MTS : Réflexions sur le passé et l'avenir

L'occasion de nouvelles était une rencontre avec Sergey Beshev, directeur de MTS pour la région de Moscou, consacrée aux résultats du développement de l'entreprise dans la région de Moscou en 2008 et de nouveaux projets. Il y avait beaucoup de belles phrases générales, mais il y avait aussi suffisamment de détails intéressants, il y a quelque chose à dire.

Le format déjeuner de presse est l'un de mes favoris. Non pas à cause de sa voracité innée (quoique pas sans elle), mais grâce à la proportion de temps consacrée à faire face à la personne allouée au "officiel" et à la séance de questions/réponses. Nous n'aborderons pas la partie officielle en détail, l'essentiel de ce qui a été dit peut être lu dans les communiqués de presse et le fil d'actualité du site. Mais les explications et les commentaires de première main sont beaucoup plus intéressants. Je ne lierai pas tout cela avec un raisonnement général et d'autres paroles, les informations sont résumées dans des blocs "telles quelles" avec un minimum de commentaires.

Partie technique. Une crise est une crise, mais les travaux de modernisation et d'extension du réseau se poursuivent. Le nombre de stations de base dans la région de Moscou a déjà dépassé 4200 unités, l'année dernière, les problèmes de capacité du réseau dans le complexe sportif Luzhniki et sur Poklonnaya Gora pendant les périodes d'événements publics ont été complètement résolus. Les travaux prévus pour assurer la couverture des tunnels dans le métro se poursuivent, le futur proche est la couverture complète des lignes Gorkovsko-Zamoskvoretskaya, Serpukhovskaya, Arbatsko-Pokrovskaya et Filevskaya. La plupart des traits sont «fermés» avec un câble rayonnant, bien que dans un certain nombre d'endroits (avec une courte longueur de tunnel), l'éclairage par antenne soit utilisé. Les stations de base séparées en tant que telles ne sont pas installées sous terre, uniquement des répéteurs. Il n'y a eu presque aucune plainte concernant la structure informatique ces derniers temps, tout est facturé normalement. J'ai même entendu Sergei Beshev dire "tout est en ligne" dans un crépitement, mais cela a dû me sembler.

Des bureaux, ce sont aussi des "salons-boutiques". Le processus d'une autre réorganisation à grande échelle commence, cette fois pas un réaménagement du mobilier et un changement d'enseignes. Non, le personnel ne va pas changer non plus, n'y pensez pas. Ils vont mettre en place le modèle économique des soi-disant « îlots de service ». Dans la version la plus simple, il s'agit d'un espace ouvert, Classes & Courses in Kigali, clôturé autour du périmètre avec bureaux de spécialistes. De tels points de service vont équiper les grands centres commerciaux et les villes de la région de Moscou. Avantages - économies sur le loyer des locaux et l'entretien du point, large couverture de la population grâce au placement stratégique des "îlots" dans les points les plus visités. Il est également prévu d'organiser la transmission d'invitations électroniques à visiter "l'île", qui seront délivrées via Bluetooth. Je me demande s'ils vont renommer les "magasins de salon" en autre chose à cette occasion ? Envie de quelque chose de romantiquement sublime comme "L'île mystérieuse" ou "L'île au trésor" ? Non, mieux vaut "Ilot of Safety" ou "Island of Safe Communication". Et au lieu de distribuer des sucettes... Quoique non, on est déjà passé par là avec le regretté Sonnet et ça n'a rien donné de bon. Selon Sergei, si l'ouverture d'un bureau standard coûte 50 à 60 000 dollars, l'ouverture d'un tel "îlot de services" coûtera quatre à cinq fois moins. La première "île" de ce type fonctionne déjà à Europakra.

Roubles-dollars. Une question brûlante est la possibilité de passer à des tarifs en dollars. Comme nous le savons, il n'y a pas d'obstacles techniques, mais les opérateurs oseront-ils le faire ? Aucune réponse claire n'a été reçue. La phrase clé des discussions générales sur la situation de crise difficile est "Si nous passons à autre chose, alors pas avant le 1er mars". Tirez vos propres conclusions.

Politique tarifaire. L'objectif stratégique de l'entreprise est de préserver la base d'abonnés, en particulier les utilisateurs corporatifs fidèles (y compris les anciens corporatifs). À cette fin, le programme "Own Circle" a été créé et fonctionne, ce qui permet, entre autres, aux employés des entreprises en faillite de continuer à utiliser les tarifs des contrats d'entreprise inexistants. Selon Sergei Beshev, MTS a réussi à conserver environ 75 % des entreprises publiques clientes.

