Test du casque de voiture Nokia HF300

Honnêtement, je n'aime pas les casques de voiture, à mon avis, c'est un gaspillage d'argent absolument inutile. Voyez par vous-même : vous payez votre argent durement gagné, et en conséquence vous obtenez un appareil d'une utilité douteuse qui vous aidera à communiquer en mains libres dans la voiture. Petites annonces gratuites à Accra Metropolitan Cependant, c'est un mot fort à propos de "sans les mains", car d'une manière ou d'une autre, vous aurez composer un numéro depuis un téléphone mobile (car la numérotation vocale ne fonctionne pas encore parfaitement partout), répondre aux messages, etc. Non seulement cela, l'utilisation d'un tel casque implique un allume-cigare occupé, j'ai vu des dizaines d'automobilistes qui ont d'abord traîné de telles choses chez eux pour les recharger sur le secteur, mais les ont ensuite simplement laissées dans la boîte à gants et les ont chargées dans la voiture de temps en temps. J'entraîne le fait que beaucoup de gens utilisent également des navigateurs, donc je ne veux pas occuper l'allume-cigare, et les "splits" chinois personnellement ne me donnent pas envie de les utiliser, c'est dommage pour un équipement coûteux. En bref, ces jouets ne se compareront jamais au système intégré d'un constructeur automobile, le cas échéant, et à certains accessoires mains libres "sérieux". Un casque sur l'oreille pour mille roubles offre même beaucoup plus de possibilités, bien que les fabricants recommandent d'utiliser le kit mains libres de la voiture au bureau, à la maison, etc., cette idée ne me semble pas attrayante, la communication devient douloureusement publique.< /p>

En bref, nous avons aujourd'hui un autre casque pour voiture appelé Nokia HF300. Peut-être qu'elle détruira mes préjugés ?

Conception, réalisation

L'apparence du casque reprend l'apparence de nombreux téléphones de l'entreprise, on retrouve ici les caractéristiques d'une "baguette" féminine, et le N76, et les derniers représentants de la série N. L'appareil a l'air cool, c'est le mot même - il semble n'y avoir rien de tel ici, mais l'impression générale est extrêmement agréable, une sorte d'engin riche. Sur le panneau avant, on voit un panneau avec des trous qui recouvre le haut-parleur. Il est encadré par un rectangle en plastique chromé, les touches de commande y sont également inscrites - ce sont «+» et «-», une touche multifonctionnelle. Ils ont un joli rétroéclairage bleu qui s'allume lorsqu'il est associé à un téléphone. Au dos se trouve le compartiment à piles (bon vieux BL-6C), support de montage. Nokia ne serait pas devenu une grande entreprise si elle n'avait pas prêté attention aux petites choses, il y a aussi quelque chose de sympa ici : ce sont des coussinets en caoutchouc, tout d'un coup vous voulez utiliser l'appareil comme haut-parleur sur un bureau ou il suffit de le mettre sur un tableau de bord. Dans le kit, il y a une bande de tissu avec velcro, elle est fixée au support, vous permet d'accrocher l'accessoire où vous voulez (pour une raison quelconque, une ceinture de pantalon vient immédiatement à l'esprit). Soit dit en passant, l'appareil est très bien fixé à la visière, le support est retiré en le tournant simplement dans le sens des aiguilles d'une montre. Le microphone est situé sur l'extrémité "courte" à côté des touches, il est inscrit dans un panneau brillant et rapidement taché, de l'autre côté on voit un connecteur de charge "fin".

Le plastique de la construction n'est pas si chaud, mais il n'y a eu aucun problème d'assemblage et de revêtement pendant une semaine d'utilisation intensive, et même les pièces chromées ne valent pas la peine de s'inquiéter (d'autant plus qu'il est peu probable qu'elles soient soumises à de fortes friction). Le poids du casque n'est que d'environ quatre-vingts grammes.

Batterie, durée de fonctionnement

Comme je l'ai dit, la bonne vieille batterie Nokia BL-6C est utilisée ici, je vous rappelle ses caractéristiques : Li-ion, 1070 mAh. Dans le cas d'un casque, il assure, selon le constructeur, environ 20 heures d'autonomie en conversation. Mes propres recherches montrent un chiffre légèrement inférieur, mais ne nous attardons pas sur des bagatelles, le temps de fonctionnement est plus que décent, avec une heure d'appels par jour et en éteignant une charge pour la nuit, vous aurez suffisamment de jours pour cinq ( mon HF-300 a duré une semaine complète avec une demi-heure d'appels dans la journée). Dans tous les cas, la présence d'un chargeur de voiture dans le kit rend l'utilisation beaucoup plus détendue. Le temps d'une charge complète est d'environ deux heures et demie.

Naturellement, la technologie d'économie d'énergie a également été incluse ici - quelques minutes après la fin de la conversation, l'appareil passe en mode veille, en fait, cela ne s'éteint pas. Le temps de réaction est presque imperceptible, dès que vous commencez à faire toutes sortes de tours, le HF-300 vous fait un clin d'œil avec un rétroéclairage et fait tout ce que vous commandez (dans la limite de ses capacités, bien sûr).

