Test du smartphone GSM Motorola MPx220

Le Motorola MPx220 remplace le modèle précédent, le Motorola MPx200, qui était populaire sur le marché. Les smartphones au format à clapet sont rares, en particulier ceux des entreprises bien connues. Équipement Pixel TV et DVD en Ouganda Vous pouvez vous souvenir des smartphones de Mitac (par exemple, le modèle Mio8390, vous pouvez lire le examen ici) mais ils sont sous-représentés sur le marché. Désormais, le smartphone Motorola MPx220 concurrence le Nokia 6260 (le test est disponible ici).

Le nouveau modèle diffère de son prédécesseur par sa conception, la présence d'un appareil photo mégapixel et d'un module Bluetooth intégré. Il semblerait que toutes les principales lacunes techniques du modèle précédent aient été prises en compte (appareil photo, Bluetooth, GSM quadri-bande), le produit est devenu bien meilleur. Mais tout n'est pas si simple. Dans l'examen, nous verrons que l'ergonomie de l'appareil a été sérieusement affectée : une partie aussi importante que l'écran s'est détériorée. Ne nous précipitons pas, nous vous dirons tout dans l'ordre.

L'appareil est disponible en trois couleurs : argent, noir et marron. Il diffère non seulement par la couleur, mais aussi par le matériau du boîtier. Le plastique argenté est lisse, tandis que les noirs et les marrons ne le sont pas. Rappelons que le modèle Motorola MPx200 est disponible dans une seule palette de couleurs - noir, la surface est lisse, semblable à la laquée.

Le design a subi des changements majeurs. Le téléphone est légèrement plus grand que le modèle précédent, mais plus fin (99,9x48x24,3 mm et pèse 110 grammes contre 89x48x27 mm, 118 grammes). Lorsque le téléphone est fermé, l'antenne externe dépasse sensiblement de l'extrémité supérieure. L'inscription QUAD est visible sur l'antenne, cela indique que le téléphone est quadribande. La conception de la partie avant, à la fois à l'état fermé et à l'état ouvert, est très différente de ce que nous avons vu dans le modèle précédent. Dans l'ensemble, c'est une bonne conception stricte pour un clapet professionnel, mais il a très peu en commun avec le Motorola MPx200. Ils ne sont unis que par le facteur de forme, le matériau du boîtier - et c'est fondamentalement différent.

Par rapport aux téléphones GSM conventionnels, la taille et le poids du MPx220 sont supérieurs à la moyenne, plus comme un téléphone "masculin". Vous pouvez ouvrir l'appareil d'une seule main, cela ne cause pas de difficultés. Cependant, cela touche généralement accidentellement l'écran. Dans les deux positions, l'appareil est clairement fixé avec un clic fort.

La partie avant de l'appareil lorsqu'il est fermé est occupée par les éléments suivants (de haut en bas) : un cercle avec le logo Motorola, un écran externe, un haut-parleur supplémentaire, un objectif d'appareil photo et un flash. Certains des éléments (écran externe, haut-parleur) sont situés sur un insert en argent miroir qui peut être utilisé comme miroir d'autoportrait, tandis que l'écran externe fonctionne également comme un viseur, mais il est difficile de distinguer quelque chose dessus.

Affichage externe. Dans le nouveau modèle, il est devenu couleur, affiche jusqu'à 4096 couleurs (STN). La qualité de l'écran est similaire à celle du Motorola C350, v150, sa résolution est de 98x64 pixels. Du fait que la surface est en miroir, l'écran est moins visible, il n'est relativement lumineux qu'à l'intérieur, à l'extérieur la qualité de l'écran laisse à désirer, et les rayons du soleil jouant sur le panneau avant interfèrent également. L'écran couleur est plus un hommage à la mode qu'un réel besoin. Lorsqu'il y a un appel entrant, l'écran externe peut afficher une photo de l'appelant.

Un haut-parleur externe diffuse des sonneries. Au niveau du volume, c'est le même que dans le modèle précédent (polyphonie 40 tons). L'alerte vibrante est devenue un peu plus forte.

Appareil photo. Comme dans la grande majorité des autres modèles, la distance effective du "flash" intégré ne dépasse pas 30 centimètres. La résolution maximale des images résultantes est de 1280x960 pixels (1,2 mégapixels). Vous pouvez définir l'une des autorisations suivantes :

  • 1 280 x 960
  • 640 x 480
  • 320 x 240
  • 176 x 144
  • 160 x 120
  • 128 x 96

Lors de la prise de vue, vous pouvez régler le mode Rafale (série de prises de vue) ou minuterie (prise de vue avec minuterie), activer/désactiver le flash. Un zoom numérique jusqu'à 4x est disponible (il n'y a aucun avantage réel, cela ne fait qu'empirer encore plus la qualité). Dans les paramètres, vous pouvez régler la balance des blancs, afficher la date sur les photos, régler manuellement le contraste. Sur ce, tous les réglages sont épuisés, on peut dire qu'ils sont poussés, mais loin d'être le maximum.

Si nous parlons de la qualité des images obtenues, alors nous pouvons dire qu'elles sont de très mauvaise qualité (il est difficile de trouver d'autres mots pour décrire cela). La photo s'avère presque toujours très floue, surexposée. Comparez avec les photos d'autres appareils sur une page séparée ici.

La machine peut enregistrer une vidéo avec du son. Dans les paramètres, vous pouvez régler le contraste, la luminosité, la qualité vidéo (sélection parmi trois positions), la taille maximale du clip (en kilo-octets). Format vidéo - 3GP, résolution - 176x144 pixels.

Selon les premières impressions, le clavier semblait très confortable. Joystick très grand et confortable, les touches numériques occupent à peu près le même espace qu'un joystick à touches programmables. Les touches sont disposées en terrasses, ont un bon coup et une réponse claire lorsqu'elles sont enfoncées, sont surlignées en bleu (dans l'obscurité, vous pouvez voir toutes les signatures, les lettres d'extrême droite sont mal éclairées - F, O, Z). Avec une utilisation prolongée, un sérieux inconvénient est révélé. L'idée derrière le système d'exploitation Windows Mobile pour smartphones est l'idée d'une opération à une main. Les éléments de menu sont numérotés et sélectionnés à l'aide des touches numériques, la navigation dans le menu principal peut également être effectuée en appuyant sur les touches "1-9". Ainsi, les touches programmables et les boutons "1-9" sont espacés les uns des autres le long du corps, et lorsque vous travaillez avec un smartphone, vous devez constamment intercepter le boîtier dans votre main. En toute honnêteté, nous notons que vous pouvez travailler avec le système d'exploitation sans utiliser les touches numériques, le simple fait de les utiliser accélère le travail.