Le plan tarifaire A-Mobile s'est avéré être un succès et gagne de nouveaux abonnés avant le plan. Ah-ah-ah, mais ils ont promis de vendre sans aucun plan, comme "combien ils achètent - ils achètent tellement". Trompé? (sourire). D'ici fin 2009, il est prévu de raccorder environ 100 000 abonnés à ce tarif, l'objectif actuel est de 30 000. Après avoir atteint ce nombre de connexions, A-Mobile devrait commencer à se promouvoir activement, en "attirant" dans son entonnoir ceux qui souhaitent communiquer de manière rentable dans le cadre du tarif. Quelque chose de natif et de familier me semble dans ce schéma, et vous ? D'accord, celui qui se souvient de l'ancien RED, ça ...

Pendant longtemps, il a terrorisé Sergey avec des questions sur le sort de Novogodny, il m'a raconté toute une histoire sur les campagnes marketing qui ne se terminent pas toujours comme prévu. Et ils disent, si nous parlons de ce cas particulier ... En général, avec une forte probabilité, ils ne transformeront pas le Nouvel An en citrouille le 15 mars, ils attendront pour le moment. Au passage, un rappel "dans le sujet": "Dialogue" ne fait pas partie du tarif, c'est un service à part. Vivre selon ses propres règles. De bons résultats inattendus ont été démontrés par le tarif de niche étroit "Alternative". Et la niche s'est avérée moins étroite, et l'ARPU de ces abonnés est déjà deux fois plus élevé que la moyenne.

De grands espoirs sont placés sur le nouveau tarif Super Zero. Une offre unique avec des minutes gratuites pour la communication sur le net, etc. Je n'ai rien contre le tarif et je n'ai rien écrit de mal à ce sujet, mais le flux publicitaire des 5 premières minutes pour 2,50 roubles. sous la forme de "0 kop./min après la première minute de conversation au sein du réseau MTS" je n'aime pas. Publicité, marketing et tout ça, mais d'une manière ou d'une autre, ça a l'air... Vous ne pensez pas ?

Haute technologie. Il existe de nombreux projets intéressants et quelque peu amusants. Annoncé "Chance sur compte", citation de la description :

"Avec l'aide du service Changer de compte, les visiteurs des chaînes de magasins ont pu réapprovisionner à la fois leur propre compte personnel MTS et les comptes d'autres abonnés de l'opérateur en utilisant la monnaie reçue lors du paiement d'achats en espèces au magasin. caisse. La technologie vous permet de spécifier de manière flexible le montant du paiement: il peut s'agir de la totalité des achats ou seulement d'une partie de celui-ci - par exemple, vous ne pouvez transférer qu'une bagatelle et l'abonné peut récupérer des billets. Aujourd'hui, le service "Cash in account" est disponible pour les clients du supermarché Ostrov, situé à l'adresse : Kashirskoye shosse, 96, bâtiment 1. Jusqu'à fin mars, le service sera disponible dans tous les supermarchés Ostrov de Moscou.

Lors du transfert de la monnaie des achats vers le compte personnel MTS, l'abonné doit indiquer au caissier le numéro de téléphone ou le fournir sous la forme d'un code-barres - cela réduit le risque d'erreurs lorsque le caissier compose le numéro et réduit le temps pour le service client.

Un abonné MTS peut imprimer un code-barres de son propre numéro et de celui de tout autre opérateur sur le site Web MTS et le site Web CyberPlat®.

En outre, l'abonné peut télécharger le code-barres sur un téléphone mobile, pour lequel il est nécessaire :

  • envoyer des SMS gratuits sans texte au numéro court 7117 ;
  • pour recevoir le code-barres d'un autre abonné MTS, dans le texte d'un message SMS au numéro 7117, indiquez les 10 derniers chiffres du numéro de téléphone de cet abonné ;
  • en réponse à une demande, recevoir un SMS contenant un lien WAP ;
  • suivez le lien WAP et téléchargez l'image avec le code-barres sur votre téléphone portable"

Pour être tout à fait honnête, le projet a été lancé à la fin de l'année dernière, une description peut être trouvée ici. Probablement, il a simplement été lancé d'une manière ou d'une autre pas tout à fait comme ça, ou dans le tapage d'avant le Nouvel An, ils ont oublié de signaler le début du projet à la direction. Et puis ils ont été gênés, grondés du coup ?

Un autre projet intéressant "pour une collation" - des terminaux de paiement avec accès GPRS depuis MTS directement dans les voitures de patrouille de la police de la circulation locale. Les contrevenants aux amendes pourront enfin payer sur place sans aucun souci d'aller à la Caisse d'Epargne, etc. La seule chose que j'ai oublié de demander est la suivante : les inspecteurs du service de patrouille donneront-ils au contrevenant une autre boîte prépayée accompagnée d'un reçu de paiement de l'amende ? Par exemple, avec le tarif spécial "Narushan-Mobile", qu'est-ce qui ne va pas ?

MTS : Réflexions sur le passé et l'avenir

L'occasion de nouvelles était une rencontre avec Sergey Beshev, directeur de MTS pour la région de Moscou, consacrée aux résultats du développement de l'entreprise dans la région de Moscou en 2008 et de nouveaux projets. Il y avait beaucoup de belles phrases générales, mais il y avait aussi suffisamment de détails intéressants, il y a quelque chose à dire.

