Une semaine avec Marshall Stockwell II

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Les lecteurs de Mobile-Review ont déjà vu ce modèle dans une sélection récente, mais j'en ai pris connaissance dans le cadre d'une présentation qui ressemblait plus à un tête-à-tête informel avec des représentants de Marshall dans le cadre de l'un des Moscou espaces de grenier. J'ai aimé ce format, vous pouvez rapidement évaluer les possibilités de nouveaux produits et poser des questions d'intérêt sans enveloppe marketing, puis passer à l'événement suivant.

Retour à Stockwell II. Après une brève connaissance lors de l'événement, la colonne a été proposée pour un test, ce dont j'étais initialement plutôt sceptique en raison du fait qu'à cette époque j'étais très occupé avec d'autres critiques et projets sur l'un des emplois à temps partiel. Cependant, au fur et à mesure que les tâches étaient terminées, du temps se libérait, alors dans cet article je souhaite vous faire part de mes impressions après une semaine passée avec la nouvelle enceinte portable de Marshall.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Positionnement

Dire que j'écoute souvent de la musique sur des haut-parleurs externes est un euphémisme. La part du lion de l'écoute est prise en charge par les écouteurs, qu'ils soient antibruit de Bose ou OnePlus Bullets Wireless. Il m'arrive de regarder des vidéos sur un PC sans casque, mais c'est purement épisodique. C'était d'autant plus intéressant pour moi d'essayer un scénario inhabituel par moi-même.

Les dimensions et le poids du Stockwell II indiquent immédiatement que le modèle appartient au segment des solutions portables : il peut être mis dans un sac à dos et transporté sans aucune sensation désagréable du corps encombrant creusant dans le dos ou tirant sur les sangles. Un kilogramme et demi ne se fait pas sentir du tout dans un sac à dos, à moins, bien sûr, que le poids y soit correctement réparti, donc une telle colonne rentrera dans la plupart des sacs de randonnée et surtout des valises.

Design et ergonomie

Le Stockwell II est livré avec une sangle de transport courte et confortable, très similaire en forme, texture et fixation à une sangle de guitare. L'une des premières pensées qui m'est venue à l'esprit était l'idée d'accrocher le haut-parleur à la ceinture de votre guitare électrique, mais cela restait au niveau de l'humour, cela aurait l'air extrêmement étrange et la commodité est douteuse. L'analogie avec les amplis guitare est flagrante et ne se limite pas qu'à la ceinture : voici la silhouette des amplis combo Marshall familière à beaucoup de rockeurs, et des grilles métalliques des deux côtés, et des potentiomètres de réglage de fréquence analogiques à la place de boutons sans âme. Je ne sais pas pour vous, mais j'aime beaucoup ce mouvement, il attire l'attention.

Une semaine avec Marshall Stockwell II Une semaine avec Marshall Stockwell II

Les commandes sont situées en haut. Le "twist" gauche est responsable du volume, il allume et éteint également le haut-parleur, il suffit de dévisser la poignée complètement à gauche. Les deux boutons restants permettent de régler les hautes et basses fréquences, et le bouton de gauche permet de mettre l'enceinte en mode appairage pour se connecter à un appareil particulier. Sur la droite se trouve l'indicateur de charge de la batterie.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Si vous avez un smartphone avec une connectique Type-C, alors il y a un souci de moins : Stockwell II se charge avec ce câble particulier, je souhaite à de nombreux fabricants de périphériques de passer à cette norme au plus vite. La charge est rapide, en 20 minutes vous pouvez recharger l'enceinte pour 6 heures de lecture musicale. Il est possible de connecter l'enceinte à un smartphone, pour cela vous avez besoin d'un câble 3,5 mm relié au téléphone et au connecteur correspondant sur le côté droit de l'enceinte.

Quel est le son ?