Connexion téléphonique, qualité sonore

Commençons donc par les faits nus concernant l'appareil : il utilise un profil Bluetooth 1.1, classe 2 (c'est-à-dire que la portée est de dix mètres, en pratique, il est de cinq mètres), un processeur DSP qui "nettoie" les éléments superflus bruit et écho. En test, j'ai utilisé un smartphone Nokia N81 8Gb, je n'ai pas connecté d'autres appareils, car je voulais vraiment jouer avec la numérotation vocale, pour beaucoup c'est pertinent. Ainsi, immédiatement après la mise sous tension, le casque a été détecté à partir du téléphone, le code standard est 0000. Fait intéressant, sur les téléphones Nokia, une icône apparaît en mode veille, une machine à écrire, ce qui signifie qu'il est connecté à un système de haut-parleur de voiture.Après cela, il est proposé d'assurer l'appareil pour la connexion automatique, cela vaut la peine si vous utilisez constamment le kit, activez simplement Bluetooth sur votre téléphone et allumez le casque pour qu'ils se trouvent. Il se trouve qu'immédiatement après la connexion, j'ai reçu un appel, j'ai donc pu vérifier instantanément le travail, mais les premières impressions sont les plus importantes. Ainsi, l'appel est entré dans le HF-300, le volume est élevé. En appuyant sur la touche multifonction (réception-termination d'un appel, elle est également responsable de l'activation du mode d'appairage), j'ai répondu à l'appel et j'ai été surpris du naturel de la voix de l'interlocuteur et, encore une fois, fort, je n'avais même pas pour ajuster quoi que ce soit, il y avait une marge. Une fois ajusté, ayant atteint le maximum, l'appareil commence à émettre un grincement désagréable, c'est une sorte de limiteur.

Comme je l'ai dit, la qualité de la voix est bonne, mais qu'en est-il de ce que l'autre personne entend ? Dans une situation standard, lorsque le casque est suspendu à la visière, cela peut être qualifié de relativement bon, car tous les interlocuteurs n'ont pas exprimé leur approbation, j'ai dû demander à un ami de m'appeler et de parler au HF300 pendant que je me détendais à la maison. Oui, tout ne va pas bien, il y a un peu de flou, de plus, le sentiment de la bonne vieille connexion semi-duplex ne m'a pas quitté: d'abord je parle, puis vous - comme Skype via GPRS, mais sans délai. Bien qu'en réalité ce ne soit pas le cas, si vous commencez à parler ensemble, alors tout est parfaitement audible. En résumé, je donnerai au casque un quatre pour ce paramètre.

Je vous parlerai séparément de la numérotation vocale depuis le casque, elle s'active en appuyant longuement sur la touche multifonction (deux appuis courts servent à composer le dernier numéro, cette fonction fonctionne). Donc, j'étais satisfait, tout était comme avec un téléphone, et même les noms de famille russes complexes, prononcés sans crier, étaient assez déterminés par eux-mêmes, ou une liste de plusieurs noms de famille apparaissait sur l'écran du smartphone. Il n'y a aucun problème avec cela, c'est important pour la voiture.

Conclusion

Eh bien, le Nokia HF300 a l'air bien, dure longtemps, est livré avec un chargeur pour la voiture, la qualité de la voix et les fonctionnalités supplémentaires fonctionnent parfaitement - tout va bien ? Oui, à l'exception du prix: l'appareil est déjà en vente dans notre pays, son coût est supérieur à trois mille roubles. Cher? Certes, étant donné qu'il n'y a pas d'affichage, pas de fonctionnalités supplémentaires comme le GPS intégré (Samsung aura une telle chose, vous pouvez lire la revue bientôt). D'un autre côté, le HF300 est un peu meilleur que les produits d'autres fabricants de téléphones en termes de qualité vocale (par exemple, Sony Ericsson HCB-120 est meilleur). Puis-je le recommander à l'achat ? Eh bien, si vous n'avez nulle part où placer votre argent et que vous êtes fan de Nokia, alors oui, n'hésitez pas à acheter. Mais si vous souhaitez sérieusement et durablement équiper votre voiture d'un système mains libres sur le principe du « l'essentiel est que ça marche bien », alors mieux vaut investir dans un Parrot. Je pense qu'on commencera à revoir les kits mains-libres intégrés bientôt, dès qu'on achètera une Bentley éditoriale pour le gaming.

