MTS : "Trois partout"

Le nouveau "Partout chez soi" universel remplace toute une série d'options actuellement en service. Y compris "Régions voisines". Une décision extrêmement intéressante et extraordinaire qui augmentera considérablement l'attractivité de MTS aux yeux de nombreux abonnés. Il y aura aussi des victimes, et cette fois il y en aura beaucoup. Mais la manœuvre est tout de même spectaculaire et séduisante d'un point de vue esthétique. Bravo.

Contexte

L'histoire des tarifs d'itinérance intra-réseau rappelle un roman policier avec une intrigue notoirement tordue. Vous pouvez parler longtemps et la description des étapes les plus élémentaires prendrait plus d'une page. Par conséquent, nous n'allons pas plonger trop loin dans le passé, même si plus près de la transition vers l'itinérance gratuite dans le réseau, ces passions battaient leur plein. Rappelons au moins le premier lancement du service encore gratuit (à l'époque) "Régions voisines", lorsque tous les abonnés aux tarifs "jeans", alors qu'ils se trouvaient dans ces régions très voisines, ont soudainement commencé à payer les appels entrants depuis les téléphones MTS. Ensuite, toutes ces dizaines (centaines ?) De milliers de personnes souffrant de soldes nuls ont été expliquées de manière populaire sur l'émergence d'un nouveau service abordable et entièrement gratuit. Vrai, non disponible sur les tarifs d'archivage. Certes, il était nécessaire de connaître l'apparition inattendue du «service» et de le connecter en temps opportun. Ayant précédemment changé le tarif pour l'un des tarifs existants, oui. Et alors? Vous devez garder le nez au vent et lire les médias (le site Web de l'opérateur), et ne pas vous livrer à toutes sortes de bêtises de jardin dans les datchas.

La première expérience de traite "je ne sais pas" s'est avérée réussie et rentable, puis c'est parti. Un délicat "tarif de votre domicile" est apparu avec des notes en petits caractères et des appels "votre domicile" vers des numéros de votre région à 20 roubles ou plus par minute. Des explications franchement moqueuses sont apparues à propos d'un certain tarif «maison de base» avec des prix sauvages, et les prix réels des maisons, disent-ils, sont le résultat de nombreuses remises et promotions spéciales-indulgences. Vous avez appelé et vous n'êtes pas au courant ? Désolé, ce sont vos problèmes. Après tout, il y est clairement écrit "votre tarif domicile*", n'est-ce pas ? Astérisque régulièrement vue, comme un de mes bons amis de MTS aimait écrire sur les forums. L'essence de tout ce panoptique est de prendre plus d'argent aux abonnés en itinérance intranet, mais en même temps de ne pas "se substituer" légalement et de générer une belle image dans les descriptions et la publicité. Et pour ne pas avoir l'air pire qu'un concurrent (Beeline), qui dans les régions voisines, je ne sais pas pour quelles raisons, n'est pas tombé dans cette ruse verbale avec le tarif "votre maison" et a continué à donner des communications à des tarifs vraiment domestiques sans aucun " étoiles".

Au fil du temps, Beeline a commencé à prendre le même rouble par jour pour maintenir les prix des maisons dans la région voisine. Cependant, ayant gardé un tarif domestique honnête, mais de la même manière "roulant" leurs abonnés avec un "nouveau service" apparu de manière inattendue. Ensuite, la "course aux armements" est passée à un nouveau niveau d'itinérance intra-réseau panrusse. En avril 2009, Beeline a lancé et commencé à faire activement la publicité du service Our Country avec tous les appels entrants gratuits en Russie pour 150 roubles. par mois. En juin, MTS a répondu avec l'option "Partout à la maison": un prix plus "favorable" de 115 roubles par mois pour les appels entrants gratuits. uniquement à partir de téléphones MTS. L'essence intra-réseau de la proposition n'était pas cachée, l'avertissement en petits caractères pouvait être facilement lu sur les panneaux publicitaires à travers des jumelles ou depuis un escabeau. Et c'est vrai, quel abonné MTS normal et fidèle quelqu'un n'appellera-t-il PAS depuis un téléphone MTS ? Et pourquoi un abonné MTS normal commencerait-il soudainement à appeler des abonnés d'autres opérateurs ? Une hypothèse absurde, qui fait que la phrase publicitaire "comme si tu n'étais jamais partie !" tout à fait vrai.

La longue "histoire de la question" n'a pas été écrite pour se moquer ou se moquer des spécialistes du marketing MTS, ce sont des gens forcés et "conformes à la stratégie". C'est une chose du passé. C'est juste que vous et moi avons besoin de bien comprendre "l'intérieur" des offres d'itinérance MTS, qui se sont toujours distinguées par des spécificités intranet. Il semble que tout soit identique à celui d'un concurrent, mais uniquement au sein du réseau. Et vous ne pouvez pas discuter, car pour le «bon» abonné MTS, son propre réseau est tout le monde extérieur, donc pas de tromperie. Soit l'abonné se "trompe", et un tel hérétique-apostat n'est pas un péché à tromper, la religion le permet. Et du coup dans cet intranet traditionnel "quiet waters" a reçu une offre qui détruit complètement toutes nos idées habituelles sur l'opérateur et sa politique tarifaire. Ceci, mes amis, n'est pas un épisode ni même un événement. C'est une sorte de révolution et une refonte totale de la stratégie tarifaire de l'itinérance intranet.

D'où vient le bois de chauffage ?

Il ne faut probablement pas être surpris que le développement et le début de la mise en œuvre d'un système fondamentalement nouveau de facturation des appels en itinérance intranet aient coïncidé dans le temps avec le processus d'examen de la question de la facturation "excessive" de l'argent des abonnés alors qu'ils sont se déplacer en Russie. Ne négligez pas non plus les tarifs évidemment inhumains du roaming international. La pression sur les opérateurs est bien visible même pour un observateur peu attentif, les publications « résonnantes » dans la presse apparaissent fréquemment et se distinguent par une intonation et une rhétorique très similaires.Il n'y a pas si longtemps, nos téléphones portables tentaient habilement de manœuvrer en déplaçant l'attention de l'itinérance intra-réseau internationale et nationale vers l'itinérance nationale. Profitant de l'ambiguïté des déclarations et de l'incompréhension générale des subtilités de la formulation, ils ont docilement accepté de passer à l'action et ont signalé avec joie une réduction radicale des prix. Fin octobre, nous écrivions sur cet attrait de la substitution des concepts, vous pouvez le lire ici.