L'écran interne est la principale déception du MPx220. Il est devenu plus petit (2" contre 2,2", la diagonale de 2,2" est déjà devenue la norme pour les smartphones avec une résolution d'écran de 176x220 pixels), ne se comporte pas très bien au soleil, a de petits angles de vision (lorsqu'il est incliné à gauche/droite, l'image est inversée). Par ailleurs, l'écran est comparable au MPx200. L'écran affiche 65 000 couleurs.

En bas, vous pouvez voir le connecteur d'interface, il n'y a pas de connecteurs en haut, le trou pour le cordon est situé sur le côté.

Sur la surface latérale gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, elle a remplacé la molette. De nombreux utilisateurs de MPx200 ont souvent mal positionné la molette, ce qui n'est pas possible ici. Un élément de contrôle plus familier est un plus pour cet appareil. Sur le même côté, il y a une clé pour allumer le téléphone, un connecteur pour connecter un casque.

Sur la surface latérale droite se trouvent un port infrarouge, un bouton d'activation de la caméra et un emplacement pour les cartes mémoire miniSD. Le refus de prendre en charge les cartes MMC/SD pleine taille est plus une décision politique qu'une décision technologique, il y a suffisamment d'espace dans le boîtier pour les cartes du premier type.

Le capot arrière recouvre le compartiment de la batterie. Au fil du temps, il acquiert un léger contrecoup. À l'intérieur, vous pouvez voir la fente pour carte SIM, elle se glisse dans la partie supérieure de l'appareil, l'installation n'est possible qu'avec la batterie retirée. La fixation de la carte n'est pas pratique, souvent la carte SIM devait être retirée avec une pince. Ici, vous pouvez donner un conseil - n'insérez pas la carte à fond, elle pourra alors être retirée sans problème.

La batterie elle-même est au lithium-ion, d'une capacité de 1000 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 110 heures en veille et jusqu'à 4,5 heures en conversation. Dans les conditions du réseau MTS de Moscou, l'appareil a fonctionné pendant environ 1,5 à 2,5 jours, en fonction du nombre d'appels. Subjectivement, l'appareil fonctionne un peu plus que le MPx200, d'environ 10 à 15 %, avec le même temps de conversation et l'utilisation d'autres fonctions. Ce n'est pas un mauvais indicateur, mais il est nettement inférieur au détenteur du record en termes de temps de travail parmi les smartphones WM - HTC Typhoon.

Spécifications

Le smartphone fonctionne sur un processeur ARMv4 Texas Instruments OMAP 1611, la fréquence maximale est de 204 MHz (si vous le souhaitez, vous pouvez vérifier les spécifications du processeur en détail sur le site Web de Texas Instruments).

La quantité de Flash intégré visible pour l'utilisateur est de 32,51 Mo (dont 25,30 Mo sont disponibles). La quantité de RAM disponible est de 22,94 (sur cette quantité, environ 8 Mo sont réellement disponibles).

Les performances et la quantité de mémoire sont évidemment suffisantes pour le fonctionnement normal de tous les programmes et jeux, il n'y a rien à redire sur la vitesse de travail.

Logiciel

Le smartphone fonctionne sur le système d'exploitation Windows Mobile 2003 for Smartphone Second Edition. Vous pouvez en savoir plus sur ses fonctionnalités standard dans l'examen correspondant sur notre site Web.

Nous notons également que la deuxième édition du système d'exploitation WM2003 pour smartphones se distingue visuellement par un Internet Explorer repensé, qui peut désormais rassembler presque toutes les pages Internet dans une colonne, et le fait assez rapidement. Au fil du temps, la liste des programmes pour Windows pour Smartphone s'allonge rapidement. Par exemple, une version du navigateur mobile Opera est récemment apparue pour ce système d'exploitation.

Nous ne parlerons ici que des programmes non standards :

Gestionnaire de fichiers. Gestionnaire de fichiers pratique.

Centre multimédia. Un utilitaire chargé de faire respecter les droits numériques sur le contenu mobile (image, audio, vidéo, sonneries). Les fichiers non protégés par des droits numériques peuvent être envoyés à un autre appareil via infrarouge ou Bluetooth.

Jeux et applications. C'est un utilitaire pour lancer des applications Java. Deux jeux intéressants sont déjà préinstallés - il s'agit de Billiards et de Skipping Stones.

Album Photo. Un programme pratique pour visualiser les photos capturées.

Gestionnaire des ressources. L'utilitaire affiche des informations sur l'état de la mémoire, la charge de la batterie, des informations sur l'appareil.

Menu SIM. Le nom parle de lui-même.

Reconnaissance vocale. Reconnaissance des commandes vocales. Une caractéristique du programme est qu'il n'est pas nécessaire de lire les balises vocales pour travailler avec le programme. La qualité de la reconnaissance est élevée.

Lien modem. Le smartphone peut être utilisé comme modem GPRS externe, par exemple couplé à un ordinateur portable.

Conclusion

Dans le nouveau modèle de smartphone de Motorola, beaucoup de choses ont changé pour le mieux, mais beaucoup se sont détériorées. Donc, il y avait une caméra intégrée, Bluetooth, une quatrième gamme, une nouvelle version du système d'exploitation, mais l'écran s'est aggravé, la caméra est l'une des pires parmi les analogues, il y a certaines lacunes dans l'ergonomie. Oui, le modèle n'est pas mauvais, il trouvera son acheteur, mais on ne peut pas dire qu'il s'agit d'une continuation absolument réussie du modèle Motorola MPx200.

Le prix actuel de 500 $ est trop élevé, le prix réel de l'appareil n'est pas supérieur à 400 $. Le modèle n'a pas de concurrents directs (à l'exception du modèle Samsung Javelin non encore annoncé), indirects (sur une plate-forme différente) nous pouvons nommer Nokia 6260.

