Ainsi, Sony Ericsson XPERIA X1 est un communicateur pour les professionnels, un communicateur professionnel et la liste est longue. Il est clair qu'une définition plus large peut être prise, mais nous laisserons celle qui adhère à SE. Il sera donc plus intéressant de retracer la position réelle de l'appareil parmi les autres communicateurs WM et d'évaluer ses capacités à la fois en tant qu'appareil professionnel et en dehors de ce cliché.

J'ai décidé de diviser l'examen en deux parties. Le premier parlera du composant matériel, du boîtier, des caractéristiques de conception et d'autres choses similaires. Dans le second - sur les programmes, ainsi que sur le X-Panel, croyez-moi, cette interface mérite même un matériau séparé, hélas, pas entièrement joyeux. Pour les lecteurs qui préparent des légumes, conscients de la deuxième partie de l'examen du Samsung i900 WiTu et pensant qu'il en sera de même avec le XPERIA, je suggère de cacher les légumes pour l'instant, au moins pendant une semaine.

Conception, matériaux du boîtier

À mon avis, le SE XPERIA X1 a l'air un peu futuriste, un peu plus que nous le souhaiterions, mais pas trop. En partie parce que le boîtier regorge de détails et de commandes, en partie parce qu'il contient de nombreux éléments décoratifs supplémentaires. Cependant, certains détails du corps, tels que des bordures en métal et un couvercle en métal, sont plus que appropriés.

Le modèle sera mis en vente en deux couleurs, noir et argent. L'appareil noir n'a pas l'air beaucoup mieux et plus intéressant que le modèle argenté, comme c'est souvent le cas. La variété des matériaux de boîtier fait du XPERIA X1 l'un des communicateurs WM les plus élégants et les plus chers. En plus du couvercle de batterie en métal sur la face arrière, deux zones (au-dessus et en dessous du couvercle) sont en plastique, doux au toucher, velouté au toucher. Sur la face avant du plastique, rappelant une surface métallique avec gravure.

Il est difficile voire impossible de trouver un concurrent parmi les appareils WM pour XPERIA X1 en termes de qualité des matériaux utilisés, leur combinaison entre eux. Seul le Samsung i900 WiTu me vient à l'esprit, il n'y a tout simplement pas d'autres modèles similaires.

Dimensions

Pour un curseur de clavier (QWERTY), l'appareil s'est avéré compact. En termes de dimensions, vous pouvez comparer SE XPERIA X1 avec HTC Touch Pro, ce dernier est légèrement plus petit.

Comparez les tailles de plusieurs appareils :

  • HTC Touch Diamond - 103x51.5x11.3mm, 110g
  • HTC Touch Pro - 102x51.5x18.1mm, 165g
  • Sony Ericsson XPERIA X1 - 110,5 x 52,6 x 17 mm, 158 g

Le modèle est en main excellent, il est pratique de porter l'appareil dans presque tous les vêtements, sauf qu'il ne conviendra pas toujours dans une poche de poitrine - le poids important du communicateur affecte.

Malgré le fait que le boîtier soit allongé, l'impression générale des dimensions est positive. Le modèle ressemble à un simple téléphone en raison du fait que le boîtier est étroit, et l'épaisseur et la longueur dans ce cas ne jouent pas un rôle décisif.

Usure, étui sali

Grâce à l'utilisation d'inserts métalliques et de plastique de haute qualité, le boîtier ne s'use pratiquement pas. Bien sûr, diverses rayures et petites abrasions restent sur l'appareil, mais elles ne gâchent pas l'aspect général. Il convient de noter ici que l'abondance de détails supplémentaires et d'éléments décoratifs, tels qu'un insert autour du périmètre du boîtier ou une paroi arrière complexe composée de trois sections, rend le boîtier plus pratique. Grâce à ces détails, de petites marques et éraflures passent inaperçues.

Les bords latéraux et le couvercle de la batterie ne se salissent pas, mais des traces et des stries restent sur l'écran tout le temps. Une autre caractéristique de l'écran est la poussière et la saleté, qui s'accumulent constamment sur les bords. En raison du fait que l'écran est encastré dans le corps et a des côtés, il est difficile d'éliminer cette poussière.

Le bloc de touches de contrôle sous l'écran est en plastique brillant, de sorte que les marques et les empreintes digitales sont également clairement visibles dessus, et elles apparaissent tout le temps. Cependant, le bloc est également mal fait car il y a trop de rainures dans lesquelles la poussière s'accumule. Il est difficile de l'extraire de là.

Éléments du corps

Sur la face avant, dans la partie supérieure, il y a un haut-parleur. Il est caché derrière un insert décoratif. D'un côté du haut-parleur se trouve un trou pour une caméra VGA pour les appels vidéo, de l'autre - un capteur de lumière.

Sur le bord gauche, il y a un connecteur miniUSB en haut et un haut-parleur qui sonne en bas. Le haut-parleur a un volume moyen, mais il est très facilement étouffé. Si vous mettez l'appareil dans votre poche sans succès, de sorte que le haut-parleur soit étouffé, vous pouvez réussir à manquer des appels.