Ce qui se passe maintenant semble beaucoup plus intelligent et plus professionnel. Le député Maksim Korobov a déjà soumis un projet à la Douma qui inclurait des amendements à la "loi sur les communications" interdisant aux opérateurs de téléphonie mobile de facturer les appels entrants en itinérance intranet nationale. Il n'y a pas de divergences commodes ici, la note explicative du projet de loi contient un décryptage détaillé du concept de "roaming". Le député part du fait que si les téléphones portables disposent de leurs propres canaux de communication backbone, les surcoûts des opérateurs dans le cas du roaming intra-réseau sont très faibles. Et ils ne peuvent en aucun cas justifier la suppression de la gratuité des appels entrants et la multiplication par deux ou trois des tarifs pour l'utilisateur final. En principe, tout est correct, mais la construction de propres réseaux fédérateurs et/ou l'achat d'opérateurs a nécessité d'importants investissements en capital, qui sont remboursés, entre autres, par les tarifs d'itinérance intranet. C'est aussi une part importante (jusqu'à 4%) des revenus de l'opérateur, et en cas de suppression légale des frais pour les appels entrants en roaming, les opérateurs devront chercher d'autres moyens de récupérer davantage ce qu'ils ont perdu. Et des moyens seront trouvés, cela ne fait aucun doute. Il est trop tôt pour parler du sort du projet de loi, mais une réaction des compagnies cellulaires suivra de toute façon. Peut-être que la révision radicale actuelle de toute la matrice des remises/options pour l'itinérance intranet est le premier signe.

Parmi les avis que j'ai entendus et lus sur ce sujet, j'ai été le plus satisfait de la proposition de faire des appels entrants gratuits en itinérance et en même temps d'introduire un service payant "intranet roaming". En effet, selon la Loi, l'opérateur n'est pas obligé de fournir le service de roaming intranet gratuitement et par défaut, alors pourquoi ne pas faire de ce roaming un service complémentaire payant ? Avec un entrant gratuit légalisé, bien sûr, car l'un n'interfère pas avec l'autre.

3 roubles partout

Parlons maintenant du nouveau service "Partout à la maison". Le nom est resté le même, mais l'essence de la proposition a radicalement changé.

  • Tous les appels entrants dans toute la Russie lors de l'enregistrement d'un téléphone sur le réseau MTS seront gratuits. À savoir, tous les appels entrants, et pas seulement les appels entrants provenant de téléphones MTS, comme cela est implémenté dans le service actuel "Partout à la maison".
  • Les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 3 roubles par jour, le coût de la connexion est de 30 roubles, la déconnexion est gratuite.
  • Lorsque vous êtes en itinérance intranet, le coût de tous les appels sortants en Russie sera de 3 roubles par minute. Il s'agit de tous les appels sortants vers tous les téléphones de tous les opérateurs mobiles et fixes en Russie, et pas seulement vers les téléphones MTS. Et pas seulement sur les téléphones de votre région d'origine.
  • Le service est également valable dans votre région d'origine. Celles. le coût de tous les appels interurbains en Russie est réduit à 3 roubles par minute, les appels vers les réseaux MTS régionaux sont également réduits à 3 roubles par minute.
  • Le service ne fonctionne pas simultanément avec d'autres options, lorsque vous connectez le nouveau "Partout chez vous", les options existantes "Interurbain favorable", "Région préférée", "Toutes les régions de MTS Russie" et un certain nombre d'autres être automatiquement désactivé. C'est compréhensible et logique, le nouveau "Partout chez soi" semble combiner les avantages de toutes ces options, qui deviennent inutiles et ne pourraient que dérouter les abonnés.
  • Le service Régions proches devient indisponible pour la connexion.
  • Le tarif "Super zéro sur MTS Russie" reste valable dans la région d'origine.
  • L'action du service "Partout chez soi" s'applique uniquement aux appels vocaux, le coût des SMS et autres services supplémentaires en itinérance intranet ne change pas.

Il y a des informations redondantes et en double dans les paragraphes ci-dessus, ce n'est pas accidentel. C'est juste que vous et moi sommes déjà tellement habitués à chercher des astuces dans les descriptions que, par souci d'humanisme, j'ai essayé de tout déchiffrer au maximum et de mettre les points sur les i.

Vous aimez ? Moi aussi. Tout est simple, transparent, pas de trucage. Pas de trucage avec des appels à 30 roubles vers une rue voisine sous prétexte que, selon les termes du plan tarifaire, un tel appel est interurbain. Il n'y a pas de divisions discriminatoires en opérateur "ami/ennemi" pour les appels entrants, etc., il est possible d'énumérer les avantages du nouveau "Partout à la maison" pendant longtemps. Le fameux tarif rusé « votre maison » tombera dans l'oubli, fouiller dans les pages d'ouvrages de référence sur les DEF devient inutile, et bien d'autres trucs et outrages de facturation disparaîtront comme un mauvais rêve. Et en même temps, l'option semble incroyablement avantageuse en termes de prix, pour la région de Moscou, 3 roubles par minute d'itinérance dans toutes les directions sont très bon marché. Ce n'est pas du tout dommage de payer trois roubles par jour pour un tel fantasme, c'est dommage de désactiver un tel service après un voyage. Oui, et il n'est pas nécessaire de l'éteindre, nous appelons presque tous de temps en temps d'autres villes et régions. Les appels interurbains à trois roubles adouciront certainement l'amertume de se séparer de 90 roubles par mois.

Pour être honnête, je ne crois même pas à une telle grâce itinérante, et j'attends avec impatience l'annonce officielle. Eh bien, si cela ne fonctionne pas, je m'excuse d'avance pour un beau conte de fées. Cependant, dans certaines régions, il s'est déjà développé, alors espérons que les attentes seront couronnées de succès.

Mais où est passé le "chien tâtonné", et comment l'opérateur va-t-il compenser la future perte de plusieurs millions de dollars des revenus antérieurs des itinérants ? La compensation repose en grande partie sur la suppression du service "Régions voisines". Ce service ne "tombera" pas pour ceux qui ont réussi à le connecter avant la mi-février, mais cela signifie une redevance mensuelle de 30 roubles / mois toute l'année. Tous les autres devront débourser 3 roubles par jour pour tout déplacement, même dans la région voisine, pour le nouveau "Partout chez soi", qui reste la seule option possible pour maintenir le tarif domestique et recevoir gratuitement les appels entrants en roaming intranet. Il y a des millions d'utilisateurs de ce type, ce n'est certainement pas exagéré. Toutes sortes de datchas et de "maisons du village" gravitent vers les régions voisines. Pour tous ces utilisateurs, le service devient trois fois plus cher, ce qui est désagréable. Mais du point de vue de l'opérateur, c'est logique, il faut être d'accord.