Le format déjeuner de presse est l'un de mes favoris. Non pas à cause de sa voracité innée (quoique pas sans elle), mais grâce à la proportion de temps consacrée à faire face à la personne allouée au "officiel" et à la séance de questions/réponses. Nous n'aborderons pas la partie officielle en détail, l'essentiel de ce qui a été dit peut être lu dans les communiqués de presse et le fil d'actualité du site. Mais les explications et les commentaires de première main sont beaucoup plus intéressants. Je ne lierai pas tout cela avec un raisonnement général et d'autres paroles, les informations sont résumées dans des blocs "telles quelles" avec un minimum de commentaires.

Partie technique. Une crise est une crise, mais les travaux de modernisation et d'extension du réseau se poursuivent. Le nombre de stations de base dans la région de Moscou a déjà dépassé 4200 unités, l'année dernière, les problèmes de capacité du réseau dans le complexe sportif Luzhniki et sur Poklonnaya Gora pendant les périodes d'événements publics ont été complètement résolus. Les travaux prévus pour assurer la couverture des tunnels dans le métro se poursuivent, le futur proche est la couverture complète des lignes Gorkovsko-Zamoskvoretskaya, Serpukhovskaya, Arbatsko-Pokrovskaya et Filevskaya. La plupart des traits sont «fermés» avec un câble rayonnant, bien que dans un certain nombre d'endroits (avec une courte longueur de tunnel), l'éclairage par antenne soit utilisé. Les stations de base séparées en tant que telles ne sont pas installées sous terre, uniquement des répéteurs. Il n'y a eu presque aucune plainte concernant la structure informatique ces derniers temps, tout est facturé normalement. J'ai même entendu Sergei Beshev dire "tout est en ligne" dans un crépitement, mais cela a dû me sembler.

Des bureaux, ce sont aussi des "salons-boutiques". Le processus d'une autre réorganisation à grande échelle commence, cette fois pas un réaménagement du mobilier et un changement d'enseignes. Non, le personnel ne va pas changer non plus, n'y pensez pas. Ils vont mettre en place le modèle économique des soi-disant « îlots de service ». Dans la version la plus simple, il s'agit d'un espace ouvert, Classes & Courses in Kigali, clôturé autour du périmètre avec bureaux de spécialistes. De tels points de service vont équiper les grands centres commerciaux et les villes de la région de Moscou. Avantages - économies sur le loyer des locaux et l'entretien du point, large couverture de la population grâce au placement stratégique des "îlots" dans les points les plus visités. Il est également prévu d'organiser la transmission d'invitations électroniques à visiter "l'île", qui seront délivrées via Bluetooth. Je me demande s'ils vont renommer les "salon-shops" en autre chose à cette occasion ? Envie de quelque chose de romantiquement sublime comme "Mysterious Island" ou "Treasure Island" ? Non, mieux vaut "Ilot of Safety" ou "Island of Safe Communication". Et au lieu de distribuer des sucettes... Quoique non, on est déjà passé par là avec le regretté Sonnet et ça n'a rien donné de bon. Selon Sergei, si l'ouverture d'un bureau standard coûte 50 à 60 000 dollars, l'ouverture d'un tel "îlot de services" coûtera quatre à cinq fois moins. La première "île" de ce type fonctionne déjà à "Europacra".

Roubles-dollars. Une question brûlante est la possibilité de passer à des tarifs en dollars. Comme nous le savons, il n'y a pas d'obstacles techniques, mais les opérateurs oseront-ils le faire ? Aucune réponse claire n'a été reçue. La phrase clé des discussions générales sur la situation de crise difficile est "Si nous passons à autre chose, alors pas avant le 1er mars". Tirez vos propres conclusions.

Politique tarifaire. L'objectif stratégique de l'entreprise est de préserver la base d'abonnés, en particulier les utilisateurs corporatifs fidèles (y compris les anciens corporatifs). À cette fin, le programme "Own Circle" a été créé et fonctionne, ce qui permet, entre autres, aux employés des entreprises en faillite de continuer à utiliser les tarifs des contrats d'entreprise inexistants. Selon Sergey Beshev, MTS a réussi à conserver environ 75 % des entreprises publiques clientes.

Le plan tarifaire A-Mobile s'est avéré être un succès et gagne de nouveaux abonnés avant le plan. Ah-ah-ah, mais ils ont promis de vendre sans aucun plan, comme "combien ils achètent - ils achètent tellement". Trompé? (sourire). D'ici fin 2009, il est prévu de raccorder environ 100 000 abonnés à ce tarif, l'objectif actuel est de 30 000. Après avoir atteint ce nombre de connexions, A-Mobile devrait commencer à se promouvoir activement, en "attirant" dans son entonnoir ceux qui souhaitent communiquer de manière rentable dans le cadre du tarif. Quelque chose de natif et de familier me semble dans ce schéma, et vous ? D'accord, celui qui se souvient de l'ancien RED, à ça ...

