Test du smartphone LG Optimus Black P970 GSM/UMTS

En 2010, LG a décidé de s'attaquer au segment des smartphones avec un combat, pour lequel la plate-forme Android a été choisie. La société a sorti un certain nombre de modèles de la gamme Optimus, et quoi qu'on en dise, ces produits étaient optimaux en termes de rapport qualité/prix. En conséquence, leurs ventes étaient assez notables, dans certains segments, ces appareils étaient même en tête. Mais le secret du succès des produits LG est banal - c'est le prix minimum. On pouvait leur pardonner de nombreux défauts pour le prix auquel ils étaient proposés. LG est devenu un fauteur de troubles, seuls les autres fabricants veulent gagner de l'argent sur les appareils Android, car LG baisse à nouveau le prix pour soutenir leurs ventes. La stratégie s'appelle "acheter des parts de marché", lorsqu'une entreprise sacrifie ses bénéfices mais gagne des parts de marché, présente ses produits à un large public et espère que lorsqu'ils changeront de téléphone, ces personnes regarderont d'abord les téléphones LG.

Pour LG, cette stratégie a entraîné des pertes financières importantes pour la division de téléphonie mobile. Après avoir recalculé les chiffres de 2010, l'entreprise a décidé qu'il fallait se battre pour une augmentation du prix moyen de l'appareil vendu. Une approche raisonnable qui dicte le rejet des prix de dumping, des marges élevées pour tous les produits. Mais ici, un autre piège se présente, l'entreprise ne peut pas montrer la perte de part de marché et sera obligée de la maintenir à l'ancienne, en proposant des prix bas, sinon les acheteurs iront chez les concurrents. Par conséquent, l'idée est née d'offrir des produits dans les segments de prix moyens et élevés qui n'auraient pas d'énormes ventes, mais permettraient d'augmenter le prix moyen de l'appareil vendu. Une évolution logique de la stratégie de LG avec un bémol : sur ce segment, l'entreprise n'a pas une perception forte de la part des acheteurs, ici Samsung règne en maître, ainsi que d'autres constructeurs, la concurrence est maximale.

L'un des produits phares du marché Android en 2010 était le Galaxy S de Samsung. Ce modèle a reçu plusieurs mises à jour au début de 2011, ce qui a prolongé son cycle de vie. LG ne disposait pas d'un appareil adéquat en termes de caractéristiques et de coût, alors l'entreprise a commencé à le créer. La tâche était de proposer une alternative au Galaxy S, de créer un produit avec son propre visage, en se concentrant sur ceux qui recherchent une solution fonctionnelle sur Android. À certains égards, le produit de LG est devenu tel, à certains égards, il n'a pas réussi.

Le positionnement de l'appareil est assez simple, il est destiné à ceux qui recherchent un smartphone Android tout-en-un, qui souhaitent obtenir le maximum de fonctions pour un prix raisonnable. En fait, nous parlons du fait qu'il s'agit d'un modèle avec des limitations raisonnables de fonctionnalités, qui n'est pas avancé en termes de caractéristiques, regarde le niveau des produits phares de l'année précédente. Le modèle est intéressant pour ceux qui abordent consciemment le choix d'un téléphone et comprennent ce qu'ils attendent de l'appareil.

Conception, dimensions, commandes

Le téléphone est conçu dans une disposition classique pour les appareils tactiles sur Android, surface avant noire brillante, quatre touches tactiles sous l'écran, plastique mat à l'arrière. Le smartphone est en plastique ordinaire, la coque arrière a une bonne fixation, il n'y a pas de jeu. L'utilisation de ce seul matériau a permis d'atteindre un petit poids de 109 grammes et la taille du téléphone - 122x64x9,2 mm. L'appareil est fin, tout à fait dans l'esprit du Sony Ericsson Arc ou du Samsung Galaxy S2. Mais les deux modèles mentionnés se sentent plus chers, la qualité des spectacles en plastique, ici ça n'a pas l'air si riche. Habituel. Des coins biseautés ont été réalisés sur la couverture arrière, cette solution a l'air bien. Mais d'un point de vue pratique, tout n'est pas si joyeux, après une semaine, des éraflures apparaissent sur les bords. Le plastique résiste aux rayures, ils ne le sont pas ailleurs, mais la texture du matériau change sur les bords, à la lumière vive, il est clairement visible. Au fil du temps, apparemment, l'abrasion augmentera.