Test du casque de voiture Nokia HF300

Honnêtement, je n'aime pas les casques de voiture, à mon avis, c'est un gaspillage d'argent absolument inutile. Voyez par vous-même : vous payez votre argent durement gagné, et en conséquence vous obtenez un appareil d'une utilité douteuse qui vous aidera à communiquer en mains libres dans la voiture. Petites annonces gratuites à Accra Metropolitan Cependant, c'est un mot fort à propos de "sans les mains", car d'une manière ou d'une autre, vous aurez composer un numéro depuis un téléphone mobile (car la numérotation vocale ne fonctionne pas encore parfaitement partout), répondre aux messages, etc. Non seulement cela, l'utilisation d'un tel casque implique un allume-cigare occupé, j'ai vu des dizaines d'automobilistes qui ont d'abord traîné de telles choses chez eux pour les recharger sur le secteur, mais les ont ensuite simplement laissées dans la boîte à gants et les ont chargées dans la voiture de temps en temps. J'entraîne le fait que beaucoup de gens utilisent également des navigateurs, donc je ne veux pas occuper l'allume-cigare, et les "splits" chinois personnellement ne me donnent pas envie de les utiliser, c'est dommage pour un équipement coûteux. En bref, ces jouets ne se compareront jamais au système intégré d'un constructeur automobile, le cas échéant, et à certains accessoires mains libres "sérieux". Un casque sur l'oreille pour mille roubles offre même beaucoup plus de possibilités, bien que les fabricants recommandent d'utiliser le kit mains libres de la voiture au bureau, à la maison, etc., cette idée ne me semble pas attrayante, la communication devient douloureusement publique.< /p>

En bref, nous avons aujourd'hui un autre casque pour voiture appelé Nokia HF300. Peut-être qu'elle détruira mes préjugés ?

Conception, réalisation

L'apparence du casque reprend l'apparence de nombreux téléphones de l'entreprise, on retrouve ici les caractéristiques d'une "baguette" féminine, et le N76, et les derniers représentants de la série N. L'appareil a l'air cool, c'est le mot même - il semble n'y avoir rien de tel ici, mais l'impression générale est extrêmement agréable, une sorte d'engin riche. Sur le panneau avant, on voit un panneau avec des trous qui recouvre le haut-parleur. Il est encadré par un rectangle en plastique chromé, les touches de commande y sont également inscrites - ce sont «+» et «-», une touche multifonctionnelle. Ils ont un joli rétroéclairage bleu qui s'allume lorsqu'il est associé à un téléphone. Au dos se trouve le compartiment à piles (bon vieux BL-6C), support de montage. Nokia ne serait pas devenu une grande entreprise si elle n'avait pas prêté attention aux petites choses, il y a aussi quelque chose de sympa ici : ce sont des coussinets en caoutchouc, tout d'un coup vous voulez utiliser l'appareil comme haut-parleur sur un bureau ou il suffit de le mettre sur un tableau de bord. Dans le kit, il y a une bande de tissu avec velcro, elle est fixée au support, vous permet d'accrocher l'accessoire où vous voulez (pour une raison quelconque, une ceinture de pantalon vient immédiatement à l'esprit). Soit dit en passant, l'appareil est très bien fixé à la visière, le support est retiré en le tournant simplement dans le sens des aiguilles d'une montre. Le microphone est situé sur l'extrémité "courte" à côté des touches, il est inscrit dans un panneau brillant et rapidement taché, de l'autre côté on voit un connecteur de charge "fin".

Le plastique de la construction n'est pas si chaud, mais il n'y a eu aucun problème d'assemblage et de revêtement pendant une semaine d'utilisation intensive, et même les pièces chromées ne valent pas la peine de s'inquiéter (d'autant plus qu'il est peu probable qu'elles soient soumises à de fortes friction). Le poids du casque n'est que d'environ quatre-vingts grammes.

Batterie, durée de fonctionnement

Comme je l'ai dit, la bonne vieille batterie Nokia BL-6C est utilisée ici, je vous rappelle ses caractéristiques : Li-ion, 1070 mAh. Dans le cas d'un casque, il assure, selon le constructeur, environ 20 heures d'autonomie en communication. Mes propres recherches montrent un chiffre légèrement inférieur, mais ne nous attardons pas sur des bagatelles, le temps de fonctionnement est plus que décent, avec une heure d'appels par jour et en éteignant une charge pour la nuit, vous aurez suffisamment de jours pour cinq ( mon HF-300 a duré une semaine complète avec une demi-heure d'appels dans la journée). Dans tous les cas, la présence d'un chargeur de voiture dans le kit rend l'utilisation beaucoup plus détendue. Le temps d'une charge complète est d'environ deux heures et demie.

Naturellement, la technologie d'économie d'énergie a également été incluse ici - quelques minutes après la fin de la conversation, l'appareil passe en mode veille, en fait, cela ne s'éteint pas. Le temps de réaction est presque imperceptible, dès que vous commencez à faire toutes sortes de tours, le HF-300 vous fait un clin d'œil avec un rétroéclairage et fait tout ce que vous commandez (dans la limite de ses capacités, bien sûr).

