultés, tri par date (les mois sont inclus pour où il y a des photos et seulement elles)). La dernière fonction rappelle quelque peu la chronologie des téléphones Sony Ericsson, mais mise en œuvre un peu plus simplement.

Pour couronner le tout, le fabricant a ajouté la fonction Slide Show : vous pouvez définir la répétition automatique, le temps entre les diapositives (par défaut 4 secondes), et également faire pivoter l'image de 90 degrés vers la droite ou vers la gauche (pour ces images qui n'ont pas été prises dans l'orientation standard lorsque vous teniez l'appareil autrement). Belle fonction, tout à fait au niveau des solutions modernes.

Vidéo. Exactement les mêmes filtres que pour les images, la lecture vidéo est prise en charge en plein écran, la fréquence vidéo est jusqu'à 30 images par seconde, il n'y a aucun problème avec sa lecture.

Notes vocales. Il existe des filtres pour toutes les notes, les notes récentes et les mémos vocaux.

Mélodies. En tant que mélodie, vos fichiers enregistrés à partir d'un enregistreur vocal, de la musique, ainsi que des mélodies prédéfinies peuvent agir.

Fond d'écran. La division en graphiques, ainsi qu'en photos, tout est extrêmement simple, il n'y a pas de grilles de temps.

Dans la section Media Finder, vous pouvez également renommer la carte mémoire, la formater et afficher la quantité d'espace libre à partir des Options. Le téléphone lui-même crée une structure de fichiers sur la carte, mais vous pouvez stocker vos données comme vous le souhaitez, il n'y a aucune restriction (il n'y a aucune restriction pour le répertoire racine).

La section Médias contient également d'autres éléments en plus de l'outil de recherche de médias. Ainsi, l'appareil dispose de trois thèmes (Disco, Glow, Indium), ils changent le jeu de couleurs, mais pas l'apparence des icônes de menu.

Enregistreur vocal. Les enregistrements peuvent être effectués à la fois en mode veille et pendant une conversation, l'enregistreur enregistre les deux côtés. La durée d'enregistrement maximale n'est limitée par rien d'autre que la mémoire libre. L'interlocuteur entend le signal de l'enregistreur vocal, il s'agit d'abord d'un buzzer, puis de courts bips à intervalle constant.

Commandes vocales, numérotation. Le combiné utilise un ensemble standard de commandes vocales pour Motorola, vous pouvez pratiquer le téléphone en disant des chiffres, puis composer des numéros à partir de votre voix sera mieux. En général, la composition de n'importe quel nom du répertoire téléphonique est prise en charge, ainsi que la sélection ultérieure du type de numéro (travail, mobile, domicile). La fonctionnalité fonctionne bien. Il n'y a pratiquement pas de commandes vocales pour accéder aux éléments de menu, sauf pour lancer l'appareil photo.

Test du téléphone Motorola V6 MOTORAZR maxx GSM/UMTS

Je ne me lasse pas de répéter que la confusion au sein de l'entreprise conduit souvent au fait que les produits reçoivent des noms qui ne font que confondre l'utilisateur final. Leapfrog avec des noms de téléphone déjà annoncés puis modifiés de manière inattendue est typique de Motorola en 2006. Si vous observez la situation, vous pouvez voir que la société a classiquement divisé tous les produits en plusieurs générations par rapport à son best-seller - Motorola RAZR V3. L'exploitation de l'idée d'une coquille mince est bonne car l'intérêt pour le produit original est élevé en raison du prix toujours en baisse, et des modèles similaires attirent l'attention.La logique dans les nouveaux noms est bien présente, mais elle est brisée par un certain nombre de produits relativement anciens qui ne rentrent pas dans le concept. Si nous supposons conditionnellement que le RAZR V3 d'origine appartient à la première génération de téléphones dans le cadre de la stratégie mise à jour (nous parlons ici de produits phares, et non de toute la gamme), alors PEBL U6 est déjà un produit de deuxième génération. Il semblerait que toutes sortes de variantes, telles que RAZR D&G, RAZR V3i, devraient également être attribuées à la deuxième génération. Mais le fabricant ne l'a pas fait et a souligné au maximum la similitude des appareils avec le premier modèle. Il s'ensuit que les appareils avec l'indice 6 sont considérés comme la deuxième génération de produits phares, même s'il n'est pas projeté dans les communications avec le consommateur, il n'est connu que d'un cercle restreint de spécialistes. Dans cet aspect, Motorola V6 est la deuxième génération par rapport au RAZR et a parfaitement le droit d'être appelé ainsi, puisque le nombre de changements est fondamentalement important, il s'agit d'un modèle différent.

