Numéro 112

La nécessité d'introduire un numéro unique et de créer une structure de réponse unifiée est attendue depuis longtemps et dépassée. Il semble que les choses commencent à bouger, mais elles évoluent de manière quelque peu contradictoire et lente.

Il y a quelques jours, un certain nombre de médias régionaux ont "diffusé" des informations sur la mise en place d'un système permettant de fournir des appels d'urgence à un numéro unique "112". Par exemple, un message sur le site Web de l'administration de la région de Novgorod daté du 14 janvier 2013, citant :

". Par ordre de l'administration de la région de Novgorod, un plan de mesures organisationnelles pour la création du système 112 dans la région a été approuvé. Le plan prévoit la mise en œuvre de mesures organisationnelles et techniques pour compléter l'équipement du service unifié de garde et de répartition des municipalités, la formation du personnel, ainsi que l'adoption du programme cible régional "Création d'un système d'appels d'urgence vers un seul numéro" 112 "dans la région de Novgorod pour 2014-2017. Mise en service du système - 2017.

Un autre exemple. Presque le même jour (14 janvier 2013), le gouverneur de la région d'Irkoutsk, Sergei Eroshchenko, dans une interview avec un correspondant de REGNUM, a déclaré que dans un proche avenir, les conditions et les sources de financement pour la préparation du document "Creating un système d'appel des services opérationnels d'urgence vers un numéro unique " 112 " sera déterminé pour 2013-2017 ", et le gouvernement régional a approuvé un plan de mesures organisationnelles et techniques pour créer un système d'appel des services d'urgence par un numéro unique " 112 " , vous pouvez en savoir plus ici.

Malgré la formulation prudemment vague de "l'approbation des plans d'action", on peut probablement dire que la question a commencé à être spécifiquement traitée au niveau régional. Rappelons qu'à la fin du mois de septembre, le chef du ministère des Communications Nikolai Nikiforov a écrit sur son blog: «Je suis sûr qu'en 2013, avec le ministère des Situations d'urgence, les opérateurs de télécommunications et les collègues des régions de la Fédération de Russie, nous ferons un bond en avant significatif et le Sistema 112 fonctionnera. Par la même occasion, M. le ministre a expliqué que le ministère a réussi à défendre le projet d'implantation du Système 112 malgré la réduction du financement du projet dans le cadre de la lutte pour réduire les dépenses budgétaires. Selon des estimations préliminaires de la direction du ministère des Situations d'urgence, la mise en œuvre du programme pourrait nécessiter environ 20 milliards de roubles.

À cet égard, la question du timing est quelque peu déroutante. L'année 2013 est déjà dans la cour, et il reste de moins en moins de temps pour un "bond en avant significatif". Et à en juger par les publications récentes, la mise en œuvre du programme en est maintenant au stade de "l'approbation des plans" et de "la détermination du calendrier et des sources de financement". Vous pouvez également rappeler le décret signé par Dmitri Medvedev fin 2010, qui traitait d'un numéro d'appel d'urgence unique "112". Selon les agences de presse, le président a déclaré qu'il était nécessaire d'achever les travaux sur la création de services de répartition de garde dans les entités constitutives de la Fédération, ainsi que d'adopter les règlements qui seraient nécessaires au développement de l'opération. du Sistema-112 en Russie, avant le 31 décembre 2012.

Pour être juste, Sistema-112 n'est en aucun cas un simple centre d'appels de plus. Il s'agit d'un service de répartition unique (EDDS) du niveau fédéral, qui devrait coordonner et contrôler le travail des services d'urgence des pompiers, de la police, des ambulances, du service de gaz d'urgence et des sauveteurs. Et un seul téléphone 112 devrait remplacer pour vous et moi les habituels 01, 02, 03, 04. Le numéro 112 est déjà « cousu » en « urgence » dans les téléphones mobiles, le même numéro devrait fonctionner sur tous les PBX fixes. Toutes les demandes doivent être transmises à un centre de traitement unique qui prend en charge toutes les autres préoccupations concernant la notification aux structures concernées du bon « référencement » géographique, la coordination de leurs actions et le suivi des résultats. Et tout cela à l'échelle d'un très grand pays.

Malgré toutes les difficultés financières et organisationnelles, je voudrais croire que la création d'un tel dispatching unifié ne sera pas "bureaucratisée" avant 2017. M. Nikiforov a déclaré qu'un incident sur cinq nécessite la réponse de deux services ou plus et qu'un seul centre 112 devrait rapidement coordonner leur interaction. Je suis d'accord avec 146%, j'étais personnellement convaincu de la coordination et de l'inefficacité «glissantes» il y a un an et demi, lorsque j'ai personnellement sorti un homme noyé d'un réservoir de Moscou. Vous pouvez lire un triste rapport sur les tentatives de "passer" aux services d'urgence ici, et en un mot, il est plus facile de se noyer.

Je dois dire que beaucoup a déjà été fait, et les services de répartition unifiés dans un certain nombre de régions répondent à un appel au numéro 112. Bien que dans la région de Moscou, il s'agisse toujours d'un répondeur-commutateur : ". pour vous connecter au service … appuyez sur . ". Il existe également des projets de haute technologie intéressants.

Par exemple, sur ordre du ministère des Situations d'urgence, une application mobile spéciale pour les smartphones iPhone a été développée. Ils l'ont appelé "Mobile Rescuer" et, à en juger par sa description, l'application est capable de mettre en œuvre de nombreuses fonctions du "One Center". Ce qui est surtout appréciable, lorsque vous appuyez sur un bouton virtuel, des informations sur la localisation de l'utilisateur sont envoyées au service de secours régional, un gain de temps important. Nous n'analyserons pas en détail ce programme tout à fait sensé et multifonctionnel, lisez-le par vous-même. Ou téléchargez immédiatement depuis l'App Store, comme il est désormais d'usage d'écrire, « gratuitement et sans SMS ». Avec l'espoir qu'il ne sera jamais utile.

On nous avait également promis une version pour les smartphones Android. Peut-être que le projet de logiciel a été temporairement « gelé » en raison du report de la mise en œuvre du système 112, et cette version Android verra toujours le jour.