Comparaison avec LG Optimus 2X :

Comparaison avec Samsung Galaxy S i9003 :

Le modèle est disponible dans une seule palette de couleurs, comme son nom l'indique - Noir. Uniquement en étui noir. Mais la société a également préparé une version blanche de ce smartphone, on ne sait pas s'il sera disponible sur le marché, la question reste ouverte.

Sur le côté gauche se trouve une touche de volume jumelée, c'est pratique. Un peu plus bas se trouve le bouton G, avec son aide, vous pouvez utiliser le capteur de mouvement, utiliser diverses fonctions, nous en parlerons en détail ci-dessous. À l'extrémité supérieure, il y a un connecteur microUSB, il est caché derrière une prise, qui se trouve dans le boîtier, une solution pratique. Il y a aussi une prise jack 3,5 pour un casque ou des écouteurs et une touche on/off, ça déverrouille aussi l'écran. Sur la face avant, vous pouvez voir le treillis métallique de l'écouteur, à gauche de celui-ci se trouve un capteur de proximité, à droite - la caméra frontale.

Il n'y a qu'un seul haut-parleur dans le téléphone, il est visible sur la surface arrière du téléphone. Il y a aussi un objectif d'appareil photo de 5 mégapixels et un flash LED.

Plusieurs copies sont cassées autour de ce qui se cache derrière le plastique recouvrant l'écran. A en juger par le site Gorilla Glass, qui répertorie les produits qui utilisent leur revêtement, cet appareil ne l'a pas. Mais si nous partons des caractéristiques du revêtement protecteur, il est très proche de ce qui constitue un verre de gorille. Il ne raye pas, mais il y a des traces de mains, il n'y a pas de revêtement oléophobe.

Afficher

LG fabrique de bons écrans, rivalise avec succès avec Samsung sur le marché des téléviseurs LCD dans le monde entier, mais contrairement à Samsung, la société a accordé peu d'attention à la production d'écrans pour téléphones mobiles. La situation a commencé à changer une fois que de grands clients sont apparus pour des matrices de LG, par exemple, Apple utilise des affichages LG dans un certain nombre de ses produits. LG dispose de toutes les technologies pertinentes et l'entreprise est capable de créer des écrans de haute qualité.

Créant un concurrent pour le Galaxy S, l'entreprise ne pouvait ignorer l'un des avantages clés de ce produit, à savoir la présence d'un écran SuperAMOLED. Et LG a décidé de créer sa propre réponse à cette technologie, l'écran s'appelait NOVA. Avant d'entrer dans la description de cet écran, laissez-moi vous citer de l'examen de LG Optimus 2X de la partie de la description d'affichage:

"Après que Samsung a introduit la technologie Amoled, puis SuperAmoled, tout le monde essaie de comparer les écrans avec les appareils de cette société. LG utilise une matrice TFT conventionnelle, similaire à celles installées sur un certain nombre de téléphones Samsung (Wave II , Galaxy S SuperClear TFT). Dans l'aspect marketing, l'écran n'est en aucun cas joué, il n'est pas appelé par des termes spéciaux. La différence qualitative par rapport aux écrans Amoled est que la couleur noire semble grise. Cela peut être perceptible dans le menu , où il y a beaucoup de noir en arrière-plan, mais dans la vie de tous les jours, cela ne se remarque presque pas. De plus, du point de vue de l'utilisateur, il n'y a pratiquement aucune différence entre cet écran TFT et l'écran SuperAMOLED du Galaxy S. Exactement le même situation a été observée pour Wave II et Galaxy S. Dans les captures d'écran de test, vous pouvez voir que la qualité de la reproduction des couleurs de l'image est à peu près comparable.Si vous ne prenez pas de loupe dans vos mains et n'étudiez pas méticuleusement les pixels individuels , alors les images affichées sur les deux appareils sont comparables."

