Ce navigateur n'est actuellement disponible que pour les appareils exécutant Symbian 9, c'est-à-dire S60 3e édition. Dans certains modèles, le navigateur est pré-installé, comme le Nokia N80, certains ont le navigateur standard S60, mais vous pouvez en plus télécharger OSS Browser (c'est son ancien nom pour le distinguer du navigateur standard pré-installé sur les smartphones) . La supériorité fonctionnelle du navigateur OSS sur le "normal" ne fait aucun doute, regardons les principales caractéristiques de cette application. Avant cela, je vais essayer à nouveau de clarifier la terminologie. Actuellement, OSS est en train de devenir le navigateur standard pour les appareils S60 sur Symbian 9. Auparavant, il était spécialement séparé par son nom du navigateur préinstallé sur les appareils. À l'avenir, ce navigateur particulier sera amélioré et préinstallé sur tous les nouveaux appareils S60.

Normes prises en charge. Prend en charge HTML 4.01, CSS 1 et 2, RSS (première version), JavaScript 1.5. L'intégration avec le système d'exploitation est entièrement implémentée, le navigateur peut fonctionner avec des connexions VPN et prend en charge tous les schémas de cryptage standard. Grâce à la mise en œuvre de modules plug-in dans le navigateur, vous pouvez afficher les fichiers SWF (Lite 1.1), ainsi que lire tous les fichiers musicaux des formats pris en charge au niveau du système d'exploitation (en commençant par WAV et MP3, en terminant par eAAC +). La mélodie n'est jouée que pour la fenêtre ouverte, si vous pouvez travailler dans plusieurs fenêtres, c'est important.

JavaScripts prend entièrement en charge les applications AJAX, ce qui vous permet de travailler avec de nombreux services réseau, tels que Google Maps.

Le navigateur peut gérer les identifiants de page suivants :

  • http://
  • https://
  • fichier://
  • mailto :
  • rtsp
  • tél
  • wtai

Pour la langue russe, tous les encodages sont pris en charge, la disponibilité d'un pack de langue dépend de la version du firmware du smartphone lui-même, et non du navigateur. Cela doit être compris, car pour les livraisons européennes, la langue russe sera entièrement prise en charge, même s'il n'y a pas de localisation de l'interface. Dans le même temps, la prise en charge de la langue russe peut être désactivée pour le marché américain ou asiatique.

La résolution d'écran du navigateur n'a pas d'importance, il peut fonctionner sur des appareils avec des écrans de 176x208 pixels, ainsi que 320x240 pixels, 352x416 pixels. La société souligne qu'en plus des résolutions spécifiées, le navigateur peut facilement être adapté à toute autre résolution, par exemple à une résolution de 208x208 pixels, comme dans le Nokia 5500. La possibilité de travailler en mode paysage est prévue, mais elle dépend de l'appareil, s'il a une telle opportunité, alors ce sera dans le navigateur. Il n'est actuellement pas possible de forcer l'affichage horizontal des pages dans le navigateur.

Connexion. Dans les paramètres du navigateur, vous pouvez spécifier la page d'accueil, ainsi que le type de connexion et la connexion spécifique. En plus du désormais standard GPRS-WAP, GRPS-Internet, 3G, et WLAN (connexion WiFi, si l'appareil en est équipé). Les inconvénients incluent le fait que lorsque vous démarrez le navigateur, dans tous les cas, il vous demande de confirmer la connexion au serveur. Pour le WiFi, une recherche supplémentaire des réseaux disponibles est effectuée, ce qui augmente le temps d'accès.

Signets. Le téléphone peut stocker un nombre illimité de signets, leur nombre dépend uniquement de la quantité de mémoire libre.

Le signet a un titre, c'est ce qui est visible dans la liste, sa longueur ne peut excéder 50 caractères. Dans le même temps, l'adresse de la page ne peut pas dépasser 255 caractères (le navigateur prend en charge les adresses jusqu'à 2048 caractères, mais ne peut pas les enregistrer en tant que signet).

Le gestionnaire de signets vous permet de créer des dossiers et d'y déplacer les signets sélectionnés, et vous pouvez également l'utiliser pour modifier tous les signets enregistrés. Les inconvénients incluent l'incapacité de marquer de manière sélective une grande liste (sélectionnez seulement quelques éléments), ce qui est typique des appareils Nokia en général. La solution existante est intermédiaire et assez laborieuse, donc n'exécutez pas de listes.

Interface multi-fenêtres. Le navigateur prend en charge jusqu'à 5 fenêtres ouvertes simultanément, vous pouvez basculer entre elles à partir du menu contextuel ou en appuyant sur la touche 5, puis vous verrez une liste de toutes les fenêtres. Les inconvénients incluent le fait que vous ne pouvez pas ouvrir arbitrairement un lien dans une nouvelle fenêtre. Autrement dit, l'utilisateur est limité aux seuls liens qui s'ouvrent initialement dans une nouvelle fenêtre, ce qui n'est pas pratique. Vous ne pouvez même pas ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre initialement.

Chaque fenêtre ouverte a son propre historique de visites, elle ne se chevauche pas avec d'autres fenêtres.

Dans les paramètres, vous pouvez spécifier le blocage des pop-up, ce qui est intéressant, car cela vous permet d'éviter les publicités gênantes sur un certain nombre de ressources.

Navigation, zoom. Une fonctionnalité exclusive du navigateur est le mode de prévisualisation de la page mini-carte. Ainsi, après avoir chargé la page, le navigateur peut afficher votre position sur celle-ci (appuyez sur 8). Un rectangle apparaît sur l'écran montrant la page entière, indiquant votre position actuelle. En déplaçant la touche de navigation ou le joystick, vous pouvez vous déplacer rapidement sur toute la page, dans ce cas, si la mini-carte n'a pas été appelée, elle apparaîtra automatiquement.

Les vignettes de page sont également utilisées pour créer un historique visuel de la visite pour chaque fenêtre ouverte. La sélection de la touche Retour vous montrera les pages que vous avez consultées pendant la session en cours. Pour ceux qui ressentent le besoin d'une liste familière de noms de pages, les développeurs ont conservé cette fonctionnalité. Un inconvénient majeur de l'historique est le fait que le fait de revenir à la page précédente ou à plusieurs pages en arrière entraîne le chargement complet du texte et des images. Il n'y a pas de paramètres pour utiliser le cache du navigateur, c'est un sérieux inconvénient, ce qui signifie un trafic supplémentaire pour vous. Afin de faire des économies, vous pouvez cependant désactiver le chargement des images, mais ce n'est pas si intéressant.

Nokia souligne que ce navigateur affiche les pages exactement telles qu'elles sont disponibles sur les PC ordinaires, ce qui rend le navigateur intéressant. Cependant, il serait naïf de penser que l'optimisation pour l'écran du téléphone mobile n'a pas été effectuée. Il est officiellement indiqué que la mise à l'échelle simultanée du texte et des images est prise en charge. Par défaut, la mise à l'échelle se produit sous les capacités de l'écran - c'est 100 %.Nulle part il n'a été possible de trouver une description de l'algorithme de mise à l'échelle de la page par le navigateur, sur la base duquel il choisit la taille la plus appropriée. D'après des observations personnelles, il semble que l'algorithme soit intelligent ; pour la plupart des pages de différents sites, un tel mode est sélectionné de sorte que le bloc principal d'informations soit placé uniquement sur l'écran. Par exemple, sur mobile-review.com, nous avons un bloc de navigation sur le côté gauche de la page et un fil d'actualités sur le côté droit. C'est-à-dire que des informations précieuses pour le lecteur dans une seule page vont exactement au milieu. C'est sur ce bloc que le navigateur effectue la mise à l'échelle, sur notre Nokia N80 c'est bien visible. Cette approche vous permet de lire des articles sans utiliser le défilement horizontal, ce qui est pratique.

C'est avec cet algorithme que le fait que lors du chargement d'une page, toutes les informations qu'elle contient peuvent disparaître (devant vous se trouve un écran blanc avec une barre de chargement en haut et rien de plus), puis apparaître dans un autre escalader. Si l'utilisateur à un tel moment essaie de faire défiler la page, maintient la touche dans l'une des directions, alors, logiquement, un plan de page devrait apparaître. Considérant que la page n'est même pas chargée au quart, la carte ne peut pas non plus afficher son contenu. Au mieux, vous verrez une page de mini-carte blanche, au pire, le navigateur se fermera et vous devrez le relancer. L'arrêt anormal du navigateur dans de telles situations est courant, bien que cela dépende en grande partie de la nature des pages consultées.

Zoom est disponible à 50, 75, 100 et 125 %. Le navigateur se souvient de la dernière valeur que vous avez sélectionnée au cours d'une même session. Changer d'échelle n'affecte pas la vitesse du navigateur, cela ne prend pas plus d'une, parfois deux secondes sur les grandes pages.

Dans les paramètres, il est possible de modifier l'échelle uniquement pour le texte ou uniquement pour les images, à la fois dans le sens croissant et décroissant. Malheureusement, cela n'affiche pas la valeur actuelle de l'échelle sélectionnée et sa valeur maximale.

L'utilisateur a la possibilité de supprimer les étiquettes des touches, ce mode de fonctionnement est appelé plein écran.

Lors de la navigation dans la page, un curseur permet de sélectionner des liens, des champs à remplir, tels que des formulaires de recherche ou des menus déroulants. Les inconvénients évidents de cette forme de navigation incluent l'impossibilité de sélectionner de petits liens dans un certain nombre de forums. Par exemple, lorsqu'après le lien principal d'un sujet se trouvent des liens vers des pages individuelles (il s'agit de numéros de 2 à 30, par exemple), Nokia Web Browser les ignore simplement. Le curseur se déplace, son déplacement est supérieur à la taille des liens à l'écran. Il faut soit déplacer un peu le curseur sur les liens jusqu'à arriver au bon, soit modifier le zoom de la page, ce qui n'est pas très intéressant.

En tant que moyen de navigation, le curseur promet d'être plus intéressant que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent. Le concept d'une telle navigation est bien développé sur la plate-forme 90, en particulier, les communicateurs de Nokia.

Lorsque vous entrez une adresse, l'auto-sélection fonctionne, c'est-à-dire que le navigateur propose des options de mémoire, à partir d'une liste de pages que vous avez déjà visitées. Il n'y a pas de substitution automatique des suffixes et préfixes d'adresses.

Le navigateur supporte les cookies, ce qui vous permet de sauvegarder votre identification sur divers sites, forums, et de ne plus saisir vos mots de passe. En même temps, pour les sites avec saisie de mot de passe obligatoire et cookies manquants, vous devrez saisir des données à chaque fois, les mots de passe ne sont pas enregistrés dans le navigateur.