Pendant longtemps, il a terrorisé Sergey avec des questions sur le sort de Novogodny, il m'a raconté toute une histoire sur les campagnes marketing qui ne se terminent pas toujours comme prévu. Et ils disent, si nous parlons de ce cas particulier ... En général, avec une forte probabilité, ils ne transformeront pas le Nouvel An en citrouille le 15 mars, ils attendront pour le moment. Au passage, un rappel "dans le sujet": "Dialogue" ne fait pas partie du tarif, c'est un service à part. Vivre selon ses propres règles. De bons résultats inattendus ont été démontrés par le tarif de niche étroit "Alternative". Et la niche s'est avérée moins étroite, et l'ARPU de ces abonnés est déjà deux fois plus élevé que la moyenne.

De grands espoirs sont placés sur le nouveau tarif Super Zero. Une offre unique avec des minutes gratuites pour la communication sur le net, etc. Je n'ai rien contre le tarif et je n'ai rien écrit de mal à ce sujet, mais le flux publicitaire des 5 premières minutes pour 2,50 roubles. sous la forme de "0 kop./min après la première minute de conversation au sein du réseau MTS" je n'aime pas. Publicité, marketing et tout ça, mais d'une manière ou d'une autre, ça a l'air... Vous ne pensez pas ?

Haute technologie. Il existe de nombreux projets intéressants et quelque peu amusants. Annoncé "Cash in", citation de la description :

"Avec l'aide du service Changer de compte, les visiteurs des chaînes de magasins ont pu réapprovisionner à la fois leur propre compte personnel MTS et les comptes d'autres abonnés de l'opérateur en utilisant la monnaie reçue lors du paiement d'achats en espèces au magasin. caisse. La technologie vous permet de spécifier de manière flexible le montant du paiement: il peut s'agir de la totalité des achats ou seulement d'une partie de celui-ci - par exemple, vous ne pouvez transférer qu'une bagatelle et l'abonné peut récupérer des billets. Aujourd'hui, le service "Changement de compte" est disponible pour les clients du supermarché Ostrov, situé à l'adresse : Kashirskoye shosse, maison 96, bâtiment 1. Jusqu'à fin mars, le service sera disponible dans tous les supermarchés Ostrov de Moscou.

Lors du transfert de la monnaie des achats vers le compte personnel MTS, l'abonné doit indiquer au caissier le numéro de téléphone ou le fournir sous la forme d'un code-barres - cela réduit le risque d'erreurs lorsque le caissier compose le numéro et réduit le temps pour le service client.

Un abonné MTS peut imprimer un code-barres de son propre numéro et de celui de tout autre opérateur sur le site Web MTS et le site Web CyberPlat®.

En outre, l'abonné peut télécharger le code-barres sur le téléphone mobile, pour lequel il est nécessaire :

  • envoyer des SMS gratuits sans texte au numéro court 7117 ;
  • pour recevoir le code-barres d'un autre abonné MTS, dans le texte d'un message SMS au numéro 7117, indiquez les 10 derniers chiffres du numéro de téléphone de cet abonné ;
  • en réponse à une demande, recevoir un SMS contenant un lien WAP ;
  • suivez le lien WAP et téléchargez l'image avec le code-barres sur votre téléphone portable"

Pour être tout à fait honnête, le projet a été lancé à la fin de l'année dernière, une description peut être trouvée ici. Probablement, il a simplement été lancé d'une manière ou d'une autre pas tout à fait comme ça, ou dans le tapage d'avant le Nouvel An, ils ont oublié de signaler le début du projet à la direction. Et puis ils ont eu honte, du coup ils ont grondé ?

Un autre projet intéressant "pour une collation" - des terminaux de paiement avec accès GPRS depuis MTS directement dans les voitures de patrouille de la police de la circulation locale. Les contrevenants aux amendes pourront enfin payer sur place sans aucun souci d'aller à la Caisse d'Epargne, etc. La seule chose que j'ai oublié de demander est la suivante : les inspecteurs du service de patrouille donneront-ils au contrevenant une autre boîte prépayée accompagnée d'un reçu de paiement de l'amende ? Par exemple, avec le tarif spécial "Narushan-Mobile", qu'est-ce qui ne va pas ?

MTS : Réflexions sur le passé et l'avenir

L'occasion de nouvelles était une rencontre avec Sergey Beshev, directeur de MTS pour la région de Moscou, consacrée aux résultats du développement de l'entreprise dans la région de Moscou en 2008 et de nouveaux projets. Il y avait beaucoup de belles phrases générales, mais il y avait aussi suffisamment de détails intéressants, il y a quelque chose à dire.

Le format du déjeuner de presse est l'un de mes préférés. Non pas à cause de sa voracité innée (quoique pas sans elle), mais grâce à la proportion de temps consacrée à faire face à la personne allouée au "officiel" et à la séance de questions/réponses. Nous n'aborderons pas la partie officielle en détail, l'essentiel de ce qui a été dit peut être lu dans les communiqués de presse et le fil d'actualité du site. Mais les explications et les commentaires de première main sont beaucoup plus intéressants. Je ne lierai pas tout cela avec un raisonnement général et d'autres paroles, les informations sont résumées dans des blocs "telles quelles" avec un minimum de commentaires.