MTS : "Trois partout"

Le nouveau "Partout chez soi" universel remplace toute une série d'options actuellement en service. Y compris "Régions voisines". Une décision extrêmement intéressante et extraordinaire qui augmentera considérablement l'attractivité de MTS aux yeux de nombreux abonnés. Il y aura aussi des victimes, et cette fois il y en aura beaucoup. Mais la manœuvre est tout de même spectaculaire et séduisante d'un point de vue esthétique. Bravo.

Contexte

L'histoire des tarifs d'itinérance intra-réseau rappelle un roman policier avec une intrigue notoirement tordue. Vous pouvez parler longtemps et la description des étapes les plus élémentaires prendrait plus d'une page. Par conséquent, nous n'allons pas plonger trop loin dans le passé, même si plus près de la transition vers l'itinérance gratuite dans le réseau, ces passions battaient leur plein. Rappelons au moins le premier lancement du service encore gratuit (à l'époque) "Régions voisines", lorsque tous les abonnés aux tarifs "jeans", alors qu'ils se trouvaient dans ces régions très voisines, ont soudainement commencé à payer les appels entrants depuis les téléphones MTS. Ensuite, toutes ces dizaines (centaines ?) De milliers de victimes avec des soldes à zéro ont été expliquées de manière populaire sur l'émergence d'un nouveau service abordable et entièrement gratuit. Vrai, non disponible sur les tarifs d'archivage. Certes, il était nécessaire de connaître l'apparition inattendue du «service» et de le connecter en temps opportun. Ayant précédemment changé le tarif pour l'un des tarifs existants, oui. Et alors? Vous devez garder le nez au vent et lire les médias (le site Web de l'opérateur), et ne pas vous livrer à toutes sortes de bêtises de jardin dans les datchas.

La première expérience de traite "je ne sais pas" s'est avérée réussie et rentable, puis c'est parti. Un délicat "tarif de votre domicile" est apparu avec des notes en petits caractères et des appels "votre domicile" vers des numéros de votre région à 20 roubles ou plus par minute. Des explications franchement moqueuses sont apparues à propos d'un certain tarif «maison de base» avec des prix sauvages, et les prix réels des maisons, disent-ils, sont le résultat de nombreuses remises et promotions spéciales-indulgences. Vous avez appelé et vous n'êtes pas au courant ? Désolé, ce sont vos problèmes. Après tout, il y est clairement écrit "votre tarif domicile*", n'est-ce pas ? Astérisque régulièrement vue, comme un de mes bons amis de MTS aimait écrire sur les forums. L'essence de tout ce panoptique est de prendre plus d'argent aux abonnés en itinérance intranet, mais en même temps de ne pas "se substituer" légalement et de générer une belle image dans les descriptions et la publicité. Et pour ne pas avoir l'air pire qu'un concurrent (Beeline), qui dans les régions voisines, je ne sais pas pour quelles raisons, n'est pas tombé dans cette ruse verbale avec le tarif "votre maison" et a continué à donner des communications à des tarifs vraiment domestiques sans aucun " étoiles".

Au fil du temps, Beeline a commencé à prendre le même rouble par jour pour maintenir les prix des maisons dans la région voisine. Cependant, ayant gardé un tarif domestique honnête, mais de la même manière "roulant" leurs abonnés avec un "nouveau service" apparu de manière inattendue. Ensuite, la "course aux armements" est passée à un nouveau niveau d'itinérance intra-réseau russe. En avril 2009, Beeline a lancé et commencé à faire activement la publicité du service Our Country avec tous les appels entrants gratuits en Russie pour 150 roubles. par mois. En juin, MTS a répondu avec l'option "Partout à la maison": un prix plus "favorable" de 115 roubles par mois pour les appels entrants gratuits. uniquement à partir de téléphones MTS. L'essence intra-réseau de la proposition n'était pas cachée, l'avertissement en petits caractères pouvait être facilement lu sur les panneaux publicitaires à travers des jumelles ou depuis un escabeau. Et c'est vrai, quel abonné MTS normal et fidèle quelqu'un n'appellera-t-il PAS depuis un téléphone MTS ? Et pourquoi un abonné MTS normal commencerait-il soudainement à appeler des abonnés d'autres opérateurs ? Une hypothèse absurde, qui fait que la phrase publicitaire "comme si tu n'étais jamais partie !" tout à fait vrai.

Ce qui se passe maintenant semble beaucoup plus intelligent et plus professionnel. Le député Maksim Korobov a déjà soumis un projet à la Douma qui inclurait des amendements à la "loi sur les communications" interdisant aux opérateurs de téléphonie mobile de facturer les appels entrants en itinérance intranet nationale. Il n'y a pas de divergences commodes ici, la note explicative du projet de loi contient un décryptage détaillé du concept de "roaming". Le député part du fait que si les téléphones portables disposent de leurs propres canaux de communication backbone, les surcoûts des opérateurs dans le cas du roaming intra-réseau sont très faibles. Et ils ne peuvent en aucun cas justifier la suppression de la gratuité des appels entrants et la multiplication par deux ou trois des tarifs pour l'utilisateur final. En principe, tout est correct, mais la construction de propres réseaux fédérateurs et/ou l'achat d'opérateurs a nécessité d'importants investissements en capital, qui sont remboursés, entre autres, par les tarifs d'itinérance intranet. C'est aussi une part importante (jusqu'à 4%) des revenus de l'opérateur, et en cas de suppression légale des frais pour les appels entrants en roaming, les opérateurs devront chercher d'autres moyens de récupérer davantage ce qu'ils ont perdu. Et des moyens seront trouvés, cela ne fait aucun doute. Il est trop tôt pour parler du sort du projet de loi, mais une réaction des compagnies cellulaires suivra de toute façon. Peut-être que la révision radicale actuelle de toute la matrice des remises/options pour l'itinérance intranet est le premier signe.

Parmi les avis que j'ai entendus et lus sur ce sujet, j'ai été le plus satisfait de la proposition de faire des appels entrants gratuits en itinérance et en même temps d'introduire un service payant "intranet roaming". En effet, selon la Loi, l'opérateur n'est pas obligé de fournir le service de roaming intranet gratuitement et par défaut, alors pourquoi ne pas faire de ce roaming un service complémentaire payant ? Avec un entrant gratuit légalisé, bien sûr, car l'un n'interfère pas avec l'autre.

