Test du lecteur de disque dur iRiver E10

Le nouveau modèle de la gamme iRiver de lecteurs HDD est E10 et est un appareil compact équipé d'un disque dur de 6 gigaoctets et d'un écran couleur de 1,5 pouces. Derrière ces mots secs se cache un appareil très curieux de l'un des fleurons de l'industrie audio portable. Les ingénieurs de la société coréenne ont fourni au lecteur toutes les fonctionnalités modernes, en ajoutant généreusement quelques "puces" inhérentes à ce modèle particulier ou aux lecteurs iRiver.

E10 lit les fichiers audio aux formats MP3, WMA, ASF et OGG, permet de visualiser des clips vidéo AVI, des fichiers graphiques (JPEG) et texte (TXT). Une ligne distincte est la possibilité d'exécuter des fichiers au format Shockwave Flash (SWF), qui vous permet théoriquement de télécharger sur le joueur des jeux, des dessins animés et des vidéos largement représentés sur Internet. L'émetteur infrarouge intégré est également très intéressant. Malheureusement, il ne peut pas agir comme un port infrarouge, mais il vous permet d'utiliser le lecteur comme une simple télécommande pour presque tous les téléviseurs. En savoir plus sur toutes les fonctions dans les sections correspondantes.

Corps et conception

Le matériau du corps du lecteur est en plastique lisse avec une surface mate, rappelant quelque peu le célèbre revêtement doux au toucher. L'échantillon de test est noir, mais pour ceux qui aiment les couleurs claires, iRiver propose le E10 en blanc laiteux. Au fait, ça ne vous rappelle rien ? Étant donné que les joueurs les plus populaires au monde sont produits dans ces couleurs, rien ne peut être fait, vous devez offrir aux utilisateurs ce qu'ils veulent acheter.

La qualité du boîtier est à un niveau élevé, il n'y a pas de défauts notables, les écarts sont minimes et uniformes en largeur. Les deux parties du corps sont étroitement ajustées l'une à l'autre, il n'y a pas de jeu même avec une forte compression.

En haut du panneau avant se trouve un écran carré, l'espace en dessous est réservé à l'unité de contrôle. Le panneau arrière du boîtier est laissé vide, il contient des informations sur l'appareil, il y a aussi un autocollant avec un numéro de série. Les concepteurs ont placé un émetteur infrarouge sur l'extrémité supérieure du boîtier, et un connecteur USB et une prise casque sont situés en bas. Une solution similaire rappelle également beaucoup l'iPod Nano, mais ici, très probablement, ne copie pas des solutions réussies, mais une disposition logique - il y a un disque dur dans la partie supérieure du boîtier du lecteur.

Un trou de microphone est situé sur le panneau latéral droit, dans sa partie supérieure se trouve une « bascule » pour régler le volume sonore.

Sur le panneau latéral gauche se trouve un interrupteur de verrouillage des commandes coulissantes, il sert également à passer en mode télécommande. Au bas du panneau, il y a un trou pour le bouton de réinitialisation forcée de l'appareil, encastré dans le boîtier.

La conception d'iRiver E10, à en juger par les critiques sur les forums et les impressions personnelles de ceux à qui le joueur a été démontré, provoque des émotions très contradictoires. Autrement dit, le joueur l'aime complètement ou ne l'aime pas du tout, il n'y a pratiquement pas d'opinions intermédiaires. Il n'est pas difficile de deviner que l'élément de conception "controversé" est quatre gros boutons ronds situés au milieu de la partie inférieure du panneau avant. Quelqu'un les considère comme une imitation pathétique de ClickWheel, il semble à quelqu'un qu'ils se démarquent trop, et quelqu'un, au contraire, les considère comme un élément de design frappant. Quoi qu'il en soit, les quatre boutons directionnels sont arrivés sur l'E10 avec une manière d'organiser l'interface mise au point par l'U10 (Clix) - la plupart des manipulations de l'U10 se faisaient en appuyant sur l'un des quatre côtés du boîtier. L'apparence des boutons a fait une impression favorable sur l'auteur, ils s'intègrent bien dans la conception globale du lecteur et font allusion aux capacités de contrôle à distance inhérentes à l'E10.