En tant que "lecture hors classe" sur le sujet, je souhaite vous proposer une lettre de colère "tirée" du site zadolba.li. En fait, une instruction utile et une explication intelligible. Et aussi un rappel que beaucoup dépend de notre comportement raisonnable.

Je suis répartiteur d'urgence. Je suis celui que vous joignez lorsque vous composez le 112 en cas d'urgence.

Je ne suis pas dérangé par les appels de personnes qui ont vraiment besoin d'une aide urgente. Je sympathise beaucoup avec eux, je fais preuve d'empathie et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que cette aide leur parvienne à temps. Si vous avez contacté notre service à la mauvaise adresse, je continuerai à vous aider de toutes les manières possibles : je vous donnerai le numéro de téléphone dont vous avez besoin, vous indiquerai où et comment contacter, bien que cela ne fasse pas partie de mes responsabilités professionnelles.< /p>

Grand-père, as-tu 79 ans et as-tu de la tension artérielle ? Je peux appeler une ambulance pour vous. Je t'appellerai tout de suite après que tu m'auras parlé de ta jeunesse, de ton ancien métier et de ton petit-fils malchanceux. Je comprends : tu vis seul, tu n'as personne à qui parler. J'aurais parlé plus longtemps avec vous, honnêtement, mais je n'ai pas le droit d'occuper la ligne pendant longtemps.

Jeune homme, je ne sais pas pourquoi votre opérateur de téléphonie mobile a bloqué votre carte SIM, et maintenant vous ne pouvez composer que notre numéro. Non, je ne sais pas comment débloquer. Et je ne vous dirai pas non plus votre code de pet. Et même à votre dixième appel, je ne vous le dirai pas. Et je ne le dirai pas à votre femme et à votre jeune enfant lorsqu'ils m'appelleront avec la même question.

Et toi, grand-mère, je suis désolé : les sauveteurs n'iront pas retirer ton minou de l'arbre. Je comprends ce qu'il y a à la télé. Je sympathise avec le chat. Non, ils ne le feront pas. On leur a donné des instructions claires : ne partir qu'en cas de menace pour la vie humaine. S'ils vont voir votre chat aujourd'hui, demain ils chercheront un nouveau travail.

Ces appels ne me dérangent pas ; cela fait partie de mon travail. Mais, voici les catégories d'appelants suivantes, je souhaite envoyer des salutations ardentes et des rayons de bonheur :

Chers parents de jeunes enfants ! Vous avez retiré la carte SIM de votre téléphone et l'avez donnée à votre enfant pour jouer avec. Ainsi, pour votre information, appeler les services d'urgence depuis un téléphone mobile est possible sans carte SIM. Et votre enfant est très content : il appuie sur les touches du téléphone, et sa tante lui répond ! Un tel jeu ne dérange pas le jeune trésor pendant des heures jusqu'à ce que la batterie du téléphone portable soit épuisée. Et la ligne a été occupée tout ce temps.

Chers parents d'enfants d'âge scolaire ! Veuillez expliquer à votre progéniture que composer notre numéro, crier une bêtise ou jurer dans le téléphone, hennir, déconnecter et rappeler dans une demi-minute n'est pas seulement pas cool, mais stupide et même criminel, car à ce moment quelqu'un (y compris vous ou vos proches, Dieu nous en préserve), une aide urgente peut être nécessaire, où littéralement les secondes comptent ">. Et vous ne pourrez pas passer, car en ce moment vos enfants s'amusent avec notre numéro.

Des personnes silencieuses au téléphone ! Pourquoi composez-vous le 112, écoutez-vous la réponse de l'opérateur et reniflez-vous de manière significative en réponse ? Vous voulez vous assurer que le service fonctionne ? Je confirme : oui, ça marche. Et vous interférez avec son travail avec vos appels, puisqu'il y a jusqu'à cinquante de ces appels par jour.

Et vous, les hommes étranges, confondez notre numéro avec un service de rencontres ou de sexe par téléphone. Non, je ne te rencontrerai pas. Non, je ne vous dirai pas quelle est la taille de mes seins. Et quel genre de sous-vêtement je porte restera aussi un secret pour toi. De toute la variété des plaisirs sexuels, je ne peux que vous proposer des "call boys" qui viendront à vous en uniforme dans une voiture à gyrophare et vous organiseront un jeu de rôle "élaborant un protocole", car, vous pas croire, nous avons un enregistrement de votre conversation, ainsi qu'un identifiant de l'appelant, grâce auquel la police peut facilement identifier le propriétaire. Personne n'a encore annulé l'article pour hooliganisme téléphonique.

Mais malgré tout ce qui précède, j'aime vraiment mon travail ! Et je vous souhaite à tous une nouvelle année, pour que vous n'ayez aucune raison d'appeler le 112.

Numéro 112

La nécessité d'introduire un numéro unique et de créer une structure de réponse unifiée est attendue depuis longtemps et dépassée. Il semble que les choses commencent à bouger, mais elles évoluent de manière quelque peu contradictoire et lente.

Il y a quelques jours, un certain nombre de médias régionaux ont "diffusé" des informations sur la mise en place d'un système permettant de fournir des appels d'urgence à un numéro unique "112". Par exemple, un message sur le site Web de l'administration de la région de Novgorod daté du 14 janvier 2013, citant :

". Par ordre de l'administration de la région de Novgorod, un plan de mesures organisationnelles pour la création du système 112 dans la région a été approuvé. Le plan prévoit la mise en œuvre de mesures organisationnelles et techniques pour compléter l'équipement du service unifié de garde et de répartition des municipalités, la formation du personnel, ainsi que l'adoption du programme cible régional "Création d'un système d'appels d'urgence vers un seul numéro" 112 "dans la région de Novgorod pour 2014-2017. Mise en service du système - 2017.

Un autre exemple. Presque le même jour (14 janvier 2013), le gouverneur de la région d'Irkoutsk, Sergei Eroshchenko, dans une interview avec un correspondant de REGNUM, a déclaré que dans un proche avenir, les conditions et les sources de financement pour la préparation du document "Creating un système d'appel des services opérationnels d'urgence sur un numéro unique « 112 » sera déterminé pour 2013-2017 », et le gouvernement régional a approuvé un plan de mesures organisationnelles et techniques pour créer un système d'appel des services d'urgence sur un numéro unique « 112 » , vous pouvez en savoir plus ici.