3 roubles partout

Parlons maintenant du nouveau service "Partout à la maison". Le nom est resté le même, mais l'essence de la proposition a radicalement changé.

  • Tous les appels entrants dans toute la Russie lors de l'enregistrement d'un téléphone sur le réseau MTS seront gratuits. À savoir, tous les appels entrants, et pas seulement les appels entrants provenant de téléphones MTS, comme cela est implémenté dans le service actuel "Partout à la maison".
  • Les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 3 roubles par jour, le coût de la connexion est de 30 roubles, la déconnexion est gratuite.
  • Lorsque vous êtes en itinérance intranet, le coût de tous les appels sortants en Russie sera de 3 roubles par minute. Il s'agit de tous les appels sortants vers tous les téléphones de tous les opérateurs mobiles et fixes en Russie, et pas seulement vers les téléphones MTS. Et pas seulement sur les téléphones de votre région d'origine.
  • Le service est également valable dans votre région d'origine. Celles. le coût de tous les appels interurbains en Russie est réduit à 3 roubles par minute, les appels vers les réseaux MTS régionaux sont également réduits à 3 roubles par minute.
  • Le service ne fonctionne pas simultanément avec d'autres options, lorsque vous connectez le nouveau "Partout chez vous", les options existantes "Interurbain favorable", "Région préférée", "Toutes les régions de MTS Russie" et un certain nombre d'autres être automatiquement désactivé. C'est compréhensible et logique, le nouveau "Partout chez soi" semble combiner les avantages de toutes ces options, qui deviennent inutiles et ne pourraient que dérouter les abonnés.
  • Le service Régions proches devient indisponible pour la connexion.
  • Le tarif "Super zéro sur MTS Russie" reste valable dans la région d'origine.
  • L'action du service "Partout chez soi" s'applique uniquement aux appels vocaux, le coût des SMS et autres services supplémentaires en itinérance intranet ne change pas.

Il y a des informations redondantes et en double dans les paragraphes ci-dessus, ce n'est pas accidentel. C'est juste que vous et moi sommes déjà tellement habitués à chercher des astuces dans les descriptions que, par souci d'humanisme, j'ai essayé de tout déchiffrer au maximum et de mettre les points sur les i.

Vous aimez ? Moi aussi. Tout est simple, transparent, pas de trucage. Pas de trucage avec des appels à 30 roubles vers une rue voisine sous prétexte que, selon les termes du plan tarifaire, un tel appel est interurbain. Il n'y a pas de divisions discriminatoires en opérateur "ami/ennemi" pour les appels entrants, etc., il est possible d'énumérer les avantages du nouveau "Partout à la maison" pendant longtemps. Le fameux tarif rusé « votre maison » tombera dans l'oubli, fouiller dans les pages d'ouvrages de référence sur les DEF devient inutile, et bien d'autres trucs et outrages de facturation disparaîtront comme un mauvais rêve. Et en même temps, l'option semble incroyablement avantageuse en termes de prix, pour la région de Moscou, 3 roubles par minute d'itinérance dans toutes les directions sont très bon marché. Ce n'est pas du tout dommage de payer trois roubles par jour pour un tel fantasme, c'est dommage de désactiver un tel service après un voyage. Oui, et il n'est pas nécessaire de l'éteindre, nous appelons presque tous de temps en temps d'autres villes et régions. Les appels interurbains à trois roubles adouciront certainement l'amertume de se séparer de 90 roubles par mois.

Pour être honnête, je ne crois même pas à une telle grâce itinérante, et j'attends avec impatience l'annonce officielle. Eh bien, si cela ne fonctionne pas, je m'excuse d'avance pour un beau conte de fées. Cependant, dans certaines régions, il s'est déjà développé, alors espérons que les attentes seront couronnées de succès.

Mais où est passé le "chien tâtonné", et comment l'opérateur va-t-il compenser la future perte de plusieurs millions de dollars des revenus antérieurs des itinérants ? La compensation repose en grande partie sur la suppression du service "Régions voisines". Ce service ne "tombera" pas pour ceux qui ont réussi à le connecter avant la mi-février, mais cela signifie une redevance mensuelle de 30 roubles / mois toute l'année. Tous les autres devront débourser 3 roubles par jour pour tout déplacement, même dans la région voisine, pour le nouveau "Partout chez soi", qui reste la seule option possible pour maintenir le tarif domestique et recevoir gratuitement les appels entrants en roaming intranet. Il y a des millions d'utilisateurs de ce type, ce n'est certainement pas exagéré. Toutes sortes de datchas et de "maisons du village" gravitent vers les régions voisines. Pour tous ces utilisateurs, le service devient trois fois plus cher, ce qui est désagréable. Mais du point de vue de l'opérateur, c'est logique, il faut être d'accord.

MTS : "Trois partout"

Le nouveau "Partout chez soi" universel remplace toute une série d'options actuellement en service. Y compris "Régions voisines". Une décision extrêmement intéressante et extraordinaire qui augmentera considérablement l'attractivité de MTS aux yeux de nombreux abonnés. Il y aura aussi des victimes, et cette fois il y en aura beaucoup. Mais la manœuvre est tout de même spectaculaire et séduisante d'un point de vue esthétique. Bravo.

Contexte

L'histoire des tarifs d'itinérance intra-réseau rappelle un roman policier avec une intrigue notoirement tordue. Vous pouvez parler longtemps et la description des étapes les plus élémentaires prendrait plus d'une page. Par conséquent, nous n'allons pas plonger trop loin dans le passé, même si plus près de la transition vers l'itinérance gratuite dans le réseau, ces passions battaient leur plein. Rappelons au moins le premier lancement du service encore gratuit (à l'époque) "Régions voisines", lorsque tous les abonnés aux tarifs "jeans", alors qu'ils se trouvaient dans ces régions très voisines, ont soudainement commencé à payer les appels entrants depuis les téléphones MTS. Ensuite, toutes ces dizaines (centaines ?) De milliers de personnes souffrant de soldes nuls ont été expliquées de manière populaire sur l'émergence d'un nouveau service abordable et entièrement gratuit. Vrai, non disponible sur les tarifs d'archivage. Certes, il était nécessaire de connaître l'apparition inattendue du «service» et de le connecter en temps opportun. Ayant précédemment changé le tarif pour l'un des tarifs existants, oui. Et alors? Vous devez garder le nez au vent et lire les médias (le site Web de l'opérateur), et ne pas vous livrer à toutes sortes de bêtises de jardin dans les datchas.