Même lors de la présentation, j'ai noté pour moi-même une bonne marge de volume du haut-parleur, qui, pour sa taille apparemment modeste, a fait face avec confiance à ses tâches. Il y a un certain mérite à cela pour une bonne acoustique de la pièce, mais à la maison, Stockwell II s'est avéré digne. J'ai personnellement eu beaucoup de niveau de volume maximum, mais ma femme adore quand c'est fort, à cet égard, le modèle lui a complètement plu. À l'extérieur, le volume Chargeur de téléphone vous permet d'entendre clairement le détails de la musique dans un rayon de dix mètres, mais je ne dirais pas que le son est trop fort. Malgré l'amour des personnages individuels pour déclarer leurs préférences musicales à l'ensemble de la coopérative plage / forêt / maison / datcha, ce modèle ne créera pas de problèmes particuliers pour les autres, mais il ne laissera certainement pas le propriétaire sans musique.

Une semaine avec Marshall Stockwell II Une semaine avec Marshall Stockwell II

Avec les basses fréquences, la colonne est correcte, mais avec les hautes fréquences, vous devez vous ajuster à vos préférences. Par exemple, je n'aime pas le "sable" et le sifflet dans la musique, donc je ne tourne pas les aigus au maximum. Le haut-parleur se caractérise par un son omnidirectionnel, de sorte qu'il sera entendu tout aussi clairement par ceux qui se tiennent derrière le haut-parleur. Il n'y a pas d'égaliseur préinstallé dans la colonne, ainsi qu'une application dédiée pour le configurer, vous pouvez l'écrire comme des raisons subjectives de secouer la tête, il y a ceux qui ne sont pas opposés à jouer avec les paramètres. Cependant, le son est clair et volumineux, le support aptX plaît. Je l'ai testé sur différents genres, reproduit dignement des directions lourdes (sauf que dans certaines compositions les cymbales de batterie "sifflent" excessivement, à ce moment j'ai ajusté les aigus), la situation avec l'EDM est encore meilleure.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Spécifications :

  • Type : haut-parleur Bluetooth portable
  • Connectivité : Bluetooth 5.0 (codec aptX), AUX (prise 3,5 mm)
  • Portée : 10 mètres
  • Plage de fréquences : 60 - 20 000 Hz
  • Type de conception acoustique : système bass-reflex
  • Niveau de pression acoustique maximal : 80 dB à partir de 1 m
  • Batterie : Li-ion, intégrée, 20 heures sur une seule charge
  • Dimensions : 18 x 16,1 x 7 cm
  • Poids : 1,38 kg
  • En option : deux amplificateurs de tweeter de 5 W + amplificateur de woofer de 10 W, IPX4 anti-éclaboussures, son omnidirectionnel, charge rapide USB-C (5-12 V, 3 A, 20 minutes de charge - 6 heures de musique), connectez jusqu'à deux appareils en même temps
  • Prix : 18 990 roubles

Résumé

Bien sûr, une telle colonne ne convient pas à tout le monde au niveau de son positionnement prix, je ferais sans doute une analogie avec d'autres solutions du marché. Tout d'abord, j'ai été très satisfait du facteur de forme et des références au monde des guitares et des amplificateurs de guitare, une sorte de nostalgie de l'époque où mes amis et moi (ensemble et séparément) apprenions et rejouions sur des guitares du matériel largement connu dans le domaine étroit. cercles de communautés alternatives ensembles musicaux. J'ai également apprécié le son de haute qualité et une autonomie assez saine avec un poids léger et de petites dimensions. Ajout d'une tirelire de connecteurs Type-C plus.

Est-ce que je m'achèterais un Stockwell II ? Après avoir pesé tous les arguments, plutôt oui, si j'écoutais souvent de la musique comme ça, sans casque et « à voix haute ». En tant qu'option portable, une très bonne offre, mais soyez en bonne santé ici aussi. La marque Marshall est agréable et compréhensible pour moi, la tendance s'est poursuivie dans le cadre de l'audio Bluetooth. Bien sûr, j'essaie de planifier de tels achats à l'avance, donc je devrais reporter quelques mois. Mais, reprenant mes conclusions de la sélection, il n'est pas dommage d'offrir un tel gadget, surtout à une personne familière avec le monde de la guitare, il ne sera certainement pas déçu. Conclusion : design cool et mémorable, son correct, autonomie assurée, le positionnement des prix n'est pas pour tout le monde.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Les lecteurs de Mobile-Review ont déjà vu ce modèle dans une sélection récente, mais j'en ai pris connaissance dans le cadre d'une présentation qui ressemblait plus à un tête-à-tête informel avec des représentants de Marshall dans le cadre de l'un des Moscou espaces de grenier. J'ai aimé ce format, vous pouvez rapidement évaluer les possibilités de nouveaux produits et poser des questions d'intérêt sans enveloppe marketing, puis passer à l'événement suivant.