Malgré la formulation prudemment vague de "l'approbation des plans d'action", il est probablement possible de dire que la question a commencé à être spécifiquement traitée au niveau régional. Rappelons qu'à la fin du mois de septembre, le chef du ministère des Communications Nikolai Nikiforov a écrit sur son blog: "Je suis sûr qu'en 2013, avec le ministère des Situations d'urgence, les opérateurs de télécommunications et les collègues des régions de la Fédération de Russie, nous ferons un bond en avant significatif et le Sistema 112 fonctionnera." Par la même occasion, M. le ministre a expliqué que le ministère a réussi à défendre le projet d'implantation du Système 112 malgré la réduction du financement du projet dans le cadre de la lutte pour réduire les dépenses budgétaires. Selon des estimations préliminaires de la direction du ministère des Situations d'urgence, la mise en œuvre du programme pourrait nécessiter environ 20 milliards de roubles.

À cet égard, la question du timing est quelque peu déroutante. L'année 2013 est déjà dans la cour, et il reste de moins en moins de temps pour un "bond en avant significatif". Et à en juger par les publications récentes, la mise en œuvre du programme en est maintenant au stade de "l'approbation des plans" et de "la détermination du calendrier et des sources de financement". Vous pouvez également rappeler le décret signé par Dmitri Medvedev fin 2010, qui traitait d'un numéro d'appel d'urgence unique "112". Selon les agences de presse, le président a déclaré qu'il était nécessaire d'achever les travaux sur la création de services de répartition de garde dans les entités constitutives de la Fédération, ainsi que d'adopter les règlements qui seraient nécessaires au développement de l'opération. du Sistema-112 en Russie, avant le 31 décembre 2012.

Pour être juste, Sistema-112 n'est en aucun cas un simple centre d'appels de plus. Il s'agit d'un service de répartition unique (EDDS) du niveau fédéral, qui devrait coordonner et contrôler le travail des services d'urgence des pompiers, de la police, des ambulances, du service de gaz d'urgence et des sauveteurs. Et un seul téléphone 112 devrait remplacer pour vous et moi les habituels 01, 02, 03, 04. Le numéro 112 est déjà « cousu » en « urgence » dans les téléphones mobiles, le même numéro devrait fonctionner sur tous les PBX fixes. Toutes les demandes doivent être transmises à un centre de traitement unique qui prend en charge toutes les autres préoccupations concernant la notification aux structures concernées du bon « référencement » géographique, la coordination de leurs actions et le suivi des résultats. Et tout cela à l'échelle d'un très grand pays.

Malgré toutes les difficultés financières et organisationnelles, je voudrais croire que la création d'un tel dispatching unifié ne sera pas "bureaucratisée" avant 2017. M. Nikiforov a déclaré qu'un incident sur cinq nécessite la réponse de deux services ou plus et qu'un seul centre 112 devrait rapidement coordonner leur interaction. Je suis d'accord avec 146%, j'étais personnellement convaincu de la coordination et de l'inefficacité «glissantes» il y a un an et demi, lorsque j'ai personnellement sorti un homme noyé d'un réservoir de Moscou. Vous pouvez lire un triste rapport sur les tentatives de "passer" aux services d'urgence ici, et en un mot, il est plus facile de se noyer.

Je dois dire que beaucoup a déjà été fait, et les services de répartition unifiés dans un certain nombre de régions répondent à un appel au numéro 112. Bien que dans la région de Moscou, il s'agisse toujours d'un répondeur-commutateur : ". pour vous connecter au service … appuyez sur . ". Il existe également des projets de haute technologie intéressants.

Par exemple, sur ordre du ministère des Situations d'urgence, une application mobile spéciale pour les smartphones iPhone a été développée. Ils l'ont appelé "Mobile Rescuer" et, à en juger par sa description, l'application est capable de mettre en œuvre de nombreuses fonctions du "One Center". Ce qui est surtout appréciable, lorsque vous appuyez sur un bouton virtuel, des informations sur la localisation de l'utilisateur sont envoyées au service de secours régional, un gain de temps important. Nous n'analyserons pas en détail ce programme tout à fait sensé et multifonctionnel, lisez-le par vous-même. Ou téléchargez immédiatement depuis l'App Store, comme il est désormais d'usage d'écrire, « gratuitement et sans SMS ». Avec l'espoir qu'il ne sera jamais utile.

On nous avait également promis une version pour les smartphones Android. Peut-être que le projet de logiciel a été temporairement « gelé » en raison du report de la mise en œuvre du système 112, et cette version Android verra toujours le jour.

En tant que "lecture hors classe" sur le sujet, je souhaite vous proposer une lettre de colère "tirée" du site zadolba.li. En fait, une instruction utile et une explication intelligible. Et aussi un rappel que beaucoup dépend de notre comportement raisonnable.

Je suis répartiteur d'urgence. Je suis celui que vous joignez lorsque vous composez le 112 en cas d'urgence.

Je ne suis pas dérangé par les appels de personnes qui ont vraiment besoin d'une aide urgente. Je sympathise beaucoup avec eux, je fais preuve d'empathie et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que cette aide leur parvienne à temps. Si vous avez contacté notre service à la mauvaise adresse, je continuerai à vous aider de toutes les manières possibles : je vous donnerai le numéro de téléphone dont vous avez besoin, vous indiquerai où et comment contacter, bien que cela ne fasse pas partie de mes responsabilités professionnelles.< /p>

Désolé, mon oncle, je ne vais pas appeler tous les services d'urgence disponibles à propos du doigt que vous vous êtes coupé en buvant. "Vous ricanez là, asseyez-vous, gorgez-vous de notre argent!" Cette déclaration de la vôtre provoque un rire triste. Mon salaire, mon oncle, est d'environ un tiers de la moyenne, et tu ne peux pas manger grand-chose avec tout ton désir.