La première expérience de traite "je ne sais pas" s'est avérée réussie et rentable, puis c'est parti. Un délicat "tarif de votre domicile" est apparu avec des notes en petits caractères et des appels "votre domicile" vers des numéros de votre région à 20 roubles ou plus par minute. Des explications franchement moqueuses sont apparues à propos d'un certain tarif «maison de base» avec des prix sauvages, et les prix réels des maisons, disent-ils, sont le résultat de nombreuses remises et promotions spéciales-indulgences. Vous avez appelé sans le savoir ? Désolé, ce sont vos problèmes. Après tout, il y est clairement écrit "votre tarif domicile*", n'est-ce pas ? Astérisque régulièrement vue, comme un de mes bons amis de MTS aimait écrire sur les forums. L'essence de tout ce panoptique est de prendre plus d'argent aux abonnés en itinérance intranet, mais en même temps de ne pas "se substituer" légalement et de générer une belle image dans les descriptions et la publicité. Et pour ne pas avoir l'air pire qu'un concurrent (Beeline), qui dans les régions voisines, je ne sais pas pour quelles raisons, n'est pas tombé dans cette ruse verbale avec le tarif "votre maison" et a continué à donner des communications à des tarifs vraiment domestiques sans aucun " étoiles".

Au fil du temps, Beeline a commencé à prendre le même rouble par jour pour maintenir les prix des maisons dans la région voisine. Cependant, ayant gardé un tarif domestique honnête, mais de la même manière "roulant" leurs abonnés avec un "nouveau service" apparu de manière inattendue. Ensuite, la "course aux armements" est passée à un nouveau niveau d'itinérance intra-réseau russe. En avril 2009, Beeline a lancé et commencé à faire activement la publicité du service Our Country avec tous les appels entrants gratuits en Russie pour 150 roubles. par mois. En juin, MTS a répondu avec l'option "Partout à la maison": un prix plus "favorable" de 115 roubles par mois pour les appels entrants gratuits. uniquement à partir de téléphones MTS. L'essence intra-réseau de la proposition n'était pas cachée, l'avertissement en petits caractères pouvait être facilement lu sur les panneaux publicitaires à travers des jumelles ou depuis un escabeau. Et c'est vrai, quel abonné MTS normal et fidèle quelqu'un n'appellera-t-il PAS depuis un téléphone MTS ? Et pourquoi un abonné MTS normal commencerait-il soudainement à appeler des abonnés d'autres opérateurs ? Une hypothèse absurde, qui fait que la phrase publicitaire "comme si tu n'étais jamais partie !" tout à fait vrai.

La longue "histoire de la question" n'a pas été écrite pour se moquer ou se moquer des spécialistes du marketing MTS, ce sont des gens forcés et "conformes à la stratégie". C'est une chose du passé. C'est juste que vous et moi avons besoin de bien comprendre "l'intérieur" des offres d'itinérance MTS, qui se sont toujours distinguées par des spécificités intranet. Il semble que tout soit identique à celui d'un concurrent, mais uniquement au sein du réseau. Et vous ne pouvez pas discuter, car pour le «bon» abonné MTS, son propre réseau est tout le monde extérieur, donc pas de tromperie. Soit l'abonné se "trompe", et un tel hérétique-apostat n'est pas un péché à tromper, la religion le permet. Et du coup dans cet intranet traditionnel "quiet waters" a reçu une offre qui détruit complètement toutes nos idées habituelles sur l'opérateur et sa politique tarifaire. Ceci, mes amis, n'est pas un épisode ni même un événement. C'est une sorte de révolution et une refonte totale de la stratégie tarifaire de l'itinérance intranet.

D'où vient le bois de chauffage ?

Il ne faut probablement pas être surpris que le développement et le début de la mise en œuvre d'un système fondamentalement nouveau de facturation des appels en itinérance intranet aient coïncidé dans le temps avec le processus d'examen de la question de la facturation "excessive" de l'argent des abonnés alors qu'ils sont se déplacer en Russie. N'ignorez pas non plus les tarifs évidemment inhumains du roaming international. La pression sur les opérateurs est bien visible même pour un observateur peu attentif, les publications « résonnantes » dans la presse apparaissent fréquemment et se distinguent par une intonation et une rhétorique très similaires.Il n'y a pas si longtemps, nos téléphones portables tentaient habilement de manœuvrer en déplaçant l'attention de l'itinérance intra-réseau internationale et nationale vers l'itinérance nationale. Profitant de l'ambiguïté des déclarations et de l'incompréhension générale des subtilités de la formulation, ils ont docilement accepté d'agir et ont joyeusement annoncé une réduction radicale des prix. Fin octobre, nous écrivions sur cet attrait de la substitution des concepts, vous pouvez le lire ici.

Ce qui se passe maintenant semble beaucoup plus intelligent et plus professionnel. Le député Maksim Korobov a déjà soumis un projet à la Douma qui inclurait des amendements à la "loi sur les communications" interdisant aux opérateurs de téléphonie mobile de facturer les appels entrants en itinérance intranet nationale. Il n'y a pas de divergences commodes ici, la note explicative du projet de loi contient un décryptage détaillé du concept de "roaming". Le député part du fait que si les téléphones portables disposent de leurs propres canaux de communication backbone, les surcoûts des opérateurs dans le cas du roaming intra-réseau sont très faibles. Et ils ne peuvent en aucun cas justifier la suppression de la gratuité des appels entrants et la multiplication par deux ou trois des tarifs pour l'utilisateur final. En principe, tout est correct, mais la construction de propres réseaux fédérateurs et/ou l'achat d'opérateurs a nécessité d'importants investissements en capital, qui sont remboursés, entre autres, par les tarifs d'itinérance intranet. C'est aussi une part importante (jusqu'à 4%) des revenus de l'opérateur, et en cas de suppression légale des frais pour les appels entrants en roaming, les opérateurs devront chercher d'autres moyens de récupérer davantage ce qu'ils ont perdu. Et des moyens seront trouvés, cela ne fait aucun doute. Il est trop tôt pour parler du sort du projet de loi, mais une réaction des compagnies cellulaires suivra de toute façon. Peut-être que la révision radicale actuelle de toute la matrice des remises/options pour l'itinérance intranet est le premier signe.