Retour à Stockwell II. Après une brève connaissance lors de l'événement, la colonne a été proposée pour un test, ce dont j'étais initialement plutôt sceptique en raison du fait qu'à cette époque, j'étais très occupé par d'autres critiques et projets sur l'un des emplois à temps partiel. Cependant, au fur et à mesure que les tâches étaient terminées, du temps se libérait, alors dans cet article je souhaite vous faire part de mes impressions après une semaine passée avec la nouvelle enceinte portable de Marshall.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Positionnement

Dire que j'écoute souvent de la musique sur des haut-parleurs externes est un euphémisme. La part du lion de l'écoute est prise en charge par les écouteurs, qu'ils soient antibruit de Bose ou OnePlus Bullets Wireless. Il m'arrive de regarder des vidéos sur un PC sans casque, mais c'est purement épisodique. C'était d'autant plus intéressant pour moi d'essayer un scénario inhabituel par moi-même.

Les dimensions et le poids du Stockwell II indiquent immédiatement que le modèle appartient au segment des solutions portables : il peut être mis dans un sac à dos et transporté sans aucune sensation désagréable du corps encombrant creusant dans le dos ou tirant sur les sangles. Un kilogramme et demi ne se fait pas sentir du tout dans un sac à dos, à moins, bien sûr, que le poids y soit correctement réparti, donc une telle colonne rentrera dans la plupart des sacs de randonnée et surtout des valises.

Design et ergonomie

Le Stockwell II est livré avec une sangle de transport courte et confortable, très similaire en forme, texture et fixation à une sangle de guitare. L'une des premières pensées qui m'est venue à l'esprit était l'idée d'accrocher le haut-parleur à la ceinture de votre guitare électrique, mais cela restait au niveau de l'humour, cela aurait l'air extrêmement étrange et la commodité est douteuse. L'analogie avec les amplis guitare est flagrante et ne se limite pas qu'à la ceinture : voici la silhouette des amplis combo Marshall familière à beaucoup de rockeurs, et des grilles métalliques des deux côtés, et des potentiomètres de réglage de fréquence analogiques à la place de boutons sans âme. Je ne sais pas pour vous, mais j'aime beaucoup ce mouvement, il attire l'attention.

Une semaine avec Marshall Stockwell II Une semaine avec Marshall Stockwell II

Les commandes sont situées en haut. Le "twist" gauche est responsable du volume, il allume et éteint également le haut-parleur, il suffit de dévisser la poignée complètement à gauche. Les deux boutons restants permettent de régler les hautes et basses fréquences, et le bouton de gauche permet de mettre l'enceinte en mode appairage pour se connecter à un appareil particulier. Sur la droite se trouve l'indicateur de charge de la batterie.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Si vous avez un smartphone avec une connectique Type-C, alors il y a un souci de moins : Stockwell II se charge avec ce câble particulier, je souhaite à de nombreux fabricants de périphériques de passer à cette norme au plus vite. La charge est rapide, en 20 minutes vous pouvez recharger l'enceinte pour 6 heures de lecture musicale. Il est possible de connecter l'enceinte à un smartphone, pour cela vous avez besoin d'un câble 3,5 mm relié au téléphone et au connecteur correspondant sur le côté droit de l'enceinte.

Quel est le son ?

Même lors de la présentation, j'ai noté pour moi-même une bonne marge de volume du haut-parleur, qui, pour sa taille apparemment modeste, a fait face avec confiance à ses tâches. Il y a un certain mérite à cela pour une bonne acoustique de la pièce, mais à la maison, Stockwell II s'est avéré digne. J'ai personnellement eu beaucoup de niveau de volume maximum, mais ma femme adore quand c'est fort, à cet égard, le modèle lui a complètement plu. À l'extérieur, le volume Chargeur de téléphone vous permet d'entendre clairement le détails de la musique dans un rayon de dix mètres, mais je ne dirais pas que le son est trop fort. Malgré l'amour des personnages individuels pour déclarer leurs préférences musicales à l'ensemble de la coopérative plage / forêt / maison / datcha, ce modèle ne créera pas de problèmes particuliers pour les autres, mais il ne laissera certainement pas le propriétaire sans musique.