La conception du joueur dans son ensemble peut être décrite comme calme, retenue, classique à bien des égards. Les coins et les bords tranchants du boîtier sont lissés, les surfaces latérales du boîtier sont arrondies, vous voulez prendre le lecteur, le toucher, appuyer sur les boutons. De profil, le joueur noir a l'air solide, "cher", surtout avec l'écran éteint. La palette de couleurs blanches, bien sûr, semble plus accrocheuse, festive. L'impression générale de l'apparence de l'E10 est favorable, extérieurement le lecteur ressemble à certains modèles à succès de divers fabricants, de Toshiba à Apple, mais il a son propre look et ne se réduit pas à la copie directe.

Gestion

Comme vous vous en doutez, la plupart des commandes du lecteur sont situées sur le panneau avant. Ici, les concepteurs ont placé six boutons, un bloc de quatre gros boutons de navigation et deux touches de fonction, dont le prototype était clairement les boutons correspondants sur les téléphones portables.

Les boutons de navigation, comme déjà mentionné, ont été hérités par l'E10 d'une solution très intéressante et à la fois innovante pour organiser l'interface du modèle U10 (Clix), dont une revue a été publiée par nous il y a plus d'un an . Ainsi, la plupart des manipulations avec le lecteur, y compris la navigation dans les menus, les listes et le contenu de la mémoire, la commutation entre les chansons, les vidéos et les images, la confirmation de la sélection et d'autres fonctions, sont effectuées à l'aide de quatre touches de navigation. Cette approche est plutôt curieuse et, comme le montre la pratique, il est assez pratique de contrôler le joueur de cette manière, et il n'est pratiquement pas nécessaire de s'y habituer. Les quatre boutons principaux sont assez grands et bien espacés, de sorte que ceux qui ont de gros doigts n'auront pas à trop se fatiguer. Les boutons ont un trait de longueur moyenne, un retour tangible et des clics fixes en un clic, la précision de la fixation ne cause aucune plainte.

L'un des plus petits boutons sous l'écran s'appelle la clé intelligente et peut être attribué par l'utilisateur à l'une des fonctions telles que le retour au niveau de menu précédent, le démarrage et la pause de la lecture ou de l'enregistrement. Le deuxième bouton est responsable de la mise sous tension et hors tension.

La disposition des commandes du lecteur est généralement assez pratique et a une certaine nouveauté d'idées, ce qui est rare dans l'audio personnel aujourd'hui. Le contrôle total de toutes les fonctions du lecteur est organisé de manière logique et ne nécessite pas de temps pour maîtriser.

Affichage et menu

Le lecteur dispose d'un écran couleur carré de 1,5 pouce. L'écran est basé sur une matrice TFT avec une résolution de 128x128 pixels, affichant jusqu'à 65 000 couleurs et nuances. En fonctionnement, l'affichage présente des caractéristiques moyennes - «l'image» ferait bien d'être plus lumineuse et la possibilité de régler manuellement le niveau de contraste ne ferait pas de mal non plus. En plein jour, l'image sur l'écran s'estompe considérablement, la lecture des informations est difficile, en grande partie à cause du fait que les polices système commencent à se confondre avec l'arrière-plan. Le fait est qu'ils ont une couleur blanche, qui ne ressort pas assez clairement sur le fond d'une image couleur. La situation peut être améliorée en choisissant une image de fond plus sombre, mais au final, la résolution relativement faible de l'écran impose ses limites, les inscriptions ne peuvent tout simplement pas physiquement devenir plus claires, acquérir des bords nets.

Quoi qu'il en soit, dans la plupart des cas, la qualité d'image sur l'écran E10 ne cause aucune plainte, mais n'en attendez pas trop.

Le menu du lecteur a une organisation verticale et est représenté par des inscriptions. Lorsqu'un élément ou une section est mis en surbrillance, son nom augmente en taille, il n'y a pas de retard lors de la navigation dans le menu. Le lecteur est également équipé de sous-menus contextuels, qui contiennent des paramètres et des fonctions supplémentaires qui sont différents pour chaque mode de fonctionnement. Par exemple, depuis le menu correspondant, lors de l'écoute de la radio FM, une recherche automatique des stations avec mémorisation est activée, une région de diffusion est sélectionnée, basculement entre réception stéréo-mono, activation de l'enregistrement depuis la radio et écoute des fichiers enregistrés, un choix du niveau de qualité d'enregistrement et manipulations avec les cellules mémoire .