Connexion téléphonique, qualité sonore

Commençons donc par les faits nus concernant l'appareil : il utilise un profil Bluetooth 1.1, classe 2 (c'est-à-dire que la portée est de dix mètres, en pratique, il est de cinq mètres), un processeur DSP qui "nettoie" les éléments superflus bruit et écho. En test, j'ai utilisé un smartphone Nokia N81 8Gb, je n'ai pas connecté d'autres appareils, car je voulais vraiment jouer avec la numérotation vocale, pour beaucoup c'est pertinent. Ainsi, immédiatement après la mise sous tension, le casque a été détecté à partir du téléphone, le code standard est 0000. Fait intéressant, sur les téléphones Nokia, une icône apparaît en mode veille, une machine à écrire, ce qui signifie qu'il est connecté à un système de haut-parleur de voiture.Après cela, il est proposé d'assurer l'appareil pour la connexion automatique, cela vaut la peine si vous utilisez constamment le kit, activez simplement Bluetooth sur votre téléphone et allumez le casque pour qu'ils se trouvent. Il se trouve qu'immédiatement après la connexion, j'ai reçu un appel, j'ai donc pu vérifier instantanément le travail, mais les premières impressions sont les plus importantes. Ainsi, l'appel est entré dans le HF-300, le volume est élevé. En appuyant sur la touche multifonction (réception-termination d'un appel, elle est également responsable de l'activation du mode d'appairage), j'ai répondu à l'appel et j'ai été surpris du naturel de la voix de l'interlocuteur et, encore une fois, fort, je n'avais même pas pour ajuster quoi que ce soit, il y avait une marge. Une fois ajusté, ayant atteint le maximum, l'appareil commence à émettre un grincement désagréable, c'est une sorte de limiteur.

Comme je l'ai dit, la qualité de la voix est bonne, mais qu'en est-il de ce que l'autre personne entend ? Dans une situation standard, lorsque le casque est suspendu à la visière, cela peut être qualifié de relativement bon, car tous les interlocuteurs n'ont pas exprimé leur approbation, j'ai dû demander à un ami de m'appeler et de parler au HF300 pendant que je me détendais à la maison. Oui, tout ne va pas bien, il y a un peu de flou, de plus, le sentiment de la bonne vieille connexion semi-duplex ne m'a pas quitté: d'abord je parle, puis vous - comme Skype via GPRS, mais sans délai. Bien qu'en réalité ce ne soit pas le cas, si vous commencez à parler ensemble, alors tout est parfaitement audible. En résumé, je donnerai au casque un quatre pour ce paramètre.

Je vous parlerai séparément de la numérotation vocale depuis le casque, elle s'active en appuyant longuement sur la touche multifonction (deux appuis courts servent à composer le dernier numéro, cette fonction fonctionne). Donc, j'étais satisfait, tout était comme avec un téléphone, et même les noms de famille russes complexes, prononcés sans crier, étaient assez déterminés par eux-mêmes, ou une liste de plusieurs noms de famille apparaissait sur l'écran du smartphone. Il n'y a aucun problème avec cela, c'est important pour la voiture.

Conclusion

Eh bien, le Nokia HF300 a l'air bien, dure longtemps, est livré avec un chargeur pour la voiture, la qualité de la voix et les fonctionnalités supplémentaires fonctionnent parfaitement - tout va bien ? Oui, à l'exception du prix: l'appareil est déjà en vente dans notre pays, son coût est supérieur à trois mille roubles. Cher? Certes, étant donné qu'il n'y a pas d'affichage, pas de fonctionnalités supplémentaires comme le GPS intégré (Samsung aura une telle chose, vous pouvez lire la revue bientôt). D'un autre côté, le HF300 est un peu meilleur que les produits d'autres fabricants de téléphones en termes de qualité vocale (par exemple, Sony Ericsson HCB-120 est meilleur). Puis-je le recommander à l'achat ? Eh bien, si vous n'avez nulle part où placer votre argent et que vous êtes fan de Nokia, alors oui, n'hésitez pas à acheter. Mais si vous souhaitez sérieusement et durablement équiper votre voiture d'un système mains libres sur le principe du « l'essentiel est que ça marche bien », alors mieux vaut investir dans un Parrot. Je pense qu'on commencera à revoir les kits mains-libres intégrés bientôt, dès qu'on achètera une Bentley éditoriale pour le gaming.