Rechercher du texte. Le navigateur dispose d'une fonction de recherche intégrée pour le texte d'une page ouverte. Il vous suffit de commencer à taper un mot, car vous verrez un défilement automatique de la page jusqu'à la première occurrence du mot recherché. En tapant la lettre A, nous passerons à la première lettre A de la page. La recherche fonctionne rapidement et sans trop de problèmes, avec des clics verticaux, vous pouvez rechercher les prochaines occurrences du mot tapé (d'ailleurs, il est mis en évidence dans le texte).

Liste des libellés. Vous ne pouvez pas réaffecter la liste des raccourcis dans le navigateur, ils sont préinstallés. Voici la liste complète des raccourcis :

0 - Pendant la navigation, appuyer sur 0 vous ramène à la page d'accueil ou à la page des favoris ;
1 - Affiche une liste de signets ;
2 - Rechercher du texte sur une page ouverte ;
3 - Revenir à la page précédente ;
5 - Liste des fenêtres ;
8 - Activer le mode d'affichage des pages avec mini-carte ;
9 - Appel de la barre d'adresse pour entrer un lien ;
* - Zoom avant ;
# - Zoom arrière ;
C - Ferme la fenêtre en cours si plusieurs fenêtres sont ouvertes.

Gestionnaire de téléchargement. Dans une plus large mesure, le gestionnaire de téléchargement est lié au système d'exploitation qu'au navigateur, bien que les développeurs y aient créé un accès. Lorsque vous cliquez sur un lien menant à un fichier dans une fenêtre de navigateur, le système détermine le type de fichier. S'il s'agit d'un programme, après le téléchargement, son installation démarre automatiquement, s'il s'agit d'un fichier multimédia, des options sont alors possibles. Ainsi, vous pouvez lire le fichier avec les outils intégrés du smartphone ou l'enregistrer en mémoire.

Prend en charge plusieurs téléchargements simultanés de divers fichiers, ils peuvent aller en arrière-plan, ce qui est un gros plus. Les téléchargements peuvent être restaurés à partir d'un point interrompu, c'est la fonction de reprise (le serveur doit également la prendre en charge). Les inconvénients incluent l'impossibilité d'afficher la liste des téléchargements à partir de la fenêtre du navigateur, il n'y a pas de fonction correspondante. Quitter le navigateur interrompt tous les téléchargements en cours, lorsque vous entrez à nouveau, il n'y a pas de pop-up indiquant que les fichiers ont été téléchargés avec succès (en fait, ils sont enregistrés, mais vous ne le saurez pas). Pour voir la liste dans le navigateur, lancez simplement un nouveau téléchargement, puis vous verrez tous les fichiers téléchargés. L'intégration du gestionnaire de téléchargement dans le navigateur s'impose de toute urgence, surtout sur les nouveaux appareils, il y a une énorme marge d'amélioration.

Flux Web. Le navigateur prend en charge les flux RSS, sur une page avec un tel flux, vous pouvez cliquer sur l'icône et le lien sera ajouté à l'élément de menu Flux Web. Il s'agit du deuxième dossier de la liste des signets, juste après Auto.signets. Vous pouvez vous abonner ou non aux flux RSS, car après le premier visionnage, ils seront automatiquement ajoutés à la liste. Au moment de la rédaction de cet avis, le client Web Feeds était la version 3.

Les améliorations de l'interface ont affecté la prise en charge des icônes pour les sites, elles sont affichées à la fois dans les signets, c'est-à-dire qu'elles sont enregistrées sur l'appareil, et dans l'historique des visites. Lors de la navigation, vous pouvez appeler un panneau composé de 4 éléments en cliquant n'importe où sur l'écran, à savoir :

  • Liens fréquemment utilisés : une liste de liens textuels vers des ressources précédemment visitées. Cela ne fonctionne pas seulement dans une session, si le navigateur est fermé, alors cette liste est enregistrée.
  • Afficher une mini-carte : pas besoin d'utiliser un raccourci ou de faire défiler la page pour afficher la mini-carte, c'est pratique.
  • Actualiser la page : recharger la page actuelle.
  • Recherche sur la page : recherche un mot ou une expression. Lors de la saisie de lettres, le premier mot avec leur combinaison est automatiquement mis en surbrillance. La recherche est mise en œuvre de manière peu pratique, il n'y a pas de raccourcis, vous devez utiliser le menu à partir duquel "Rechercher ce qui suit" est sélectionné. Ce paramètre doit être amélioré, comme un raccourci clavier numérique. La recherche de base peut être effectuée par adresse e-mail, SMS, numéros de téléphone.

Les améliorations devraient probablement inclure le fait que tous les liens dans le texte, les images avec des liens sont maintenant mis en surbrillance sur la page non seulement avec le curseur, mais aussi avec un cadre autour d'eux, c'est pratique.

Ouverture d'un lien dans une nouvelle fenêtre. L'utilisateur ne peut pas créer plusieurs fenêtres dans un premier temps, mais les liens peuvent être suivis depuis le menu, puis il devient possible d'ouvrir des pages dans une nouvelle fenêtre. C'est une excellente occasion de naviguer dans plusieurs ressources en même temps.

Passer d'une fenêtre à l'autre peut être effectué à l'aide de la touche "5" ou d'un élément de menu. Sur l'écran apparaissent en haut des onglets, des écarts horizontaux que vous pouvez déplacer entre eux.

Rotation de l'écran. Semblable aux modèles Eseries, où cette fonctionnalité est implémentée pour toutes les applications, le navigateur dispose désormais d'un mode paysage, lorsque l'orientation de l'image passe de la verticale à l'horizontale. Cette fonctionnalité n'est pas disponible sur tous les modèles basés sur le FeaturePack 1.

Afficher les images - appelle une liste de vignettes des images présentées sur la page en cours, chaque image peut être visualisée séparément, si nécessaire, enregistrez-la.

Chaînes de saisie semi-automatique. Des chaînes de saisie semi-automatique sont apparues dans le navigateur, c'est utile si vous saisissez souvent certaines adresses.

Gestionnaire de mots de passe. Pour les pages individuelles, il est possible d'enregistrer le nom d'utilisateur et le mot de passe, puis de les remplacer automatiquement. Cela améliore considérablement l'expérience du navigateur lorsque vous travaillez avec des clients de messagerie gratuits sur le Web.

Enregistrer des pages pour une consultation hors ligne ultérieure. Dans la section Liens, il y a un dossier avec des pages enregistrées, à partir duquel vous pouvez les appeler lorsque vous êtes hors ligne. Parmi les moments agréables, il convient de noter que la sauvegarde se déroule assez rapidement, les informations textuelles ne sont pas déformées. Dans le même temps, la conception, les éléments graphiques ne sont pratiquement pas conservés, ce qui rend l'apparence de ces pages enregistrées bâclée, différente de l'original. Peut-être que la non-sauvegarde des graphiques est due au fait que sinon la taille moyenne de la page serait de 200 à 300 Ko, ce qui est beaucoup pour un appareil mobile.

Envoyer un lien. Auparavant, vous ne pouviez partager un lien que par SMS, la nouvelle version vous permet d'envoyer en utilisant n'importe quelle méthode, y compris Bluetooth.

Conclusion

La vitesse du navigateur est assez élevée, les pages s'affichent sans aucun problème, la navigation est assez rapide. Dans la deuxième version du navigateur, la stabilité de son travail a été considérablement augmentée, ce qui est associé à une organisation différente du cache de fichiers (c'est le mérite du Feature Pack 1). Contrairement à la première version, le travail avec des pages lourdes et volumineuses est mieux organisé, le pourcentage d'échecs est extrêmement faible.

Pour ceux qui souhaitent afficher des sites réguliers exactement de la même manière sur un appareil mobile que sur un ordinateur de bureau, ce navigateur est le meilleur. Beaucoup de travail a été fait sur les bogues, et ce produit surpasse clairement Opera 8.60, il ne manque que le reformatage des pages pour la résolution de l'écran, et il n'y a pas de raccourcis personnalisés. Les inconvénients pratiques possibles incluent le chargement complet des pages, ce qui entraîne des dépenses en trafic. Mais cela est dû à l'architecture même du programme, contrairement à Opera Mini, où il existe un serveur intermédiaire qui convertit les sites pour s'adapter à la taille de l'écran de l'appareil, ce qui augmente la vitesse de téléchargement et réduit le trafic. D'autre part, dans un avenir proche, le besoin de telles transformations sera minime.

Test du navigateur Web Nokia S60 (navigateur OSS)

Sur les appareils S60 3dEditionFeaturePack 1, la deuxième version du navigateur OSS est utilisée, il existe de nombreuses différences par rapport à la première version, nous avons donc développé et complété ce matériel. Par conséquent, si vous lisez cet article pour la première fois, vous devriez commencer par le tout début, si vous l'avez déjà vu ou connaissez bien les capacités de la première version, alors passez directement à la description de la deuxième version.< /p>

La première version du navigateur OSS

Jusqu'à récemment, Nokia coopérait activement avec Opera, les navigateurs de cette société particulière étaient installés par défaut dans la plupart des smartphones. Mais avec l'avènement de la série N, Nokia a décidé de développer un navigateur "propre" qui serait supérieur en fonctionnalité à la solution d'Opera. Afin de ne pas réinventer la roue, Nokia a décidé d'utiliser des composants accessibles au public dans le cadre de projets open source, et a déjà assemblé leur idée originale à partir d'eux. Le moteur du navigateur est aussi similaire que possible à celui du navigateur Apple Safari, et un certain nombre d'autres composants ouverts sont également utilisés. Nokia a ajouté une API pour gérer le navigateur, ajouter des modules individuels, ainsi que développer entièrement l'interface et l'intégrer au gestionnaire de téléchargement qui fait partie du système d'exploitation.

Ce navigateur n'est actuellement disponible que pour les appareils exécutant Symbian 9, c'est-à-dire S60 Third Edition. Dans certains modèles, le navigateur est pré-installé, comme le Nokia N80, certains ont le navigateur standard S60, mais vous pouvez en plus télécharger OSS Browser (c'est son ancien nom pour le distinguer du navigateur standard pré-installé sur les smartphones) . La supériorité fonctionnelle du navigateur OSS sur le "normal" ne fait aucun doute, regardons les principales caractéristiques de cette application. Avant cela, je vais essayer à nouveau de clarifier la terminologie. Actuellement, OSS est en train de devenir le navigateur standard pour les appareils S60 sur Symbian 9. Auparavant, il était spécialement séparé par son nom du navigateur préinstallé sur les appareils. À l'avenir, ce navigateur particulier sera amélioré et préinstallé sur tous les nouveaux appareils S60.