Fille, j'ai informé le RES que tu n'as pas d'électricité. L'équipe est déjà partie, vous avez une panne de transformateur, ils sont en train de le réparer, attendez. Je comprends que la lumière est éteinte depuis deux heures et que vous avez un petit enfant. Je sympathise avec vous: elle-même est deux fois mère. Personnellement, je ne peux pas aider, peu importe comment tu me cries dessus. Vous apporter de l'électricité dans un seau n'est en aucun cas possible.

Toi, citoyen, la porte s'est refermée ? Des personnes âgées ou de jeunes enfants sans défense sont-ils restés dans l'appartement ? Pas? Désolé, les sauveteurs ne viendront pas à vous. Pour cela, il existe un service d'ouverture de serrure d'urgence. Oui, payé. Oui, l'inscription est obligatoire : ils ne risqueront pas leur licence pour vous. Sapeurs pompiers? Ils iront, mais seulement si vous avez, par exemple, une poêle à frire qui brûle sur le poêle de votre appartement. Mais dans ce cas, ils n'ouvriront pas gentiment et doucement votre porte, mais entreront dans votre appartement par une fenêtre cassée, éteindront la casserole et seulement ensuite vous ouvriront la porte de l'intérieur.

Grand-père, as-tu 79 ans et as-tu de la tension artérielle ? Je peux appeler une ambulance pour vous. Je t'appellerai tout de suite après que tu m'auras parlé de ta jeunesse, de ton ancien métier et de ton petit-fils malchanceux. Je comprends : vous vivez seul, vous n'avez personne à qui parler. J'aurais parlé plus longtemps avec vous, honnêtement, mais je n'ai pas le droit d'occuper la ligne pendant longtemps.

Jeune homme, je ne sais pas pourquoi votre opérateur de téléphonie mobile a bloqué votre carte SIM, et maintenant vous ne pouvez composer que notre numéro. Non, je ne sais pas comment débloquer. Et je ne vous dirai pas non plus votre code de pet. Et même à votre dixième appel, je ne vous le dirai pas. Et je ne le dirai pas à votre femme et à votre jeune enfant lorsqu'ils m'appelleront avec la même question.

Et toi, grand-mère, je suis désolé : les sauveteurs n'iront pas retirer ton minou de l'arbre. Je comprends ce qu'il y a à la télé. Je sympathise avec le chat. Non, ils ne le feront pas. On leur a donné des instructions claires : ne partir qu'en cas de menace pour la vie humaine. S'ils vont voir votre chat aujourd'hui, demain ils chercheront un nouvel emploi.

Ces appels ne me dérangent pas ; cela fait partie de mon travail. Mais, voici les catégories d'appelants suivantes, je souhaite envoyer des salutations ardentes et des rayons de bonheur :

Chers parents de jeunes enfants ! Vous avez retiré la carte SIM de votre téléphone et l'avez donnée à votre enfant pour jouer avec. Ainsi, pour votre information, appeler les services d'urgence depuis un téléphone mobile est possible sans carte SIM. Et votre enfant est très content : il appuie sur les touches du téléphone, et sa tante lui répond ! Un tel jeu ne dérange pas le jeune trésor pendant des heures jusqu'à ce que la batterie du téléphone portable soit épuisée. Et la ligne a été occupée tout ce temps.

Chers parents d'enfants d'âge scolaire ! Veuillez expliquer à votre progéniture que composer notre numéro, crier une bêtise ou jurer dans le téléphone, hennir, déconnecter et rappeler dans une demi-minute n'est pas seulement pas cool, mais stupide et même criminel, car à ce moment quelqu'un (y compris vous ou vos proches, Dieu nous en préserve), une aide urgente peut être nécessaire, où littéralement les secondes comptent ">. Et vous ne pourrez pas passer, car en ce moment vos enfants s'amusent avec notre numéro.

Des personnes silencieuses au téléphone ! Pourquoi composez-vous le 112, écoutez-vous la réponse de l'opérateur et reniflez-vous de manière significative en réponse ? Vous voulez vous assurer que le service fonctionne ? Je confirme : oui, ça marche. Et vous interférez avec son travail avec vos appels, puisqu'il y a jusqu'à cinquante de ces appels par jour.

Et vous, les hommes étranges, confondez notre numéro avec un service de rencontres ou de sexe par téléphone. Non, je ne te rencontrerai pas. Non, je ne vous dirai pas quelle est la taille de mes seins. Et quel genre de sous-vêtement je porte restera aussi un secret pour toi. De toute la variété des plaisirs sexuels, je ne peux que vous proposer des "call boys" qui viendront à vous en uniforme dans une voiture à gyrophare et vous organiseront un jeu de rôle "élaborant un protocole", car, vous pas croire, nous avons un enregistrement de votre conversation, ainsi qu'un identifiant de l'appelant, grâce auquel la police peut facilement identifier le propriétaire. Personne n'a encore annulé l'article pour hooliganisme téléphonique.

Mais malgré tout ce qui précède, j'aime vraiment mon travail ! Et je vous souhaite à tous une nouvelle année, pour que vous n'ayez aucune raison d'appeler le 112.

Numéro 112

La nécessité d'introduire un numéro unique et de créer une structure de réponse unifiée est attendue depuis longtemps et dépassée. Il semble que les choses commencent à bouger, mais elles évoluent de manière quelque peu contradictoire et lente.

Il y a quelques jours, un certain nombre de médias régionaux ont "diffusé" des informations sur la mise en place d'un système permettant de fournir des appels d'urgence à un numéro unique "112". Par exemple, un message sur le site Web de l'administration de la région de Novgorod daté du 14 janvier 2013, citant :

". Par ordre de l'administration de la région de Novgorod, un plan de mesures organisationnelles pour la création du système 112 dans la région a été approuvé. Le plan prévoit la mise en œuvre de mesures organisationnelles et techniques pour compléter l'équipement du service unifié de garde et de répartition des municipalités, la formation du personnel, ainsi que l'adoption du programme cible régional "Création d'un système d'appels d'urgence vers un seul numéro" 112 "dans la région de Novgorod pour 2014-2017. Mise en service du système - 2017.