Une semaine avec Marshall Stockwell II Une semaine avec Marshall Stockwell II

Avec les basses fréquences, la colonne est correcte, mais avec les hautes fréquences, vous devez vous ajuster à vos préférences. Par exemple, je n'aime pas le "sable" et le sifflet dans la musique, donc je ne tourne pas les aigus au maximum. Le haut-parleur se caractérise par un son omnidirectionnel, de sorte qu'il sera entendu tout aussi clairement par ceux qui se tiennent derrière le haut-parleur. Il n'y a pas d'égaliseur préinstallé dans la colonne, ainsi qu'une application dédiée pour le configurer, vous pouvez l'écrire comme des raisons subjectives de secouer la tête, il y a ceux qui ne sont pas opposés à jouer avec les paramètres. Cependant, le son est clair et volumineux, le support aptX plaît. Je l'ai testé sur différents genres, reproduit dignement des directions lourdes (sauf que dans certaines compositions les cymbales de batterie "sifflent" excessivement, à ce moment j'ai ajusté les aigus), la situation avec l'EDM est encore meilleure.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Spécifications :

  • Type : haut-parleur Bluetooth portable
  • Connectivité : Bluetooth 5.0 (codec aptX), AUX (prise 3,5 mm)
  • Portée : 10 mètres
  • Plage de fréquences : 60 - 20 000 Hz
  • Type de conception acoustique : système bass-reflex
  • Niveau de pression acoustique maximal : 80 dB à partir de 1 m
  • Batterie : Li-ion, intégrée, 20 heures sur une seule charge
  • Dimensions : 18 x 16,1 x 7 cm
  • Poids : 1,38 kg
  • En option : deux amplificateurs de tweeter de 5 W + amplificateur de woofer de 10 W, IPX4 anti-éclaboussures, son omnidirectionnel, charge rapide USB-C (5-12 V, 3 A, 20 minutes de charge - 6 heures de musique), connectez jusqu'à deux appareils en même temps
  • Prix : 18 990 roubles

Résumé

Bien sûr, une telle colonne ne convient pas à tout le monde au niveau de son positionnement prix, je ferais sans doute une analogie avec d'autres solutions du marché. Tout d'abord, j'ai été très satisfait du facteur de forme et des références au monde des guitares et des amplificateurs de guitare, une sorte de nostalgie de l'époque où mes amis et moi (ensemble et séparément) apprenions et rejouions sur des guitares du matériel largement connu dans le domaine étroit. cercles de communautés alternatives ensembles musicaux. J'ai également apprécié le son de haute qualité et une autonomie assez saine avec un poids léger et de petites dimensions. J'ai ajouté un connecteur Type-C à la tirelire des plus.

Est-ce que je m'achèterais un Stockwell II ? Après avoir pesé tous les arguments, plutôt oui, si j'écoutais souvent de la musique comme ça, sans casque et « à voix haute ». En tant qu'option portable, une très bonne offre, mais soyez en bonne santé ici aussi. La marque Marshall est agréable et compréhensible pour moi, la tendance s'est poursuivie dans le cadre de l'audio Bluetooth. Bien sûr, j'essaie de planifier de tels achats à l'avance, donc je devrais reporter quelques mois. Mais, reprenant mes conclusions de la sélection, il n'est pas dommage d'offrir un tel gadget, surtout à une personne familière avec le monde de la guitare, il ne sera certainement pas déçu. Conclusion : design cool et mémorable, son correct, autonomie assurée, le positionnement des prix n'est pas pour tout le monde.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Les lecteurs de Mobile-Review ont déjà vu ce modèle dans une sélection récente, mais j'en ai pris connaissance dans le cadre d'une présentation qui ressemblait plus à un tête-à-tête informel avec des représentants de Marshall dans le cadre de l'un des Moscou espaces de grenier. J'ai aimé ce format, vous pouvez rapidement évaluer les possibilités de nouveaux produits et poser des questions d'intérêt sans enveloppe marketing, puis passer à l'événement suivant.