Parmi les avis que j'ai entendus et lus sur ce sujet, j'ai été le plus satisfait de la proposition de faire des appels entrants gratuits en itinérance et en même temps d'introduire un service payant "intranet roaming". En effet, selon la Loi, l'opérateur n'est pas obligé de fournir le service de roaming intranet gratuitement et par défaut, alors pourquoi ne pas faire de ce roaming un service complémentaire payant ? Avec un entrant gratuit légalisé, bien sûr, car l'un n'interfère pas avec l'autre.

3 roubles partout

Parlons maintenant du nouveau service "Partout à la maison". Le nom est resté le même, mais l'essence de la proposition a radicalement changé.

  • Tous les appels entrants dans toute la Russie lors de l'enregistrement d'un téléphone sur le réseau MTS seront gratuits. À savoir, tous les appels entrants, et pas seulement les appels entrants provenant de téléphones MTS, comme cela est implémenté dans le service actuel "Partout à la maison".
  • Les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 3 roubles par jour, le coût de la connexion est de 30 roubles, la déconnexion est gratuite.
  • Lorsque vous êtes en itinérance intranet, le coût de tous les appels sortants en Russie sera de 3 roubles par minute. Il s'agit de tous les appels sortants vers tous les téléphones de tous les opérateurs mobiles et fixes en Russie, et pas seulement vers les téléphones MTS. Et pas seulement sur les téléphones de votre région d'origine.
  • Le service est également valable dans votre région d'origine. Celles. le coût de tous les appels interurbains en Russie est réduit à 3 roubles par minute, les appels vers les réseaux MTS régionaux sont également réduits à 3 roubles par minute.
  • Le service ne fonctionne pas simultanément avec d'autres options, lorsque vous connectez le nouveau "Partout chez vous", les options existantes "Interurbain favorable", "Région préférée", "Toutes les régions de MTS Russie" et un certain nombre d'autres être automatiquement désactivé. C'est compréhensible et logique, le nouveau "Partout chez soi" semble combiner les avantages de toutes ces options, qui deviennent inutiles et ne pourraient que dérouter les abonnés.
  • Le service Régions proches devient indisponible pour la connexion.
  • Le tarif "Super zéro sur MTS Russie" reste valable dans la région d'origine.
  • L'action du service "Partout chez soi" s'applique uniquement aux appels vocaux, le coût des SMS et autres services supplémentaires en itinérance intranet ne change pas.

Il y a des informations redondantes et en double dans les paragraphes ci-dessus, ce n'est pas accidentel. C'est juste que vous et moi sommes déjà tellement habitués à chercher des astuces dans les descriptions que, par souci d'humanisme, j'ai essayé de tout déchiffrer au maximum et de mettre les points sur les i.

Vous aimez ? Moi aussi. Tout est simple, transparent, pas de trucage. Pas de trucage avec des appels à 30 roubles vers une rue voisine sous prétexte que, selon les termes du plan tarifaire, un tel appel est interurbain. Il n'y a pas de divisions discriminatoires en opérateur "ami/ennemi" pour les appels entrants, etc., il est possible d'énumérer les avantages du nouveau "Partout à la maison" pendant longtemps. Le fameux tarif rusé « votre maison » tombera dans l'oubli, fouiller dans les pages d'ouvrages de référence sur les DEF devient inutile, et bien d'autres trucs et outrages de facturation disparaîtront comme un mauvais rêve. Et en même temps, l'option semble incroyablement avantageuse en termes de prix, pour la région de Moscou, 3 roubles par minute d'itinérance dans toutes les directions sont très bon marché. Ce n'est pas du tout dommage de payer trois roubles par jour pour un tel fantasme, c'est dommage de désactiver un tel service après un voyage. Oui, et il n'est pas nécessaire de l'éteindre, nous appelons presque tous de temps en temps d'autres villes et régions. Les appels interurbains à trois roubles adouciront certainement l'amertume de se séparer de 90 roubles par mois.

Pour être honnête, je ne crois même pas à une telle grâce itinérante, et j'attends avec impatience l'annonce officielle. Eh bien, si cela ne fonctionne pas, je m'excuse d'avance pour un beau conte de fées. Cependant, dans certaines régions, il s'est déjà développé, alors espérons que les attentes seront couronnées de succès.

Mais où est passé le "chien tâtonné", et comment l'opérateur va-t-il compenser la future perte de plusieurs millions de dollars des revenus antérieurs des itinérants ? La compensation repose en grande partie sur la suppression du service "Régions voisines". Ce service ne "tombera" pas pour ceux qui ont réussi à le connecter avant la mi-février, mais cela signifie une redevance mensuelle de 30 roubles / mois toute l'année. Tous les autres devront débourser 3 roubles par jour pour tout déplacement, même dans la région voisine, pour le nouveau "Partout chez soi", qui reste la seule option possible pour maintenir le tarif domestique et recevoir gratuitement les appels entrants en roaming intranet. Il y a des millions d'utilisateurs de ce type, ce n'est certainement pas exagéré. Toutes sortes de datchas et de "maisons du village" gravitent vers les régions voisines. Pour tous ces utilisateurs, le service devient trois fois plus cher, ce qui est désagréable. Mais du point de vue de l'opérateur, c'est logique, il faut être d'accord.

MTS : "Trois partout"

Le nouveau "Partout chez soi" universel remplace toute une série d'options actuellement en service. Y compris "Régions voisines". Une décision extrêmement intéressante et extraordinaire qui augmentera considérablement l'attractivité de MTS aux yeux de nombreux abonnés. Il y aura aussi des victimes, et cette fois il y en aura beaucoup. Mais la manœuvre est tout de même spectaculaire et séduisante d'un point de vue esthétique. Bravo.

Contexte

L'histoire des tarifs d'itinérance intra-réseau rappelle un roman policier avec une intrigue notoirement tordue. Vous pouvez parler longtemps et la description des étapes les plus élémentaires prendrait plus d'une page. Par conséquent, nous n'allons pas plonger trop loin dans le passé, même si plus près de la transition vers l'itinérance gratuite dans le réseau, ces passions battaient leur plein. Rappelons au moins le premier lancement du service encore gratuit (à l'époque) "Régions voisines", lorsque tous les abonnés aux tarifs "jeans", alors qu'ils se trouvaient dans ces régions très voisines, ont soudainement commencé à payer les appels entrants depuis les téléphones MTS. Ensuite, toutes ces dizaines (centaines ?) De milliers de personnes souffrant de soldes nuls ont été expliquées de manière populaire sur l'émergence d'un nouveau service abordable et entièrement gratuit. Vrai, non disponible sur les tarifs d'archivage. Certes, il était nécessaire de connaître l'apparition inattendue du «service» et de le connecter en temps opportun. Ayant précédemment changé le tarif pour l'un des tarifs existants, oui. Et alors? Vous devez garder le nez au vent et lire les médias (le site Web de l'opérateur), et ne pas vous livrer à toutes sortes de bêtises de jardin dans les datchas.