Normes prises en charge. Prend en charge HTML 4.01, CSS 1 et 2, RSS (première version), JavaScript 1.5. L'intégration avec le système d'exploitation est entièrement implémentée, le navigateur peut fonctionner avec des connexions VPN et prend en charge tous les schémas de cryptage standard. Grâce à la mise en œuvre de modules plug-in dans le navigateur, vous pouvez afficher les fichiers SWF (Lite 1.1), ainsi que lire tous les fichiers musicaux des formats pris en charge au niveau du système d'exploitation (en commençant par WAV et MP3, en terminant par eAAC +). La mélodie n'est jouée que pour la fenêtre ouverte, si vous pouvez travailler dans plusieurs fenêtres, c'est important.

JavaScripts prend entièrement en charge les applications AJAX, ce qui vous permet de travailler avec de nombreux services réseau, tels que Google Maps.

Le navigateur peut gérer les identifiants de page suivants :

  • http://
  • https://
  • fichier://
  • mailto :
  • rtsp
  • tél
  • wtai

Pour la langue russe, tous les encodages sont pris en charge, la disponibilité d'un pack de langue dépend de la version du firmware du smartphone lui-même, et non du navigateur. Cela doit être compris, car pour les livraisons européennes, la langue russe sera entièrement prise en charge, même s'il n'y a pas de localisation de l'interface. Dans le même temps, la prise en charge de la langue russe peut être désactivée pour le marché américain ou asiatique.

La résolution d'écran du navigateur n'a pas d'importance, il peut fonctionner sur des appareils avec des écrans de 176x208 pixels, ainsi que 320x240 pixels, 352x416 pixels. La société souligne qu'en plus des résolutions spécifiées, le navigateur peut facilement être adapté à toute autre résolution, par exemple à une résolution de 208x208 pixels, comme dans le Nokia 5500. La possibilité de travailler en mode paysage est prévue, mais elle dépend de l'appareil, s'il a une telle opportunité, alors ce sera dans le navigateur. Il n'est actuellement pas possible de forcer l'affichage horizontal des pages dans le navigateur.

Connexion. Dans les paramètres du navigateur, vous pouvez spécifier la page d'accueil, ainsi que le type de connexion et la connexion spécifique. En plus du désormais standard GPRS-WAP, GRPS-Internet, 3G, et WLAN (connexion WiFi, si l'appareil en est équipé). Les inconvénients incluent le fait que lorsque vous démarrez le navigateur, dans tous les cas, il vous demande de confirmer la connexion au serveur. Pour le WiFi, une recherche supplémentaire des réseaux disponibles est effectuée, ce qui augmente le temps d'accès.

Signets. Le téléphone peut stocker un nombre illimité de signets, leur nombre dépend uniquement de la quantité de mémoire libre.

Le signet a un titre, c'est ce qui est visible dans la liste, sa longueur ne peut excéder 50 caractères. Dans le même temps, l'adresse de la page ne peut pas dépasser 255 caractères (le navigateur prend en charge les adresses jusqu'à 2048 caractères, mais ne peut pas les enregistrer en tant que signet).

Le gestionnaire de signets vous permet de créer des dossiers et d'y déplacer les signets sélectionnés, et vous pouvez également l'utiliser pour modifier tous les signets enregistrés. Les inconvénients incluent l'incapacité de marquer de manière sélective une grande liste (sélectionnez seulement quelques éléments), ce qui est typique des appareils Nokia en général. La solution existante est intermédiaire et assez laborieuse, donc n'exécutez pas de listes.

Le deuxième inconvénient est le fait qu'il n'y a pas de capacité intégrée pour travailler avec des signets, en créant une copie d'archive de ceux-ci. Ce n'est que lors de la création d'une archive complète de la mémoire du téléphone que la liste complète des signets est enregistrée, il est impossible de créer une archive séparée uniquement pour eux.

Vous pouvez envoyer un signet sous forme de message SMS à un autre appareil. L'ajout de signets à un message MMS ou à un e-mail n'est pas pris en charge.

Signets automatiques ou signets adaptatifs. Lorsque vous visitez une page particulière, le navigateur se souvient automatiquement de son adresse et la place dans une liste séparée, vous la voyez comme un dossier dans la section Signets. Toutes les pages d'un même site sont mémorisées, le site est affiché sous forme de dossier, en l'ouvrant, vous verrez l'historique des visites. La liste générale des signets adaptatifs est triée en fonction de la fréquence de visite d'une ressource particulière, ceux qui sont utilisés le plus souvent sont déplacés vers le haut. Par ailleurs, je note que non seulement les adresses que vous avez entrées manuellement, mais également les adresses auxquelles vous êtes allé à l'aide d'hyperliens sont automatiquement entrées dans la liste. Si une erreur s'est produite pendant que le navigateur était en cours d'exécution et que son travail a été interrompu, les signets automatiques de la session précédente ne sont pas enregistrés, le navigateur ne les enregistre que lorsque l'application est fermée en mode normal.

Interface multi-fenêtres. Le navigateur prend en charge jusqu'à 5 fenêtres ouvertes simultanément, vous pouvez basculer entre elles à partir du menu contextuel ou en appuyant sur la touche 5, puis vous verrez une liste de toutes les fenêtres. Les inconvénients incluent le fait que vous ne pouvez pas ouvrir arbitrairement un lien dans une nouvelle fenêtre. Autrement dit, l'utilisateur est limité aux seuls liens qui s'ouvrent initialement dans une nouvelle fenêtre, ce qui n'est pas pratique. Vous ne pouvez même pas ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre initialement.

Chaque fenêtre ouverte a son propre historique de visites, elle ne se chevauche pas avec d'autres fenêtres.

Dans les paramètres, vous pouvez spécifier le blocage des pop-up, ce qui est intéressant, car cela vous permet d'éviter les publicités gênantes sur un certain nombre de ressources.

Navigation, zoom. Une fonctionnalité exclusive du navigateur est le mode de prévisualisation de la page mini-carte. Ainsi, après avoir chargé la page, le navigateur peut afficher votre position sur celle-ci (appuyez sur 8). Un rectangle apparaît sur l'écran montrant la page entière, indiquant votre position actuelle. En déplaçant la touche de navigation ou le joystick, vous pouvez vous déplacer rapidement sur toute la page, dans ce cas, si la mini-carte n'a pas été appelée, elle apparaîtra automatiquement.

Les vignettes de page sont également utilisées pour créer un historique visuel de la visite pour chaque fenêtre ouverte. La sélection de la touche Retour vous montrera les pages que vous avez consultées pendant la session en cours. Pour ceux qui ressentent le besoin d'une liste familière de noms de pages, les développeurs ont conservé cette fonctionnalité. Un inconvénient majeur de l'historique est le fait que le fait de revenir à la page précédente ou à plusieurs pages en arrière entraîne le chargement complet du texte et des images. Il n'y a pas de paramètres pour utiliser le cache du navigateur, c'est un sérieux inconvénient, ce qui signifie un trafic supplémentaire pour vous. Afin de faire des économies, vous pouvez cependant désactiver le chargement des images, mais ce n'est pas si intéressant.

Nokia souligne que ce navigateur affiche les pages exactement telles qu'elles sont disponibles sur les PC ordinaires, ce qui rend le navigateur intéressant. Cependant, il serait naïf de penser que l'optimisation pour l'écran du téléphone mobile n'a pas été effectuée. Il est officiellement indiqué que la mise à l'échelle simultanée du texte et des images est prise en charge. Par défaut, la mise à l'échelle se produit sous les capacités de l'écran - c'est 100 %.Nulle part il n'a été possible de trouver une description de l'algorithme de mise à l'échelle de la page par le navigateur, sur la base duquel il choisit la taille la plus appropriée. D'après des observations personnelles, il semble que l'algorithme soit intelligent ; pour la plupart des pages de différents sites, un tel mode est sélectionné de sorte que le bloc principal d'informations soit placé uniquement sur l'écran. Par exemple, sur mobile-review.com, nous avons un bloc de navigation sur le côté gauche de la page et un fil d'actualités sur le côté droit. C'est-à-dire que des informations précieuses pour le lecteur dans une seule page vont exactement au milieu. C'est sur ce bloc que le navigateur effectue la mise à l'échelle, sur notre Nokia N80 c'est bien visible. Cette approche vous permet de lire des articles sans utiliser le défilement horizontal, ce qui est pratique.

C'est avec cet algorithme que le fait que lors du chargement d'une page, toutes les informations qu'elle contient peuvent disparaître (devant vous se trouve un écran blanc avec une barre de chargement en haut et rien de plus), puis apparaître dans un autre escalader. Si l'utilisateur à un tel moment essaie de faire défiler la page, maintient la touche dans l'une des directions, alors, logiquement, un plan de page devrait apparaître. Considérant que la page n'est même pas chargée au quart, la carte ne peut pas non plus afficher son contenu. Au mieux, vous verrez une page de mini-carte blanche, au pire, le navigateur se fermera et vous devrez le relancer. L'arrêt anormal du navigateur dans de telles situations est courant, bien que cela dépende en grande partie de la nature des pages consultées.

Zoom est disponible à 50, 75, 100 et 125 %. Le navigateur se souvient de la dernière valeur que vous avez sélectionnée au cours d'une même session. Changer d'échelle n'affecte pas la vitesse du navigateur, cela ne prend pas plus d'une, parfois deux secondes sur les grandes pages.

Dans les paramètres, il est possible de modifier l'échelle uniquement pour le texte ou uniquement pour les images, à la fois dans le sens croissant et décroissant. Malheureusement, cela n'affiche pas la valeur actuelle de l'échelle sélectionnée et sa valeur maximale.

L'utilisateur a la possibilité de supprimer les étiquettes des touches, ce mode de fonctionnement est appelé plein écran.

Lors de la navigation dans la page, un curseur permet de sélectionner des liens, des champs à remplir, tels que des formulaires de recherche ou des menus déroulants. Les inconvénients évidents de cette forme de navigation incluent l'impossibilité de sélectionner de petits liens dans un certain nombre de forums. Par exemple, lorsqu'après le lien principal d'un sujet se trouvent des liens vers des pages individuelles (il s'agit de numéros de 2 à 30, par exemple), Nokia Web Browser les ignore simplement. Le curseur se déplace, son déplacement est supérieur à la taille des liens à l'écran. Il faut soit déplacer un peu le curseur sur les liens jusqu'à arriver au bon, soit modifier le zoom de la page, ce qui n'est pas très intéressant.

En tant que moyen de navigation, le curseur promet d'être plus intéressant que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent. Le concept d'une telle navigation est bien développé sur la plate-forme 90, en particulier, les communicateurs de Nokia.

Lorsque vous entrez une adresse, l'auto-sélection fonctionne, c'est-à-dire que le navigateur propose des options de mémoire, à partir d'une liste de pages que vous avez déjà visitées. Il n'y a pas de substitution automatique des suffixes et préfixes d'adresses.