Test du smartphone GSM Motorola MPx220

Le Motorola MPx220 remplace le modèle précédent, le Motorola MPx200, qui était populaire sur le marché. Les smartphones au format à clapet sont rares, en particulier ceux des entreprises bien connues. Équipement Pixel TV et DVD en Ouganda Vous pouvez vous souvenir des smartphones de Mitac (par exemple, le modèle Mio8390, vous pouvez lire le examen ici) mais ils sont sous-représentés sur le marché. Désormais, le smartphone Motorola MPx220 concurrence le Nokia 6260 (le test est disponible ici).

Le nouveau modèle diffère de son prédécesseur par sa conception, la présence d'un appareil photo mégapixel et d'un module Bluetooth intégré. Il semblerait que toutes les principales lacunes techniques du modèle précédent aient été prises en compte (appareil photo, Bluetooth, GSM quadri-bande), le produit est devenu bien meilleur. Mais tout n'est pas si simple. Dans l'examen, nous verrons que l'ergonomie de l'appareil a été sérieusement affectée : une partie aussi importante que l'écran s'est détériorée. Ne nous précipitons pas, nous vous dirons tout dans l'ordre.

L'appareil est disponible en trois couleurs : argent, noir et marron. Il diffère non seulement par la couleur, mais aussi par le matériau du boîtier. Le plastique argenté est lisse, tandis que les noirs et les marrons ne le sont pas. Rappelons que le modèle Motorola MPx200 est disponible dans une seule palette de couleurs - noir, la surface est lisse, semblable à la laquée.

Le design a subi des changements majeurs. Le téléphone est légèrement plus grand que le modèle précédent, mais plus fin (99,9x48x24,3 mm et pèse 110 grammes contre 89x48x27 mm, 118 grammes). Lorsque le téléphone est fermé, l'antenne externe dépasse sensiblement de l'extrémité supérieure. L'inscription QUAD est visible sur l'antenne, cela indique que le téléphone est quadribande. La conception de la partie avant à la fois à l'état fermé et à l'état ouvert est très différente de ce que nous avons vu dans le modèle précédent. Dans l'ensemble, c'est un bon design austère pour un clapet professionnel, mais il a très peu de choses en commun avec le Motorola MPx200. Ils ne sont unis que par le facteur de forme, le matériau du boîtier - et c'est fondamentalement différent.

Par rapport aux téléphones GSM conventionnels, la taille et le poids du MPx220 sont supérieurs à la moyenne, plus comme des téléphones "masculins". Vous pouvez ouvrir l'appareil d'une seule main, cela ne cause pas de difficultés. Cependant, cela touche généralement accidentellement l'écran. Dans les deux positions, l'appareil est clairement fixé avec un clic fort.

La partie avant de l'appareil lorsqu'il est fermé est occupée par les éléments suivants (de haut en bas) : un cercle avec le logo Motorola, un écran externe, un haut-parleur supplémentaire, un objectif d'appareil photo et un flash. Certains des éléments (écran externe, haut-parleur) sont situés sur un insert en argent miroir qui peut être utilisé comme miroir d'autoportrait, tandis que l'écran externe fonctionne également comme un viseur, mais il est difficile de distinguer quelque chose dessus.

Affichage externe. Dans le nouveau modèle, il est devenu couleur, affiche jusqu'à 4096 couleurs (STN). La qualité de l'écran est similaire à celle du Motorola C350, v150, sa résolution est de 98x64 pixels. Du fait que la surface est en miroir, l'écran est moins visible, il n'est relativement lumineux qu'à l'intérieur, à l'extérieur la qualité de l'écran laisse à désirer, et les rayons du soleil jouant sur le panneau avant interfèrent également. L'écran couleur est plus un hommage à la mode qu'un réel besoin. Lorsqu'il y a un appel entrant, l'écran externe peut afficher une photo de l'appelant.

Un haut-parleur externe diffuse des sonneries. Au niveau du volume, c'est le même que dans le modèle précédent (polyphonie 40 tons). L'alerte vibrante est devenue un peu plus forte.

Appareil photo. Comme dans la grande majorité des autres modèles, la distance effective du "flash" intégré ne dépasse pas 30 centimètres. La résolution maximale des images résultantes est de 1280x960 pixels (1,2 mégapixels). Vous pouvez définir l'une des autorisations suivantes :

  • 1 280 x 960
  • 640 x 480
  • 320 x 240
  • 176 x 144
  • 160 x 120
  • 128 x 96

Lors de la prise de vue, vous pouvez régler le mode Rafale (série de prises de vue) ou minuterie (prise de vue avec minuterie), activer/désactiver le flash. Un zoom numérique jusqu'à 4x est disponible (il n'y a aucun avantage réel, cela ne fait qu'empirer encore plus la qualité). Dans les paramètres, vous pouvez régler la balance des blancs, afficher la date sur les photos, régler manuellement le contraste. Sur ce, tous les réglages sont épuisés, on peut dire qu'ils sont poussés, mais loin d'être le maximum.

Si nous parlons de la qualité des images obtenues, alors nous pouvons dire qu'elles sont de très mauvaise qualité (il est difficile de trouver d'autres mots pour décrire cela). La photo s'avère presque toujours très floue, surexposée. Comparez avec les photos d'autres appareils sur une page séparée ici.

La machine peut enregistrer une vidéo avec du son. Dans les paramètres, vous pouvez régler le contraste, la luminosité, la qualité vidéo (sélection parmi trois positions), la taille maximale du clip (en kilo-octets). Format vidéo - 3GP, résolution - 176x144 pixels.

Selon les premières impressions, le clavier semblait très confortable. Joystick très grand et confortable, les touches numériques occupent à peu près le même espace qu'un joystick à touches programmables. Les touches sont disposées en gradins, elles ont un bon coup et une réponse claire à l'appui, elles sont surlignées en bleu (dans le noir, toutes les signatures sont visibles, les lettres d'extrême droite sont mal éclairées - F, O, Z). Avec une utilisation prolongée, un sérieux inconvénient est révélé. L'idée derrière le système d'exploitation Windows Mobile pour smartphones est l'idée d'une opération à une main. Les éléments de menu sont numérotés et sélectionnés à l'aide des touches numériques, la navigation dans le menu principal peut également être effectuée en appuyant sur les touches "1-9". Ainsi, les touches programmables et les boutons "1-9" sont espacés les uns des autres le long du corps, et lorsque vous travaillez avec un smartphone, vous devez constamment intercepter le boîtier dans votre main. En toute honnêteté, nous notons que vous pouvez travailler avec le système d'exploitation sans utiliser les touches numériques, le simple fait de les utiliser accélère le travail.