Arrêtez - il s'avère qu'un détail intéressant, l'écran de l'Optimus 2x était comparable à celui du Galaxy S. Mais alors quelle est la différence ? Dans la taille de la matrice elle-même, dans la consommation d'énergie. Dans mon examen de l'Optimus 2x, j'ai fait une petite recherche sur la façon dont l'écran est gaspillé lors de l'utilisation de l'écran sur ces deux appareils, cela a clairement montré l'avantage de SuperAMOLED. Et étant donné que l'écran du téléphone consomme le plus d'énergie pendant son fonctionnement, c'est l'un des paramètres les plus importants. Passons maintenant à l'écran NOVA et voyons comment LG a décidé de concurrencer le SuperAMOLED de première génération.

La fiche technique de l'écran indique qu'il s'agit de l'écran le plus lumineux d'un téléphone mobile, offrant 700 nits. À titre de comparaison, dans le Galaxy S, la luminosité de l'écran est d'environ 500 nits, dans le deuxième Galaxy d'environ 550 nits, dans l'iPhone 4 d'Apple un peu plus de 500 nits. La luminosité est l'un des paramètres de l'écran qui n'est pas le plus important pour le consommateur, car la plupart des utilisateurs règlent la luminosité sur automatique ou la baissent pour économiser la batterie. Comme le montrent les sondages, les unités utilisent des écrans à luminosité maximale, car dans le même Galaxy S cela ne devient pas toujours confortable, l'image est aveuglante. Une question naturelle se pose, pourquoi alors LG a-t-il fabriqué un écran aussi lumineux. L'explication doit être recherchée dans le fait que notre vision est disposée de telle manière qu'elle réagit à la luminosité, le cerveau complète l'image pour que les couleurs vives soient plus attrayantes. Mais le prix à payer pour cela est la consommation d'énergie. En fait, la qualité de l'image sur l'écran de l'Optimus Black et de l'Optimus 2x est exactement la même (taille des points, technologie de l'écran, tout est pareil, sauf la luminosité).

Comparaison avec LG Optimus 2X :

LG, réalisant cela, a essayé de trouver une explication pour les acheteurs, quel est l'avantage de NOVA. En particulier, on prétend que les écrans AMOLED consomment presque deux fois plus d'énergie pour afficher une image complètement blanche. Et c'est tout à fait vrai, puisque la technologie AMOLED est agencée de telle manière, différentes quantités d'énergie sont dépensées pour afficher différentes couleurs. Ici, nous voyons un stratagème standard, où les caractéristiques de la technologie sont présentées comme ses avantages ou ses inconvénients. Pour dissiper cette astuce marketing, il suffit de vérifier le fonctionnement des écrans lors de la lecture du même film en boucle fermée (le processeur et les performances globales du système affectent, mais la consommation d'énergie de l'écran apporte une contribution décisive).

Donc, pour la pureté de l'expérience, j'ai pris quatre appareils - LG Optimus 2x, LG Optimus Black, ainsi que Samsung Galaxy S i9000, Samsung Galaxy S i9003. Comme film, j'ai utilisé un des épisodes de la série Breaking Bad. Le tableau montre les résultats de ce qui est finalement ressorti de mon expérience.

Display Processor Runtime (pourcentage du meilleur) - rétroéclairage automatique Runtime (pourcentage du meilleur) - rétroéclairage maximum LG Optimus 2x TFT, 16M couleurs, 4 pouces, 480x800 points NVIDIA Tegra2 Dual Core 78 77 LG Optimus Black NOVA - TFT, 16 Couleurs M, 4 pouces, 480x800 points Monocœur 75 70 Samsung Galaxy S i9000 SuperAMOLED, 16 M couleurs, 4 pouces, 480x800 points Monocœur 100 100 Samsung Galaxy S i9003 SuperClear TFT, 16 M couleurs, 4 pouces, 480x800 points Monocœur 74 71

Il ressort clairement du tableau que SuperAMOLED reste imbattable en termes d'économie, et je n'ai pas ajouté SuperAMOLED Plus au tableau, car la différence sera encore plus grande, mais la comparaison perdra son sens, puisque le Galaxy S2 utilise une solution matérielle différente (mémoire, processeur, etc.). L'écran NOVA n'offre aucun avantage par rapport à l'écran Super TFT conventionnel, il s'agit d'une technologie de génération unique. En mode de rétroéclairage automatique, ces écrans fonctionnent à peu près en même temps, mais avec un rétroéclairage maximal, NOVA consomme plus d'énergie. C'est du marketing.