Partie technique. Une crise est une crise, mais les travaux de modernisation et d'extension du réseau se poursuivent. Le nombre de stations de base dans la région de Moscou a déjà dépassé 4200 unités, l'année dernière, les problèmes de capacité du réseau dans le complexe sportif Luzhniki et sur Poklonnaya Gora lors d'événements de masse ont été complètement résolus. Les travaux prévus pour assurer la couverture des tunnels dans le métro se poursuivent, le futur proche est la couverture complète des lignes Gorkovsko-Zamoskvoretskaya, Serpukhovskaya, Arbatsko-Pokrovskaya et Filevskaya. La plupart des traits sont «fermés» avec un câble rayonnant, bien que dans un certain nombre d'endroits (avec une courte longueur de tunnel), l'éclairage par antenne soit utilisé. Les stations de base séparées en tant que telles ne sont pas installées sous terre, uniquement des répéteurs. Il n'y a eu presque aucune plainte concernant la structure informatique ces derniers temps, tout est facturé normalement. J'ai même entendu Sergei Beshev dire "tout est en ligne" dans un crépitement, mais cela a dû me sembler.

Des bureaux, ce sont aussi des "salons-boutiques". Le processus d'une autre réorganisation à grande échelle commence, cette fois pas un réaménagement du mobilier et un changement d'enseignes. Non, le personnel ne va pas changer non plus, n'y pensez pas. Ils vont mettre en place le modèle économique des soi-disant « îlots de service ». Dans la version la plus simple, il s'agit d'un espace ouvert, Classes & Courses in Kigali, clôturé autour du périmètre avec bureaux de spécialistes. De tels points de service vont équiper les grands centres commerciaux et les villes de la région de Moscou. Avantages - économies sur le loyer des locaux et l'entretien du point, large couverture de la population grâce au placement stratégique des "îlots" dans les points les plus visités. Il est également prévu d'organiser la transmission d'invitations électroniques à visiter "l'île", qui seront délivrées via Bluetooth. Je me demande s'ils vont renommer les "magasins de salon" en autre chose à cette occasion ? Envie de quelque chose de romantiquement sublime comme "L'île mystérieuse" ou "L'île au trésor" ? Non, mieux vaut "Ilot of Safety" ou "Island of Safe Communication". Et au lieu de distribuer des sucettes... Quoique non, on est déjà passé par là avec le regretté Sonnet et ça n'a rien donné de bon. Selon Sergei, si l'ouverture d'un bureau standard coûte 50 à 60 000 dollars, l'ouverture d'un tel "îlot de services" coûtera quatre à cinq fois moins. La première "île" de ce type fonctionne déjà à Europakra.

Roubles-dollars. Une question brûlante est la possibilité de passer à des tarifs en dollars. Comme nous le savons, il n'y a pas d'obstacles techniques, mais les opérateurs oseront-ils le faire ? Aucune réponse claire n'a été reçue. La phrase clé des discussions générales sur la situation de crise difficile est "Si nous passons à autre chose, alors pas avant le 1er mars". Tirez vos propres conclusions.

Politique tarifaire. L'objectif stratégique de l'entreprise est de préserver la base d'abonnés, en particulier les utilisateurs corporatifs fidèles (y compris les anciens corporatifs). À cette fin, le programme "Own Circle" a été créé et fonctionne, ce qui permet, entre autres, aux employés des entreprises en faillite de continuer à utiliser les tarifs des contrats d'entreprise inexistants. Selon Sergei Beshev, MTS a réussi à conserver environ 75 % des entreprises publiques clientes.

Le plan tarifaire A-Mobile s'est avéré être un succès et gagne de nouveaux abonnés avant le plan. Ah-ah-ah, mais ils ont promis de vendre sans aucun plan, comme "combien ils achètent - ils achètent tellement". Trompé? (sourire). D'ici fin 2009, il est prévu de raccorder environ 100 000 abonnés à ce tarif, l'objectif actuel est de 30 000. Après avoir atteint ce nombre de connexions, A-Mobile devrait commencer à se promouvoir activement, en "attirant" dans son entonnoir ceux qui souhaitent communiquer de manière rentable dans le cadre du tarif. Quelque chose de natif et de familier me semble dans ce schéma, et vous ? D'accord, celui qui se souvient de l'ancien RED, ça ...

Pendant longtemps, il a terrorisé Sergey avec des questions sur le sort de Novogodny, il m'a raconté toute une histoire sur les campagnes marketing qui ne se terminent pas toujours comme prévu. Et ils disent, si nous parlons de ce cas particulier ... En général, avec une forte probabilité, ils ne transformeront pas le Nouvel An en citrouille le 15 mars, ils attendront pour le moment. Au passage, un rappel "dans le sujet": "Dialogue" ne fait pas partie du tarif, c'est un service à part. Vivre selon ses propres règles. De bons résultats inattendus ont été démontrés par le tarif de niche étroit "Alternative". Et la niche s'est avérée moins étroite, et l'ARPU de ces abonnés est déjà deux fois plus élevé que la moyenne.