La composition du menu principal : Extras, Radio FM, Lecture en cours, Musique, Images, Vidéos, Paramètres. Comme vous pouvez le voir, la construction du menu n'est pas tout à fait habituelle, les sections les plus fréquemment utilisées sont placées au milieu de la liste.

Extras. Fonctions supplémentaires : écoute de fichiers enregistrés, réveil, jeux, affichage de texte, affichage du contenu de la mémoire.

Radio FM. Bascule le lecteur sur la réception radio FM.

En cours de lecture. Revenez au mode de lecture.

Musique. Bascule le lecteur pour écouter les fichiers audio stockés en mémoire.

Photos. Bascule le lecteur en mode d'écoute des fichiers graphiques enregistrés en mémoire.

Vidéos. Bascule le lecteur pour écouter les vidéos enregistrées.

Paramètres. Rubrique Paramètres. Comprend : date et heure, sons, affichage, clé intelligente, minuterie, avancé, télécommande, à propos de.

Date et heure. Réglez l'heure et la date du système.

Sons. Réglage de l'égaliseur, système SRS, activant une augmentation douce du volume lorsque l'appareil est allumé.

Afficher. Il ne contient que des éléments permettant de choisir les fonds d'écran et les "thèmes" de l'interface.

Clé intelligente. Affectation d'une fonction au bouton Smart Key.

Minuterie. Réglez le temps d'arrêt automatique en cas d'inactivité et pendant le fonctionnement, sélectionnez la durée du rétroéclairage.

Avancé. Paramètres supplémentaires : langue du menu, tri, vitesse de défilement du texte, informations système, réinitialisation de tous les paramètres aux paramètres d'usine.

Télécommande. Sélectionnez la marque du téléviseur que vous souhaitez contrôler avec la fonction de télécommande.

À propos. Afficher les informations sur l'appareil.

Le menu E10 est organisé assez logiquement, il ne faut pas de temps pour le maîtriser, l'emplacement des éléments nécessaires est intuitivement clair. L'interface dans son ensemble présente également un degré de commodité suffisant, la seule "rugosité" constatée pendant toute la période de test du lecteur est le désir périodique de régler le volume avec les boutons verticaux, ce qui conduit à basculer entre les pistes.

La russification du menu du lecteur est effectuée à un niveau décent, il n'y a pas de fautes de frappe, d'erreurs ou de différence dans la taille des lettres. Il convient également de noter la curieuse et inhérente uniquement aux joueurs d'iRiver, la fonction de modification de l'image d'arrière-plan sur l'écran du lecteur en fonction du jour de la semaine.

Connexion électrique et PC

Le lecteur est alimenté par une batterie lithium-polymère intégrée de 800 mAh. Une capacité de batterie très décente pour un boîtier aussi compact se traduit par 32 heures de temps déclaré de fonctionnement continu à partir d'une seule charge. Le temps réel du lecteur à partir d'une seule charge dépasse 20 heures d'écoute au volume maximum avec l'utilisation active de fonctions supplémentaires et l'utilisation du menu. La batterie est chargée à partir du bus USB ou à l'aide du socle pour U10, vendu séparément.

Le lecteur est connecté au PC via USB, le système d'exploitation reconnaît le E10 comme un disque amovible et vous permet de copier toutes les données sur le disque dur du lecteur en utilisant des moyens standard, mais elles ne seront disponibles que pour le transport. Malheureusement, en plus de l'interface héritée du U10, le lecteur a eu besoin d'utiliser le gestionnaire de logiciels iRiver Plus 2 pour copier les fichiers musicaux et graphiques sur le disque. Les fichiers texte et les vidéos doivent être copiés manuellement. La vitesse de copie directe des données vers le lecteur est d'environ 3 Mo par seconde pour les fichiers volumineux. Le E10 utilise un connecteur USB non standard, le câble fourni dans le kit devra donc être traité avec une attention accrue : en cas de perte, il ne sera pas si facile de le restaurer.

Photo, vidéo, texte, jeux

En plus de sa fonction principale de lecture de fichiers audio, le E10 vous permet également de visualiser des fichiers image, des vidéos et des fichiers texte.