Passons maintenant à la qualité de l'image, comparée. avec le même Super TFT. À mon goût, ils sont à peu près les mêmes, mais je donne toujours l'avantage à Nova, l'image semble un peu plus lumineuse, plus attrayante. Voyons cependant le comparatif des écrans sur l'exemple du Samsung Galaxy S i9003.

Comparaison avec Samsung Galaxy S i9003 :

À peu près la même chose, en tout cas, dans la vraie vie, vous ne pourrez pas remarquer la différence. La luminosité de l'écran NOVA donne une bonne couleur blanche et en même temps une certaine blancheur dans le noir, il n'est pas complètement noir, comme sur les écrans AMOLED, avec une teinte. Mais encore une fois, je souligne que vous n'y prêtez pas beaucoup d'attention. Un écran de haute qualité dans l'image, qui peut et doit être comparé à AMOLED, ils sont à peu près au même niveau en termes d'affichage d'image. Mais si nous parlons des caractéristiques globales, aucun miracle ne s'est produit ici, à NOVA, la consommation d'énergie est inférieure à AMOLED en raison de la technologie de l'écran.

Au soleil, l'écran se comporte normalement, il est comparable aux matrices AMOLED de première génération, il n'y a pas non plus de différence avec les écrans SuperTFT.

L'essentiel est qu'avec des angles de vision assez petits, l'écran Nova a un rétroéclairage très lumineux, de bons blancs et des noirs délavés. Ceci est une conséquence du fait que les ingénieurs de LG ont modifié l'un des paramètres et ont essayé de créer un écran attrayant de l'extérieur, une image accrocheuse. La consommation électrique est restée au niveau des écrans classiques, avec un rétroéclairage maximum elle est plus élevée. Au total, on peut dire que l'écran est pas mal, mais il n'offre aucune révolution. Il est peu probable que LG utilise une telle matrice sur un grand nombre de téléphones, ce n'est pas pratique, cet affichage est pour des modèles individuels, et uniquement.

Batterie

L'appareil utilise une batterie Li-Ion d'une capacité de 1500 mAh. La même batterie est installée dans le Samsung Galaxy S, ce qui permet des tests comparatifs. Leurs résultats sont en partie affichés ci-dessus dans la section sur l'écran, mais il ne sera pas superflu de les répéter ici.

Le fabricant revendique jusqu'à 11,5 heures d'autonomie en conversation (GSM) et jusqu'à 760 heures (30 jours) en veille. Bien sûr, cela fonctionne dans des conditions idéales, ainsi que des données similaires qui sont données pour le Galaxy S.

Alors, commençons à tourmenter les appareils dans des conditions similaires. Commençons par jouer de la musique. Nous installons les mêmes écouteurs sur les deux appareils, dévissons la musique à plein volume, la mettons en boucle fermée. Les écrans sont vides, aucune application ne s'exécute en arrière-plan, aucune carte mémoire (lecture à partir de la mémoire intégrée), les égaliseurs sont désactivés. L'Optimus Black a réussi à atteindre une autonomie de 25 heures. Pour Samsung Galaxy S - également 25 heures.

Le test 3G (téléchargement de fichiers via le réseau 3G en boucle sans fin) a également montré la parité des téléphones, environ 4,5 heures de fonctionnement. Ce paramètre dépend en grande partie du réseau, de la qualité de la couverture, et même de l'influence d'un téléphone sur les réseaux d'un même opérateur, sur un autre appareil. Mais il est significatif qu'avec les écrans allumés, la situation ait changé, le temps a diminué d'environ une heure, mais la différence est devenue perceptible en faveur du Samsung Galaxy S, la plus faible consommation d'énergie de l'écran s'en est ressentie.

Mode de transfert de données Wi-Fi (téléchargement de fichiers à partir de liens dans une boucle sans fin, les écrans sont désactivés). Parité totale, les deux appareils ont fonctionné en même temps.

En fin de compte, le LG Optimus Black fonctionne à peu près de la même manière que le Galaxy S i9003, moins que le i9000. C'est à peu près la majorité d'une journée pour ceux qui utilisent la plupart des fonctionnalités du téléphone, ou une journée pour tous les autres. Disponibilité typique d'un smartphone Android de ce niveau.