Un autre exemple. Presque le même jour (14 janvier 2013), le gouverneur de la région d'Irkoutsk, Sergei Eroshchenko, dans une interview avec un correspondant de REGNUM, a déclaré que dans un proche avenir, les conditions et les sources de financement pour la préparation du document "Creating un système d'appel des services opérationnels d'urgence vers un numéro unique " 112 " sera déterminé pour 2013-2017 ", et le gouvernement régional a approuvé un plan de mesures organisationnelles et techniques pour créer un système d'appel des services d'urgence par un numéro unique " 112 " , vous pouvez en savoir plus ici.

Malgré la formulation prudemment vague de "l'approbation des plans d'action", on peut probablement dire que la question a commencé à être spécifiquement traitée au niveau régional. Rappelons qu'à la fin du mois de septembre, le chef du ministère des Communications Nikolai Nikiforov a écrit sur son blog: «Je suis sûr qu'en 2013, avec le ministère des Situations d'urgence, les opérateurs de télécommunications et les collègues des régions de la Fédération de Russie, nous ferons un bond en avant significatif et le Sistema 112 fonctionnera. Par la même occasion, M. le ministre a expliqué que le ministère a réussi à défendre le projet d'implantation du Système 112 malgré la réduction du financement du projet dans le cadre de la lutte pour réduire les dépenses budgétaires. Selon des estimations préliminaires de la direction du ministère des Situations d'urgence, la mise en œuvre du programme pourrait nécessiter environ 20 milliards de roubles.

À cet égard, la question du timing est quelque peu déroutante. L'année 2013 est déjà dans la cour, et il reste de moins en moins de temps pour un "bond en avant significatif". Et à en juger par les publications récentes, la mise en œuvre du programme en est maintenant au stade de "l'approbation des plans" et de "la détermination du calendrier et des sources de financement". Vous pouvez également rappeler le décret signé par Dmitri Medvedev fin 2010, qui traitait d'un numéro d'appel d'urgence unique "112". Selon les agences de presse, le président a déclaré qu'il était nécessaire d'achever les travaux sur la création de services de répartition de garde dans les entités constitutives de la Fédération, ainsi que d'adopter les règlements qui seraient nécessaires au développement de l'opération. du Sistema-112 en Russie, avant le 31 décembre 2012.

Pour être juste, Sistema-112 n'est en aucun cas un simple centre d'appels de plus. Il s'agit d'un service de répartition unique (EDDS) du niveau fédéral, qui devrait coordonner et contrôler le travail des services d'urgence des pompiers, de la police, des ambulances, du service de gaz d'urgence et des sauveteurs. Et un seul téléphone 112 devrait remplacer pour vous et moi les habituels 01, 02, 03, 04. Le numéro 112 est déjà « cousu » en « urgence » dans les téléphones mobiles, le même numéro devrait fonctionner sur tous les PBX fixes. Toutes les demandes doivent être transmises à un centre de traitement unique qui prend en charge toutes les autres préoccupations concernant la notification aux structures concernées du bon « référencement » géographique, la coordination de leurs actions et le suivi des résultats. Et tout cela à l'échelle d'un très grand pays.

Malgré toutes les difficultés financières et organisationnelles, je voudrais croire que la création d'un tel dispatching unifié ne sera pas "bureaucratisée" avant 2017. M. Nikiforov a déclaré qu'un incident sur cinq nécessite la réponse de deux services ou plus et qu'un seul centre 112 devrait rapidement coordonner leur interaction. Je suis d'accord avec 146%, j'étais personnellement convaincu de la coordination et de l'inefficacité «glissantes» il y a un an et demi, lorsque j'ai personnellement sorti un homme noyé d'un réservoir de Moscou. Vous pouvez lire un triste rapport sur les tentatives de "passer" aux services d'urgence ici, et en un mot, il est plus facile de se noyer.

Je dois dire que beaucoup a déjà été fait, et les services de répartition unifiés dans un certain nombre de régions répondent à un appel au numéro 112. Bien que dans la région de Moscou, il s'agisse toujours d'un répondeur-commutateur : ". pour vous connecter au service … appuyez sur . ". Il existe également des projets de haute technologie intéressants.

Par exemple, sur ordre du ministère des Situations d'urgence, une application mobile spéciale pour les smartphones iPhone a été développée. Ils l'ont appelé "Mobile Rescuer" et, à en juger par sa description, l'application est capable de mettre en œuvre de nombreuses fonctions du "One Center". Ce qui est surtout appréciable, lorsque vous appuyez sur un bouton virtuel, des informations sur la localisation de l'utilisateur sont envoyées au service de secours régional, un gain de temps important. Nous n'analyserons pas en détail ce programme tout à fait sensé et multifonctionnel, lisez-le par vous-même. Ou téléchargez immédiatement depuis l'App Store, comme il est désormais d'usage d'écrire, « gratuitement et sans SMS ». Avec l'espoir qu'il ne sera jamais utile.

On nous avait également promis une version pour les smartphones Android. Peut-être que le projet de logiciel a été temporairement « gelé » en raison du report de la mise en œuvre du système 112, et cette version Android verra toujours le jour.

En tant que "lecture hors classe" sur le sujet, je souhaite vous proposer une lettre de colère "tirée" du site zadolba.li. En fait, une instruction utile et une explication intelligible. Et aussi un rappel que beaucoup dépend de notre comportement raisonnable.

Je suis répartiteur d'urgence. Je suis celui que vous joignez lorsque vous composez le 112 en cas d'urgence.

Je ne suis pas dérangé par les appels de personnes qui ont vraiment besoin d'une aide urgente. Je sympathise beaucoup avec eux, je fais preuve d'empathie et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que cette aide leur parvienne à temps. Si vous avez contacté notre service à la mauvaise adresse, je continuerai à vous aider de toutes les manières possibles : je vous donnerai le numéro de téléphone dont vous avez besoin, vous indiquerai où et comment contacter, bien que cela ne fasse pas partie de mes responsabilités professionnelles.< /p>

Désolé, mon oncle, je ne vais pas appeler tous les services d'urgence disponibles à propos du doigt que vous vous êtes coupé en buvant. "Vous ricanez là, asseyez-vous, gorgez-vous de notre argent!" Cette déclaration de la vôtre provoque un rire triste. Mon salaire, mon oncle, est d'environ un tiers de la moyenne, et tu ne peux pas manger grand-chose avec tout ton désir.