Le navigateur supporte les cookies, ce qui vous permet de sauvegarder votre identification sur divers sites, forums, et de ne plus saisir vos mots de passe. En même temps, pour les sites avec saisie de mot de passe obligatoire et cookies manquants, vous devrez saisir des données à chaque fois, les mots de passe ne sont pas enregistrés dans le navigateur.

Rechercher du texte. Le navigateur dispose d'une fonction de recherche intégrée pour le texte d'une page ouverte. Il vous suffit de commencer à taper un mot, car vous verrez un défilement automatique de la page jusqu'à la première occurrence du mot recherché. En tapant la lettre A, nous passerons à la première lettre A de la page. La recherche fonctionne rapidement et sans trop de problèmes, avec des clics verticaux, vous pouvez rechercher les prochaines occurrences du mot tapé (d'ailleurs, il est mis en évidence dans le texte).

Liste des libellés. Vous ne pouvez pas réaffecter la liste des raccourcis dans le navigateur, ils sont préinstallés. Voici la liste complète des raccourcis :

0 - Pendant la navigation, appuyer sur 0 vous ramène à la page d'accueil ou à la page des favoris ;
1 - Affiche une liste de signets ;
2 - Rechercher du texte sur une page ouverte ;
3 - Revenir à la page précédente ;
5 - Liste des fenêtres ;
8 - Activer le mode d'affichage des pages avec mini-carte ;
9 - Appel de la barre d'adresse pour entrer un lien ;
* - Zoom avant ;
# - Zoom arrière ;
C - Ferme la fenêtre en cours si plusieurs fenêtres sont ouvertes.

Gestionnaire de téléchargement. Dans une plus large mesure, le gestionnaire de téléchargement est lié au système d'exploitation qu'au navigateur, bien que les développeurs y aient créé un accès. Lorsque vous cliquez sur un lien menant à un fichier dans une fenêtre de navigateur, le système détermine le type de fichier. S'il s'agit d'un programme, après le téléchargement, son installation démarre automatiquement, s'il s'agit d'un fichier multimédia, des options sont alors possibles. Ainsi, vous pouvez lire le fichier avec les outils intégrés du smartphone ou l'enregistrer en mémoire.

Prend en charge plusieurs téléchargements simultanés de divers fichiers, ils peuvent aller en arrière-plan, ce qui est un gros plus. Les téléchargements peuvent être restaurés à partir d'un point interrompu, c'est la fonction de reprise (le serveur doit également la prendre en charge). Les inconvénients incluent l'impossibilité d'afficher la liste des téléchargements à partir de la fenêtre du navigateur, il n'y a pas de fonction correspondante. Quitter le navigateur interrompt tous les téléchargements en cours, lorsque vous entrez à nouveau, il n'y a pas de pop-up indiquant que les fichiers ont été téléchargés avec succès (en fait, ils sont enregistrés, mais vous ne le saurez pas). Pour voir la liste dans le navigateur, lancez simplement un nouveau téléchargement, puis vous verrez tous les fichiers téléchargés. L'intégration du gestionnaire de téléchargement dans le navigateur s'impose de toute urgence, surtout sur les nouveaux appareils, il y a une énorme marge d'amélioration.

Flux Web. Le navigateur prend en charge les flux RSS, sur une page avec un tel flux, vous pouvez cliquer sur l'icône et le lien sera ajouté à l'élément de menu Flux Web. Il s'agit du deuxième dossier de la liste des signets, juste après Auto.signets. Vous pouvez vous abonner ou non aux flux RSS, car après le premier visionnage, ils seront automatiquement ajoutés à la liste. Au moment de la rédaction de cet avis, le client Web Feeds était la version 3.

Deuxième version du navigateur OSS

La vitesse de développement d'une nouvelle version du navigateur est élevée, en 8 mois, nous avons reçu un produit mis à jour avec un certain nombre d'améliorations qui nous permettent pleinement d'appeler les changements significatifs.

OSSBrowser 2.0 n'est disponible qu'avec les smartphones qui ont la troisième édition du FeaturePack 1, ce navigateur est le seul, il n'y a plus un mélange de deux programmes différents. Vous ne pouvez pas installer le navigateur sur les modèles précédents (par exemple, sur une troisième édition propre). Le fabricant a délibérément refusé de prendre en charge les anciens modèles, car cela augmenterait le cycle de développement du navigateur et les tests de compatibilité. Bien sûr, les utilisateurs n'aiment pas cet état de fait, mais il est peu probable qu'ils puissent le changer. Vous pouvez lire les avis à ce sujet sur le blog de Nokia, ils sont assez unanimes.

WAP. Dans la première version du navigateur, il n'y avait pas de prise en charge pour l'affichage des ressources wap, à la fois la première et la deuxième versions, vous deviez utiliser l'ancien navigateur intégré. La deuxième version prend en charge toutes les normes, il n'y a pas besoin de programmes supplémentaires.

Les améliorations de l'interface ont affecté la prise en charge des icônes pour les sites, elles sont affichées à la fois dans les signets, c'est-à-dire qu'elles sont enregistrées sur l'appareil, et dans l'historique des visites. Lors de la navigation, vous pouvez appeler un panneau composé de 4 éléments en cliquant n'importe où sur l'écran, à savoir :

  • Liens fréquemment utilisés : une liste de liens textuels vers des ressources précédemment visitées. Cela ne fonctionne pas seulement dans une session, si le navigateur est fermé, alors cette liste est enregistrée.
  • Afficher une mini-carte : pas besoin d'utiliser un raccourci ou de faire défiler la page pour afficher la mini-carte, c'est pratique.
  • Actualiser la page : recharger la page actuelle.
  • Recherche sur la page : recherche un mot ou une expression. Lors de la saisie de lettres, le premier mot avec leur combinaison est automatiquement mis en surbrillance. La recherche est mise en œuvre de manière peu pratique, il n'y a pas de raccourcis, vous devez utiliser le menu à partir duquel "Rechercher ce qui suit" est sélectionné. Ce paramètre doit être amélioré, comme un raccourci clavier numérique. La recherche de base peut être effectuée par adresse e-mail, SMS, numéros de téléphone.

Les améliorations devraient probablement inclure le fait que tous les liens dans le texte, les images avec des liens sont maintenant mis en surbrillance sur la page non seulement avec le curseur, mais aussi avec un cadre autour d'eux, c'est pratique.

Ouverture d'un lien dans une nouvelle fenêtre. L'utilisateur ne peut pas créer plusieurs fenêtres dans un premier temps, mais les liens peuvent être suivis depuis le menu, puis il devient possible d'ouvrir des pages dans une nouvelle fenêtre. C'est une excellente occasion de naviguer dans plusieurs ressources en même temps.

Passer d'une fenêtre à l'autre peut être effectué à l'aide de la touche "5" ou d'un élément de menu. Sur l'écran apparaissent en haut des onglets, des écarts horizontaux que vous pouvez déplacer entre eux.

Rotation de l'écran. Semblable aux modèles Eseries, où cette fonctionnalité est implémentée pour toutes les applications, le navigateur dispose désormais d'un mode paysage, lorsque l'orientation de l'image passe de la verticale à l'horizontale. Cette fonctionnalité n'est pas disponible sur tous les modèles basés sur le FeaturePack 1.

Afficher les images - appelle une liste de vignettes des images présentées sur la page en cours, chaque image peut être visualisée séparément, si nécessaire, enregistrez-la.

Chaînes de saisie semi-automatique. Des chaînes de saisie semi-automatique sont apparues dans le navigateur, c'est utile si vous saisissez souvent certaines adresses.

Gestionnaire de mots de passe. Pour les pages individuelles, il est possible d'enregistrer le nom d'utilisateur et le mot de passe, puis de les remplacer automatiquement. Cela améliore considérablement l'expérience du navigateur lorsque vous travaillez avec des clients de messagerie gratuits sur le Web.

Enregistrer des pages pour une consultation hors ligne ultérieure. Dans la section Liens, il y a un dossier avec des pages enregistrées, à partir duquel vous pouvez les appeler lorsque vous êtes hors ligne. Parmi les moments agréables, il convient de noter que la sauvegarde se déroule assez rapidement, les informations textuelles ne sont pas déformées. Dans le même temps, la conception, les éléments graphiques ne sont pratiquement pas conservés, ce qui rend l'apparence de ces pages enregistrées bâclée, différente de l'original. Peut-être que la non-sauvegarde des graphiques est due au fait que sinon la taille moyenne de la page serait de 200 à 300 Ko, ce qui est beaucoup pour un appareil mobile.

RSS. En plus de la prise en charge de RSS 1.0 et 2.0, il existe une prise en charge des flux Atom. Vous pouvez définir l'intervalle de mise à jour pour tous les canaux, puis ils seront mis à jour automatiquement. Il semblerait logique de permettre une mise à jour séparée des canaux et des paramètres pour eux.

Sur la page, le navigateur détecte automatiquement la présence d'une chaîne puis propose de s'y abonner. Les avantages incluent le fait que les chaînes téléchargées peuvent être visionnées hors ligne.

Nous avons rencontré le fait que souvent les flux RSS 2.0 n'étaient pas détectés automatiquement, le gestionnaire de téléchargement a démarré. Après avoir redémarré le navigateur, le problème a disparu pendant un moment.

Flash. Le navigateur prend en charge FlashLite 2.0, c'est l'une des différences du FeaturePack 1 et, apparemment, l'une des limitations, pourquoi le navigateur n'est pas transféré sur les appareils précédents.

Envoyer un lien. Auparavant, vous ne pouviez partager un lien que par SMS, la nouvelle version vous permet d'envoyer en utilisant n'importe quelle méthode, y compris Bluetooth.

Conclusion

La vitesse du navigateur est assez élevée, les pages s'affichent sans aucun problème, la navigation est assez rapide. Dans la deuxième version du navigateur, la stabilité de son travail a été considérablement augmentée, ce qui est associé à une organisation différente du cache de fichiers (c'est le mérite du Feature Pack 1). Contrairement à la première version, le travail avec des pages lourdes et volumineuses est mieux organisé, le pourcentage d'échecs est extrêmement faible.

Pour ceux qui souhaitent afficher des sites réguliers exactement de la même manière sur un appareil mobile que sur un ordinateur de bureau, ce navigateur est le meilleur. Beaucoup de travail a été fait sur les bogues, et ce produit surpasse clairement Opera 8.60, il ne manque que le reformatage des pages pour la résolution de l'écran, et il n'y a pas de raccourcis personnalisés. Les inconvénients pratiques possibles incluent le chargement complet des pages, ce qui entraîne des dépenses en trafic. Mais cela est dû à l'architecture même du programme, contrairement à Opera Mini, où il existe un serveur intermédiaire qui convertit les sites pour s'adapter à la taille de l'écran de l'appareil, ce qui augmente la vitesse de téléchargement et réduit le trafic. D'autre part, dans un avenir proche, le besoin de telles transformations sera minime.