Un coup porté à un concept élancé est porté par la sortie de curseurs qui commencent à l'indice 3, en particulier Z3. La raison du faible positionnement n'est pas dans les caractéristiques réelles du produit, mais dans le fait qu'il est soutenu par le haut par des modèles mis à jour, la société n'a pas eu le temps de les mettre sur le marché plus tôt. La sortie du Motorola Z6 remet tout à sa place. Si vous regardez la gamme de coques à la mode, il est difficile d'expliquer le point de départ du modèle K1, par contre, compte tenu de l'évolution instantanée vers le Motorola K3 puis vers le K6, tout se met en place. Autrement dit, en voyant en 2007, jusqu'en juillet-août environ, les modèles de Motorola avec un indice de 6, vous pouvez les considérer en toute sécurité comme des produits phares de leur catégorie, tant en termes de fonctionnalité que de technologie.

Le chiffre suivant pour les produits phares n'est pas le huit, comme quelqu'un pourrait le penser en regardant le Motorola Z8. Ce produit n'a pas d'analogues dans la gamme de l'entreprise, il a donc été un peu sorti des parenthèses, abaissé d'un, de sorte que sa version avec le même matériel, mais avec un positionnement différent en Europe, puisse s'appeler Z9. En conséquence, nous pouvons espérer voir simultanément trois produits phares avec un indice de 9 dans les séries V, Z et K à l'automne 2007. Si la mise à jour ROKR E6 devient populaire sur le marché chinois, alors en Europe, elle apparaîtra en 2008 avec un index E9 (également plate-forme eZx).

En tant que fleuron actuel de la gamme RAZR V6 maxx, son entrée sur le marché a été quelque peu retardée. Les concurrents ont attaqué le consommateur avec la multiplicité de leurs solutions de clones RAZR, et beaucoup ont eu beaucoup de succès. A titre d'exemple, on peut rappeler le Samsung E780, ainsi que sa version UMTS, le Samsung Z540. Le lancement sur le marché légèrement plus tôt de Motorola V3x n'a pas sauvé la situation, car cet appareil a été surpassé par ses concurrents dans le paramètre unique mais le plus important - l'épaisseur du boîtier. Le destin a joué une blague cruelle, promouvant le RAZR avec tant de persistance et créant une mode pour les solutions "légères", la société a mis Motorola V3x dans le train, bien que le produit en termes d'interface et de capacités soit beaucoup plus intéressant que l'original. La prochaine réincarnation de Motorola V3x est le modèle maxx, le signe MOTORAZR dans le nom devient un son vide, car il contient des informations supplémentaires inutiles et joue souvent un rôle négatif (un fait triste mais vrai : beaucoup ne veulent même pas regarder le RAZR, ils sont pleins).

Le V6 rassemble tout le meilleur des appareils précédents et a fait un grand pas en avant. La modeste attention que cet appareil attire n'est pas méritée : il a des solutions inhabituelles, et un certain nombre de développements sont très bons, même s'ils semblent empruntés dans une certaine mesure.