De grands espoirs sont placés sur le nouveau tarif Super Zero. Une offre unique avec des minutes gratuites pour la communication sur le net, etc. Je n'ai rien contre le tarif et je n'ai rien écrit de mal à ce sujet, mais le flux publicitaire des 5 premières minutes pour 2,50 roubles. sous la forme de "0 kop./min après la première minute de conversation au sein du réseau MTS" je n'aime pas. Publicité, marketing et tout ça, mais d'une manière ou d'une autre, ça a l'air... Vous ne pensez pas ?

Haute technologie. Il existe de nombreux projets intéressants et quelque peu amusants. Annoncé "Chance sur compte", citation de la description :

"Avec l'aide du service Changer de compte, les visiteurs des chaînes de magasins ont pu réapprovisionner à la fois leur propre compte personnel MTS et les comptes d'autres abonnés de l'opérateur en utilisant la monnaie reçue lors du paiement d'achats en espèces au magasin. caisse. La technologie vous permet de spécifier de manière flexible le montant du paiement: il peut s'agir de la totalité des achats ou seulement d'une partie de celui-ci - par exemple, vous ne pouvez transférer qu'une bagatelle et l'abonné peut récupérer des billets. Aujourd'hui, le service "Cash in account" est disponible pour les clients du supermarché Ostrov, situé à l'adresse : Kashirskoye shosse, 96, bâtiment 1. Jusqu'à fin mars, le service sera disponible dans tous les supermarchés Ostrov de Moscou.

Lors du transfert de la monnaie des achats vers le compte personnel MTS, l'abonné doit indiquer au caissier le numéro de téléphone ou le fournir sous la forme d'un code-barres - cela réduit le risque d'erreurs lorsque le caissier compose le numéro et réduit le temps pour le service client.

Un abonné MTS peut imprimer un code-barres de son propre numéro et de celui de tout autre opérateur sur le site Web MTS et le site Web CyberPlat®.

En outre, l'abonné peut télécharger le code-barres sur le téléphone mobile, pour lequel il est nécessaire :

  • envoyer des SMS gratuits sans texte au numéro court 7117 ;
  • pour recevoir le code-barres d'un autre abonné MTS, dans le texte d'un message SMS au numéro 7117, indiquez les 10 derniers chiffres du numéro de téléphone de cet abonné ;
  • en réponse à une demande, recevoir un SMS contenant un lien WAP ;
  • suivez le lien WAP et téléchargez l'image avec le code-barres sur votre téléphone portable"

Pour être tout à fait honnête, le projet a été lancé à la fin de l'année dernière, une description peut être trouvée ici. Probablement, il a simplement été lancé d'une manière ou d'une autre pas tout à fait comme ça, ou dans le tapage d'avant le Nouvel An, ils ont oublié de signaler le début du projet à la direction. Et puis ils ont eu honte, du coup ils ont grondé ?

Un autre projet intéressant "pour une collation" - des terminaux de paiement avec accès GPRS depuis MTS directement dans les voitures de patrouille de la police de la circulation locale. Les contrevenants aux amendes pourront enfin payer sur place sans aucun souci d'aller à la Caisse d'Epargne, etc. La seule chose que j'ai oublié de demander est la suivante : les inspecteurs du service de patrouille donneront-ils au contrevenant une autre boîte prépayée accompagnée d'un reçu de paiement de l'amende ? Par exemple, avec le tarif spécial "Narushan-Mobile", qu'est-ce qui ne va pas ?

MTS : Réflexions sur le passé et l'avenir

L'occasion de nouvelles était une rencontre avec Sergey Beshev, directeur de MTS pour la région de Moscou, consacrée aux résultats du développement de l'entreprise dans la région de Moscou en 2008 et de nouveaux projets. Il y avait beaucoup de belles phrases générales, mais il y avait aussi suffisamment de détails intéressants, il y a quelque chose à dire.

Le format du déjeuner de presse est l'un de mes préférés. Non pas à cause de sa voracité innée (quoique pas sans elle), mais grâce à la proportion de temps consacrée à faire face à la personne allouée au "officiel" et à la séance de questions/réponses. Nous n'aborderons pas la partie officielle en détail, l'essentiel de ce qui a été dit peut être lu dans les communiqués de presse et le fil d'actualité du site. Mais les explications et les commentaires de première main sont beaucoup plus intéressants. Je ne lierai pas tout cela avec un raisonnement général et d'autres paroles, les informations sont résumées dans des blocs "telles quelles" avec un minimum de commentaires.