Test du navigateur Web Nokia S60 (navigateur OSS)

Sur les appareils S60 3dEditionFeaturePack 1, la deuxième version du navigateur OSS est utilisée, il existe de nombreuses différences par rapport à la première version, nous avons donc développé et complété ce matériel. Par conséquent, si vous lisez cet article pour la première fois, vous devriez commencer par le tout début, si vous l'avez déjà vu ou connaissez bien les capacités de la première version, alors passez directement à la description de la deuxième version.< /p>

La première version du navigateur OSS

Jusqu'à récemment, Nokia coopérait activement avec Opera, les navigateurs de cette société particulière étaient installés par défaut dans la plupart des smartphones. Mais avec l'avènement de la série N, Nokia a décidé de développer un navigateur "propre" qui serait supérieur en fonctionnalités à la solution d'Opera. Afin de ne pas réinventer la roue, Nokia a décidé d'utiliser des composants accessibles au public dans le cadre de projets open source, et a déjà assemblé leur idée originale à partir d'eux. Le moteur du navigateur est aussi similaire que possible à celui du navigateur Apple Safari, et un certain nombre d'autres composants ouverts sont également utilisés. Nokia a ajouté une API pour gérer le navigateur, ajouter des modules individuels, ainsi que développer entièrement l'interface et l'intégrer au gestionnaire de téléchargement qui fait partie du système d'exploitation.

Normes prises en charge. Prend en charge HTML 4.01, CSS 1 et 2, RSS (première version), JavaScript 1.5. L'intégration avec le système d'exploitation est entièrement implémentée, le navigateur peut fonctionner avec des connexions VPN et prend en charge tous les schémas de cryptage standard. Grâce à la mise en œuvre de modules plug-in dans le navigateur, vous pouvez afficher les fichiers SWF (Lite 1.1), ainsi que lire tous les fichiers musicaux des formats pris en charge au niveau du système d'exploitation (en commençant par WAV et MP3, en terminant par eAAC +). La mélodie n'est jouée que pour la fenêtre ouverte, si vous pouvez travailler dans plusieurs fenêtres, c'est important.

JavaScripts prend entièrement en charge les applications AJAX, ce qui vous permet de travailler avec de nombreux services réseau, tels que Google Maps.

Le navigateur peut gérer les identifiants de page suivants :

  • http://
  • https://
  • fichier://
  • mailto :
  • rtsp
  • tél
  • wtai

Pour la langue russe, tous les encodages sont pris en charge, la disponibilité d'un pack de langue dépend de la version du firmware du smartphone lui-même, et non du navigateur. Cela doit être compris, car pour les livraisons européennes, la langue russe sera entièrement prise en charge, même s'il n'y a pas de localisation de l'interface. Dans le même temps, la prise en charge de la langue russe peut être désactivée pour le marché américain ou asiatique.

La résolution d'écran du navigateur n'a pas d'importance, il peut fonctionner sur des appareils avec des écrans de 176x208 pixels, ainsi que 320x240 pixels, 352x416 pixels. La société souligne qu'en plus des résolutions spécifiées, le navigateur peut facilement être adapté à toute autre résolution, par exemple à une résolution de 208x208 pixels, comme dans le Nokia 5500. La possibilité de travailler en mode paysage est prévue, mais elle dépend de l'appareil, s'il a une telle opportunité, alors ce sera dans le navigateur. Il n'est actuellement pas possible de forcer l'affichage horizontal des pages dans le navigateur.

Connexion. Dans les paramètres du navigateur, vous pouvez spécifier la page d'accueil, ainsi que le type de connexion et la connexion spécifique. En plus du désormais standard GPRS-WAP, GRPS-Internet, 3G, et WLAN (connexion WiFi, si l'appareil en est équipé). Les inconvénients incluent le fait que lorsque vous démarrez le navigateur, dans tous les cas, il vous demande de confirmer la connexion au serveur. Pour le WiFi, une recherche supplémentaire des réseaux disponibles est effectuée, ce qui augmente le temps d'accès.

Signets. Le téléphone peut stocker un nombre illimité de signets, leur nombre dépend uniquement de la quantité de mémoire libre.

Le signet a un titre, c'est ce qui est visible dans la liste, sa longueur ne peut excéder 50 caractères. Dans le même temps, l'adresse de la page ne peut pas dépasser 255 caractères (le navigateur prend en charge les adresses jusqu'à 2048 caractères, mais ne peut pas les enregistrer en tant que signet).

Le gestionnaire de signets vous permet de créer des dossiers et d'y déplacer les signets sélectionnés, et vous pouvez également l'utiliser pour modifier tous les signets enregistrés. Les inconvénients incluent l'incapacité de marquer de manière sélective une grande liste (sélectionnez seulement quelques éléments), ce qui est typique des appareils Nokia en général. La solution existante est intermédiaire et assez laborieuse, donc n'exécutez pas de listes.

Le deuxième inconvénient est le fait qu'il n'y a pas de capacité intégrée pour travailler avec des signets, en créant une copie d'archive de ceux-ci. Ce n'est que lors de la création d'une archive complète de la mémoire du téléphone que la liste complète des signets est enregistrée, il est impossible de créer une archive séparée uniquement pour eux.

Vous pouvez envoyer un signet sous forme de message SMS à un autre appareil. L'ajout de signets à un message MMS ou à un e-mail n'est pas pris en charge.

Signets automatiques ou signets adaptatifs. Lorsque vous visitez une page particulière, le navigateur se souvient automatiquement de son adresse et la place dans une liste séparée, vous la voyez comme un dossier dans la section Signets. Toutes les pages d'un même site sont mémorisées, le site s'affiche sous forme de dossier, en l'ouvrant, vous verrez l'historique des visites. La liste générale des signets adaptatifs est triée selon la fréquence de visite d'une ressource particulière, ceux qui sont utilisés le plus souvent sont déplacés vers le haut. Par ailleurs, je note que non seulement les adresses que vous avez entrées manuellement, mais également les adresses auxquelles vous êtes allé à l'aide d'hyperliens sont automatiquement entrées dans la liste. Si une erreur s'est produite pendant que le navigateur était en cours d'exécution et que son travail a été interrompu, les signets automatiques de la session précédente ne sont pas enregistrés, le navigateur ne les enregistre que lorsque l'application est fermée en mode normal.

Les vignettes de page sont également utilisées pour créer un historique visuel de la visite pour chaque fenêtre ouverte. La sélection de la touche Retour vous montrera les pages que vous avez consultées pendant la session en cours. Pour ceux qui ressentent le besoin d'une liste familière de noms de pages, les développeurs ont conservé cette fonctionnalité. Un inconvénient majeur de l'historique est le fait que le fait de revenir à la page précédente ou à plusieurs pages en arrière entraîne le chargement complet du texte et des images. Il n'y a pas de paramètres pour utiliser le cache du navigateur, c'est un sérieux inconvénient, ce qui signifie un trafic supplémentaire pour vous. Afin de faire des économies, vous pouvez cependant désactiver le chargement des images, mais ce n'est pas si intéressant.

Nokia souligne que ce navigateur affiche les pages exactement telles qu'elles sont disponibles sur les PC ordinaires, ce qui rend le navigateur intéressant. Cependant, il serait naïf de penser que l'optimisation pour l'écran du téléphone mobile n'a pas été effectuée. Il est officiellement indiqué que la mise à l'échelle simultanée du texte et des images est prise en charge. Par défaut, la mise à l'échelle se produit sous les capacités de l'écran - c'est 100 %.Nulle part il n'a été possible de trouver une description de l'algorithme de mise à l'échelle de la page par le navigateur, sur la base duquel il choisit la taille la plus appropriée. D'après des observations personnelles, il semble que l'algorithme soit intelligent ; pour la plupart des pages de différents sites, un tel mode est sélectionné de sorte que le bloc principal d'informations soit placé uniquement sur l'écran. Par exemple, sur mobile-review.com, nous avons un bloc de navigation sur le côté gauche de la page et un fil d'actualités sur le côté droit. C'est-à-dire que des informations précieuses pour le lecteur dans une seule page vont exactement au milieu. C'est sur ce bloc que le navigateur effectue la mise à l'échelle, sur notre Nokia N80 c'est bien visible. Cette approche vous permet de lire des articles sans utiliser le défilement horizontal, ce qui est pratique.

C'est avec cet algorithme que le fait que lors du chargement d'une page, toutes les informations qu'elle contient peuvent disparaître (devant vous se trouve un écran blanc avec une barre de chargement en haut et rien de plus), puis apparaître dans un autre escalader. Si l'utilisateur à un tel moment essaie de faire défiler la page, maintient la touche dans l'une des directions, alors, logiquement, un plan de page devrait apparaître. Considérant que la page n'est même pas chargée au quart, la carte ne peut pas non plus afficher son contenu. Au mieux, vous verrez une page de mini-carte blanche, au pire, le navigateur se fermera et vous devrez le relancer. L'arrêt anormal du navigateur dans de telles situations est courant, bien que cela dépende en grande partie de la nature des pages consultées.

Zoom est disponible à 50, 75, 100 et 125 %. Le navigateur se souvient de la dernière valeur que vous avez sélectionnée au cours d'une même session. Changer d'échelle n'affecte pas la vitesse du navigateur, cela ne prend pas plus d'une, parfois deux secondes sur les grandes pages.

Dans les paramètres, il est possible de modifier l'échelle uniquement pour le texte ou uniquement pour les images, à la fois dans le sens croissant et décroissant. Malheureusement, cela n'affiche pas la valeur actuelle de l'échelle sélectionnée et sa valeur maximale.

L'utilisateur a la possibilité de supprimer les étiquettes des touches, ce mode de fonctionnement est appelé plein écran.

Lors de la navigation dans la page, un curseur permet de sélectionner des liens, des champs à remplir, tels que des formulaires de recherche ou des menus déroulants. Les inconvénients évidents de cette forme de navigation incluent l'impossibilité de sélectionner de petits liens dans un certain nombre de forums. Par exemple, lorsqu'après le lien principal d'un sujet se trouvent des liens vers des pages individuelles (il s'agit de numéros de 2 à 30, par exemple), Nokia Web Browser les ignore simplement. Le curseur se déplace, son déplacement est supérieur à la taille des liens à l'écran. Il faudra soit déplacer un peu le curseur autour des liens jusqu'à arriver au bon, soit modifier le zoom de la page, ce qui n'est pas très intéressant.

En tant que moyen de navigation, le curseur promet d'être plus intéressant que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent. Le concept d'une telle navigation est bien développé sur la plate-forme 90, en particulier, les communicateurs de Nokia.