L'écran interne est la principale déception du MPx220. Il est devenu plus petit (2" contre 2,2", la diagonale de 2,2" est déjà devenue la norme pour les smartphones avec une résolution d'écran de 176x220 pixels), ne se comporte pas très bien au soleil, a de petits angles de vision (lorsqu'il est incliné à gauche/droite, l'image est inversée). Par ailleurs, l'écran est comparable au MPx200. L'écran affiche 65 000 couleurs.

En bas, vous pouvez voir le connecteur d'interface, il n'y a pas de connecteurs en haut, le trou pour le cordon est situé sur le côté.

Sur la surface latérale gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, elle a remplacé la molette. De nombreux utilisateurs de MPx200 ont souvent mal positionné la molette, ce qui n'est pas possible ici. Un élément de contrôle plus familier est un plus pour cet appareil. Sur le même côté, il y a une clé pour allumer le téléphone, un connecteur pour connecter un casque.

Sur la surface latérale droite se trouvent un port infrarouge, un bouton d'activation de la caméra et un emplacement pour les cartes mémoire miniSD. Le refus de prendre en charge les cartes MMC/SD pleine taille est plus une décision politique qu'une décision technologique, il y a suffisamment d'espace dans le boîtier pour les cartes du premier type.

Le capot arrière recouvre le compartiment de la batterie. Au fil du temps, il acquiert un léger contrecoup. À l'intérieur, vous pouvez voir la fente pour carte SIM, elle se glisse dans la partie supérieure de l'appareil, l'installation n'est possible qu'avec la batterie retirée. La fixation de la carte n'est pas pratique, souvent la carte SIM devait être retirée avec une pince. Ici, vous pouvez donner un conseil - n'insérez pas la carte à fond, puis elle sera retirée sans problème.

La batterie elle-même est au lithium-ion, d'une capacité de 1000 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 110 heures en veille et jusqu'à 4,5 heures en conversation. Dans les conditions du réseau MTS de Moscou, l'appareil a fonctionné pendant environ 1,5 à 2,5 jours, en fonction du nombre d'appels. Subjectivement, l'appareil fonctionne un peu plus que le MPx200, d'environ 10 à 15 %, avec le même temps de conversation et l'utilisation d'autres fonctions. Ce n'est pas un mauvais indicateur, mais il est nettement inférieur au détenteur du record en termes de temps de fonctionnement parmi les smartphones WM - HTC Typhoon.

Spécifications

Le smartphone fonctionne sur un processeur ARMv4 Texas Instruments OMAP 1611, la fréquence maximale est de 204 MHz (si vous le souhaitez, vous pouvez vérifier les spécifications du processeur en détail sur le site Web de Texas Instruments).

La quantité de Flash intégré visible pour l'utilisateur est de 32,51 Mo (dont 25,30 Mo sont disponibles). La quantité de RAM disponible est de 22,94 (sur cette quantité, environ 8 Mo sont réellement disponibles).

Les performances et la quantité de mémoire sont évidemment suffisantes pour le fonctionnement normal de tous les programmes et jeux, il n'y a rien à redire sur la vitesse de travail.

Logiciel

Le smartphone fonctionne sur le système d'exploitation Windows Mobile 2003 for Smartphone Second Edition. Vous pouvez en savoir plus sur ses fonctionnalités standard dans l'examen correspondant sur notre site Web.

Nous notons également que la deuxième édition du système d'exploitation WM2003 pour smartphones se distingue visuellement par un Internet Explorer repensé, qui peut désormais rassembler presque toutes les pages Internet dans une colonne, et le fait assez rapidement. Au fil du temps, la liste des programmes pour Windows pour Smartphone s'allonge rapidement. Par exemple, une version du navigateur mobile Opera est récemment apparue pour ce système d'exploitation.

Nous ne parlerons ici que des programmes non standards :

Gestionnaire de fichiers. Gestionnaire de fichiers pratique.

Centre multimédia. Un utilitaire chargé de faire respecter les droits numériques sur le contenu mobile (image, audio, vidéo, sonneries). Les fichiers non protégés par des droits numériques peuvent être envoyés à un autre appareil via infrarouge ou Bluetooth.

Jeux et applications. C'est un utilitaire pour lancer des applications Java. Deux jeux intéressants sont déjà préinstallés - il s'agit de Billiards et de Skipping Stones.

Album Photo. Un programme pratique pour visualiser les photos capturées.

Gestionnaire des ressources. L'utilitaire affiche des informations sur l'état de la mémoire, la charge de la batterie, des informations sur l'appareil.

Menu SIM. Le nom parle de lui-même.

Reconnaissance vocale. Reconnaissance des commandes vocales. Une caractéristique du programme est qu'il n'est pas nécessaire de lire les balises vocales pour travailler avec le programme. La qualité de la reconnaissance est élevée.

Lien modem. Le smartphone peut être utilisé comme modem GPRS externe, par exemple couplé à un ordinateur portable.

Conclusion

Dans le nouveau modèle de smartphone de Motorola, beaucoup de choses ont changé pour le mieux, mais beaucoup se sont détériorées. Donc, il y avait une caméra intégrée, Bluetooth, une quatrième gamme, une nouvelle version du système d'exploitation, mais l'écran s'est aggravé, la caméra est l'une des pires parmi les analogues, il y a certaines lacunes dans l'ergonomie. Oui, le modèle n'est pas mauvais, il trouvera son acheteur, mais on ne peut pas dire qu'il s'agit d'une continuation absolument réussie du modèle Motorola MPx200.

Le prix actuel de 500 $ est trop élevé, le prix réel de l'appareil n'est pas supérieur à 400 $. Le modèle n'a pas de concurrents directs (à l'exception du modèle Samsung Javelin non encore annoncé), indirects (sur une plate-forme différente) nous pouvons nommer Nokia 6260.

Test du smartphone GSM Motorola MPx220

Le Motorola MPx220 remplace le modèle précédent, le Motorola MPx200, qui était populaire sur le marché. Les smartphones au format à clapet sont rares, en particulier ceux des entreprises bien connues. Équipement Pixel TV et DVD en Ouganda Vous pouvez vous souvenir des smartphones de Mitac (par exemple, le modèle Mio8390, vous pouvez lire le examen ici) mais ils sont sous-représentés sur le marché. Désormais, le smartphone Motorola MPx220 concurrence le Nokia 6260 (le test est disponible ici).