Mémoire, cartes mémoire

Le téléphone dispose de 1 Go de mémoire, vous pouvez également installer des cartes mémoire microSD jusqu'à 32 Go, la fente est située sous le capot arrière, le remplacement à chaud est pris en charge. Le téléphone dispose de 512 Mo de RAM, après le chargement, environ 200 Mo de mémoire sont occupés. Cela n'affecte en rien le fonctionnement du téléphone, la mémoire est libérée au besoin.

Il existe une fonctionnalité intéressante avec les cartes mémoire, je l'ai découverte par accident. Peu importe la carte que vous utilisez par classe (taux de transfert de données), si vous avez plus de 1000 fichiers dessus (environ), la vitesse d'accès sera toujours minimale. Je ne sais pas à quoi cela est lié, il s'agit très probablement d'un problème d'implémentation logicielle spécifique dans le micrologiciel, pas d'un problème Android à coup sûr.

Performances

Le modèle a un processeur avec une fréquence de 1 GHz, c'est TI OMAP 3630. La solution est similaire à Samsung Galaxy S i9003, il n'y a pas de différences ici. Dans le même temps, les résultats des benchmarks synthétiques ne brillent pas, mais vous ne devez absolument pas y prêter attention lors du choix d'un appareil. Par exemple, dans le test Quadrant Standard, le téléphone marque environ 1250 points, ce qui est nettement meilleur que le résultat du premier Galaxy S, ainsi que du Galaxy S i9003 (800-900 points). Mais dans l'interface, en lançant des applications, ces appareils fonctionnent de la même manière, il n'y a tout simplement pas de différence de vitesse, vous ne le voyez pas. Mais Optimus Black a un certain nombre de points problématiques.

Lorsque vous exécutez plusieurs applications "lourdes", l'une ou l'autre application peut se fermer spontanément. Or la stabilité globale de l'oeuvre laisse à désirer. Permettez-moi de vous rappeler que l'appareil utilise Android 2.2, et jusqu'à présent, il n'est pas prévu de passer à une nouvelle version (en janvier, ils ont promis que ce serait 2.3 ou même 2.4 en mai, mais cela ne s'est pas produit). Certains des problèmes de performances seront résolus lorsqu'une nouvelle version du système d'exploitation pour cet appareil apparaîtra, il y aura une augmentation assez notable. Mais, malheureusement, cela ne résoudra pas les problèmes de vitesse de l'interface de LG, les fonctions intégrées, elles ont un impact négatif sur la stabilité et la vitesse du téléphone. Par exemple, la vitesse de la caméra est totalement inacceptable. Vous prenez une photo, entendez un son, mais la photo n'a pas encore été enregistrée. C'est frustrant. En déplaçant votre main, vous pouvez brouiller l'image.

GPU PowerVR SGX530, il est plutôt faible, exactement le même que celui utilisé dans le Samsung Galaxy S i9003.

Commandes gestuelles

Le téléphone dispose d'une version étendue du contrôle gestuel, qui diffère de la plupart des modèles. Par exemple, dans un menu avec un champ de texte, vous pouvez appuyer sur le bord du téléphone pour déplacer le curseur vers le champ de saisie. Je n'ai pas trouvé d'utilisation pour cette fonctionnalité. Dans tous les menus où il y a des champs de texte, ils sont déjà actifs par défaut. Une autre chose est les icônes en mode veille, vous pouvez sélectionner une icône et ne pas faire défiler les écrans, mais simplement incliner l'appareil pour trouver celui dont vous avez besoin. Pratique.

La touche G sur le côté vous donne plus de contrôle sur votre téléphone. Par exemple, dans un navigateur, vous pouvez maintenir cette touche enfoncée et incliner l'appareil pour tourner les pages dans le bon sens. Dans la galerie, lors de la visualisation d'une photo, exactement la même image. L'appareil n'a pas de bouton d'appareil photo séparé, mais vous pouvez appeler cette application à partir du mode veille en appuyant sur le bouton G et en agitant légèrement l'appareil. Vous devrez toutefois tirer à l'aide des touches à l'écran.