Test du casque de voiture Nokia HF300

Honnêtement, je n'aime pas les casques de voiture, à mon avis, c'est un gaspillage d'argent absolument inutile. Voyez par vous-même : vous payez votre argent durement gagné, et en conséquence vous obtenez un appareil d'une utilité douteuse qui vous aidera à communiquer en mains libres dans la voiture. Petites annonces gratuites à Accra Metropolitan Cependant, c'est un mot fort à propos de "sans les mains", car d'une manière ou d'une autre, vous aurez composer un numéro depuis un téléphone mobile (car la numérotation vocale ne fonctionne pas encore parfaitement partout), répondre aux messages, etc. Non seulement cela, l'utilisation d'un tel casque implique un allume-cigare occupé, j'ai vu des dizaines d'automobilistes qui ont d'abord traîné de telles choses chez eux pour les recharger sur le secteur, mais les ont ensuite simplement laissées dans la boîte à gants et les ont chargées dans la voiture de temps en temps. J'entraîne le fait que beaucoup de gens utilisent également des navigateurs, donc je ne veux pas occuper l'allume-cigare, et les "splits" chinois personnellement ne me donnent pas envie de les utiliser, c'est dommage pour un équipement coûteux. En bref, ces jouets ne se compareront jamais au système intégré d'un constructeur automobile, le cas échéant, et à certains accessoires mains libres "sérieux". Un casque sur l'oreille pour mille roubles offre même beaucoup plus de possibilités, bien que les fabricants recommandent d'utiliser le kit mains libres de la voiture au bureau, à la maison, etc., cette idée ne me semble pas attrayante, la communication devient douloureusement publique.< /p>

En bref, nous avons aujourd'hui un autre casque pour voiture appelé Nokia HF300. Peut-être qu'elle détruira mes préjugés ?

Conception, réalisation

L'apparence du casque reprend l'apparence de nombreux téléphones de l'entreprise, on retrouve ici les caractéristiques d'une "baguette" féminine, et le N76, et les derniers représentants de la série N. L'appareil a l'air cool, c'est le mot même - il semble n'y avoir rien de tel ici, mais l'impression générale est extrêmement agréable, une sorte d'engin riche. Sur le panneau avant, on voit un panneau avec des trous qui recouvre le haut-parleur. Il est encadré par un rectangle en plastique chromé, les touches de commande y sont également inscrites - ce sont «+» et «-», une touche multifonctionnelle. Ils ont un joli rétroéclairage bleu qui s'allume lorsqu'il est associé à un téléphone. Au dos se trouve le compartiment à piles (bon vieux BL-6C), support de montage. Nokia ne serait pas devenu une grande entreprise si elle n'avait pas prêté attention aux petites choses, il y a aussi quelque chose de sympa ici : ce sont des coussinets en caoutchouc, tout d'un coup vous voulez utiliser l'appareil comme haut-parleur sur un bureau ou il suffit de le mettre sur un tableau de bord. Dans le kit, il y a une bande de tissu avec velcro, elle est fixée au support, vous permet d'accrocher l'accessoire où vous voulez (pour une raison quelconque, une ceinture de pantalon vient immédiatement à l'esprit). Soit dit en passant, l'appareil est très bien fixé à la visière, le support est retiré en le tournant simplement dans le sens des aiguilles d'une montre. Le microphone est situé sur l'extrémité "courte" à côté des touches, il est inscrit dans un panneau brillant et rapidement taché, de l'autre côté on voit un connecteur de charge "fin".

Le plastique de la construction n'est pas si chaud, mais il n'y a eu aucun problème d'assemblage et de revêtement pendant une semaine d'utilisation intensive, et même les pièces chromées ne valent pas la peine de s'inquiéter (d'autant plus qu'il est peu probable qu'elles soient soumises à de fortes friction). Le poids du casque n'est que d'environ quatre-vingts grammes.

Batterie, durée de fonctionnement

Comme je l'ai dit, la bonne vieille batterie Nokia BL-6C est utilisée ici, je vous rappelle ses caractéristiques : Li-ion, 1070 mAh. Dans le cas d'un casque, il assure, selon le constructeur, environ 20 heures d'autonomie en communication. Mes propres recherches montrent un chiffre légèrement inférieur, mais ne nous attardons pas sur des bagatelles, le temps de fonctionnement est plus que décent, avec une heure d'appels par jour et en éteignant une charge pour la nuit, vous aurez suffisamment de jours pour cinq ( mon HF-300 a duré une semaine complète avec une demi-heure d'appels dans la journée). Dans tous les cas, la présence d'un chargeur de voiture dans le kit rend l'utilisation beaucoup plus détendue. Le temps d'une charge complète est d'environ deux heures et demie.

Naturellement, la technologie d'économie d'énergie a également été incluse ici - quelques minutes après la fin de la conversation, l'appareil passe en mode veille, en fait, cela ne s'éteint pas. Le temps de réaction est presque imperceptible, dès que vous commencez à faire toutes sortes de tours, le HF-300 vous fait un clin d'œil avec un rétroéclairage et fait tout ce que vous commandez (dans la limite de ses capacités, bien sûr).