Partie technique. Une crise est une crise, mais les travaux de modernisation et d'extension du réseau se poursuivent. Le nombre de stations de base dans la région de Moscou a déjà dépassé 4200 unités, l'année dernière, les problèmes de capacité du réseau dans le complexe sportif Luzhniki et sur Poklonnaya Gora lors d'événements de masse ont été complètement résolus. Les travaux prévus pour assurer la couverture des tunnels dans le métro se poursuivent, le futur proche est la couverture complète des lignes Gorkovsko-Zamoskvoretskaya, Serpukhovskaya, Arbatsko-Pokrovskaya et Filevskaya. La plupart des traits sont «fermés» avec un câble rayonnant, bien que dans un certain nombre d'endroits (avec une courte longueur de tunnel), l'éclairage par antenne soit utilisé. Les stations de base séparées en tant que telles ne sont pas installées sous terre, uniquement des répéteurs. Il n'y a eu presque aucune plainte concernant la structure informatique ces derniers temps, tout est facturé normalement. J'ai même entendu Sergei Beshev dire "tout est en ligne" dans un crépitement, mais cela a dû me sembler.

Des bureaux, ce sont aussi des "salons-boutiques". Le processus d'une autre réorganisation à grande échelle commence, cette fois pas un réaménagement du mobilier et un changement d'enseignes. Non, le personnel ne va pas changer non plus, n'y pensez pas. Ils vont mettre en place le modèle économique des soi-disant « îlots de service ». Dans la version la plus simple - un espace ouvert, Classes & Cours à Kigali, clôturé autour du périmètre avec des bureaux de spécialistes. De tels points de service vont équiper les grands centres commerciaux et les villes de la région de Moscou. Avantages - économies sur le loyer des locaux et l'entretien du point, large couverture de la population grâce au placement stratégique des "îlots" dans les points les plus visités. Il est également prévu d'organiser la transmission d'invitations électroniques à visiter "l'île", qui seront délivrées via Bluetooth. Je me demande s'ils vont renommer les "salon-shops" en autre chose à cette occasion ? Envie de quelque chose de romantiquement sublime comme "Mysterious Island" ou "Treasure Island" ? Non, mieux vaut "Ilot of Safety" ou "Island of Safe Communication". Et au lieu de distribuer des sucettes... Quoique non, on est déjà passé par là avec le regretté Sonnet et ça n'a rien donné de bon. Selon Sergei, si l'ouverture d'un bureau standard coûte 50 à 60 000 dollars, l'ouverture d'un tel "îlot de services" coûtera quatre à cinq fois moins. La première "île" de ce type fonctionne déjà à "Europacra".

Des bureaux, ce sont aussi des "salons-boutiques" . Le processus d'une autre réorganisation à grande échelle commence, cette fois pas un réaménagement du mobilier et un changement d'enseignes. Non, le personnel ne va pas changer non plus, n'y pensez pas. Ils vont mettre en place le modèle économique des soi-disant « îlots de service ». Dans sa forme la plus simple, l'espace ouvert Cours et cours à Kigali Cours & Cours à Kigali clôturé autour du périmètre avec des bureaux de travail de spécialistes. De tels points de service vont équiper les grands centres commerciaux et les villes de la région de Moscou. Avantages - économies sur le loyer des locaux et l'entretien du point, large couverture de la population grâce au placement stratégique des "îlots" dans les points les plus visités. Il est également prévu d'organiser la transmission d'invitations électroniques à visiter "l'île", qui seront délivrées via Bluetooth. Je me demande s'ils vont renommer les "magasins de salon" en autre chose à cette occasion ? Envie de quelque chose de romantiquement sublime comme "L'île mystérieuse" ou "L'île au trésor" ? Non, mieux vaut "Ilot of Safety" ou "Island of Safe Communication". Et au lieu de distribuer des sucettes... Quoique non, on est déjà passé par là avec le regretté Sonnet et ça n'a rien donné de bon. Selon Sergei, si l'ouverture d'un bureau standard coûte 50 à 60 000 dollars, l'ouverture d'un tel "îlot de services" coûtera quatre à cinq fois moins. La première "île" de ce type fonctionne déjà à "Europacra".

Roubles-dollars. Une question brûlante est la possibilité de passer à des tarifs en dollars. Comme nous le savons, il n'y a pas d'obstacles techniques, mais les opérateurs oseront-ils le faire ? Aucune réponse claire n'a été reçue. La phrase clé des discussions générales sur la situation de crise difficile est "Si nous passons à autre chose, alors pas avant le 1er mars". Tirez vos propres conclusions.

Politique tarifaire. L'objectif stratégique de l'entreprise est de préserver la base d'abonnés, en particulier les utilisateurs corporatifs fidèles (y compris les anciens corporatifs). À cette fin, le programme "Own Circle" a été créé et fonctionne, ce qui permet, entre autres, aux employés des entreprises en faillite de continuer à utiliser les tarifs des contrats d'entreprise inexistants. Selon Sergei Beshev, MTS a réussi à conserver environ 75 % des entreprises publiques clientes.