Vidéo, comparaison des dimensions et de l'apparence de l'appareil (wmv, 5,9 Mo)>>>

La conception de l'appareil a quelque chose en commun avec le RAZR d'origine, mais le téléphone est un peu plus large et plus épais, cependant, vous ne le remarquerez pas dans votre main (104,5x53x15,5 mm) https://cars45 .com.gh/19qv0aJL0c4cbmyB6IQ6sZBw. Le poids de l'appareil est de 108 grammes. Le téléphone ne cause aucune plainte concernant la taille, il se glisse facilement dans une chemise ou des poches. Du point de vue design, l'appareil est dans l'esprit des dernières tendances, dans tous les cas le boîtier est en matière soft touch, mais en même temps il est en métal. Vous pouvez le vérifier par l'exemple du couvercle du compartiment des piles. C'est-à-dire qu'ici le fabricant a déguisé le métal sous du plastique velouté, c'est une décision intéressante. Habituellement, les fabricants, de gré ou de force, essaient de montrer la présence de métal dans le boîtier, mais pas l'inverse.

La conception du combiné a quelque chose en commun avec le RAZR d'origine, mais le téléphone est un peu plus large et plus épais, même si vous ne le remarquerez pas dans votre main (104,5x53x15,5 mm) https://cars45.com.gh/19qv0aJL0c4cbmyB6IQ6sZBw https://cars45.com.gh/19qv0aJL0c4cbmyB6IQ6sZBw . Le poids de l'appareil est de 108 grammes. Le téléphone ne cause aucune plainte concernant la taille, il se glisse facilement dans une chemise ou des poches. Du point de vue design, l'appareil est dans l'esprit des dernières tendances, dans tous les cas le boîtier est en matière soft touch, mais en même temps il est en métal. Vous pouvez le vérifier par l'exemple du couvercle du compartiment des piles. C'est-à-dire qu'ici le fabricant a déguisé le métal sous du plastique velouté, c'est une décision intéressante. Habituellement, les fabricants de gré ou de force essaient de montrer la présence de métal dans le boîtier, mais pas l'inverse.

Les schémas de couleurs des modèles diffèrent par la couleur de l'insert sur le panneau avant, il peut être noir, émeraude, bleu ou toute autre couleur qui apparaîtra probablement plus tard. La surface est en miroir et similaire à ce que nous avons vu dans le KRZR K1. Le fabricant appelle le matériau utilisé du verre, ce qui est vrai en termes de propriétés, mais en principe, il s'agit d'un plastique organique dont les propriétés ressemblent au verre trempé. Casser le panneau est presque impossible par accident, ainsi que le rayer. À moins, bien sûr, que vous ne jetiez pas l'appareil de toute la balançoire au sol. Le panneau se salit facilement, des marques de mains restent dessus, mais le nettoyer n'est pas si facile.

La conception du bloc caméra est inhabituelle pour Motorola, mais a déjà été vue dans un certain nombre d'appareils. La caméra est située sur le panneau avant dans le mécanisme de charnière, c'est-à-dire qu'une fois fermée, elle vous regarde, mais une fois que vous ouvrez l'appareil, elle regarde dans une direction différente. Vous pouvez filmer à la fois fermé et ouvert, donc un appareil photo de 2 mégapixels est tout à fait approprié, le module est utilisé en standard, typique des produits de l'entreprise (avec une mise en garde : il n'est pas utilisé dans tous les produits, il n'y a pas de mode macro, mais le la qualité est comparable au final).

Si vous retournez l'appareil, vous pouvez voir une autre caméra sur la charnière à l'arrière, elle est conçue pour la transmission vidéo dans les réseaux de troisième génération et a une résolution VGA. Lorsqu'elle est ouverte, c'est cette caméra qui vous regarde.

En général, le design ne soulève aucune plainte, il est assez confortable et ne diffère en rien des téléphones ordinaires, où l'appareil photo regarde toujours loin de vous. Le même design était dans le premier RAZR, mais il n'y avait pas de deuxième caméra.