Retour à Stockwell II. Après une brève connaissance lors de l'événement, la colonne a été proposée pour un test, ce dont j'étais initialement plutôt sceptique en raison du fait qu'à cette époque, j'étais très occupé par d'autres critiques et projets sur l'un des emplois à temps partiel. Cependant, au fur et à mesure que les tâches étaient terminées, du temps se libérait, alors dans cet article je souhaite vous faire part de mes impressions après une semaine passée avec la nouvelle enceinte portable de Marshall.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Positionnement

Dire que j'écoute souvent de la musique sur des haut-parleurs externes est un euphémisme. La part du lion de l'écoute est prise en charge par les écouteurs, qu'ils soient antibruit de Bose ou OnePlus Bullets Wireless. Il m'arrive de regarder des vidéos sur un PC sans casque, mais c'est purement épisodique. C'était d'autant plus intéressant pour moi d'essayer un scénario inhabituel par moi-même.

Les dimensions et le poids du Stockwell II indiquent immédiatement que le modèle appartient au segment des solutions portables : il peut être mis dans un sac à dos et transporté sans aucune sensation désagréable du corps encombrant creusant dans le dos ou tirant sur les sangles. Un kilogramme et demi ne se fait pas sentir du tout dans un sac à dos, à moins, bien sûr, que le poids y soit correctement réparti, donc une telle colonne rentrera dans la plupart des sacs de randonnée et surtout des valises.

Design et ergonomie

Le Stockwell II est livré avec une sangle de transport courte et confortable, très similaire en forme, texture et fixation à une sangle de guitare. L'une des premières pensées qui m'est venue à l'esprit était l'idée d'accrocher le haut-parleur à la ceinture de votre guitare électrique, mais cela restait au niveau de l'humour, cela aurait l'air extrêmement étrange et la commodité est douteuse. L'analogie avec les amplis guitare est flagrante et ne se limite pas qu'à la ceinture : voici la silhouette des amplis combo Marshall familière à beaucoup de rockeurs, et des grilles métalliques des deux côtés, et des potentiomètres de réglage de fréquence analogiques à la place de boutons sans âme. Je ne sais pas pour vous, mais j'aime beaucoup ce mouvement, il attire l'attention.

Une semaine avec Marshall Stockwell II Une semaine avec Marshall Stockwell II

Les commandes sont situées en haut. Le "twist" gauche est responsable du volume, il allume et éteint également le haut-parleur, il suffit de dévisser la poignée complètement à gauche. Les deux boutons restants permettent de régler les hautes et basses fréquences, et le bouton de gauche permet de mettre l'enceinte en mode appairage pour se connecter à un appareil particulier. Sur la droite se trouve l'indicateur de charge de la batterie.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Si vous avez un smartphone avec une connectique Type-C, alors il y a un souci de moins : Stockwell II se charge avec ce câble particulier, je souhaite à de nombreux fabricants de périphériques de passer à cette norme au plus vite. La charge est rapide, en 20 minutes vous pouvez recharger l'enceinte pour 6 heures de lecture musicale. Il est possible de connecter l'enceinte à un smartphone, pour cela vous avez besoin d'un câble 3,5 mm relié au téléphone et au connecteur correspondant sur le côté droit de l'enceinte.

Quel est le son ?

Même lors de la présentation, j'ai noté pour moi-même une bonne marge de volume du haut-parleur, qui, pour sa taille apparemment modeste, a fait face avec confiance à ses tâches. Il y a un certain mérite à cela pour une bonne acoustique de la pièce, mais à la maison, Stockwell II s'est avéré digne. J'ai personnellement eu beaucoup de niveau de volume maximum, mais ma femme adore quand c'est fort, à cet égard, le modèle lui a complètement plu. À l'extérieur, le volume Chargeur de téléphone vous permet d'entendre clairement le détails de la musique dans un rayon de dix mètres, mais je ne dirais pas que le son est trop fort. Malgré l'amour des personnages individuels pour déclarer leurs préférences musicales à l'ensemble de la coopérative plage / forêt / maison / datcha, ce modèle ne créera pas de problèmes particuliers pour les autres, mais il ne laissera certainement pas le propriétaire sans musique.