Le plan tarifaire A-Mobile s'est avéré être un succès et gagne de nouveaux abonnés avant le plan. Ah-ah-ah, mais ils ont promis de vendre sans aucun plan, comme "combien ils achètent - ils achètent tellement". Trompé? (sourire). D'ici fin 2009, il est prévu de raccorder environ 100 000 abonnés à ce tarif, l'objectif actuel est de 30 000. Après avoir atteint ce nombre de connexions, A-Mobile devrait commencer à se promouvoir activement, en "attirant" dans son entonnoir ceux qui souhaitent communiquer de manière rentable dans le cadre du tarif. Quelque chose de natif et de familier me semble dans ce schéma, et vous ? D'accord, celui qui se souvient de l'ancien RED, ça ...

Pendant longtemps, il a terrorisé Sergey avec des questions sur le sort de Novogodny, il m'a raconté toute une histoire sur les campagnes marketing qui ne se terminent pas toujours comme prévu. Et ils disent, si nous parlons de ce cas particulier ... En général, avec une forte probabilité, ils ne transformeront pas le Nouvel An en citrouille le 15 mars, ils attendront pour le moment. Au passage, un rappel "dans le sujet": "Dialogue" ne fait pas partie du tarif, c'est un service à part. Vivre selon ses propres règles. De bons résultats inattendus ont été démontrés par le tarif de niche étroit "Alternative". Et la niche s'est avérée moins étroite, et l'ARPU de ces abonnés est déjà deux fois plus élevé que la moyenne.

De grands espoirs sont placés sur le nouveau tarif Super Zero. Une offre unique avec des minutes gratuites pour la communication sur le net, etc. Je n'ai rien contre le tarif et je n'ai rien écrit de mal à ce sujet, mais le flux publicitaire des 5 premières minutes pour 2,50 roubles. sous la forme de "0 kop./min après la première minute de conversation au sein du réseau MTS" je n'aime pas. Publicité, marketing et tout ça, mais d'une manière ou d'une autre, ça a l'air... Vous ne pensez pas ?

Haute technologie. Il existe de nombreux projets intéressants et quelque peu amusants. Annoncé "Chance sur compte", citation de la description :

"Avec l'aide du service Changer de compte, les visiteurs des chaînes de magasins ont pu réapprovisionner à la fois leur propre compte personnel MTS et les comptes d'autres abonnés de l'opérateur en utilisant la monnaie reçue lors du paiement d'achats en espèces au magasin. caisse. La technologie vous permet de spécifier de manière flexible le montant du paiement: il peut s'agir de la totalité des achats ou seulement d'une partie de celui-ci - par exemple, vous ne pouvez transférer qu'une bagatelle et l'abonné peut récupérer des billets. Aujourd'hui, le service "Cash in account" est disponible pour les clients du supermarché Ostrov, situé à l'adresse : Kashirskoye shosse, 96, bâtiment 1. Jusqu'à fin mars, le service sera disponible dans tous les supermarchés Ostrov de Moscou.

Lors du transfert de la monnaie des achats vers le compte personnel MTS, l'abonné doit indiquer au caissier le numéro de téléphone ou le fournir sous la forme d'un code-barres - cela réduit le risque d'erreurs lorsque le caissier compose le numéro et réduit le temps pour le service client.

Un abonné MTS peut imprimer un code-barres de son propre numéro et de celui de tout autre opérateur sur le site Web MTS et le site Web CyberPlat®.

En outre, l'abonné peut télécharger le code-barres sur le téléphone mobile, pour lequel il est nécessaire :

  • envoyer des SMS gratuits sans texte au numéro court 7117 ;
  • pour recevoir le code-barres d'un autre abonné MTS, dans le texte d'un message SMS au numéro 7117, indiquez les 10 derniers chiffres du numéro de téléphone de cet abonné ;
  • en réponse à une demande, recevoir un SMS contenant un lien WAP ;
  • suivez le lien WAP et téléchargez l'image avec le code-barres sur votre téléphone portable"

Pour être tout à fait honnête, le projet a été lancé à la fin de l'année dernière, une description peut être trouvée ici. Probablement, il a simplement été lancé d'une manière ou d'une autre pas tout à fait comme ça, ou dans le tapage d'avant le Nouvel An, ils ont oublié de signaler le début du projet à la direction. Et puis ils ont eu honte, du coup ils ont grondé ?

Un autre projet intéressant "pour une collation" - des terminaux de paiement avec accès GPRS depuis MTS directement dans les voitures de patrouille de la police de la circulation locale. Les contrevenants aux amendes pourront enfin payer sur place sans aucun souci d'aller à la Caisse d'Epargne, etc. La seule chose que j'ai oublié de demander est la suivante : les inspecteurs du service de patrouille donneront-ils au contrevenant une autre boîte prépayée accompagnée d'un reçu de paiement de l'amende ? Par exemple, avec le tarif spécial "Narushan-Mobile", qu'est-ce qui ne va pas ?