Fille, j'ai informé le RES que tu n'as pas d'électricité. L'équipe est déjà partie, vous avez une panne de transformateur, ils sont en train de le réparer, attendez. Je comprends que la lumière est éteinte depuis deux heures et que vous avez un petit enfant. Je sympathise avec vous: elle-même est deux fois mère. Personnellement, je ne peux pas aider, peu importe comment tu me cries dessus. Vous apporter de l'électricité dans un seau n'est en aucun cas possible.

Toi, citoyen, la porte s'est refermée ? Des personnes âgées ou de jeunes enfants sans défense sont-ils restés dans l'appartement ? Pas? Désolé, les sauveteurs ne viendront pas à vous. Pour cela, il existe un service d'ouverture de serrure d'urgence. Oui, payé. Oui, l'inscription est obligatoire : ils ne risqueront pas leur licence pour vous. Sapeurs pompiers? Ils iront, mais seulement si vous avez, par exemple, une poêle à frire qui brûle sur le poêle de votre appartement. Mais dans ce cas, ils n'ouvriront pas gentiment et doucement votre porte, mais entreront dans votre appartement par une fenêtre cassée, éteindront la casserole et seulement ensuite vous ouvriront la porte de l'intérieur.

Grand-père, as-tu 79 ans et as-tu de la tension artérielle ? Je peux appeler une ambulance pour vous. Je t'appellerai tout de suite après que tu m'auras parlé de ta jeunesse, de ton ancien métier et de ton petit-fils malchanceux. Je comprends : vous vivez seul, vous n'avez personne à qui parler. J'aurais parlé plus longtemps avec vous, honnêtement, mais je n'ai pas le droit d'occuper la ligne pendant longtemps.

Jeune homme, je ne sais pas pourquoi votre opérateur de téléphonie mobile a bloqué votre carte SIM, et maintenant vous ne pouvez composer que notre numéro. Non, je ne sais pas comment débloquer. Et je ne vous dirai pas non plus votre code de pet. Et même à votre dixième appel, je ne vous le dirai pas. Et je ne le dirai pas à votre femme et à votre jeune enfant lorsqu'ils m'appelleront avec la même question.

Et toi, grand-mère, je suis désolé : les sauveteurs n'iront pas retirer ton minou de l'arbre. Je comprends ce qu'il y a à la télé. Je sympathise avec le chat. Non, ils ne le feront pas. On leur a donné des instructions claires : ne partir qu'en cas de menace pour la vie humaine. S'ils vont voir votre chat aujourd'hui, demain ils chercheront un nouvel emploi.

Ces appels ne me dérangent pas ; cela fait partie de mon travail. Mais, voici les catégories d'appelants suivantes, je souhaite envoyer des salutations ardentes et des rayons de bonheur :

Chers parents de jeunes enfants ! Vous avez retiré la carte SIM de votre téléphone et l'avez donnée à votre enfant pour jouer avec. Ainsi, pour votre information, appeler les services d'urgence depuis un téléphone mobile est possible sans carte SIM. Et votre enfant est très content : il appuie sur les touches du téléphone, et sa tante lui répond ! Un tel jeu ne dérange pas le jeune trésor pendant des heures jusqu'à ce que la batterie du téléphone portable soit épuisée. Et la ligne a été occupée tout ce temps.

Chers parents d'enfants d'âge scolaire ! Veuillez expliquer à votre progéniture que composer notre numéro, crier une bêtise ou jurer dans le téléphone, hennir, déconnecter et rappeler dans une demi-minute n'est pas seulement pas cool, mais stupide et même criminel, car à ce moment quelqu'un (y compris vous ou vos proches, Dieu nous en préserve), une aide urgente peut être nécessaire, où littéralement les secondes comptent ">. Et vous ne pourrez pas passer, car en ce moment vos enfants s'amusent avec notre numéro.

Des personnes silencieuses au téléphone ! Pourquoi composez-vous le 112, écoutez-vous la réponse de l'opérateur et reniflez-vous de manière significative en réponse ? Vous voulez vous assurer que le service fonctionne ? Je confirme : oui, ça marche. Et vous interférez avec son travail avec vos appels, puisqu'il y a jusqu'à cinquante de ces appels par jour.

Et vous, les hommes étranges, confondez notre numéro avec un service de rencontres ou de sexe par téléphone. Non, je ne te rencontrerai pas. Non, je ne vous dirai pas quelle est la taille de mes seins. Et quel genre de sous-vêtement je porte restera aussi un secret pour toi. De toute la variété des plaisirs sexuels, je ne peux que vous proposer des "call boys" qui viendront à vous en uniforme dans une voiture à gyrophare et vous organiseront un jeu de rôle "élaborant un protocole", car, vous pas croire, nous avons un enregistrement de votre conversation, ainsi qu'un identifiant de l'appelant, grâce auquel la police peut facilement identifier le propriétaire. Personne n'a encore annulé l'article pour hooliganisme téléphonique.

Mais malgré tout ce qui précède, j'aime vraiment mon travail ! Et je vous souhaite à tous une nouvelle année, pour que vous n'ayez aucune raison d'appeler le 112.

Numéro 112

La nécessité d'introduire un numéro unique et de créer une structure de réponse unifiée est attendue depuis longtemps et dépassée. Il semble que les choses commencent à bouger, mais elles évoluent de manière quelque peu contradictoire et lente.

Il y a quelques jours, un certain nombre de médias régionaux ont "diffusé" des informations sur la mise en place d'un système permettant de fournir des appels d'urgence à un numéro unique "112". Par exemple, un message sur le site Web de l'administration de la région de Novgorod daté du 14 janvier 2013, citant :

". Par ordre de l'administration de la région de Novgorod, un plan de mesures organisationnelles pour la création du système 112 dans la région a été approuvé. Le plan prévoit la mise en œuvre de mesures organisationnelles et techniques pour compléter l'équipement du service unifié de garde et de répartition des municipalités, la formation du personnel, ainsi que l'adoption du programme cible régional "Création d'un système d'appels d'urgence vers un seul numéro" 112 "dans la région de Novgorod pour 2014-2017. Mise en service du système - 2017.