Connexion téléphonique, qualité sonore

Commençons donc par les faits nus concernant l'appareil : il utilise un profil Bluetooth 1.1, classe 2 (c'est-à-dire que la portée est de dix mètres, en pratique, il est de cinq mètres), un processeur DSP qui "nettoie" les éléments superflus bruit et écho. En test, j'ai utilisé un smartphone Nokia N81 8Gb, je n'ai pas connecté d'autres appareils, car je voulais vraiment jouer avec la numérotation vocale, pour beaucoup c'est pertinent. Ainsi, immédiatement après la mise sous tension, le casque a été détecté à partir du téléphone, le code standard est 0000. Fait intéressant, sur les téléphones Nokia, une icône apparaît en mode veille, une machine à écrire, ce qui signifie qu'il est connecté à un système de haut-parleur de voiture.Après cela, il est proposé d'assurer l'appareil pour la connexion automatique, cela vaut la peine si vous utilisez constamment le kit, activez simplement Bluetooth sur votre téléphone et allumez le casque pour qu'ils se trouvent. Il se trouve qu'immédiatement après la connexion, j'ai reçu un appel, j'ai donc pu vérifier instantanément le travail, mais les premières impressions sont les plus importantes. Ainsi, l'appel est entré dans le HF-300, le volume est élevé. En appuyant sur la touche multifonction (réception-termination d'un appel, elle est également responsable de l'activation du mode d'appairage), j'ai répondu à l'appel et j'ai été surpris du naturel de la voix de l'interlocuteur et, encore une fois, fort, je n'avais même pas pour ajuster quoi que ce soit, il y avait une marge. Une fois ajusté, ayant atteint le maximum, l'appareil commence à émettre un grincement désagréable, c'est une sorte de limiteur.

Comme je l'ai dit, la qualité de la voix est bonne, mais qu'en est-il de ce que l'autre personne entend ? Dans une situation standard, lorsque le casque est suspendu à la visière, cela peut être qualifié de relativement bon, car tous les interlocuteurs n'ont pas exprimé leur approbation, j'ai dû demander à un ami de m'appeler et de parler au HF300 pendant que je me détendais à la maison. Oui, tout ne va pas bien, il y a un peu de flou, de plus, le sentiment de la bonne vieille connexion semi-duplex ne m'a pas quitté: d'abord je parle, puis vous - comme Skype via GPRS, mais sans délai. Bien qu'en réalité ce ne soit pas le cas, si vous commencez à parler ensemble, alors tout est parfaitement audible. En résumé, je donnerai au casque un quatre pour ce paramètre.

Je vous parlerai séparément de la numérotation vocale depuis le casque, elle s'active en appuyant longuement sur la touche multifonction (deux appuis courts servent à composer le dernier numéro, cette fonction fonctionne). Donc, j'étais satisfait, tout était comme avec un téléphone, et même les noms de famille russes complexes, prononcés sans crier, étaient assez déterminés par eux-mêmes, ou une liste de plusieurs noms de famille apparaissait sur l'écran du smartphone. Il n'y a aucun problème avec cela, c'est important pour la voiture.

Conclusion

Eh bien, le Nokia HF300 a l'air bien, dure longtemps, est livré avec un chargeur pour la voiture, la qualité de la voix et les fonctionnalités supplémentaires fonctionnent parfaitement - tout va bien ? Oui, à l'exception du prix: l'appareil est déjà en vente dans notre pays, son coût est supérieur à trois mille roubles. Cher? Certes, étant donné qu'il n'y a pas d'affichage, pas de fonctionnalités supplémentaires comme le GPS intégré (Samsung aura une telle chose, vous pouvez lire la revue bientôt). D'un autre côté, le HF300 est un peu meilleur que les produits d'autres fabricants de téléphones en termes de qualité vocale (par exemple, Sony Ericsson HCB-120 est meilleur). Puis-je le recommander à l'achat ? Eh bien, si vous n'avez nulle part où placer votre argent et que vous êtes fan de Nokia, alors oui, n'hésitez pas à acheter. Mais si vous souhaitez sérieusement et durablement équiper votre voiture d'un système mains libres sur le principe du « l'essentiel est que ça marche bien », alors mieux vaut investir dans un Parrot. Je pense qu'on commencera à revoir les kits mains-libres intégrés bientôt, dès qu'on achètera une Bentley éditoriale pour le gaming.