Le panneau avant cache des indicateurs latéraux bleus, le logo Motorola est éclairé de la même couleur, ces indicateurs scintillent lors d'un appel ou d'un autre événement selon le schéma sélectionné, mais la couleur est toujours la même. De tels indicateurs ont l'air très bien, attirent l'attention et animent l'appareil. Malheureusement, dans la plupart des livraisons européennes, le fabricant a décidé de supprimer cette fonctionnalité, ne laissant que le logo en surbrillance. De plus, l'icône Bluetooth disparaît en haut à droite, elle ne clignote plus pendant le fonctionnement. De tels appareils seront fournis à la Russie, ainsi qu'à la plupart des marchés. Les éditions limitées ont actuellement un éclairage entièrement mis en œuvre, mais à l'avenir, elles pourraient le perdre. À mon avis, le rejet d'une telle puce est un inconvénient évident, l'appareil devient moins émotionnel, perd un peu en perception. Pour la plupart des consommateurs, ce n'est pas si critique, car ils n'imagineront pas comment cela pourrait être, mais je manquerai toujours, apparemment, un tel rétroéclairage. C'est une utopie de rêver de mettre en place un rétroéclairage, comme dans Motorola v80, mais j'aimerais voir un tel produit, et pas seulement moi.

L'écran externe a une diagonale de 1,3 pouces, une résolution de 120x160 pixels (20x26 mm), affiche jusqu'à 65 000 couleurs (TFT). En raison de la surface du miroir, l'image n'a pas l'air trop lumineuse, elle est terne. En principe, cela ne pose pas de problème, le nom de l'appelant ou sa photo est normalement visible et toutes les informations sur la chanson en cours de lecture sont bien présentées à l'écran. Lorsqu'il est fermé, vous pouvez modifier le profil d'appel actuel, qui est traditionnel pour les téléphones Motorola. L'appareil sur le panneau extérieur dispose de touches tactiles pour contrôler le lecteur, mais nous en parlerons dans la section dédiée au lecteur, mais nous ne nous y attarderons pas ici.

Vidéo, écran externe et fonctionnement du lecteur (wmv, 2,3 Mb)>>>

Les touches latérales sont traditionnelles pour les produits de l'entreprise : par exemple, à gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, ainsi qu'une touche intelligente qui change de valeur en fonction du menu et de la fonction. Sur la droite se trouve le bouton de l'appareil photo. Il y a aussi un trou de sangle. Il n'y a qu'un seul connecteur sur le boitier, il s'agit de miniUSB, il se situe à gauche et est recouvert d'un bouchon en caoutchouc.

Sur la face arrière, vous pouvez voir le trou du haut-parleur qui joue la sonnerie, il n'y a pas d'autres fonctionnalités spéciales. L'appareil est facile à ouvrir d'une seule main, le mouvement est fluide. L'écran interne a une résolution QVGA, 240x320 pixels (34x48 mm, diagonale 2,2 pouces, affiche jusqu'à 262K couleurs, TFT). La qualité d'image est excellente, ce qui a toujours distingué les produits de Motorola, les couleurs sont vives et éclatantes. L'écran peut accueillir jusqu'à 7 lignes de texte et jusqu'à 3 lignes de service, la police est grande, facile à lire même par les personnes malvoyantes. Au soleil, l'écran se comporte bien, l'image est visible et lisible sans trop de difficulté.

Le clavier traditionnel de style RAZR est une plaque métallique avec des inserts en caoutchouc entre les touches, qui les sépare et rend possible la saisie tactile. Les boutons sont confortables, ont un petit coup, mais ça se ressent. Le contre-jour est uniforme, bleu, c'est agréable.

Vous pouvez ouvrir le capot arrière en appuyant sur le loquet et en le tirant vers vous. Le couvercle est en métal, ce qui répond pleinement à nos attentes, il n'a aucun jeu. La batterie du téléphone est une batterie lithium-ion de 970 mAh (BZ60). Il est devenu habituel pour l'entreprise de changer le numéro de la batterie dans la plupart des appareils, ce qui rend leur compatibilité impossible par le groupe de contact. Il est difficile de répondre à la question de savoir pourquoi cela se produit, mais des processus similaires sont en cours dans d'autres entreprises, par exemple Nokia.

Selon le fabricant, l'appareil peut fonctionner jusqu'à 375 heures en mode veille et jusqu'à 5 heures en mode conversation. Dans les conditions des réseaux de Moscou, le téléphone a fonctionné pendant environ 3 jours avec un nombre modéré d'appels (jusqu'à 20 minutes par jour, quelques messages par jour, un minimum d'écoute de musique). Dans le même temps, l'utilisation active d'appareils pour parler (jusqu'à une heure par jour) réduit le temps de travail à deux jours. En moyenne, cela vaut la peine de se concentrer sur deux jours de travail avec une heure ou deux d'écoute de musique, le nombre moyen de conversations. Le temps nécessaire pour charger complètement la batterie est d'un peu moins de deux heures.