Une semaine avec Marshall Stockwell II Une semaine avec Marshall Stockwell II

Avec les basses fréquences, la colonne est correcte, mais avec les hautes fréquences, vous devez vous ajuster à vos préférences. Par exemple, je n'aime pas le "sable" et le sifflet dans la musique, donc je ne tourne pas les aigus au maximum. Le haut-parleur se caractérise par un son omnidirectionnel, de sorte qu'il sera entendu tout aussi clairement par ceux qui se tiennent derrière le haut-parleur. Il n'y a pas d'égaliseur préinstallé dans la colonne, ainsi qu'une application dédiée pour le configurer, vous pouvez l'écrire comme des raisons subjectives de secouer la tête, il y a ceux qui ne sont pas opposés à jouer avec les paramètres. Cependant, le son est clair et volumineux, le support aptX plaît. Je l'ai testé sur différents genres, reproduit dignement des directions lourdes (sauf que dans certaines compositions les cymbales de batterie "sifflent" excessivement, à ce moment j'ai ajusté les aigus), la situation avec l'EDM est encore meilleure.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Spécifications :

  • Type : haut-parleur Bluetooth portable
  • Connectivité : Bluetooth 5.0 (codec aptX), AUX (prise 3,5 mm)
  • Portée : 10 mètres
  • Plage de fréquences : 60 - 20 000 Hz
  • Type de conception acoustique : système bass-reflex
  • Niveau de pression acoustique maximal : 80 dB à partir de 1 m
  • Batterie : Li-ion, intégrée, 20 heures sur une seule charge
  • Dimensions : 18 x 16,1 x 7 cm
  • Poids : 1,38 kg
  • En option : deux amplificateurs de tweeter de 5 W + amplificateur de woofer de 10 W, IPX4 anti-éclaboussures, son omnidirectionnel, charge rapide USB-C (5-12 V, 3 A, 20 minutes de charge - 6 heures de musique), connectez jusqu'à deux appareils en même temps
  • Prix : 18 990 roubles

Résumé

Bien sûr, une telle colonne ne convient pas à tout le monde au niveau de son positionnement prix, je ferais sans doute une analogie avec d'autres solutions du marché. Tout d'abord, j'ai été très satisfait du facteur de forme et des références au monde des guitares et des amplificateurs de guitare, une sorte de nostalgie de l'époque où mes amis et moi (ensemble et séparément) apprenions et rejouions sur des guitares du matériel largement connu dans le domaine étroit. cercles de communautés alternatives ensembles musicaux. J'ai également apprécié le son de haute qualité et une autonomie assez saine avec un poids léger et de petites dimensions. Ajout d'une tirelire de connecteurs Type-C plus.

Est-ce que je m'achèterais un Stockwell II ? Après avoir pesé tous les arguments, plutôt oui, si j'écoutais souvent de la musique comme ça, sans casque et « à voix haute ». En tant qu'option portable, une très bonne offre, mais soyez en bonne santé ici aussi. La marque Marshall est agréable et compréhensible pour moi, la tendance s'est poursuivie dans le cadre de l'audio Bluetooth. Bien sûr, j'essaie de planifier de tels achats à l'avance, donc je devrais reporter quelques mois. Mais, reprenant mes conclusions de la sélection, il n'est pas dommage d'offrir un tel gadget, surtout à une personne familière avec le monde de la guitare, il ne sera certainement pas déçu. Conclusion : design cool et mémorable, son correct, autonomie assurée, le positionnement des prix n'est pas pour tout le monde.

Une semaine avec Marshall Stockwell II

Les lecteurs de Mobile-Review ont déjà vu ce modèle dans une sélection récente, mais j'en ai pris connaissance dans le cadre d'une présentation qui ressemblait plus à un tête-à-tête informel avec des représentants de Marshall dans le cadre de l'un des Moscou espaces de grenier. J'ai aimé ce format, vous pouvez rapidement évaluer les possibilités de nouveaux produits et poser des questions d'intérêt sans enveloppe marketing, puis passer à l'événement suivant.