Le nouveau modèle diffère de son prédécesseur par sa conception, la présence d'un appareil photo mégapixel et d'un module Bluetooth intégré. Il semblerait que toutes les principales lacunes techniques du modèle précédent aient été prises en compte (appareil photo, Bluetooth, GSM quadri-bande), le produit est devenu bien meilleur. Mais tout n'est pas si simple. Dans l'examen, nous verrons que l'ergonomie de l'appareil a été sérieusement affectée : une partie aussi importante que l'écran s'est détériorée. Nous ne nous précipiterons pas, nous dirons tout dans l'ordre.

L'appareil est disponible en trois couleurs : argent, noir et marron. Il diffère non seulement par la couleur, mais aussi par le matériau du boîtier. Le plastique argenté est lisse, tandis que les noirs et les marrons ne le sont pas. Rappelons que le modèle Motorola MPx200 est disponible dans une seule palette de couleurs - noir, la surface est lisse, semblable à la laquée.

Le design a subi des changements majeurs. Le téléphone est légèrement plus grand que le modèle précédent, mais plus fin (99,9x48x24,3 mm et pèse 110 grammes contre 89x48x27 mm, 118 grammes). Lorsque le téléphone est fermé, l'antenne externe dépasse sensiblement de l'extrémité supérieure. L'inscription QUAD est visible sur l'antenne, cela indique que le téléphone est quadribande. La conception de la partie avant, à la fois à l'état fermé et à l'état ouvert, est très différente de ce que nous avons vu dans le modèle précédent. Dans l'ensemble, c'est une bonne conception stricte pour un clapet professionnel, mais il a très peu en commun avec le Motorola MPx200. Ils ne sont unis que par le facteur de forme, le matériau du boîtier - et c'est fondamentalement différent.

Par rapport aux téléphones GSM conventionnels, la taille et le poids du MPx220 sont supérieurs à la moyenne, plus comme un téléphone "masculin". Vous pouvez ouvrir l'appareil d'une seule main, cela ne cause pas de difficultés. Cependant, cela touche généralement accidentellement l'écran. Dans les deux positions, l'appareil est clairement fixé avec un clic fort.

La partie avant de l'appareil lorsqu'il est fermé est occupée par les éléments suivants (de haut en bas) : un cercle avec le logo Motorola, un écran externe, un haut-parleur supplémentaire, un objectif d'appareil photo et un flash. Certains des éléments (écran externe, haut-parleur) sont situés sur un insert en argent miroir qui peut être utilisé comme miroir d'autoportrait, tandis que l'écran externe fonctionne également comme un viseur, mais il est difficile de distinguer quelque chose dessus.

Affichage externe. Dans le nouveau modèle, il est devenu couleur, affiche jusqu'à 4096 couleurs (STN). La qualité de l'écran est similaire à celle du Motorola C350, v150, sa résolution est de 98x64 pixels. Du fait que la surface est en miroir, l'écran est moins visible, il n'est relativement lumineux qu'à l'intérieur, à l'extérieur la qualité de l'écran laisse à désirer, et les rayons du soleil jouant sur le panneau avant interfèrent également. L'écran couleur est plus un hommage à la mode qu'un réel besoin. Lorsqu'il y a un appel entrant, l'écran externe peut afficher une photo de l'appelant.

Un haut-parleur externe diffuse des sonneries. Au niveau du volume, c'est le même que dans le modèle précédent (polyphonie 40 tons). L'alerte vibrante est devenue un peu plus forte.

Appareil photo. Comme dans la grande majorité des autres modèles, la distance effective du "flash" intégré ne dépasse pas 30 centimètres. La résolution maximale des images résultantes est de 1280x960 pixels (1,2 mégapixels). Vous pouvez définir l'une des autorisations suivantes :

  • 1 280 x 960
  • 640 x 480
  • 320 x 240
  • 176 x 144
  • 160 x 120
  • 128 x 96

Lors de la prise de vue, vous pouvez régler le mode Rafale (série de prises de vue) ou minuterie (prise de vue avec minuterie), activer/désactiver le flash. Un zoom numérique jusqu'à 4x est disponible (il n'y a aucun avantage réel, cela ne fait qu'empirer encore plus la qualité). Dans les paramètres, vous pouvez régler la balance des blancs, afficher la date sur les photos, régler manuellement le contraste. Sur ce, tous les réglages sont épuisés, on peut dire qu'ils sont poussés, mais loin d'être le maximum.

Si nous parlons de la qualité des images obtenues, alors nous pouvons dire qu'elles sont de très mauvaise qualité (il est difficile de trouver d'autres mots pour décrire cela). La photo s'avère presque toujours très floue, surexposée. Comparez avec les photos d'autres appareils sur une page séparée ici.

La machine peut enregistrer une vidéo avec du son. Dans les paramètres, vous pouvez régler le contraste, la luminosité, la qualité vidéo (sélection parmi trois positions), la taille maximale du clip (en kilo-octets). Format vidéo - 3GP, résolution - 176x144 pixels.

Selon les premières impressions, le clavier semblait très confortable. Joystick très grand et confortable, les touches numériques occupent à peu près le même espace qu'un joystick à touches programmables. Les touches sont disposées en terrasses, ont un bon coup et une réponse claire lorsqu'elles sont enfoncées, sont surlignées en bleu (dans l'obscurité, vous pouvez voir toutes les signatures, les lettres d'extrême droite sont mal éclairées - F, O, Z). Avec une utilisation prolongée, un sérieux inconvénient est révélé. L'idée derrière le système d'exploitation Windows Mobile pour smartphones est l'idée d'une opération à une main. Les éléments de menu sont numérotés et sélectionnés à l'aide des touches numériques, la navigation dans le menu principal peut également être effectuée en appuyant sur les touches "1-9". Ainsi, les touches programmables et les boutons "1-9" sont espacés les uns des autres le long du corps, et lorsque vous travaillez avec un smartphone, vous devez constamment intercepter le boîtier dans votre main. En toute honnêteté, nous notons que vous pouvez travailler avec le système d'exploitation sans utiliser les touches numériques, le simple fait de les utiliser accélère le travail.