La première expérience de traite "je ne sais pas" s'est avérée réussie et rentable, puis c'est parti. Un délicat "tarif de votre domicile" est apparu avec des notes en petits caractères et des appels "votre domicile" vers des numéros de votre région à 20 roubles ou plus par minute. Des explications franchement moqueuses sont apparues à propos d'un certain tarif «maison de base» avec des prix sauvages, et les prix réels des maisons, disent-ils, sont le résultat de nombreuses remises et promotions spéciales-indulgences. Vous avez appelé et vous n'êtes pas au courant ? Désolé, ce sont vos problèmes. Après tout, il y est clairement écrit "votre tarif domicile*", n'est-ce pas ? Astérisque régulièrement vue, comme un de mes bons amis de MTS aimait écrire sur les forums. L'essence de tout ce panoptique est de prendre plus d'argent aux abonnés en itinérance intranet, mais en même temps de ne pas "se substituer" légalement et de générer une belle image dans les descriptions et la publicité. Et pour ne pas avoir l'air pire qu'un concurrent (Beeline), qui dans les régions voisines, je ne sais pas pour quelles raisons, n'est pas tombé dans cette ruse verbale avec le tarif "votre maison" et a continué à donner des communications à des tarifs vraiment domestiques sans aucun " étoiles".

Au fil du temps, Beeline a commencé à prendre le même rouble par jour pour maintenir les prix des maisons dans la région voisine. Cependant, ayant gardé un tarif domestique honnête, mais de la même manière "roulant" leurs abonnés avec un "nouveau service" apparu de manière inattendue. Ensuite, la "course aux armements" est passée à un nouveau niveau d'itinérance intra-réseau panrusse. En avril 2009, Beeline a lancé et commencé à faire activement la publicité du service Our Country avec tous les appels entrants gratuits en Russie pour 150 roubles. par mois. En juin, MTS a répondu avec l'option "Partout à la maison": un prix plus "favorable" de 115 roubles par mois pour les appels entrants gratuits. uniquement à partir de téléphones MTS. L'essence intra-réseau de la proposition n'était pas cachée, l'avertissement en petits caractères pouvait être facilement lu sur les panneaux publicitaires à travers des jumelles ou depuis un escabeau. Et c'est vrai, quel abonné MTS normal et fidèle quelqu'un n'appellera-t-il PAS depuis un téléphone MTS ? Et pourquoi un abonné MTS normal commencerait-il soudainement à appeler des abonnés d'autres opérateurs ? Une hypothèse absurde, qui fait que la phrase publicitaire "comme si tu n'étais jamais partie !" tout à fait vrai.

La longue "histoire de la question" n'a pas été écrite pour se moquer ou se moquer des spécialistes du marketing MTS, ce sont des gens forcés et "conformes à la stratégie". C'est une chose du passé. C'est juste que vous et moi avons besoin de bien comprendre "l'intérieur" des offres d'itinérance MTS, qui se sont toujours distinguées par des spécificités intranet. Il semble que tout soit identique à celui d'un concurrent, mais uniquement au sein du réseau. Et vous ne pouvez pas discuter, car pour le «bon» abonné MTS, son propre réseau est tout le monde extérieur, donc pas de tromperie. Soit l'abonné se "trompe", et un tel hérétique-apostat n'est pas un péché à tromper, la religion le permet. Et du coup, dans ce traditionnel « pool silencieux » intra-réseau, une offre est apparue qui bouscule complètement toutes nos idées habituelles sur l'opérateur et sa politique tarifaire. Ceci, mes amis, n'est pas un épisode ni même un événement. C'est une sorte de révolution et une refonte totale de la stratégie tarifaire de l'itinérance intranet.

La longue "histoire de la question" n'a pas été écrite pour la moquerie ou la moquerie des spécialistes du marketing MTS, ce sont des gens forcés et "conformes à la stratégie". C'est une chose du passé. C'est juste que vous et moi avons besoin de bien comprendre "l'intérieur" des offres d'itinérance MTS, qui se sont toujours distinguées par des spécificités intranet. Il semble que tout soit identique à celui d'un concurrent, mais uniquement au sein du réseau. Et vous ne pouvez pas discuter, car pour le «bon» abonné MTS, son propre réseau est tout le monde extérieur, donc pas de tromperie. Soit l'abonné se "trompe", et un tel hérétique-apostat n'est pas un péché à tromper, la religion le permet. Et du coup dans cet intranet traditionnel "Still waters" a reçu une proposition qui détruit complètement toutes nos idées habituelles sur l'opérateur et sa politique tarifaire. Ceci, mes amis, n'est pas un épisode ni même un événement. Il s'agit en quelque sorte d'une révolution et d'une révision totale de la stratégie tarifaire du roaming intra-réseau.

D'où vient le bois de chauffage ?

Il ne faut probablement pas être surpris que le développement et le début de la mise en œuvre d'un système fondamentalement nouveau de facturation des appels en itinérance intranet aient coïncidé dans le temps avec le processus d'examen de la question de la facturation "excessive" de l'argent des abonnés alors qu'ils sont se déplacer en Russie. N'ignorez pas non plus les tarifs évidemment inhumains du roaming international. La pression sur les opérateurs est bien visible même pour un observateur peu attentif, les publications « résonnantes » dans la presse apparaissent fréquemment et se distinguent par une intonation et une rhétorique très similaires. Il n'y a pas si longtemps, nos téléphones portables tentaient habilement de manœuvrer en déplaçant l'attention de l'itinérance intra-réseau internationale et nationale vers l'itinérance nationale. Profitant de l'ambiguïté des déclarations et de l'incompréhension générale des subtilités de la formulation, ils ont docilement accepté d'agir et ont joyeusement annoncé une réduction radicale des prix. Fin octobre, nous écrivions sur cet attrait de la substitution des concepts, vous pouvez le lire ici.