Retour à Stockwell II. Après une brève connaissance lors de l'événement, la colonne a été proposée pour un test, ce dont j'étais initialement plutôt sceptique en raison du fait qu'à cette époque, j'étais très occupé par d'autres critiques et projets sur l'un des emplois à temps partiel. Cependant, au fur et à mesure que les tâches étaient terminées, du temps se libérait, alors dans cet article je souhaite vous faire part de mes impressions après une semaine passée avec la nouvelle enceinte portable de Marshall.

Positionnement

Dire que j'écoute souvent de la musique sur des haut-parleurs externes est un euphémisme. La part du lion de l'écoute est prise en charge par les écouteurs, qu'ils soient antibruit de Bose ou OnePlus Bullets Wireless. Il m'arrive de regarder des vidéos sur un PC sans casque, mais c'est purement épisodique. C'était d'autant plus intéressant pour moi d'essayer un scénario inhabituel par moi-même.

Les dimensions et le poids du Stockwell II indiquent immédiatement que le modèle appartient au segment des solutions portables : il peut être mis dans un sac à dos et transporté sans aucune sensation désagréable du corps encombrant creusant dans le dos ou tirant sur les sangles. Un kilogramme et demi ne se fait pas sentir du tout dans un sac à dos, à moins, bien sûr, que le poids y soit correctement réparti, donc une telle colonne rentrera dans la plupart des sacs de randonnée et surtout des valises.

Design et ergonomie

Le Stockwell II est livré avec une sangle de transport courte et confortable, très similaire en forme, texture et fixation à une sangle de guitare. L'une des premières pensées qui m'est venue à l'esprit était l'idée d'accrocher le haut-parleur à la ceinture de votre guitare électrique, mais cela restait au niveau de l'humour, cela aurait l'air extrêmement étrange et la commodité est douteuse. L'analogie avec les amplis guitare est flagrante et ne se limite pas qu'à la ceinture : voici la silhouette des amplis combo Marshall familière à beaucoup de rockeurs, et des grilles métalliques des deux côtés, et des potentiomètres de réglage de fréquence analogiques à la place de boutons sans âme. Je ne sais pas pour vous, mais j'aime beaucoup ce mouvement, il attire l'attention.

Les commandes sont situées en haut. Le "twist" gauche est responsable du volume, il allume et éteint également le haut-parleur, il suffit de dévisser le bouton complètement à gauche. Les deux boutons restants permettent de régler les hautes et basses fréquences, et le bouton de gauche permet de mettre l'enceinte en mode appairage pour se connecter à un appareil particulier. Sur la droite se trouve l'indicateur de charge de la batterie.

Si vous avez un smartphone avec une connectique Type-C, alors il y a un souci de moins : Stockwell II se charge avec ce câble particulier, je souhaite à de nombreux fabricants de périphériques de passer à cette norme au plus vite. La charge est rapide, en 20 minutes vous pouvez recharger l'enceinte pour 6 heures de lecture musicale. Il est possible de connecter l'enceinte à un smartphone, pour cela vous avez besoin d'un câble 3,5 mm relié au téléphone et au connecteur correspondant sur le côté droit de l'enceinte.

Quel est le son ?

Même lors de la présentation, j'ai noté pour moi-même une bonne marge de volume du haut-parleur, qui, pour sa taille apparemment modeste, a fait face avec confiance à ses tâches. Il y a un certain mérite à cela pour une bonne acoustique de la pièce, mais à la maison, Stockwell II s'est avéré digne. J'ai personnellement eu beaucoup de niveau de volume maximum, mais ma femme adore quand c'est fort, à cet égard, le modèle lui a complètement plu. Dans la rue, le volume du Phone Charger permet de bien entendre les détails de la musique dans un rayon de dix mètres, mais je ne dirais pas que le son est trop fort. Malgré l'amour des personnages individuels pour déclarer leurs préférences musicales à l'ensemble de la coopérative plage / forêt / maison / datcha, ce modèle ne créera pas de problèmes particuliers pour les autres, mais il ne laissera certainement pas le propriétaire sans musique.