Test du casque de voiture Nokia HF300

Honnêtement, je n'aime pas les casques de voiture, à mon avis, c'est un gaspillage d'argent absolument inutile. Voyez par vous-même : vous payez votre argent durement gagné, et en conséquence vous obtenez un appareil d'une utilité douteuse qui vous aidera à communiquer en mains libres dans la voiture. Petites annonces gratuites à Accra Metropolitan Cependant, c'est un mot fort à propos de "sans mains", car d'une manière ou d'une autre, vous devrez composer un numéro depuis votre téléphone portable (car la numérotation vocale ne fonctionne pas encore parfaitement partout), répondre aux messages et bientôt. Non seulement cela, l'utilisation d'un tel casque implique un allume-cigare occupé, j'ai vu des dizaines d'automobilistes qui ont d'abord traîné de telles choses chez eux pour les recharger sur le secteur, mais les ont ensuite simplement laissées dans la boîte à gants et les ont chargées dans la voiture de temps en temps. J'entraîne le fait que beaucoup de gens utilisent également des navigateurs, donc je ne veux pas occuper l'allume-cigare, et les "splits" chinois personnellement ne me donnent pas envie de les utiliser, c'est dommage pour un équipement coûteux. En bref, ces jouets ne se compareront jamais au système intégré d'un constructeur automobile, le cas échéant, et à certains accessoires mains libres "sérieux". Un casque sur l'oreille pour mille roubles offre même beaucoup plus de possibilités, bien que les fabricants recommandent d'utiliser le kit mains libres de la voiture au bureau, à la maison, etc., cette idée ne me semble pas attrayante, la communication devient douloureusement publique.< /p>Honnêtement, je n'aime pas les casques de voiture, à mon avis, c'est un gaspillage d'argent absolument inutile. Voyez par vous-même : vous payez votre argent durement gagné, et en conséquence vous obtenez un appareil d'une utilité douteuse qui vous aidera à communiquer en mains libres dans la voiture. Annonces gratuites à Accra Metropolitan Petites annonces gratuites à Accra Metropolitan Cependant, c'est un mot fort à propos de "pas de mains", car d'une manière ou d'une autre, vous devrez composer un numéro depuis un téléphone portable (car la numérotation vocale ne fonctionne pas encore parfaitement partout), répondre aux messages, etc. Non seulement cela, l'utilisation d'un tel casque implique un allume-cigare occupé, j'ai vu des dizaines d'automobilistes qui ont d'abord traîné de telles choses chez eux pour les recharger sur le secteur, mais les ont ensuite simplement laissées dans la boîte à gants et les ont chargées dans la voiture de temps en temps. J'entraîne le fait que beaucoup de gens utilisent également des navigateurs, donc je ne veux pas occuper l'allume-cigare, et les "splits" chinois personnellement ne me donnent pas envie de les utiliser, c'est dommage pour un équipement coûteux. En bref, ces jouets ne se compareront jamais au système intégré d'un constructeur automobile, le cas échéant, et à certains accessoires mains libres "sérieux". Un casque sur l'oreille pour mille roubles offre même beaucoup plus de possibilités, bien que les fabricants recommandent d'utiliser les mains libres de la voiture au bureau, à la maison, etc., cette idée ne me semble pas attrayante, la communication devient douloureusement publique.

En bref, nous avons aujourd'hui un autre casque pour voiture appelé Nokia HF300. Peut-être qu'elle détruira mes préjugés ?

Conception, réalisation

L'apparence du casque reprend l'apparence de nombreux téléphones de l'entreprise, on retrouve ici les caractéristiques d'une "baguette" féminine, et le N76, et les derniers représentants de la série N. L'appareil a l'air cool, c'est le mot même - il semble n'y avoir rien de tel ici, mais l'impression générale est extrêmement agréable, une sorte d'engin riche. Sur le panneau avant, on voit un panneau avec des trous qui recouvre le haut-parleur. Il est encadré par un rectangle en plastique chromé, les touches de commande y sont également inscrites - ce sont «+» et «-», une touche multifonctionnelle. Ils ont un joli rétroéclairage bleu qui s'allume lorsqu'il est associé à un téléphone. Au dos se trouve le compartiment à piles (bon vieux BL-6C), support de montage. Nokia ne serait pas devenu une grande entreprise si elle n'avait pas prêté attention aux petites choses, il y a aussi quelque chose de sympa ici : ce sont des coussinets en caoutchouc, tout d'un coup vous voulez utiliser l'appareil comme haut-parleur sur un bureau ou il suffit de le mettre sur un tableau de bord. Dans le kit, il y a une bande de tissu avec velcro, elle est fixée au support, vous permet d'accrocher l'accessoire où vous voulez (pour une raison quelconque, une ceinture de pantalon vient immédiatement à l'esprit). Soit dit en passant, l'appareil est très bien fixé à la visière, le support est retiré en le tournant simplement dans le sens des aiguilles d'une montre. Le microphone est situé sur l'extrémité "courte" à côté des touches, il est inscrit dans un panneau brillant et rapidement taché, de l'autre côté on voit un connecteur de charge "fin".

Le plastique de la construction n'est pas si chaud, mais il n'y a eu aucun problème d'assemblage et de revêtement pendant une semaine d'utilisation intensive, et même les pièces chromées ne valent pas la peine de s'inquiéter (d'autant plus qu'il est peu probable qu'elles soient soumises à de fortes friction). Le poids du casque n'est que d'environ quatre-vingts grammes.

Batterie, durée de fonctionnement

Comme je l'ai dit, la bonne vieille batterie Nokia BL-6C est utilisée ici, je vous rappelle ses caractéristiques : Li-ion, 1070 mAh. Dans le cas d'un casque, il assure, selon le constructeur, environ 20 heures d'autonomie en communication. Mes propres recherches montrent un chiffre légèrement inférieur, mais ne nous attardons pas sur des bagatelles, le temps de fonctionnement est plus que décent, avec une heure d'appels par jour et en éteignant une charge pour la nuit, vous aurez suffisamment de jours pour cinq ( mon HF-300 a duré une semaine complète avec une demi-heure d'appels dans la journée). Dans tous les cas, la présence d'un chargeur de voiture dans le kit rend l'utilisation beaucoup plus détendue. Le temps d'une charge complète est d'environ deux heures et demie.