Sur le côté supérieur droit, il y a un bouton de changement de volume, il est petit et peu pratique. Le doigt repose sur la touche et la ferme complètement, donc pour régler le volume, il faut sentir le bord de la touche et appuyer exactement dessus. En même temps, il n'y a pas de rayures ou d'élévations le long des bords du bouton.

En bas, sur le côté droit, il y a une touche pour allumer l'appareil photo.

À l'extrémité inférieure, il y a une fixation pour un cordon, à l'extrémité supérieure, il y a un bouton pour éteindre le communicateur (maintenez le bouton enfoncé) et une prise jack 3,5 mm pour connecter un casque ou des écouteurs.

Le boîtier du stylet est situé en haut à gauche du boîtier. Cet élément est un sujet pour une discussion séparée.

Normalement, le stylet est facile à retirer du communicateur. Nous tenons l'appareil dans une main et retirons le stylo avec le doigt de la même main. Ou une autre option : on tient l'appareil d'une main, et en même temps on sort le stylo de l'autre. Malgré la différence de méthodes, elles ont une chose en commun - l'une des méthodes vous conviendra sûrement. Si le stylo est au bon endroit et facilement retiré.

Dans le Sony Ericsson XPERIA X1, le stylet n'est pas situé sur le côté, mais pas à l'arrière non plus. C'est juste entre eux. Cela peut sembler être une petite chose inoffensive, mais ce n'est pas le cas. Je ne veux pas critiquer de tels éléments, mais c'est à partir de petites choses que se forme l'apparence intégrale de l'appareil. J'ai pris 5 communicateurs populaires et j'ai vérifié leur support de stylet pour comprendre pourquoi le support dans XPERIA me semble gênant et étrange.

HTC Touch 3G. Le stylo est en haut à droite, la saillie sur le stylet, pour laquelle il est accroché, regarde l'extrémité latérale, il est donc pratique de retirer le stylo avec le pouce de la main droite, tout en posant l'index contre la partie supérieure fin.

HTC MAX 4G. Plume en bas à droite. La saillie sur la pointe regarde l'extrémité latérale. Le stylo se retire facilement avec l'index de la main droite.

HTC Touch Diamant. L'emplacement du stylo et la façon dont il est "retiré" sont les mêmes que dans le cas précédent.

Glofiish DX900. Plume en bas à droite, la saillie regarde également l'extrémité latérale. Nous sortons le stylo, comme dans le cas précédent.

Asus P552w. Plume en haut à droite. La saillie regarde le bord latéral. Le stylet est retiré, comme dans le HTC Touch 3G.

Dans le SE XPERIA X1, les protubérances sur la pointe du stylet ne regardent pas l'extrémité latérale, mais pas à l'arrière non plus, elles sont situées sur un biseau qui se produit entre les deux plans de l'appareil, simplement parce que il y a un stylo entre eux. En raison de cet agencement, il est inhabituel et même incommode de retirer le stylo au début. La première méthode, c'est-à-dire retirer le stylo avec la même main qui tient l'appareil, n'est pas du tout applicable ici. Vous devez trop plier votre doigt. La deuxième façon reste - tenez l'appareil d'une main et retirez le stylo de l'autre. Au début, retirer le stylet n'est pas très pratique, peut-être que ce sera pratique pour les utilisateurs qui n'ont jamais utilisé WM auparavant, mais le reste sera inhabituel. Tout simplement parce que les fabricants n'ont jamais pratiqué une telle disposition de stylet dans les communicateurs, autant que je m'en souvienne. SE a décidé d'introduire un peu d'originalité dans le design de l'appareil, mais mal calculé de la part du stylet, comme on peut le voir.

Le stylo lui-même est confortable, bien qu'un peu fin, mais on s'y habitue rapidement.

Parlons maintenant de la fente pour carte mémoire. Il est situé sous le couvercle de la batterie, sur le côté droit du boîtier. Vous n'avez pas besoin d'éteindre l'appareil pour changer la carte mémoire.

Le couvercle de la batterie est sécurisé avec quatre fentes sur le couvercle. La fixation est fiable, il n'y a pas de jeu. L'emplacement de la carte SIM est situé sous la batterie, la carte est insérée dans l'emplacement sans aucun problème ni difficulté.

Gestion

Considérons le bloc de touches sous l'écran, qui sert à contrôler l'appareil. Tous les boutons du bloc sont situés sur un panneau et ne sont séparés que par de petites rainures. L'exception concerne deux touches programmables, elles sont réalisées sous la forme de fines encoches.

Les touches de réponse et de fin d'appel, ainsi que les boutons X-Panel et OK, sont de forme triangulaire. Au centre du bloc se trouve une touche à quatre positions pour se déplacer dans le menu, au centre de ce bouton se trouve un pavé tactile, il sert également de touche pour confirmer les opérations. Le bouton de navigation est pratique en raison des côtés surélevés sur lesquels le doigt repose en appuyant, mais le pavé tactile au centre n'est pas si pratique. Il est encastré à l'intérieur de la clé, et à cause de cela, il est difficile de déplacer votre doigt dessus, il repose constamment contre les côtés.