Lorsque vous entrez une adresse, l'auto-sélection fonctionne, c'est-à-dire que le navigateur propose des options de mémoire, à partir d'une liste de pages que vous avez déjà visitées. Il n'y a pas de substitution automatique des suffixes et préfixes d'adresses.

Le navigateur supporte les cookies, ce qui vous permet de sauvegarder votre identification sur divers sites, forums, et de ne plus saisir vos mots de passe. En même temps, pour les sites avec saisie de mot de passe obligatoire et cookies manquants, vous devrez saisir des données à chaque fois, les mots de passe ne sont pas enregistrés dans le navigateur.

Rechercher du texte. Le navigateur dispose d'une fonction de recherche intégrée pour le texte d'une page ouverte. Il vous suffit de commencer à taper un mot, car vous verrez un défilement automatique de la page jusqu'à la première occurrence du mot recherché. En tapant la lettre A, nous passerons à la première lettre A de la page. La recherche fonctionne rapidement et sans trop de problèmes, avec des clics verticaux, vous pouvez rechercher les prochaines occurrences du mot tapé (d'ailleurs, il est mis en évidence dans le texte).

Liste des libellés. Vous ne pouvez pas réaffecter la liste des raccourcis dans le navigateur, ils sont préinstallés. Voici la liste complète des raccourcis :

0 - Pendant la navigation, appuyer sur 0 vous ramène à la page d'accueil ou à la page des favoris ;
1 - Affiche une liste de signets ;
2 - Rechercher du texte sur une page ouverte ;
3 - Revenir à la page précédente ;
5 - Liste des fenêtres ;
8 - Activer le mode d'affichage des pages avec mini-carte ;
9 - Appel de la barre d'adresse pour entrer un lien ;
* - Zoom avant ;
# - Zoom arrière ;
C - Ferme la fenêtre en cours si plusieurs fenêtres sont ouvertes.

Gestionnaire de téléchargement. Dans une plus large mesure, le gestionnaire de téléchargement est lié au système d'exploitation qu'au navigateur, bien que les développeurs y aient créé un accès. Lorsque vous cliquez sur un lien menant à un fichier dans une fenêtre de navigateur, le système détermine le type de fichier. S'il s'agit d'un programme, après le téléchargement, son installation démarre automatiquement, s'il s'agit d'un fichier multimédia, des options sont alors possibles. Ainsi, vous pouvez lire le fichier avec les outils intégrés du smartphone ou l'enregistrer en mémoire.

Prend en charge plusieurs téléchargements simultanés de divers fichiers, ils peuvent aller en arrière-plan, ce qui est un gros plus. Les téléchargements peuvent être restaurés à partir d'un point interrompu, c'est la fonction de reprise (le serveur doit également la prendre en charge). Les inconvénients incluent l'impossibilité d'afficher la liste des téléchargements à partir de la fenêtre du navigateur, il n'y a pas de fonction correspondante. Quitter le navigateur interrompt tous les téléchargements en cours, lorsque vous entrez à nouveau, il n'y a pas de pop-up indiquant que les fichiers ont été téléchargés avec succès (en fait, ils sont enregistrés, mais vous ne le saurez pas). Pour voir la liste dans le navigateur, lancez simplement un nouveau téléchargement, puis vous verrez tous les fichiers téléchargés. L'intégration du gestionnaire de téléchargement dans le navigateur s'impose de toute urgence, surtout sur les nouveaux appareils, il y a une énorme marge d'amélioration.

Flux Web. Le navigateur prend en charge les flux RSS, sur une page avec un tel flux, vous pouvez cliquer sur l'icône et le lien sera ajouté à l'élément de menu Flux Web. Il s'agit du deuxième dossier de la liste des signets, juste après Auto.signets. Vous pouvez vous abonner ou non aux flux RSS, car après le premier visionnage, ils seront automatiquement ajoutés à la liste. Au moment de la rédaction de cet avis, le client Web Feeds était la version 3.

Deuxième version du navigateur OSS

La vitesse de développement d'une nouvelle version du navigateur est élevée, en 8 mois, nous avons reçu un produit mis à jour avec un certain nombre d'améliorations qui nous permettent pleinement d'appeler les changements significatifs.

OSSBrowser 2.0 n'est disponible qu'avec les smartphones qui ont la troisième édition du FeaturePack 1, ce navigateur est le seul, il n'y a plus un mélange de deux programmes différents. Vous ne pouvez pas installer le navigateur sur les modèles précédents (par exemple, sur une troisième édition propre). Le fabricant a délibérément refusé de prendre en charge les anciens modèles, car cela augmenterait le cycle de développement du navigateur et les tests de compatibilité. Bien sûr, les utilisateurs n'aiment pas cet état de fait, mais il est peu probable qu'ils puissent le changer. Vous pouvez lire les avis à ce sujet sur le blog de Nokia, ils sont assez unanimes.

WAP. Dans la première version du navigateur, il n'y avait pas de prise en charge pour l'affichage des ressources wap, à la fois la première et la deuxième versions, vous deviez utiliser l'ancien navigateur intégré. Dans la deuxième version, toutes les normes sont prises en charge, il n'y a pas besoin de programmes supplémentaires.

Les améliorations de l'interface ont affecté la prise en charge des icônes pour les sites, elles sont affichées à la fois dans les signets, c'est-à-dire qu'elles sont enregistrées sur l'appareil, et dans l'historique des visites. Lors de la navigation, vous pouvez appeler un panneau composé de 4 éléments en cliquant n'importe où sur l'écran, à savoir :

  • Liens fréquemment utilisés : une liste de liens textuels vers des ressources précédemment visitées. Cela ne fonctionne pas seulement dans une session, si le navigateur est fermé, alors cette liste est enregistrée.
  • Afficher une mini-carte : pas besoin d'utiliser un raccourci ou de faire défiler la page pour afficher la mini-carte, c'est pratique.
  • Actualiser la page : recharger la page actuelle.
  • Recherche sur la page : recherche un mot ou une expression. Lors de la saisie de lettres, le premier mot avec leur combinaison est automatiquement mis en surbrillance. La recherche est mise en œuvre de manière peu pratique, il n'y a pas de raccourcis, vous devez utiliser le menu à partir duquel "Rechercher ce qui suit" est sélectionné. Ce paramètre doit être amélioré, comme un raccourci clavier numérique. La recherche de base peut être effectuée par adresse e-mail, SMS, numéros de téléphone.

RSS. En plus de la prise en charge de RSS 1.0 et 2.0, il existe une prise en charge des flux Atom. Vous pouvez définir l'intervalle de mise à jour pour tous les canaux, puis ils seront mis à jour automatiquement. Il semblerait logique de permettre une mise à jour séparée des canaux et des paramètres pour eux.

Sur la page, le navigateur détecte automatiquement la présence d'une chaîne puis propose de s'y abonner. Les avantages incluent le fait que les chaînes téléchargées peuvent être visionnées hors ligne.

Nous avons rencontré le fait que souvent les flux RSS 2.0 n'étaient pas détectés automatiquement, le gestionnaire de téléchargement a démarré. Après avoir redémarré le navigateur, le problème a disparu pendant un moment.

Flash. Le navigateur prend en charge FlashLite 2.0, c'est l'une des différences du FeaturePack 1 et, apparemment, l'une des limitations, pourquoi le navigateur n'est pas transféré sur les appareils précédents.

Envoyer un lien. Auparavant, vous ne pouviez partager un lien que par SMS, la nouvelle version vous permet d'envoyer en utilisant n'importe quelle méthode, y compris Bluetooth.

Conclusion

La vitesse du navigateur est assez élevée, les pages s'affichent sans aucun problème, la navigation est assez rapide. Dans la deuxième version du navigateur, la stabilité de son travail a été considérablement augmentée, ce qui est associé à une organisation différente du cache de fichiers (c'est le mérite du Feature Pack 1). Contrairement à la première version, le travail avec des pages lourdes et volumineuses est mieux organisé, le pourcentage d'échecs est extrêmement faible.

Pour ceux qui souhaitent afficher des sites réguliers exactement de la même manière sur un appareil mobile que sur un ordinateur de bureau, ce navigateur est le meilleur. Beaucoup de travail a été fait sur les bogues, et ce produit surpasse clairement Opera 8.60, il ne manque que le reformatage des pages pour la résolution de l'écran, et il n'y a pas de raccourcis personnalisés. Les inconvénients pratiques possibles incluent le chargement complet des pages, ce qui entraîne des dépenses en trafic. Mais cela est dû à l'architecture même du programme, contrairement à Opera Mini, où il existe un serveur intermédiaire qui convertit les sites pour s'adapter à la taille de l'écran de l'appareil, ce qui augmente la vitesse de téléchargement et réduit le trafic. D'autre part, dans un avenir proche, le besoin de telles transformations sera minime.

Test du navigateur Web Nokia S60 (navigateur OSS)

Sur les appareils S60 3dEditionFeaturePack 1, la deuxième version du navigateur OSS est utilisée, il existe de nombreuses différences par rapport à la première version, nous avons donc développé et complété ce matériel. Par conséquent, si vous lisez cet article pour la première fois, vous devriez commencer par le tout début, si vous l'avez déjà vu ou connaissez bien les capacités de la première version, alors passez directement à la description de la deuxième version.< /p>

La première version du navigateur OSS

Jusqu'à récemment, Nokia coopérait activement avec Opera, les navigateurs de cette société particulière étaient installés par défaut dans la plupart des smartphones. Mais avec l'avènement de la série N, Nokia a décidé de développer un navigateur "propre" qui serait supérieur en fonctionnalité à la solution d'Opera. Afin de ne pas réinventer la roue, Nokia a décidé d'utiliser des composants accessibles au public dans le cadre de projets open source, et a déjà assemblé leur idée originale à partir d'eux. Le moteur du navigateur est aussi similaire que possible à celui du navigateur Apple Safari, et un certain nombre d'autres composants ouverts sont également utilisés. Nokia a ajouté une API pour gérer le navigateur, ajouter des modules individuels, ainsi que développer entièrement l'interface et l'intégrer au gestionnaire de téléchargement qui fait partie du système d'exploitation.

Ce navigateur n'est actuellement disponible que pour les appareils exécutant Symbian 9, c'est-à-dire S60 3e édition. Dans certains modèles, le navigateur est pré-installé, comme le Nokia N80, certains ont le navigateur standard S60, mais vous pouvez en plus télécharger OSS Browser (c'est son ancien nom pour le distinguer du navigateur standard pré-installé sur les smartphones) . La supériorité fonctionnelle du navigateur OSS sur le "normal" ne fait aucun doute, regardons les principales caractéristiques de cette application. Avant cela, je vais essayer à nouveau de clarifier la terminologie. Actuellement, OSS est en train de devenir le navigateur standard pour les appareils S60 sur Symbian 9. Auparavant, il était spécialement séparé par son nom du navigateur préinstallé sur les appareils. À l'avenir, ce navigateur particulier sera amélioré et préinstallé sur tous les nouveaux appareils S60.