Même lors de la présentation, j'ai noté pour moi-même une bonne marge de volume de l'orateur, qui, pour sa taille apparemment modeste, a fait face avec confiance à ses tâches. Il y a un certain mérite à cela pour une bonne acoustique de la pièce, mais à la maison, Stockwell II s'est avéré digne. J'ai personnellement eu beaucoup de niveau de volume maximum, mais ma femme adore quand c'est fort, à cet égard, le modèle lui a complètement plu. Volume extérieur Chargeur de téléphone Chargeur de téléphone permet de bien entendre les détails de la musique dans un rayon de dix mètres, mais en même temps je ne dirais pas que le son est trop fort. Malgré l'amour des personnages individuels pour déclarer leurs préférences musicales à l'ensemble de la coopérative plage / forêt / maison / datcha, ce modèle ne créera pas de problèmes particuliers pour les autres, mais il ne laissera certainement pas le propriétaire sans musique.

Avec les basses fréquences, la colonne est correcte, mais avec les hautes fréquences, vous devez vous ajuster à vos préférences. Par exemple, je n'aime pas le "sable" et le sifflet dans la musique, donc je ne tourne pas les aigus au maximum. Le haut-parleur se caractérise par un son omnidirectionnel, de sorte qu'il sera entendu tout aussi clairement par ceux qui se tiennent derrière le haut-parleur. Il n'y a pas d'égaliseur préinstallé dans la colonne, ainsi qu'une application dédiée pour le configurer, vous pouvez l'écrire comme des raisons subjectives de secouer la tête, il y a ceux qui ne sont pas opposés à jouer avec les paramètres. Cependant, le son est clair et volumineux, le support aptX plaît. Je l'ai testé sur différents genres, reproduit dignement des directions lourdes (sauf que dans certaines compositions les cymbales de batterie "sifflent" excessivement, à ce moment j'ai ajusté les aigus), la situation avec l'EDM est encore meilleure.

Spécifications :

  • Type : haut-parleur Bluetooth portable
  • Connectivité : Bluetooth 5.0 (codec aptX), AUX (prise 3,5 mm)
  • Portée : 10 mètres
  • Plage de fréquences : 60 - 20 000 Hz
  • Type de conception acoustique : système bass-reflex
  • Niveau de pression acoustique maximal : 80 dB à partir de 1 m
  • Batterie : Li-ion, intégrée, 20 heures sur une seule charge
  • Dimensions : 18 x 16,1 x 7 cm
  • Poids : 1,38 kg
  • En option : deux amplificateurs de tweeter de 5 W + amplificateur de woofer de 10 W, IPX4 anti-éclaboussures, son omnidirectionnel, charge rapide USB-C (5-12 V, 3 A, 20 minutes de charge - 6 heures de musique), connectez jusqu'à deux appareils en même temps
  • Prix : 18 990 roubles

Résumé

Bien sûr, une telle colonne ne convient pas à tout le monde au niveau de son positionnement prix, je ferais sans doute une analogie avec d'autres solutions du marché. Tout d'abord, j'ai été très satisfait du facteur de forme et des références au monde des guitares et des amplificateurs de guitare, une sorte de nostalgie de l'époque où mes amis et moi (ensemble et séparément) apprenions et rejouions sur des guitares du matériel largement connu dans le domaine étroit. cercles de communautés alternatives ensembles musicaux. J'ai également apprécié le son de haute qualité et une autonomie assez saine avec un poids léger et de petites dimensions. Ajout d'une tirelire de connecteurs Type-C plus.

Est-ce que je m'achèterais un Stockwell II ? Après avoir pesé tous les arguments, plutôt oui, si j'écoutais souvent de la musique comme ça, sans casque et « à voix haute ». En tant qu'option portable, une très bonne offre, mais soyez en bonne santé ici aussi. La marque Marshall est agréable et compréhensible pour moi, la tendance s'est poursuivie dans le cadre de l'audio Bluetooth. Bien sûr, j'essaie de planifier de tels achats à l'avance, donc je devrais reporter quelques mois. Mais, reprenant mes conclusions de la sélection, il n'est pas dommage d'offrir un tel gadget, surtout à une personne familière avec le monde de la guitare, il ne sera certainement pas déçu. Conclusion : design cool et mémorable, son correct, autonomie assurée, le positionnement des prix n'est pas pour tout le monde.