Un autre exemple. Presque le même jour (14 janvier 2013), le gouverneur de la région d'Irkoutsk, Sergei Eroshchenko, dans une interview avec un correspondant de REGNUM, a déclaré que dans un proche avenir, les conditions et les sources de financement pour la préparation du document "Creating un système d'appel des services opérationnels d'urgence vers un numéro unique " 112 " sera déterminé pour 2013-2017 ", et le gouvernement régional a approuvé un plan de mesures organisationnelles et techniques pour créer un système d'appel des services d'urgence par un numéro unique " 112 " , vous pouvez en savoir plus ici.

Malgré la formulation prudemment vague de "l'approbation des plans d'action", on peut probablement dire que la question a commencé à être spécifiquement traitée au niveau régional. Rappelons qu'à la fin du mois de septembre, le chef du ministère des Communications Nikolai Nikiforov a écrit sur son blog: «Je suis sûr qu'en 2013, avec le ministère des Situations d'urgence, les opérateurs de télécommunications et les collègues des régions de la Fédération de Russie, nous ferons un bond en avant significatif et le Sistema 112 fonctionnera. Par la même occasion, M. le ministre a expliqué que le ministère a réussi à défendre le projet d'implantation du Système 112 malgré la réduction du financement du projet dans le cadre de la lutte pour réduire les dépenses budgétaires. Selon des estimations préliminaires de la direction du ministère des Situations d'urgence, la mise en œuvre du programme pourrait nécessiter environ 20 milliards de roubles.

À cet égard, la question du timing est quelque peu déroutante. L'année 2013 est déjà dans la cour, et il reste de moins en moins de temps pour un "bond en avant significatif". Et à en juger par les publications récentes, la mise en œuvre du programme en est maintenant au stade de "l'approbation des plans" et de "la détermination du calendrier et des sources de financement". Vous pouvez également rappeler le décret signé par Dmitri Medvedev fin 2010, qui traitait d'un numéro d'appel d'urgence unique "112". Selon les agences de presse, le président a déclaré qu'il était nécessaire d'achever les travaux sur la création de services de répartition de garde dans les entités constitutives de la Fédération, ainsi que d'adopter les règlements qui seraient nécessaires au développement de l'opération. du Sistema-112 en Russie, avant le 31 décembre 2012.

Pour être juste, Sistema-112 n'est en aucun cas un simple centre d'appels de plus. Il s'agit d'un service de répartition unique (EDDS) du niveau fédéral, qui devrait coordonner et contrôler le travail des services d'urgence des pompiers, de la police, des ambulances, du service de gaz d'urgence et des sauveteurs. Et un seul téléphone 112 devrait remplacer pour vous et moi les habituels 01, 02, 03, 04. Le numéro 112 est déjà « cousu » en « urgence » dans les téléphones mobiles, le même numéro devrait fonctionner sur tous les PBX fixes. Toutes les demandes doivent être transmises à un centre de traitement unique qui prend en charge toutes les autres préoccupations concernant la notification aux structures concernées du bon « référencement » géographique, la coordination de leurs actions et le suivi des résultats. Et tout cela à l'échelle d'un très grand pays.

Malgré toutes les difficultés financières et organisationnelles, je voudrais croire que la création d'un tel dispatching unifié ne sera pas "bureaucratisée" avant 2017. M. Nikiforov a déclaré qu'un incident sur cinq nécessite la réponse de deux services ou plus et qu'un seul centre 112 devrait rapidement coordonner leur interaction. Je suis d'accord avec 146%, j'étais personnellement convaincu de la coordination et de l'inefficacité «glissantes» il y a un an et demi, lorsque j'ai personnellement sorti un homme noyé d'un réservoir de Moscou. Vous pouvez lire un triste rapport sur les tentatives de "passer" aux services d'urgence ici, et en un mot, il est plus facile de se noyer.

Je dois dire que beaucoup a déjà été fait, et les services de répartition unifiés dans un certain nombre de régions répondent à un appel au numéro 112. Bien que dans la région de Moscou, il s'agisse toujours d'un répondeur-commutateur : ". pour vous connecter au service … appuyez sur . ". Il existe également des projets de haute technologie intéressants.

Par exemple, sur ordre du ministère des Situations d'urgence, une application mobile spéciale pour les smartphones iPhone a été développée. Ils l'ont appelé "Mobile Rescuer" et, à en juger par sa description, l'application est capable de mettre en œuvre de nombreuses fonctions du "One Center". Ce qui est surtout appréciable, lorsque vous appuyez sur un bouton virtuel, des informations sur la localisation de l'utilisateur sont envoyées au service de secours régional, un gain de temps important. Nous n'analyserons pas en détail ce programme tout à fait sensé et multifonctionnel, lisez-le par vous-même. Ou téléchargez immédiatement depuis l'App Store, comme il est désormais d'usage d'écrire, « gratuitement et sans SMS ». Avec l'espoir qu'il ne sera jamais utile.

On nous avait également promis une version pour les smartphones Android. Peut-être que le projet de logiciel a été temporairement « gelé » en raison du report de la mise en œuvre du système 112, et cette version Android verra toujours le jour.

En tant que "lecture hors classe" sur le sujet, je souhaite vous proposer une lettre de colère "tirée" du site zadolba.li. En fait, une instruction utile et une explication intelligible. Et aussi un rappel que beaucoup dépend de notre comportement raisonnable.

Je suis répartiteur d'urgence. Je suis celui que vous joignez lorsque vous composez le 112 en cas d'urgence.

Je ne suis pas dérangé par les appels de personnes qui ont vraiment besoin d'une aide urgente. Je sympathise beaucoup avec eux, je fais preuve d'empathie et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que cette aide leur parvienne à temps. Si vous avez contacté notre service à la mauvaise adresse, je continuerai à vous aider de toutes les manières possibles : je vous donnerai le numéro de téléphone dont vous avez besoin, vous indiquerai où et comment contacter, bien que cela ne fasse pas partie de mes responsabilités professionnelles.< /p>

Désolé, mon oncle, je ne vais pas appeler tous les services d'urgence disponibles à propos du doigt que vous vous êtes coupé en buvant. "Vous ricanez là, asseyez-vous, gorgez-vous de notre argent!" Cette déclaration de la vôtre provoque un rire triste. Mon salaire, mon oncle, est d'environ un tiers de la moyenne, et tu ne peux pas manger grand-chose avec tout ton désir.