Normes prises en charge. Prend en charge HTML 4.01, CSS 1 et 2, RSS (première version), JavaScript 1.5. L'intégration avec le système d'exploitation est entièrement implémentée, le navigateur peut fonctionner avec des connexions VPN et prend en charge tous les schémas de cryptage standard. Grâce à la mise en œuvre de modules plug-in dans le navigateur, vous pouvez afficher les fichiers SWF (Lite 1.1), ainsi que lire tous les fichiers musicaux des formats pris en charge au niveau du système d'exploitation (en commençant par WAV et MP3, en terminant par eAAC +). La mélodie n'est jouée que pour la fenêtre ouverte, si vous pouvez travailler dans plusieurs fenêtres, c'est important.

JavaScripts prend entièrement en charge les applications AJAX, ce qui vous permet de travailler avec de nombreux services réseau, tels que Google Maps.

Le navigateur peut gérer les identifiants de page suivants :

  • http://
  • https://
  • fichier://
  • mailto :
  • rtsp
  • tél
  • wtai

Pour la langue russe, tous les encodages sont pris en charge, la disponibilité d'un pack de langue dépend de la version du firmware du smartphone lui-même, et non du navigateur. Cela doit être compris, car pour les livraisons européennes, la langue russe sera entièrement prise en charge, même s'il n'y a pas de localisation de l'interface. Dans le même temps, la prise en charge de la langue russe peut être désactivée pour le marché américain ou asiatique.

La résolution d'écran du navigateur n'a pas d'importance, il peut fonctionner sur des appareils avec des écrans de 176x208 pixels, ainsi que 320x240 pixels, 352x416 pixels. La société souligne qu'en plus des résolutions spécifiées, le navigateur peut facilement être adapté à toute autre résolution, par exemple à une résolution de 208x208 pixels, comme dans le Nokia 5500. La possibilité de travailler en mode paysage est prévue, mais elle dépend de l'appareil, s'il a une telle opportunité, alors ce sera dans le navigateur. Il n'est actuellement pas possible de forcer l'affichage horizontal des pages dans le navigateur.

Connexion. Dans les paramètres du navigateur, vous pouvez spécifier la page d'accueil, ainsi que le type de connexion et la connexion spécifique. En plus de la norme GPRS-WAP, GRPS-Internet, 3G, WLAN est également pris en charge (connexion WiFi, si l'appareil en est équipé). Les inconvénients incluent le fait que lorsque vous démarrez le navigateur, dans tous les cas, il vous demande de confirmer la connexion au serveur. Pour le WiFi, une recherche supplémentaire des réseaux disponibles est effectuée, ce qui augmente le temps d'accès.

Connexion . Dans les paramètres du navigateur, vous pouvez spécifier la page d'accueil, ainsi que le type de connexion et la connexion spécifique. En plus de la norme GPRS-WAP, GRPS-Internet, 3G,
et WLAN (connexion WiFi, si l'appareil en est équipé). Les inconvénients incluent le fait que lorsque vous démarrez le navigateur, dans tous les cas, il vous demande de confirmer la connexion au serveur. Pour le WiFi, une recherche supplémentaire des réseaux disponibles est effectuée, ce qui augmente le temps d'accès.

Signets. Le téléphone peut stocker un nombre illimité de signets, leur nombre dépend uniquement de la quantité de mémoire libre.

Le signet a un titre, c'est ce qui est visible dans la liste, sa longueur ne peut excéder 50 caractères. Dans le même temps, l'adresse de la page ne peut pas dépasser 255 caractères (le navigateur prend en charge les adresses jusqu'à 2048 caractères, mais ne peut pas les enregistrer en tant que signet).

Le gestionnaire de signets vous permet de créer des dossiers et d'y déplacer les signets sélectionnés, et vous pouvez également l'utiliser pour modifier tous les signets enregistrés. Les inconvénients incluent l'incapacité de marquer de manière sélective une grande liste (sélectionnez seulement quelques éléments), ce qui est typique des appareils Nokia en général. La solution existante est intermédiaire et assez laborieuse, donc n'exécutez pas de listes.

Le deuxième inconvénient est le fait qu'il n'y a pas de capacité intégrée pour travailler avec des signets, en créant une copie d'archive de ceux-ci. Ce n'est que lors de la création d'une archive complète de la mémoire du téléphone que la liste complète des signets est enregistrée, il est impossible de créer une archive séparée uniquement pour eux.

Vous pouvez envoyer un signet sous forme de message SMS à un autre appareil. L'ajout de signets à un message MMS ou à un e-mail n'est pas pris en charge.

Signets automatiques ou signets adaptatifs. Lorsque vous visitez une page particulière, le navigateur se souvient automatiquement de son adresse et la place dans une liste séparée, vous la voyez comme un dossier dans la section Signets. Toutes les pages d'un même site sont mémorisées, le site s'affiche sous forme de dossier, en l'ouvrant, vous verrez l'historique des visites. La liste générale des signets adaptatifs est triée selon la fréquence de visite d'une ressource particulière, ceux qui sont utilisés le plus souvent sont déplacés vers le haut. Par ailleurs, je note que non seulement les adresses que vous avez entrées manuellement, mais également les adresses auxquelles vous êtes allé à l'aide d'hyperliens sont automatiquement entrées dans la liste. Si une erreur s'est produite pendant que le navigateur était en cours d'exécution et que son travail a été interrompu, les signets automatiques de la session précédente ne sont pas enregistrés, le navigateur ne les enregistre que lorsque l'application est fermée en mode normal.

Interface multi-fenêtres. Le navigateur prend en charge jusqu'à 5 fenêtres ouvertes simultanément, vous pouvez basculer entre elles à partir du menu contextuel ou en appuyant sur la touche 5, puis vous verrez une liste de toutes les fenêtres. Les inconvénients incluent le fait que vous ne pouvez pas ouvrir un lien au hasard dans une nouvelle fenêtre. Autrement dit, l'utilisateur est limité aux seuls liens qui s'ouvrent initialement dans une nouvelle fenêtre, ce qui n'est pas pratique. Vous ne pouvez même pas ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre initialement.

Chaque fenêtre ouverte a son propre historique de visites, elle ne se chevauche pas avec d'autres fenêtres.

Dans les paramètres, vous pouvez spécifier le blocage des pop-up, ce qui est intéressant, car cela vous permet d'éviter les publicités gênantes sur un certain nombre de ressources.

Navigation, zoom. Une fonctionnalité exclusive du navigateur est le mode de prévisualisation de la page mini-carte. Ainsi, après avoir chargé la page, le navigateur peut afficher votre position sur celle-ci (appuyez sur 8). Un rectangle apparaît sur l'écran montrant la page entière, indiquant votre position actuelle. En déplaçant la touche de navigation ou le joystick, vous pouvez vous déplacer rapidement sur toute la page, dans ce cas, si la mini-carte n'a pas été appelée, elle apparaîtra automatiquement.

Les vignettes de page sont également utilisées pour créer un historique visuel de la visite pour chaque fenêtre ouverte. La sélection de la touche Retour vous montrera les pages que vous avez consultées pendant la session en cours. Pour ceux qui ressentent le besoin d'une liste familière de noms de pages, les développeurs ont conservé cette fonctionnalité. Un inconvénient majeur de l'historique est le fait que le fait de revenir à la page précédente ou à plusieurs pages en arrière entraîne le chargement complet du texte et des images. Il n'y a pas de paramètres pour utiliser le cache du navigateur, c'est un sérieux inconvénient, ce qui signifie un trafic supplémentaire pour vous. Afin de faire des économies, vous pouvez cependant désactiver le chargement des images, mais ce n'est pas si intéressant.

Nokia souligne que ce navigateur affiche les pages exactement telles qu'elles sont disponibles sur les PC ordinaires, ce qui rend le navigateur intéressant. Cependant, il serait naïf de penser que l'optimisation pour l'écran du téléphone mobile n'a pas été effectuée. Il est officiellement indiqué que la mise à l'échelle simultanée du texte et des images est prise en charge. Par défaut, la mise à l'échelle se produit sous les capacités de l'écran - c'est 100 %. Nulle part il n'a été possible de trouver une description de l'algorithme de mise à l'échelle de la page par le navigateur, sur la base duquel il choisit la taille la plus appropriée. D'après des observations personnelles, il semble que l'algorithme soit intelligent ; pour la plupart des pages de différents sites, un tel mode est sélectionné de sorte que le bloc principal d'informations soit placé uniquement sur l'écran. Par exemple, sur mobile-review.com, nous avons un bloc de navigation sur le côté gauche de la page et un fil d'actualités sur le côté droit. C'est-à-dire que des informations précieuses pour le lecteur dans une seule page vont exactement au milieu. C'est sur ce bloc que le navigateur effectue la mise à l'échelle, sur notre Nokia N80 c'est bien visible. Cette approche vous permet de lire des articles sans utiliser le défilement horizontal, ce qui est pratique.

C'est avec cet algorithme que le fait que lors du chargement d'une page, toutes les informations qu'elle contient peuvent disparaître (devant vous se trouve un écran blanc avec une barre de chargement en haut et rien de plus), puis apparaître dans un autre escalader. Si l'utilisateur à un tel moment essaie de faire défiler la page, maintient la touche dans l'une des directions, alors, logiquement, un plan de page devrait apparaître. Considérant que la page n'est même pas chargée au quart, la carte ne peut pas non plus afficher son contenu. Au mieux, vous verrez une page de mini-carte blanche, au pire, le navigateur se fermera et vous devrez le relancer. L'arrêt anormal du navigateur dans de telles situations est courant, bien que cela dépende en grande partie de la nature des pages consultées.

Zoom est disponible à 50, 75, 100 et 125 %. Le navigateur se souvient de la dernière valeur que vous avez sélectionnée au cours d'une même session. Changer d'échelle n'affecte pas la vitesse du navigateur, cela ne prend pas plus d'une, parfois deux secondes sur les grandes pages.

Dans les paramètres, il est possible de modifier l'échelle uniquement pour le texte ou uniquement pour les images, à la fois dans le sens croissant et décroissant. Malheureusement, cela n'affiche pas la valeur actuelle de l'échelle sélectionnée et sa valeur maximale.

L'utilisateur a la possibilité de supprimer les étiquettes des touches, ce mode de fonctionnement est appelé plein écran.