L'emplacement de la carte SIM est situé à côté de la batterie, il n'est pas possible de retirer la carte SIM sans retirer la batterie, alors que vous pouvez l'installer avec la batterie présente. A proximité se trouve un emplacement pour les cartes microSD, les cartes remplaçables à chaud de toute capacité sont également prises en charge (dans notre cas, une carte de 2 Go a été utilisée).

L'appareil intégrait la plupart des fonctionnalités du Motorola V3x, et plus tard du Motorola K1 RIZR. Le téléphone dispose de 59,8 Mo de mémoire disponible pour l'utilisateur (occupant environ 8 Mo au départ), de plus vous pouvez installer une carte mémoire, les applications peuvent y être stockées. La limite de taille pour une application Java exécutable est de 1 Mo (taille de fichier JAR), tandis que HEAP peut atteindre 2 Mo. Pour le téléphone, il n'y a aucune différence entre la mémoire intégrée et la mémoire externe lorsque vous travaillez avec des fichiers (musique, appels, photos, applications).

La mémoire pour les applications est allouée dynamiquement, il est garanti qu'au moins 1000 noms peuvent être stockés dans le répertoire. L'organisateur peut stocker jusqu'à 500 événements et jusqu'à 400 entrées de cas (ou toute combinaison d'entre eux, jusqu'à un maximum de 900 entrées). La limite pour les messages MMS est de 300 Ko, vous ne pouvez pas définir une taille de message plus grande.

Vous pouvez accéder au menu principal en appuyant sur le bouton OK. Le menu principal est représenté par 12 icônes, chacune avec une légende en haut de l'écran. Vous pouvez basculer l'affichage du menu principal en minuscules, puis tout le menu sera présenté sous forme de listes. Une partie du sous-menu est représentée par des listes, une partie est représentée par un ensemble d'icônes (si une telle représentation est activée). L'utilisateur peut personnaliser l'ordre des icônes dans le menu principal (ou des éléments dans la vue en ligne). Il n'y a pas de navigation dans les menus à l'aide de séquences de chiffres, mais vous pouvez créer des raccourcis vers littéralement chaque élément de menu ou fonction (y compris vos applications installées). Vous pouvez également attribuer différentes actions à la touche de navigation en mode veille. De plus, vous pouvez le configurer de manière à ce qu'il n'y ait pas d'icônes correspondantes à l'écran, mais elles n'apparaissent que lorsque vous cliquez. Vous pouvez également attribuer des fonctions différentes de celles d'origine à deux touches programmables, avec une telle flexibilité de menu, l'absence de séquences numériques ne semble pas être un sérieux inconvénient. Par défaut, le logiciel maxx a désormais la possibilité d'attribuer des applications personnalisées à la touche latérale.

L'appareil prend en charge la saisie de texte prédictive et utilise la technologie iTap. Lors de la saisie, l'écran affiche le mot actuel. Lors de la saisie, les caractères affectés à la touche ne s'affichent pas à l'écran. L'appareil mémorise automatiquement les mots que vous tapez, avec les ensembles suivants, des options pour ces mots vous sont proposées automatiquement. Cela vous évite d'avoir à entrer des mots dans le dictionnaire, comme c'est le cas avec les dictionnaires T9.

Pour ceux qui utilisent deux langues lors de la rédaction de messages texte ou de lettres, leur choix est fourni. Dans ce cas, pour chaque langue, le type de saisie est initialement défini - lettre par lettre ou prédicatif. Une solution particulière qui permet à l'utilisateur d'obtenir des paramètres assez flexibles. Je tiens à souligner que le choix du texte s'adresse à un public de masse, un petit pourcentage de personnes utilise plus de deux langues lors de la rédaction de texte.