L'écran interne est la principale déception du MPx220. Il est devenu plus petit (2" contre 2,2", la diagonale de 2,2" est déjà devenue la norme pour les smartphones avec une résolution d'écran de 176x220 pixels), ne se comporte pas très bien au soleil, a de petits angles de vision (lorsqu'il est incliné à gauche/droite, l'image est inversée). Par ailleurs, l'écran est comparable au MPx200. L'écran affiche 65 000 couleurs.

En bas, vous pouvez voir le connecteur d'interface, il n'y a pas de connecteurs en haut, le trou pour le cordon est situé sur le côté.

Sur la surface latérale gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, elle a remplacé la molette. De nombreux utilisateurs de MPx200 ont souvent mal positionné la molette, ce qui n'est pas possible ici. Un élément de contrôle plus familier est un plus pour cet appareil. Sur le même côté, il y a une clé pour allumer le téléphone, un connecteur pour connecter un casque.

Sur la surface latérale droite se trouvent un port infrarouge, un bouton d'activation de la caméra et un emplacement pour les cartes mémoire miniSD. Le refus de prendre en charge les cartes MMC/SD pleine taille est plus une décision politique qu'une décision technologique, il y a suffisamment d'espace dans le boîtier pour les cartes du premier type.

Le capot arrière recouvre le compartiment de la batterie. Au fil du temps, il acquiert un léger contrecoup. À l'intérieur, vous pouvez voir la fente pour carte SIM, elle se glisse dans la partie supérieure de l'appareil, l'installation n'est possible qu'avec la batterie retirée. La fixation de la carte n'est pas pratique, souvent la carte SIM devait être retirée avec une pince. Ici, vous pouvez donner un conseil - n'insérez pas la carte à fond, elle pourra alors être retirée sans problème.

La batterie elle-même est au lithium-ion, d'une capacité de 1000 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 110 heures en veille et jusqu'à 4,5 heures en conversation. Dans les conditions du réseau MTS de Moscou, l'appareil a fonctionné pendant environ 1,5 à 2,5 jours, en fonction du nombre d'appels. Subjectivement, l'appareil fonctionne un peu plus que le MPx200, d'environ 10 à 15 %, avec le même temps de conversation et l'utilisation d'autres fonctions. Ce n'est pas un mauvais indicateur, mais il est nettement inférieur au détenteur du record en termes de temps de travail parmi les smartphones WM - HTC Typhoon.

Spécifications

Le smartphone fonctionne sur un processeur ARMv4 Texas Instruments OMAP 1611, la fréquence maximale est de 204 MHz (si vous le souhaitez, vous pouvez vérifier les spécifications du processeur en détail sur le site Web de Texas Instruments).

La quantité de Flash intégré visible pour l'utilisateur est de 32,51 Mo (dont 25,30 Mo sont disponibles). La quantité de RAM disponible est de 22,94 (de cette quantité, environ 8 Mo sont réellement disponibles).

Les performances et la quantité de mémoire sont évidemment suffisantes pour le fonctionnement normal de tous les programmes et jeux, il n'y a rien à redire sur la vitesse de travail.

Logiciel

Le smartphone fonctionne sur le système d'exploitation Windows Mobile 2003 for Smartphone Second Edition. Vous pouvez en savoir plus sur ses fonctionnalités standard dans l'examen correspondant sur notre site Web.

Nous notons également que la deuxième édition du système d'exploitation WM2003 pour smartphones se distingue visuellement par un Internet Explorer repensé, qui peut désormais rassembler presque toutes les pages Internet dans une colonne, et le fait assez rapidement. Au fil du temps, la liste des programmes pour Windows pour Smartphone s'allonge rapidement. Par exemple, une version du navigateur mobile Opera est récemment apparue pour ce système d'exploitation.

Nous ne parlerons ici que des programmes non standards :

Gestionnaire de fichiers. Gestionnaire de fichiers pratique.

Centre multimédia. Un utilitaire chargé de faire respecter les droits numériques sur le contenu mobile (image, audio, vidéo, sonneries). Les fichiers non protégés par des droits numériques peuvent être envoyés à un autre appareil via infrarouge ou Bluetooth.

Jeux et applications. C'est un utilitaire pour lancer des applications Java. Deux jeux intéressants sont déjà préinstallés - il s'agit de Billiards et de Skipping Stones.

Album Photo. Un programme pratique pour visualiser les photos capturées.

Gestionnaire des ressources. L'utilitaire affiche des informations sur l'état de la mémoire, la charge de la batterie, des informations sur l'appareil.

Menu SIM. Le nom parle de lui-même.

Reconnaissance vocale. Reconnaissance des commandes vocales. Une caractéristique du programme est qu'il n'est pas nécessaire de lire les balises vocales pour travailler avec le programme. La qualité de la reconnaissance est élevée.

Lien modem. Le smartphone peut être utilisé comme modem GPRS externe, par exemple couplé à un ordinateur portable.

Conclusion

Dans le nouveau modèle de smartphone de Motorola, beaucoup de choses ont changé pour le mieux, mais beaucoup se sont détériorées. Donc, il y avait une caméra intégrée, Bluetooth, une quatrième gamme, une nouvelle version du système d'exploitation, mais l'écran s'est aggravé, la caméra est l'une des pires parmi les analogues, il y a certaines lacunes dans l'ergonomie. Oui, le modèle n'est pas mauvais, il trouvera son acheteur, mais on ne peut pas dire qu'il s'agit d'une continuation absolument réussie du modèle Motorola MPx200.

Le prix actuel de 500 $ est trop élevé, le prix réel de l'appareil n'est pas supérieur à 400 $. Le modèle n'a pas de concurrents directs (à l'exception du modèle Samsung Javelin non encore annoncé), indirects (sur une plate-forme différente) nous pouvons nommer Nokia 6260.

Test du smartphone GSM Motorola MPx220

Le Motorola MPx220 remplace le modèle précédent, le Motorola MPx200, qui était populaire sur le marché. Les smartphones au format à clapet sont rares, en particulier ceux des entreprises bien connues. Équipement Pixel TV & DVD en Ouganda Vous vous souvenez des smartphones de Mitac (par exemple, le modèle Mio8390, vous pouvez lire la critique ici), mais ils ne sont pas bien représentés sur le marché. Désormais, le smartphone Motorola MPx220 concurrence le Nokia 6260 (le test est disponible ici).