Le travail avec des fichiers graphiques est organisé en standard pour les appareils dotés d'un gestionnaire de programme et ressemble aux solutions Apple et Samsung. Lors de la copie sur le lecteur via le gestionnaire de logiciel, la résolution des fichiers graphiques change pour correspondre à l'affichage (128x128 pixels). Seuls les fichiers JPEG sont pris en charge, il n'y a pas d'option de conversion. Cela provoque une certaine perplexité : était-il vraiment difficile d'implémenter une telle fonction dans le gestionnaire de programme. D'autre part, JPEG a longtemps été le format de fichier d'image dominant, il est donc peu probable que la plupart des utilisateurs d'E10 aient à rechercher eux-mêmes des outils de conversion.

En raison du fait que la visualisation de vidéos est toujours une fonction supplémentaire, la gamme des capacités du lecteur dans ce domaine est plutôt limitée. Les fichiers au format AVI sont pris en charge, mais des exigences plutôt élevées leur sont imposées. La résolution du fichier ne doit pas dépasser 128 x 128 pixels, le débit binaire de la piste vidéo est de 384 Kbps, le débit binaire de la piste audio est de 128 Kbps et la fréquence d'échantillonnage audio est de 44,1 kHz. La situation, pour être honnête, est déroutante, puisque les photographies de la carte mère du baladeur disponibles sur le Web montrent clairement un processeur ARM 200 MHz fabriqué par Samsung, dont la puissance, en théorie, devrait suffire pour des tâches beaucoup plus complexes.< /p>

Les mêmes clips qui correspondent à la "limite" sont lus en douceur, la vidéo et l'audio ne sont pas désynchronisés. Certes, en raison de la faible résolution, la plupart des détails sont masqués, de sorte que la seule utilisation plus ou moins logique de la fonction semble être de regarder des clips vidéo.

Travailler avec du texte dans E10 est bien fait. Le lecteur "comprend" les textes russes en codage Unicode, prend en charge le défilement automatique avec les paramètres de vitesse et, surtout, la modification de la taille des polices. Lors de la définition de la taille de police minimale, le texte reste facile à lire, mais il n'est pas possible d'imaginer que quelqu'un lise des textes suffisamment volumineux à l'aide du lecteur.

La fonctionnalité de jeu du lecteur est basée sur la technologie Macromedia Flash. En théorie, cela signifie que le joueur pourra jouer à des jouets simples téléchargés sur le Web. En pratique, ces jeux et vidéos doivent d'abord être correctement préparés. Plusieurs exemples de fichiers peuvent être trouvés sur le site coréen iRiver, mais jusqu'à présent, aucun progrès n'a été réalisé. Jusqu'à présent, les jeux préinstallés sont les 15 jeux classiques appelés Puzzle, Tetris, une version descendante de Scorched Earth appelée Sea War (en coréen), le mini golf, le mini football et le jeu de vitesse et d'attention Tracking. L'essence de ce dernier est d'observer les flèches des quatre directions qui s'allument pendant une courte période et de répéter le nombre et l'ordre des flashs en appuyant sur le panneau dans la direction appropriée. Les jeux ne présentent pas d'intérêt particulier, mais à l'occasion, ils vous aideront à passer un peu de temps.

Radio FM et enregistrement

Le tuner FM du lecteur dispose d'un ensemble standard de fonctions pour les appareils de ce type. Prend en charge le réglage manuel et automatique de la fréquence, l'entrée manuelle et automatique des fréquences dans la mémoire. La liste des paramètres disponibles comprend la sélection de la plage géographique, la commutation entre le son stéréo et mono, l'édition des stations mémorisées. La sensibilité du tuner pour la recherche automatique des stations est louable, avec toutes les stations existantes détectées et mémorisées. Franchement, votre obéissant serviteur ne soupçonnait même pas l'existence de certains d'entre eux dans la gamme de 89,5 à 100,1 MHz. La réception s'effectue également sans interférence, une écoute confortable est possible dans la plupart des conditions, y compris en déplacement ou à vélo. Un inconvénient est le petit nombre de cellules de mémoire destinées à y entrer les fréquences des stations de radio, il n'y en a que 20, et ce nombre est suffisant pour environ la moitié des stations.

Le lecteur permet l'enregistrement du signal à partir du microphone intégré et de la radio FM. Le paramètre de débit binaire flexible n'est pas disponible, l'utilisateur ne peut sélectionner que trois niveaux de qualité - faible, moyen et élevé. En conséquence, cela signifie des débits binaires de 32, 64 et 128 kilobits par seconde, la fréquence d'échantillonnage dans tous les cas est de 44 kHz. La sensibilité du microphone est à un niveau moyen, en présence de bruits parasites, la distance d'enregistrement effective est d'environ 5 mètres.