Recherche de médias. Le principal changement dans Motorola maxx était l'idéologie de travailler avec de la musique, des fichiers multimédias et d'autres contenus. Examinons d'abord ces changements, puis passons aux différences moins importantes.

Depuis l'époque de Motorola RAZR, les téléphones de cette marque ont eu deux lecteurs mp3 : l'un implémenté comme une application Java et se distinguant par son attrait visuel, et le second, un standard, qui n'avait pas d'interface graphique, mais fonctionnait en arrière-plan. Il y avait une situation paradoxale lorsqu'un utilisateur ne pouvait pas obtenir à la fois un look attrayant du lecteur et des fonctionnalités dans un seul appareil, chacun devait décider ce qui était le plus important pour lui. Après presque 3 ans, peu d'utilisateurs ordinaires connaissent le lecteur standard et ses capacités, seuls les plus corrosifs ou les plus éduqués utilisent ses avantages. Il a fallu près de deux ans à l'entreprise pour corriger la situation, du temps a été perdu car l'entreprise s'attendait à une transition massive vers une nouvelle plate-forme, ce qui ne s'est jamais produit. En conséquence, du temps a été perdu, et ce n'est qu'aujourd'hui que l'entreprise commence à corriger les anciennes erreurs, mais elle est activement et assez bien corrigée.

Dans la section Media Finder, vous voyez une liste de titres tels que Musique, Images, Vidéos, Mémos vocaux, Sonneries, Fonds d'écran. La combinaison de tous les formats de fichiers dans une section est justifiée et ne cause aucune plainte. Commençons par la musique, c'est le point fort du téléphone.

Musique. J'ai envie d'écrire « cette musique sera éternelle », des mots du vieil album de Nautilus, que j'écoutais sur cassettes à l'école. Les valeurs éternelles ont été niées par Motorola pendant très longtemps, les tentatives sous la forme de ROKR E1 après le super succès Motorola E398 semblaient pâles, et les efforts de l'entreprise pour promouvoir iTunes n'ont donné aucun effet, à l'exception d'une armée de déçus utilisateurs. C'est après le Motorola E398 que l'entreprise est allée dans la mauvaise direction, et le modèle ROKR E2 n'est que la première tentative locale pour corriger la situation. Compte tenu de l'interface différente et de ses capacités, il était difficile de s'attendre à ce qu'un lecteur normal apparaisse dans les produits de masse, mais l'exemple de maxx prouve le contraire.

La division de la musique en catégories est logique et ne diffère pas des autres fabricants, nous voyons une liste de toutes les chansons (l'appareil scanne automatiquement le contenu de la mémoire du téléphone et de la carte), récemment jouées, Artistes, Albums, Genres, Compositeurs, Playlists. Dans la catégorie Playlists, il y a l'option Les plus joués, les chansons que vous avez écoutées le plus souvent sont entrées ici.

Vous pouvez ajouter n'importe quelle chanson aux listes de lecture, et c'est facile de le faire à partir de n'importe quel menu et liste. Par exemple, dans la section Albums, vous pouvez ajouter un album entier ou plusieurs albums à la fois (les informations des balises id3 sont lues correctement), puis ajouter des chansons individuelles dans la liste de toutes les chansons. Ceux qui ont travaillé avec les anciennes listes me comprendront et apprécieront la commodité des nouvelles.

Les listes affichent toujours le nom de la chanson et son emplacement de stockage (carte mémoire ou icône de téléphone). Les formats de musique pris en charge sont mp3 (aucune restriction de débit, pas plus de 320 Kb/s recommandés, également VBR), AAC, eAAC, eAAC+, WAV, WMA. Dans les paramètres de musique, il existe des paramètres standard tels que la répétition automatique, la lecture aléatoire, ils sont standard pour toutes les entreprises. L'intérêt est Bass Boost, le paramètre est réglable sur 7 positions, les changements sont clairement audibles. Le téléphone dispose d'une technologie de son surround Spatial Audio, un analogique peut être Stereo Widening d'autres fabricants, mais l'analogique dans ce cas est grandement simplifié. Pour le moment, l'expansion de la base stéréo sur les téléphones est mieux organisée par Spatial Audio (voir la revue ROKR E2 pour des exemples audio de la fonction). Un réglage sur 7 divisions est également possible. Le fabricant a limité tous les effets sonores à ces seuls effets de base, il n'y a pas d'égaliseurs, ils n'apparaîtront que dans la prochaine version du lecteur de musique.