Motorola MPx220 remplace le modèle précédent, Motorola MPx200, qui était populaire sur le marché. Les smartphones au format à clapet sont rares, en particulier ceux des entreprises bien connues. Équipement Pixel TV et DVD en Ouganda Équipement Pixel TV et DVD en Ouganda Vous vous souvenez des smartphones de Mitac (par exemple, le modèle Mio8390, vous pouvez lire la critique ici), mais ils ne sont pas bien représentés sur le marché. Désormais, le smartphone Motorola MPx220 concurrence le Nokia 6260 (le test est disponible ici).

Le nouveau modèle diffère de son prédécesseur par sa conception, la présence d'un appareil photo mégapixel et d'un module Bluetooth intégré. Il semblerait que toutes les principales lacunes techniques du modèle précédent aient été prises en compte (appareil photo, Bluetooth, GSM quadri-bande), le produit est devenu bien meilleur. Mais tout n'est pas si simple. Dans l'examen, nous verrons que l'ergonomie de l'appareil a été sérieusement affectée : une partie aussi importante que l'écran s'est détériorée. Ne nous précipitons pas, nous vous dirons tout dans l'ordre.

L'appareil est disponible en trois couleurs : argent, noir et marron. Il diffère non seulement par la couleur, mais aussi par le matériau du boîtier. Le plastique argenté est lisse, tandis que les noirs et les marrons ne le sont pas. Rappelons que le modèle Motorola MPx200 est disponible dans une seule palette de couleurs - noir, la surface est lisse, semblable à la laquée.

Le design a subi des changements majeurs. Le téléphone est légèrement plus grand que le modèle précédent, mais plus fin (99,9x48x24,3 mm et pèse 110 grammes contre 89x48x27 mm, 118 grammes). Lorsque le téléphone est fermé, l'antenne externe dépasse sensiblement de l'extrémité supérieure. L'inscription QUAD est visible sur l'antenne, cela indique que le téléphone est quadribande. La conception de la partie avant, à la fois à l'état fermé et à l'état ouvert, est très différente de ce que nous avons vu dans le modèle précédent. Dans l'ensemble, c'est une bonne conception stricte pour un clapet professionnel, mais il a très peu en commun avec le Motorola MPx200. Ils ne sont unis que par le facteur de forme, le matériau du boîtier - et c'est fondamentalement différent.

Par rapport aux téléphones GSM conventionnels, la taille et le poids du MPx220 sont supérieurs à la moyenne, plus comme un téléphone "masculin". Vous pouvez ouvrir l'appareil d'une seule main, cela ne cause pas de difficultés. Cependant, cela touche généralement accidentellement l'écran. Dans les deux positions, l'appareil est clairement fixé avec un clic fort.

La partie avant de l'appareil lorsqu'il est fermé est occupée par les éléments suivants (de haut en bas) : un cercle avec le logo Motorola, un écran externe, un haut-parleur supplémentaire, un objectif d'appareil photo et un flash. Certains des éléments (écran externe, haut-parleur) sont situés sur un insert en argent miroir qui peut être utilisé comme miroir d'autoportrait, tandis que l'écran externe fonctionne également comme un viseur, mais il est difficile de distinguer quelque chose dessus.

Affichage externe. Dans le nouveau modèle, il est devenu couleur, affiche jusqu'à 4096 couleurs (STN). La qualité de l'écran est similaire à celle du Motorola C350, v150, sa résolution est de 98x64 pixels. Du fait que la surface est en miroir, l'écran est moins visible, il n'est relativement lumineux qu'à l'intérieur, à l'extérieur la qualité de l'écran laisse à désirer, et les rayons du soleil jouant sur le panneau avant interfèrent également. L'écran couleur est plus un hommage à la mode qu'un réel besoin. Lorsqu'il y a un appel entrant, l'écran externe peut afficher une photo de l'appelant.

Un haut-parleur externe diffuse des sonneries. Au niveau du volume, c'est le même que dans le modèle précédent (polyphonie 40 tons). L'alerte vibrante est devenue un peu plus forte.

Appareil photo. Comme dans la grande majorité des autres modèles, la distance effective du "flash" intégré ne dépasse pas 30 centimètres. La résolution maximale des images résultantes est de 1280x960 pixels (1,2 mégapixels). Vous pouvez définir l'une des autorisations suivantes :

  • 1 280 x 960
  • 640 x 480
  • 320 x 240
  • 176 x 144
  • 160 x 120
  • 128 x 96

Lors de la prise de vue, vous pouvez régler le mode Rafale (série de prises de vue) ou minuterie (prise de vue avec minuterie), activer/désactiver le flash. Un zoom numérique jusqu'à 4x est disponible (il n'y a aucun avantage réel, cela ne fait qu'empirer encore plus la qualité). Dans les paramètres, vous pouvez régler la balance des blancs, afficher la date sur les photos, régler manuellement le contraste. Sur ce, tous les réglages sont épuisés, on peut dire qu'ils sont poussés, mais loin d'être le maximum.

Si nous parlons de la qualité des images obtenues, alors nous pouvons dire qu'elles sont de très mauvaise qualité (il est difficile de trouver d'autres mots pour décrire cela). La photo s'avère presque toujours très floue, surexposée. Comparez avec les photos d'autres appareils sur une page séparée ici.

La machine peut enregistrer une vidéo avec du son. Dans les paramètres, vous pouvez régler le contraste, la luminosité, la qualité vidéo (sélection parmi trois positions), la taille maximale du clip (en kilo-octets). Format vidéo - 3GP, résolution - 176x144 pixels.

Selon les premières impressions, le clavier semblait très confortable. Joystick très grand et confortable, les touches numériques occupent à peu près le même espace qu'un joystick à touches programmables. Les touches sont disposées en gradins, elles ont un bon coup et une réponse claire à l'appui, elles sont surlignées en bleu (dans le noir, toutes les signatures sont visibles, les lettres d'extrême droite sont mal éclairées - F, O, Z). Avec une utilisation prolongée, un sérieux inconvénient est révélé. L'idée derrière le système d'exploitation Windows Mobile pour smartphones est l'idée d'une opération à une main. Les éléments de menu sont numérotés et sélectionnés à l'aide des touches numériques, la navigation dans le menu principal peut également être effectuée en appuyant sur les touches "1-9". Ainsi, les touches programmables et les boutons "1-9" sont espacés les uns des autres le long du corps, et lorsque vous travaillez avec un smartphone, vous devez constamment intercepter le boîtier dans votre main. En toute honnêteté, nous notons que vous pouvez travailler avec le système d'exploitation sans utiliser les touches numériques, le simple fait de les utiliser accélère le travail.