Ce qui se passe maintenant semble beaucoup plus intelligent et plus professionnel. Le député Maksim Korobov a déjà soumis un projet à la Douma qui inclurait des amendements à la "loi sur les communications" interdisant aux opérateurs de téléphonie mobile de facturer les appels entrants en itinérance intranet nationale. Il n'y a pas de divergences commodes ici, la note explicative du projet de loi contient un décryptage détaillé du concept de "roaming". Le député part du fait que si les téléphones portables disposent de leurs propres canaux de communication backbone, les surcoûts des opérateurs dans le cas du roaming intra-réseau sont très faibles. Et ils ne peuvent en aucun cas justifier la suppression de la gratuité des appels entrants et la multiplication par deux ou trois des tarifs pour l'utilisateur final. En principe, tout est correct, mais la construction de propres réseaux fédérateurs et/ou l'achat d'opérateurs a nécessité d'importants investissements en capital, qui sont remboursés, entre autres, par les tarifs d'itinérance intranet. C'est aussi une part importante (jusqu'à 4%) des revenus de l'opérateur, et en cas de suppression légale des frais pour les appels entrants en roaming, les opérateurs devront chercher d'autres moyens de récupérer davantage ce qu'ils ont perdu. Et des moyens seront trouvés, cela ne fait aucun doute. Il est trop tôt pour parler du sort du projet de loi, mais une réaction des compagnies cellulaires suivra de toute façon. Peut-être que la révision radicale actuelle de toute la matrice des remises/options pour l'itinérance intranet est le premier signe.

Parmi les avis que j'ai entendus et lus sur ce sujet, j'ai été le plus satisfait de la proposition de faire des appels entrants gratuits en itinérance et en même temps d'introduire un service payant "intranet roaming". En effet, selon la Loi, l'opérateur n'est pas obligé de fournir le service d'itinérance intranet gratuitement et par défaut, alors pourquoi ne pas faire de cette itinérance un service supplémentaire payant ? Avec un entrant gratuit légalisé, bien sûr, car l'un n'interfère pas avec l'autre.

3 roubles partout

Parlons maintenant du nouveau service "Partout à la maison". Le nom est resté le même, mais l'essence de la proposition a radicalement changé.

  • Tous les appels entrants dans toute la Russie lors de l'enregistrement d'un téléphone sur le réseau MTS seront gratuits. À savoir, tous les appels entrants, et pas seulement les appels entrants provenant de téléphones MTS, comme cela est implémenté dans le service actuel "Partout à la maison".
  • Les frais d'abonnement pour l'utilisation du service seront de 3 roubles par jour, le coût de la connexion est de 30 roubles, la déconnexion est gratuite.
  • Lorsque vous êtes en itinérance intranet, le coût de tous les appels sortants en Russie sera de 3 roubles par minute. Il s'agit de tous les appels sortants vers tous les téléphones de tous les opérateurs mobiles et fixes en Russie, et pas seulement vers les téléphones MTS. Et pas seulement sur les téléphones de votre région d'origine.
  • Le service est également valable dans votre région d'origine. Celles. le coût de tous les appels interurbains en Russie est réduit à 3 roubles par minute, les appels vers les réseaux régionaux MTS sont également réduits à 3 roubles par minute.
  • Le service ne fonctionne pas simultanément avec d'autres options, lorsque vous connectez le nouveau "Partout chez vous", les options existantes "Interurbain favorable", "Région préférée", "Toutes les régions de MTS Russie" et un certain nombre d'autres être automatiquement désactivé. C'est compréhensible et logique, le nouveau "Partout chez soi" semble combiner les avantages de toutes ces options, qui deviennent inutiles et ne pourraient que dérouter les abonnés.
  • Le service Régions proches devient indisponible pour la connexion.
  • Le tarif "Super zéro sur MTS Russie" reste valable dans la région d'origine.
  • L'action du service "Partout chez soi" s'applique uniquement aux appels vocaux, le coût des SMS et autres services supplémentaires en itinérance intranet ne change pas.

Il y a des informations redondantes et en double dans les paragraphes ci-dessus, ce n'est pas accidentel. C'est juste que vous et moi sommes déjà tellement habitués à chercher des astuces dans les descriptions que, par souci d'humanisme, j'ai essayé de tout déchiffrer au maximum et de mettre les points sur les i.

Vous aimez ? Moi aussi. Tout est simple, transparent, pas de trucage. Pas de trucage avec des appels à 30 roubles vers une rue voisine sous prétexte que, selon les termes du plan tarifaire, un tel appel est interurbain. Il n'y a pas de divisions discriminatoires en opérateur "ami/ennemi" pour les appels entrants, etc., il est possible d'énumérer les avantages du nouveau "Partout à la maison" pendant longtemps. Le fameux tarif rusé « votre maison » tombera dans l'oubli, fouiller dans les pages d'ouvrages de référence sur les DEF devient inutile, et bien d'autres trucs et outrages de facturation disparaîtront comme un mauvais rêve. Et en même temps, l'option semble incroyablement avantageuse en termes de prix, pour la région de Moscou, 3 roubles par minute d'itinérance dans toutes les directions sont très bon marché. Ce n'est pas du tout dommage de payer trois roubles par jour pour un tel fantasme, c'est dommage de désactiver un tel service après un voyage. Oui, et il n'est pas nécessaire de l'éteindre, nous appelons presque tous de temps en temps d'autres villes et régions. Les appels interurbains à trois roubles adouciront certainement l'amertume de se séparer de 90 roubles par mois.

Pour être honnête, je ne crois même pas à une telle grâce itinérante, et j'attends avec impatience l'annonce officielle. Eh bien, si cela ne fonctionne pas, je m'excuse d'avance pour un beau conte de fées. Cependant, dans certaines régions, il s'est déjà développé, alors espérons que les attentes seront couronnées de succès.

Mais où est passé le "chien tâtonné", et comment l'opérateur va-t-il compenser la future perte de plusieurs millions de dollars des revenus antérieurs des itinérants ? La compensation repose en grande partie sur la suppression du service "Régions voisines". Ce service ne "tombera" pas pour ceux qui ont réussi à le connecter avant la mi-février, mais cela signifie une redevance mensuelle de 30 roubles / mois toute l'année. Tous les autres devront débourser 3 roubles par jour pour tout déplacement, même dans la région voisine, pour le nouveau "Partout chez soi", qui reste la seule option possible pour maintenir le tarif domestique et recevoir gratuitement les appels entrants en roaming intranet. Il y a des millions d'utilisateurs de ce type, ce n'est certainement pas exagéré. Toutes sortes de datchas et de "maisons du village" gravitent vers les régions voisines. Pour tous ces utilisateurs, le service devient trois fois plus cher, ce qui est désagréable. Mais du point de vue de l'opérateur, c'est logique, il faut être d'accord.