L'interface du lecteur sur l'écran principal à première vue n'a subi aucun changement, tous les mêmes contrôles, la règle de lecture au fil du temps. La différence fondamentale est que le téléphone prend en charge les pochettes d'album (Album Arts), il suffit de placer l'image dans le dossier musique. Dans l'exemple, vous voyez la pochette de l'album de Madonna, qui a été téléchargée sur mon appareil depuis un ordinateur. La prise en charge de l'album Art amène les appareils Motorola suivants au même niveau que Walkman 2.0 (il y a un certain nombre de réserves, en général, la solution est similaire à Walkman 1.0, mais c'est un progrès et une omission évidente sous la forme d'accessoires), et aussi le rend plus intéressant que les produits Samsung. Je ferai une réservation sur le fait qu'il ne s'agit pas seulement de pochettes d'album, mais en général de la navigation dans le menu, des capacités du lecteur.

Le rembobinage rapide fonctionne en maintenant la touche enfoncée, et les deux premières secondes, il fonctionne pendant 5 secondes, puis l'intervalle augmente à 7. L'écran n'affiche pas l'heure actuelle pendant le rembobinage, c'est un inconvénient. À mon avis, cela vaut la peine de montrer l'heure, car il faut parfois trouver un certain morceau, par exemple dans un livre audio. Cependant, rembobiner un livre audio sur cet appareil est extrêmement problématique en raison des courts intervalles.

Si vous quittez le lecteur en mode lecture (mais pas avec la touche de fin d'appel), alors sur l'écran en mode veille, vous verrez le nom de la chanson, et les boutons de raccourci deviendront musicaux. Ainsi, une déviation horizontale est un retour en arrière ou un saut vers une autre piste, une déviation vers le bas est un appel à l'écran principal du lecteur. Pratique, n'est-ce pas ?

Passons maintenant à l'écran externe. Il n'affiche pas l'image de l'album, mais affiche des informations sur la longueur de la chanson, l'heure actuelle, le titre de la chanson et l'artiste. À l'aide de la clé intelligente, vous pouvez déverrouiller les boutons tactiles situés sous l'écran (pause, lecture, rembobinage dans deux directions, et ils sautent également des chansons). Si vous ne travaillez pas avec les touches, après quelques secondes, elles s'éteindront, le téléphone les bloquera à nouveau. En principe, c'est logique, mais j'ai réussi à activer la lecture plusieurs fois, puis à mettre le téléphone dans ma poche, puis à appuyer sur l'une des touches tactiles, ça arrive.

L'écran externe affiche la liste complète des chansons, ainsi que les catégories de filtres. Autrement dit, vous pouvez travailler avec le lecteur lorsque l'appareil est fermé, vous n'avez pas besoin de l'ouvrir pour cela.

La qualité sonore des écouteurs standard est moyenne, car le téléphone n'est pas positionné comme un téléphone musical, il n'était donc pas nécessaire de l'équiper d'écouteurs de haute qualité. L'adaptateur existant de miniUSB à 3.5 corrige partiellement la situation, son coût est de 15 $, vous ne pouvez pas le trouver en vente dans tous les magasins. Le volume sonore augmente, devient même excessif avec votre casque.

Il reste une autre option : l'utilisation d'un casque Bluetooth stéréo, car l'appareil prend en charge A2DP. Mais il y a un hic ici, ce qui est inhabituel pour moi en tant qu'utilisateur de nombreuses autres marques de téléphones. En particulier, l'appareil ne démarre pas automatiquement le transfert de musique vers le casque lorsqu'il y est connecté, pour cela, vous devez sélectionner l'élément de menu approprié dans le lecteur. Une action complètement inutile et illogique, je ne sais pas quelle est sa raison.