Naturellement, la technologie d'économie d'énergie a également été incluse ici - quelques minutes après la fin de la conversation, l'appareil passe en mode veille, en fait, cela ne s'éteint pas. Le temps de réaction est presque imperceptible, dès que vous commencez à faire toutes sortes de tours, le HF-300 vous fait un clin d'œil avec un rétroéclairage et fait tout ce que vous commandez (dans la limite de ses capacités, bien sûr).

Connexion téléphonique, qualité sonore

Commençons donc par les faits nus concernant l'appareil : il utilise un profil Bluetooth 1.1, classe 2 (c'est-à-dire que la portée est de dix mètres, en pratique, il est de cinq mètres), un processeur DSP qui "nettoie" les éléments superflus bruit et écho. En test, j'ai utilisé un smartphone Nokia N81 8Gb, je n'ai pas connecté d'autres appareils, car je voulais vraiment jouer avec la numérotation vocale, pour beaucoup c'est pertinent. Ainsi, immédiatement après la mise sous tension, le casque a été détecté à partir du téléphone, le code standard est 0000. Fait intéressant, sur les téléphones Nokia, une icône apparaît en mode veille, une machine à écrire, ce qui signifie qu'il est connecté à un système de haut-parleur de voiture. Après cela, il est proposé d'assurer l'appareil pour la connexion automatique, cela vaut la peine si vous utilisez constamment le kit, activez simplement Bluetooth sur votre téléphone et allumez le casque pour qu'ils se trouvent. Il se trouve qu'immédiatement après la connexion, j'ai reçu un appel, j'ai donc pu vérifier instantanément le travail, mais les premières impressions sont les plus importantes. Ainsi, l'appel est entré dans le HF-300, le volume est élevé. En appuyant sur la touche multifonction (réception-termination d'un appel, elle est également responsable de l'activation du mode d'appairage), j'ai répondu à l'appel et j'ai été surpris du naturel de la voix de l'interlocuteur et, encore une fois, fort, je n'avais même pas pour ajuster quoi que ce soit, il y avait une marge. Une fois ajusté, ayant atteint le maximum, l'appareil commence à émettre un grincement désagréable, c'est une sorte de limiteur.

Comme je l'ai dit, la qualité de la voix est bonne, mais qu'en est-il de ce que l'autre personne entend ? Dans une situation standard, lorsque le casque est suspendu à la visière, cela peut être qualifié de relativement bon, car tous les interlocuteurs n'ont pas exprimé leur approbation, j'ai dû demander à un ami de m'appeler et de parler au HF300 pendant que je me détendais à la maison. Oui, tout ne va pas bien, il y a un peu de flou, de plus, le sentiment de la bonne vieille connexion semi-duplex ne m'a pas quitté: d'abord je parle, puis vous - comme Skype via GPRS, mais sans délai. Bien qu'en réalité ce ne soit pas le cas, si vous commencez à parler ensemble, alors tout est parfaitement audible. En résumé, je donnerai au casque un quatre pour ce paramètre.

Je vous parlerai séparément de la numérotation vocale depuis le casque, elle s'active en appuyant longuement sur la touche multifonction (deux appuis courts servent à composer le dernier numéro, cette fonction fonctionne). Donc, j'étais satisfait, tout était comme avec un téléphone, et même les noms de famille russes complexes, prononcés sans crier, étaient assez déterminés par eux-mêmes, ou une liste de plusieurs noms de famille apparaissait sur l'écran du smartphone. Il n'y a aucun problème avec cela, c'est important pour la voiture.

Conclusion

Eh bien, le Nokia HF300 a l'air bien, dure longtemps, est livré avec un chargeur pour la voiture, la qualité de la voix et les fonctionnalités supplémentaires fonctionnent parfaitement - tout va bien ? Oui, à l'exception du prix: l'appareil est déjà en vente dans notre pays, son coût est supérieur à trois mille roubles. Cher? Certes, étant donné qu'il n'y a pas d'affichage, pas de fonctionnalités supplémentaires comme le GPS intégré (Samsung aura une telle chose, vous pouvez lire la revue bientôt). D'un autre côté, le HF300 est un peu meilleur que les produits d'autres fabricants de téléphones en termes de qualité vocale (par exemple, Sony Ericsson HCB-120 est meilleur). Puis-je le recommander à l'achat ? Eh bien, si vous n'avez nulle part où placer votre argent et que vous êtes fan de Nokia, alors oui, n'hésitez pas à acheter. Mais si vous souhaitez sérieusement et durablement équiper votre voiture d'un système mains libres sur le principe du « l'essentiel est que ça marche bien », alors mieux vaut investir dans un Parrot. Je pense qu'on commencera à revoir les kits mains-libres intégrés bientôt, dès qu'on achètera une Bentley éditoriale pour le gaming.