Lors de la navigation dans la page, un curseur permet de sélectionner des liens, des champs à remplir, tels que des formulaires de recherche ou des menus déroulants. Les inconvénients évidents de cette forme de navigation incluent l'impossibilité de sélectionner de petits liens dans un certain nombre de forums. Par exemple, lorsqu'après le lien principal d'un sujet se trouvent des liens vers des pages individuelles (il s'agit de numéros de 2 à 30, par exemple), Nokia Web Browser les ignore simplement. Le curseur se déplace, son déplacement est supérieur à la taille des liens à l'écran. Il faudra soit déplacer un peu le curseur autour des liens jusqu'à arriver au bon, soit modifier le zoom de la page, ce qui n'est pas très intéressant.

En tant que moyen de navigation, le curseur promet d'être plus intéressant que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent. Le concept d'une telle navigation est bien développé sur la plate-forme 90, en particulier, les communicateurs de Nokia.

Lorsque vous entrez une adresse, l'auto-sélection fonctionne, c'est-à-dire que le navigateur propose des options de mémoire, à partir d'une liste de pages que vous avez déjà visitées. Il n'y a pas de substitution automatique des suffixes et préfixes d'adresses.

Le navigateur supporte les cookies, ce qui vous permet de sauvegarder votre identification sur divers sites, forums, et de ne plus saisir vos mots de passe. En même temps, pour les sites avec saisie de mot de passe obligatoire et cookies manquants, vous devrez saisir des données à chaque fois, les mots de passe ne sont pas enregistrés dans le navigateur.

Recherchez du texte. Le navigateur dispose d'une fonction de recherche intégrée pour le texte d'une page ouverte. Il vous suffit de commencer à taper un mot, car vous verrez un défilement automatique de la page jusqu'à la première occurrence du mot recherché. En tapant la lettre A, nous passerons à la première lettre A de la page. La recherche fonctionne rapidement et sans trop de problèmes, avec des clics verticaux, vous pouvez rechercher les prochaines occurrences du mot tapé (d'ailleurs, il est mis en évidence dans le texte).

Une liste d'étiquettes. Vous ne pouvez pas réaffecter la liste des raccourcis dans le navigateur, ils sont préinstallés. Voici la liste complète des raccourcis :

0 - Pendant la navigation, appuyer sur 0 vous ramène à la page d'accueil ou à la page des favoris ; 1 - Affiche une liste de signets ; 2 - Rechercher du texte sur une page ouverte ; 3 - Retour à la page précédente ; 5 - Liste des fenêtres ; 8 - Activez le mode d'affichage de la page avec une mini-carte ; 9 - Appelez la barre d'adresse pour saisir un lien ; * - Agrandir; # - Dézoomer; C - Fermer la fenêtre actuelle si plusieurs fenêtres sont ouvertes.

Gestionnaire de téléchargement. Dans une plus large mesure, le gestionnaire de téléchargement est lié au système d'exploitation qu'au navigateur, bien que les développeurs y aient créé un accès. Lorsque vous cliquez sur un lien menant à un fichier dans une fenêtre de navigateur, le système détermine le type de fichier. S'il s'agit d'un programme, après le téléchargement, son installation démarre automatiquement, s'il s'agit d'un fichier multimédia, des options sont alors possibles. Ainsi, vous pouvez lire le fichier avec les outils intégrés du smartphone ou l'enregistrer en mémoire.

Prend en charge plusieurs téléchargements simultanés de divers fichiers, ils peuvent aller en arrière-plan, ce qui est un gros plus. Les téléchargements peuvent être restaurés à partir d'un point interrompu, c'est la fonction de reprise (le serveur doit également la prendre en charge). Les inconvénients incluent l'impossibilité d'afficher la liste des téléchargements à partir de la fenêtre du navigateur, il n'y a pas de fonction correspondante. Quitter le navigateur interrompt tous les téléchargements en cours, lorsque vous entrez à nouveau, il n'y a pas de pop-up indiquant que les fichiers ont été téléchargés avec succès (en fait, ils sont enregistrés, mais vous ne le saurez pas). Pour voir la liste dans le navigateur, lancez simplement un nouveau téléchargement, puis vous verrez tous les fichiers téléchargés. L'intégration du gestionnaire de téléchargement dans le navigateur s'impose de toute urgence, surtout sur les nouveaux appareils, il y a une énorme marge d'amélioration.

Flux Web. Le navigateur prend en charge les flux RSS, sur une page avec un tel flux, vous pouvez cliquer sur l'icône et le lien sera ajouté à l'élément de menu Flux Web. Il s'agit du deuxième dossier de la liste des signets, juste après Auto.signets. Vous pouvez vous abonner ou non aux flux RSS, car après le premier visionnage, ils seront automatiquement ajoutés à la liste. Au moment de la rédaction de l'examen, la version du client Web Feeds était la troisième.

Deuxième version du navigateur OSS

La vitesse de développement d'une nouvelle version du navigateur est élevée, en 8 mois, nous avons reçu un produit mis à jour avec un certain nombre d'améliorations qui nous permettent pleinement d'appeler les changements significatifs.

OSSBrowser 2.0 n'est disponible qu'avec les smartphones qui ont la troisième édition du FeaturePack 1, ce navigateur est le seul, il n'y a plus un mélange de deux programmes différents. Vous ne pouvez pas installer le navigateur sur les modèles précédents (par exemple, sur une troisième édition propre). Le fabricant a délibérément refusé de prendre en charge les anciens modèles, car cela augmenterait le cycle de développement du navigateur et les tests de compatibilité. Bien sûr, les utilisateurs n'aiment pas cet état de fait, mais il est peu probable qu'ils puissent le changer. Vous pouvez lire les avis à ce sujet sur le blog de Nokia, ils sont assez unanimes.

WAP. Dans la première version du navigateur, il n'y avait pas de prise en charge de l'affichage des ressources wap, à la fois la première et la deuxième versions, vous deviez utiliser l'ancien navigateur intégré. Dans la deuxième version, toutes les normes sont prises en charge, il n'y a pas besoin de programmes supplémentaires.

Les améliorations de l'interface ont affecté la prise en charge des icônes pour les sites, elles sont affichées à la fois dans les signets, c'est-à-dire qu'elles sont enregistrées sur l'appareil, et dans l'historique des visites. Lors de la navigation, vous pouvez appeler un panneau composé de 4 éléments en cliquant n'importe où sur l'écran, à savoir :

  • Liens fréquemment utilisés : une liste de liens textuels vers des ressources précédemment consultées. Cela ne fonctionne pas seulement dans une session, si le navigateur est fermé, alors cette liste est enregistrée.
  • Afficher une mini-carte : pas besoin d'utiliser un raccourci ou de faire défiler la page pour afficher la mini-carte, c'est pratique.
  • Actualiser la page : recharger la page actuelle.
  • Recherche sur la page : recherche un mot ou une expression. Lors de la saisie de lettres, le premier mot avec leur combinaison est automatiquement mis en surbrillance. La recherche est mise en œuvre de manière peu pratique, il n'y a pas de raccourcis, vous devez utiliser le menu à partir duquel "Rechercher ce qui suit" est sélectionné. Ce paramètre doit être amélioré, comme un raccourci clavier numérique. La recherche de base peut être effectuée par adresse e-mail, SMS, numéros de téléphone.

Lignes de saisie semi-automatique. Le navigateur dispose désormais d'un remplissage automatique des lignes, c'est pratique si vous saisissez souvent certaines adresses.

Gestionnaire de mots de passe. Pour les pages individuelles, il est possible d'enregistrer le nom d'utilisateur et le mot de passe, leur substitution automatique ultérieure. Cela améliore considérablement l'expérience du navigateur lorsque vous travaillez avec des clients de messagerie gratuits sur le Web.

Enregistrer des pages pour une consultation ultérieure hors ligne. Dans la section Liens, il y a un dossier avec des pages enregistrées, à partir duquel vous pouvez les appeler lorsque vous êtes hors ligne. Parmi les moments agréables, il convient de noter que la sauvegarde se déroule assez rapidement, les informations textuelles ne sont pas déformées. Dans le même temps, la conception, les éléments graphiques ne sont pratiquement pas conservés, ce qui rend l'apparence de ces pages enregistrées bâclée, différente de l'original. Peut-être que la non-sauvegarde des graphiques est due au fait que sinon la taille moyenne de la page serait de 200 à 300 Ko, ce qui est beaucoup pour un appareil mobile.

RSS. En plus de la prise en charge de RSS 1.0 et 2.0, il existe une prise en charge des flux Atom. Vous pouvez définir l'intervalle de mise à jour pour tous les canaux, puis ils seront mis à jour automatiquement. Il semblerait logique de permettre une mise à jour séparée des canaux et des paramètres pour eux.

Sur la page, le navigateur détecte automatiquement la présence d'une chaîne puis propose de s'y abonner. Les avantages incluent le fait que les chaînes téléchargées peuvent être visionnées hors ligne.

Nous avons rencontré le fait que souvent les flux RSS 2.0 n'étaient pas détectés automatiquement, le gestionnaire de téléchargement a démarré. Après avoir redémarré le navigateur, le problème a disparu pendant un moment.

Flasher. Le navigateur prend en charge FlashLite 2.0, c'est l'une des différences dans le FeaturePack 1 et, apparemment, l'une des limitations, pourquoi le navigateur n'est pas transféré sur les appareils précédents.

Soumettre un lien. Auparavant, il était possible de partager un lien uniquement par SMS, dans la nouvelle version, il est possible d'envoyer en utilisant n'importe quelle méthode, y compris Bluetooth.

Conclusion

La vitesse du navigateur est assez élevée, les pages s'affichent sans aucun problème, la navigation est assez rapide. Dans la deuxième version du navigateur, la stabilité de son travail a été considérablement augmentée, ce qui est associé à une organisation différente du cache de fichiers (c'est le mérite du Feature Pack 1). Contrairement à la première version, le travail avec des pages lourdes et volumineuses est mieux organisé, le pourcentage d'échecs est extrêmement faible.

Pour ceux qui souhaitent afficher des sites réguliers exactement de la même manière sur un appareil mobile que sur un ordinateur de bureau, ce navigateur est le meilleur. Beaucoup de travail a été fait sur les bogues, et ce produit surpasse clairement Opera 8.60, il ne manque que le reformatage des pages pour la résolution de l'écran, et il n'y a pas de raccourcis personnalisés. Les inconvénients pratiques possibles incluent le chargement complet des pages, ce qui entraîne des dépenses en trafic. Mais cela est dû à l'architecture même du programme, contrairement à Opera Mini, où il existe un serveur intermédiaire qui convertit les sites pour s'adapter à la taille de l'écran de l'appareil, ce qui augmente la vitesse de téléchargement et réduit le trafic. D'autre part, dans un avenir proche, le besoin de telles transformations sera minime.