L'écran interne est la principale déception du MPx220. Il est devenu plus petit (2" contre 2,2", la diagonale de 2,2" est déjà devenue la norme pour les smartphones avec une résolution d'écran de 176x220 pixels), ne se comporte pas très bien au soleil, a de petits angles de vision (lorsqu'il est incliné à gauche/droite, l'image est inversée). Par ailleurs, l'écran est comparable au MPx200. L'écran affiche 65 000 couleurs.

En bas, vous pouvez voir le connecteur d'interface, il n'y a pas de connecteurs en haut, le trou pour le cordon est situé sur le côté.

Sur la surface latérale gauche, il y a une touche de contrôle du volume jumelée, elle a remplacé la molette. De nombreux utilisateurs de MPx200 ont souvent mal positionné la molette, ce qui n'est pas possible ici. Un élément de contrôle plus familier est un plus pour cet appareil. Sur le même côté, il y a une clé pour allumer le téléphone, un connecteur pour connecter un casque.

Sur la surface latérale droite se trouvent un port infrarouge, un bouton d'activation de la caméra et un emplacement pour les cartes mémoire miniSD. Le refus de prendre en charge les cartes MMC/SD pleine taille est plus une décision politique qu'une décision technologique, il y a suffisamment d'espace dans le boîtier pour les cartes du premier type.

Le capot arrière recouvre le compartiment de la batterie. Au fil du temps, il acquiert un léger contrecoup. À l'intérieur, vous pouvez voir la fente pour carte SIM, elle se glisse dans la partie supérieure de l'appareil, l'installation n'est possible qu'avec la batterie retirée. La fixation de la carte n'est pas pratique, souvent la carte SIM devait être retirée avec une pince. Ici, vous pouvez donner un conseil - n'insérez pas la carte à fond, elle pourra alors être retirée sans problème.

La batterie elle-même est au lithium-ion, d'une capacité de 1000 mAh. Selon le fabricant, il peut fournir jusqu'à 110 heures en veille et jusqu'à 4,5 heures en conversation. Dans les conditions du réseau MTS de Moscou, l'appareil a fonctionné pendant environ 1,5 à 2,5 jours, en fonction du nombre d'appels. Subjectivement, l'appareil fonctionne un peu plus que le MPx200, d'environ 10 à 15 %, avec le même temps de conversation et l'utilisation d'autres fonctions. Ce n'est pas un mauvais indicateur, mais il est nettement inférieur au détenteur du record en termes de temps de travail parmi les smartphones WM - HTC Typhoon.

Spécifications

Le smartphone fonctionne sur un processeur ARMv4 Texas Instruments OMAP 1611, la fréquence maximale est de 204 MHz (si vous le souhaitez, vous pouvez vérifier les spécifications du processeur en détail sur le site Web de Texas Instruments).

La quantité de Flash intégré visible pour l'utilisateur est de 32,51 Mo (dont 25,30 Mo sont disponibles). La quantité de RAM disponible est de 22,94 (sur cette quantité, environ 8 Mo sont réellement disponibles).

Les performances et la quantité de mémoire sont évidemment suffisantes pour le fonctionnement normal de tous les programmes et jeux, il n'y a rien à redire sur la vitesse de travail.

Logiciel

Le smartphone fonctionne sur le système d'exploitation Windows Mobile 2003 for Smartphone Second Edition. Vous pouvez en savoir plus sur ses fonctionnalités standard dans l'examen correspondant sur notre site Web.

Nous notons également que la deuxième édition du système d'exploitation WM2003 pour smartphones se distingue visuellement par un Internet Explorer repensé, qui peut désormais rassembler presque toutes les pages Internet dans une colonne, et le fait assez rapidement. Au fil du temps, la liste des programmes pour Windows pour Smartphone s'allonge rapidement. Par exemple, une version du navigateur mobile Opera est récemment apparue pour ce système d'exploitation.

Nous ne parlerons ici que des programmes non standards :

Gestionnaire de fichiers. Gestionnaire de fichiers pratique.

Centre multimédia. Un utilitaire chargé de faire respecter les droits numériques sur le contenu mobile (image, audio, vidéo, sonneries). Les fichiers non protégés par des droits numériques peuvent être envoyés à un autre appareil via infrarouge ou Bluetooth.

Jeux et applications. C'est un utilitaire pour lancer des applications Java. Deux jeux intéressants sont déjà préinstallés - il s'agit de Billiards et de Skipping Stones.

Album photos. Un programme pratique pour visualiser les photos capturées.

Gestionnaire de ressources. L'utilitaire affiche des informations sur l'état de la mémoire, la charge de la batterie, des informations sur l'appareil.

Menu SIM. Le nom parle de lui-même.

Reconnaissance vocale. Reconnaissance des commandes vocales. Une caractéristique du programme est qu'il n'est pas nécessaire de lire les balises vocales pour travailler avec le programme. La qualité de la reconnaissance est élevée.

Liaison modem. Le smartphone peut être utilisé comme modem GPRS externe, par exemple couplé à un ordinateur portable.

Conclusion

Dans le nouveau modèle de smartphone de Motorola, beaucoup de choses ont changé pour le mieux, mais beaucoup se sont détériorées. Donc, il y avait une caméra intégrée, Bluetooth, une quatrième gamme, une nouvelle version du système d'exploitation, mais l'écran s'est aggravé, la caméra est l'une des pires parmi les analogues, il y a certaines lacunes dans l'ergonomie. Oui, le modèle n'est pas mauvais, il trouvera son acheteur, mais on ne peut pas dire qu'il s'agit d'une continuation absolument réussie du modèle Motorola MPx200.

Le prix actuel de 500 $ est trop élevé, le prix réel de l'appareil n'est pas supérieur à 400 $. Le modèle n'a pas de concurrents directs (à l'exception du modèle Samsung Javelin non encore annoncé), indirects (sur une plate-forme différente) nous pouvons nommer Nokia 6260.