Télécommande

L'une des caractéristiques les plus intéressantes de l'E10 est l'émetteur infrarouge intégré, qui vous permet d'utiliser le lecteur comme une télécommande. Les signaux de dizaines de marques de téléviseurs sont "câblés" dans la mémoire du lecteur, il n'est donc pas difficile de choisir le bon. Les performances du lecteur en tant que télécommande ont été testées avec un ancien téléviseur CRT Sony et deux nouveaux téléviseurs LCD Philips de différents modèles. Dans tous les cas, en utilisant le E10, il était possible d'allumer et d'éteindre l'appareil, de changer de canal dans les deux sens et de régler le volume. Certes, le lecteur doit être pointé assez précisément vers le récepteur de signal IR du téléviseur, les télécommandes conventionnelles offrent un peu plus de liberté d'action. La distance de réception effective du signal est d'environ cinq mètres, ce qui est tout à fait suffisant pour une utilisation à l'intérieur d'un appartement en ville ordinaire. Certes, la nécessité d'une telle pratique semble plutôt douteuse, la fonction, de l'avis de l'auteur, porte davantage une charge divertissante. D'autre part, la possibilité de contrôler les téléviseurs avec un lecteur peut être utile dans les lieux publics, même si la nécessité d'une direction relativement précise de l'émetteur vers le récepteur réduit quelque peu l'effet de surprise.

iRiver a toujours maintenu la qualité sonore de ses propres lecteurs à un bon niveau, de nombreux fans de la marque ont même cité leurs "favoris" comme exemple, bien que de nombreux appareils comparés aient été construits sur les mêmes puces. E10 perpétue une bonne tradition, la qualité sonore du lecteur ne pose aucun problème, toute la gamme de fréquences est reproduite en douceur, sans blocages ni rafales : le contrôleur audio Cirrus Logic CS42L51 agit comme la "voix" du lecteur.

La distorsion et les harmoniques audibles au volume maximum sont absentes, mais les hautes fréquences sont quelque peu "intimidantes". Le niveau de puissance de sortie du lecteur est de 18 mW par canal, ce qui, exprimé en chiffres, est un très bon résultat. Quoi qu'il en soit, dans des conditions réelles, le E10 semble un peu plus silencieux que, par exemple, iPod Video ou Creative Zen Vision:M. Cela ne signifie pas que le niveau de volume maximal n'est pas suffisant pour « pomper » les écouteurs intra-auriculaires ou supra-auriculaires, il est juste 10 % inférieur. Le lecteur est équipé d'un égaliseur avec 10 préréglages et la possibilité de régler manuellement les cinq bandes. Il existe également un système d'expansion stéréo SRS WOW, ses paramètres peuvent également être réglés manuellement. Cependant, il est plutôt conçu "pour un amateur", et je ne connais personne qui écouterait vraiment de la musique avec SRS WOW activé.

Les écouteurs fournis sont en plastique noir pour correspondre à la couleur du corps de l'appareil et ont un son étonnamment correct pour un modèle complet. Toute la gamme de fréquences, à l'exception des fréquences les plus basses, est reproduite de manière fluide et claire, sans distorsion.

Conclusions et impressions

Le réapprovisionnement de la gamme de modèles avec un lecteur HDD iRiver compact et spacieux a été assez réussi. L'appareil a l'air bien, a un schéma de contrôle non standard et un son très correct. Il convient également de noter le tuner FM étonnamment "tenace" ; les fans d'écouter la radio en déplacement devraient en prendre note. Une surprise similaire, bien que d'un genre différent, est l'incapacité d'un lecteur doté d'un processeur assez puissant à lire des vidéos avec une résolution supérieure à celle de l'écran du lecteur. Le reste des fonctionnalités, comme la possibilité d'afficher des fichiers texte et graphiques, semblent être auxiliaires, elles portent plus de fardeau marketing que de véritables avantages. Cependant, c'est la situation avec la plupart des joueurs modernes.

Dans le commerce de détail de Moscou, le prix moyen de l'iRiver E10 est actuellement d'environ 300 $ ou 8 500 roubles.