Fille, j'ai informé le RES que tu n'as pas d'électricité. L'équipe est déjà partie, vous avez une panne de transformateur, ils sont en train de le réparer, attendez. Je comprends que la lumière est éteinte depuis deux heures et que vous avez un petit enfant. Je sympathise avec vous: elle-même est deux fois mère. Personnellement, je ne peux pas aider, peu importe comment tu me cries dessus. Vous apporter de l'électricité dans un seau n'est en aucun cas possible.

Toi, citoyen, la porte s'est refermée ? Des personnes âgées ou de jeunes enfants sans défense sont-ils restés dans l'appartement ? Pas? Désolé, les sauveteurs ne viendront pas à vous. Pour cela, il existe un service d'ouverture de serrure d'urgence. Oui, payé. Oui, l'inscription est obligatoire : ils ne risqueront pas leur licence pour vous. Sapeurs pompiers? Ils iront, mais seulement si vous avez, par exemple, une poêle à frire qui brûle sur le poêle de votre appartement. Mais dans ce cas, ils n'ouvriront pas gentiment et doucement votre porte, mais entreront dans votre appartement par une fenêtre cassée, éteindront la casserole et seulement ensuite vous ouvriront la porte de l'intérieur.

Grand-père, as-tu 79 ans et as-tu de la tension artérielle ? Je peux appeler une ambulance pour vous. Je t'appellerai tout de suite après que tu m'auras parlé de ta jeunesse, de ton ancien métier et de ton petit-fils malchanceux. Je comprends : vous vivez seul, vous n'avez personne à qui parler. J'aurais parlé plus longtemps avec vous, honnêtement, mais je n'ai pas le droit d'occuper la ligne pendant longtemps.

Jeune homme, je ne sais pas pourquoi votre opérateur de téléphonie mobile a bloqué votre carte SIM, et maintenant vous ne pouvez composer que notre numéro. Non, je ne sais pas comment débloquer. Et je ne vous dirai pas non plus votre code de pet. Et même à votre dixième appel, je ne vous le dirai pas. Et je ne le dirai pas à votre femme et à votre jeune enfant lorsqu'ils m'appelleront avec la même question.

Et toi, grand-mère, je suis désolé : les sauveteurs n'iront pas retirer ton minou de l'arbre. Je comprends ce qu'il y a à la télé. Je sympathise avec le chat. Non, ils ne le feront pas. On leur a donné des instructions claires : ne partir qu'en cas de menace pour la vie humaine. S'ils vont voir votre chat aujourd'hui, demain ils chercheront un nouvel emploi.

Ces appels ne me dérangent pas ; cela fait partie de mon travail. Mais, voici les catégories d'appelants suivantes, je souhaite envoyer des salutations ardentes et des rayons de bonheur :

Chers parents de jeunes enfants ! Vous avez retiré la carte SIM de votre téléphone et l'avez donnée à votre enfant pour jouer avec. Ainsi, pour votre information, appeler les services d'urgence depuis un téléphone mobile est possible sans carte SIM. Et votre enfant est très content : il appuie sur les touches du téléphone, et sa tante lui répond ! Un tel jeu ne dérange pas le jeune trésor pendant des heures jusqu'à ce que la batterie du téléphone portable soit épuisée. Et la ligne a été occupée tout ce temps.

Chers parents d'enfants d'âge scolaire ! S'il vous plaît, expliquez à votre progéniture que composer notre numéro, crier une bêtise ou jurer dans le téléphone, hennir, déconnecter et rappeler dans une demi-minute n'est pas seulement pas cool, mais stupide et même criminel, car à ce moment quelqu'un (y compris vous ou vos proches, à Dieu ne plaise), vous pourriez avoir besoin d'une aide urgente, où le décompte va littéralement pendant quelques secondes. Et vous ne pourrez pas passer, car en ce moment vos enfants s'amusent avec notre numéro.

Chers parents d'enfants scolarisés ! S'il vous plaît, expliquez à votre progéniture que composer notre numéro, crier une bêtise ou jurer dans le téléphone, hennir, déconnecter et rappeler dans une demi-minute n'est pas seulement pas cool, mais stupide et même criminel, car à ce moment quelqu'un (y compris vous ou vos proches, Dieu nous en préserve), une assistance urgente peut être nécessaire, où le décompte dure littéralement pendant quelques secondes . Et vous ne pourrez pas passer, car en ce moment vos enfants s'amusent avec notre numéro.

Des personnes silencieuses au téléphone ! Pourquoi composez-vous le 112, écoutez-vous la réponse de l'opérateur et reniflez-vous de manière significative en réponse ? Vous voulez vous assurer que le service fonctionne ? Je confirme : oui, ça marche. Et vous interférez avec son travail avec vos appels, puisqu'il y a jusqu'à cinquante de ces appels par jour.

Et vous, les hommes étranges, confondez notre numéro avec un service de rencontres ou de sexe par téléphone. Non, je ne te rencontrerai pas. Non, je ne vous dirai pas quelle est la taille de mes seins. Et quel genre de sous-vêtement je porte restera aussi un secret pour toi. De toute la variété des plaisirs sexuels, je ne peux que vous proposer des "call boys" qui viendront à vous en uniforme dans une voiture à gyrophare et vous organiseront un jeu de rôle "élaborant un protocole", car, vous pas croire, nous avons un enregistrement de votre conversation, ainsi qu'un identifiant de l'appelant, grâce auquel la police peut facilement identifier le propriétaire. Personne n'a encore annulé l'article pour hooliganisme téléphonique.

Mais malgré tout ce qui précède, j'aime vraiment mon travail ! Et je vous souhaite à tous une nouvelle année, pour que vous n'ayez aucune raison d'appeler le 112.