Retourner le téléphone supprime le son de l'appel, de l'alarme et peut également arrêter la lecture vidéo (pause). Dans la galerie et le lecteur de musique, appuyer sur les côtés de l'appareil signifie passer à l'image ou à la composition suivante. Tout est assez simple et clair. Je ne pense pas que beaucoup utiliseront ces astuces dans la vie de tous les jours, mais la capacité même de contrôler le téléphone de cette manière est présente.

USB, Bluetooth, connectivité

Bluetooth. Version 2.1, avec prise en charge EDR. Le modèle prend en charge divers profils, en particulier, casque, mains libres, port série, réseau commuté, transfert de fichiers, poussée d'objet, impression de base, accès SIM, A2DP. Travailler avec des casques ne pose aucune question, tout est ordinaire.

Connexion USB. Dans le menu, vous pouvez choisir de vous connecter en mode Stockage de masse. Dans d'autres cas, vous devez utiliser LG PC Suite, à partir de laquelle diverses options sont déjà disponibles. Il est également possible d'utiliser votre téléphone comme modem (connexion USB/Bluetooth).

En mode USB Mass Storage, l'appareil est parfaitement pris en charge sans pilotes supplémentaires, vous pouvez copier les données nécessaires. Version USB - 2, taux de transfert de données - environ 4,5 Mb / s. Lorsqu'il est connecté via USB, l'appareil est chargé.

La classe 12 EDGE est fournie pour les réseaux GSM.

Wi-Fi. 802.11 b/g/n est pris en charge. Vous pouvez mémoriser les réseaux sélectionnés, vous y connecter automatiquement. Il est possible de configurer une connexion au routeur en une seule touche, pour cela, vous devez appuyer sur une touche du routeur et également activer un bouton similaire dans le menu de l'appareil (WPA SecureEasySetup).

SmartShare vous permet d'utiliser la norme DLNA (connexion WiFi) avec des appareils compatibles ou un PC pour envoyer et recevoir des fichiers multimédias. Tout est mis en œuvre simplement et fonctionne avec un bang.

Wi-Fi Direct. Un nouveau protocole qui vise à remplacer ou concurrencer Bluetooth version 3 (il utilise également le Wi-Fi version n pour transférer des fichiers volumineux). L'un des premiers téléphones à prendre en charge cette fonction sur le marché est le LG Optimus Black, avec la propagation de tels appareils, le service sera extrêmement intéressant, jusqu'à présent je l'ai testé sur deux appareils identiques.

Dans le menu des paramètres Wi-Fi, sélectionnez la section Wi-Fi Direct, le téléphone commence à rechercher les appareils à proximité. Sélectionnez l'appareil souhaité, activez la connexion sur celui-ci, et le tour est joué. Maintenant, dans le gestionnaire de fichiers, vous pouvez afficher les fichiers sur un autre appareil, ainsi que les transférer. En quelques secondes, des fichiers volumineux sont envoyés d'un téléphone à l'autre.

Mode scène : normal, portrait, paysage, sport, coucher de soleil, nuit. Sélection ISO - automatique, 100, 200, 400, 800.

Balance des blancs - Auto, Incandescent, Ensoleillé, Fluorescent, Nuageux.

Divers effets : sépia, noir et blanc, négatif, vif, sépia négatif, bleu, relief, solarisation.

Minuteur pour 3, 5 et 10 secondes.

Mode de prise de vue - Normal, Prise de vue continue, Prise de vue avec mise au point, Prise de vue sourire, Prise de vue beauté, Prise de vue artistique, Prise de vue panoramique, Prise de vue en point, Prise de vue de dessin animé.

La qualité d'image est normale, fine, super fine.

Regardons maintenant les images et leur qualité. À mon avis, l'appareil photo est moyen, par temps ensoleillé, les images sont bonnes. Il faut plus d'une seconde à partir du moment où vous appuyez sur le déclencheur à l'écran pour enregistrer réellement l'image. Habituellement, pendant ce temps, les gens bougent déjà le téléphone et obtiennent une image floue. Cela vaut la peine d'être rappelé. L'utilisation de la mémoire intégrée résout partiellement ce problème, mais la vitesse de l'appareil photo laisse encore beaucoup à désirer. Espérons que cela sera corrigé dans le prochain firmware.

Voici des exemples de prises de vue comparées à l'appareil photo 5 mégapixels du Samsung Galaxy S i9003.

LG Optimus Noir P970 Samsung Galaxy S i9003