Le deuxième inconvénient, et très sérieux, est que le téléphone ne fonctionne bien qu'avec les casques natifs de Motorola, mais les fabricants tiers ne seront pas en faveur. Par exemple, le casque Sony Ericsson DS-970, qui est aujourd'hui la meilleure solution de sa catégorie, a périodiquement perdu la connexion avec le téléphone et il n'a été possible de le restaurer qu'après avoir redémarré l'appareil. Parfois, en marchant activement et en déplaçant le casque, des retards sonores se produisaient (même effet sur le Motorola BT820). Les commandes de son et de rembobinage fonctionnaient parfaitement, mais il n'y avait aucune indication de la chanson en cours de lecture, le téléphone ne diffusait pas de telles informations. Il est curieux que non pas en déplacement, mais dans des conditions de bureau, lorsqu'une personne est assise à sa place, il n'y a pas de perte de connexion entre le casque et le téléphone, tout fonctionne comme sur des roulettes.

Avec une connexion USB en mode USB Mass Storage, le taux de transfert de données vers la carte est d'environ 960 Kb/s, le support USB 2.0 est déclaré.

Nous devons affirmer avec regret que la composante musicale du téléphone est bonne, au niveau d'aujourd'hui, mais l'utilisateur moyen ne pourra pas l'apprécier en raison du manque banal d'accessoires appropriés. C'est un excellent exemple de la façon dont économiser 5 à 6 $ sur des écouteurs de qualité crée une réputation négative pour l'une des caractéristiques les plus fortes du modèle et jette un doute sur ses autres avantages.

Photos. Un système de filtre a été introduit qui facilite la vie, en particulier, vous pouvez visualiser toutes les images (matrice 4x4), les images de l'appareil photo, les albums (il y a un filtre pour les plus fréquemment consultés, tri par date (les mois sont inclus pour où il y a des photos et seulement elles)). La dernière fonction rappelle quelque peu la chronologie des téléphones Sony Ericsson, mais mise en œuvre un peu plus simplement.

Pour couronner le tout, le fabricant a ajouté la fonction Slide Show : vous pouvez définir la répétition automatique, le temps entre les diapositives (par défaut 4 secondes), et également faire pivoter l'image de 90 degrés vers la droite ou vers la gauche (pour ces images qui n'ont pas été prises dans l'orientation standard lorsque vous teniez l'appareil autrement). Belle fonction, tout à fait à jour avec les solutions modernes.

Vidéo. Exactement les mêmes filtres que pour les images, la lecture vidéo est prise en charge en plein écran, la fréquence vidéo est jusqu'à 30 images par seconde, il n'y a aucun problème avec sa lecture.

Notes vocales. Il existe des filtres pour toutes les notes, les notes récentes et les mémos vocaux.

Mélodies. En tant que mélodie, vos fichiers enregistrés à partir d'un enregistreur vocal, de la musique, ainsi que des mélodies prédéfinies peuvent agir.

Fond d'écran. La division en graphiques, ainsi qu'en photos, tout est extrêmement simple, il n'y a pas de grilles de temps.

Dans la section Media Finder, vous pouvez également renommer la carte mémoire, la formater et afficher la quantité d'espace libre à partir des Options. Le téléphone lui-même crée une structure de fichiers sur la carte, mais vous pouvez stocker vos données comme vous le souhaitez, il n'y a aucune restriction (il n'y a aucune restriction pour le répertoire racine).

La section Médias contient également d'autres options en plus de l'outil de recherche de médias. Ainsi, l'appareil dispose de trois thèmes (Disco, Glow, Indium), ils changent le jeu de couleurs, mais pas l'apparence des icônes de menu.

Enregistreur vocal. Les enregistrements peuvent être effectués à la fois en mode veille et pendant une conversation, l'enregistreur enregistre les deux côtés. La durée d'enregistrement maximale n'est limitée par rien d'autre que la mémoire libre. L'interlocuteur entend le signal de l'enregistreur vocal, il s'agit d'abord d'un buzzer, puis de courts bips à intervalle constant.