L'une des caractéristiques "agréables" du pavé tactile au centre est qu'il s'allume toutes les 5 à 6 heures. Je ne sais pas à quoi il est connecté (on a l'échantillon final avec le logiciel final), mais même si le capteur est éteint dans les réglages, il s'allume automatiquement au bout d'un moment. Vous devez revenir au menu et le désactiver si vous ne souhaitez pas utiliser le pavé tactile. Faire cela toutes les 6 heures quelques fois par jour n'est pas l'expérience la plus agréable.

En général, les boutons de bloc sont étonnamment pratiques, ce qui n'est pas ce à quoi vous vous attendez lorsque vous regardez les touches et leur forme. Bien sûr, les boutons de réponse et de fin d'appel pourraient être plus grands ou situés séparément du reste, mais il s'agit plus d'un tatillon que d'un inconvénient évident. Le bloc de navigation est assez pratique à utiliser, mis à part le problème mentionné avec l'inclusion du pavé tactile.

Indication d'événement

Des indicateurs lumineux sont situés sur les extrémités latérales du boîtier pour afficher divers événements. Il y a quatre indicateurs de ce type, deux sur chaque bord. Les indicateurs ne sont pas trop brillants, donc je n'oserais pas les appeler utiles, ils donnent plutôt à l'appareil un certain charme, le distinguent des autres appareils WM qui n'ont pas une telle fonction.

Lorsqu'un appel est entrant, les voyants clignotent en vert et en rouge lorsqu'un message texte ou multimédia est reçu. De plus, les indicateurs fonctionnent pendant la recharge et dans certains autres cas, une liste complète de toutes les situations dans lesquelles les indicateurs s'allument se trouve dans les paramètres de l'appareil. S'il le souhaite, l'utilisateur peut désactiver certains événements pour activer les indicateurs.

L'inclusion du module Bluetooth, Wi-Fi ou GPS n'est en aucun cas indiquée par ces indicateurs, et il n'y en a pas d'autres dans l'appareil. Ainsi, vous pouvez comprendre lesquels des modules sans fil sont actifs uniquement en allumant l'appareil et en regardant la ligne d'état en haut de l'écran.

Clavier QWERTY

Pour accéder au clavier, vous devez ouvrir l'appareil. La moitié supérieure se déplace vers la droite, le mécanisme de finition automatique est utilisé. Le mécanisme fonctionne clairement, la fin de l'ouverture s'accompagne d'un agréable clic sourd. Vous voulez ouvrir et fermer le communicateur encore et encore. Un effet inexplicable, qui parle encore une fois de la haute qualité de l'assemblage et des matériaux du corps du modèle.

La moitié supérieure ne se déplace pas seulement vers la droite, mais monte un peu. Ainsi, en position ouverte, les deux moitiés du corps forment un léger angle l'une par rapport à l'autre. Vous pourriez penser que cette décision a été choisie simplement pour ajouter de la visibilité à l'appareil, mais la pratique montre que s'il y a au moins un léger angle entre les moitiés, la frappe est un peu plus pratique. Donc d'un point de vue pratique, ce schéma est également utile.

Le bloc clavier QWERTY se compose de 42 touches. Les boutons sont situés à une distance de 1 mm les uns des autres, à la fois verticalement et horizontalement. Les touches sont de forme rectangulaire, mais aussi proche que possible de la forme des carrés. Chaque bouton a une élévation à peine perceptible, il s'étend d'un coin de la touche à l'autre en diagonale. Autrement décrit, chaque bouton a deux biseaux du centre en diagonale. Grâce à cette solution, les boutons semblent intéressants.

Parlons maintenant de la commodité de la saisie. Tout irait bien, les touches répondent clairement à la pression et il n'y a presque pas de pressions erronées. En un mot, presque tout est pratique. Mais il y a quelques points qui gâchent l'impression générale du clavier.

La première est la rangée supérieure de touches, elle est située trop près du bord de la transition de la moitié inférieure du boîtier avec le clavier à la moitié supérieure avec l'écran. De ce fait, lorsque vous appuyez sur les touches de la rangée du haut, les doigts « trébuchent » parfois sur la moitié supérieure, il faut du temps et de la patience pour maîtriser l'appui sur les boutons de cette rangée à un angle différent de celui des boutons de l'autre Lignes. Si vous avez de gros doigts, il vous faudra plus de temps pour vous y habituer.

Le second est l'étrange keymapping. Il est clair que cela est dû à leur petit nombre, mais d'autres constructeurs ont toujours placé un boitier de navigation ou un joystick sur le QWERTY (Nokia E90, N97), c'est-à-dire les boutons « retour, avance, haut ou bas ». Pour quelle raison? Très simple.

Imaginez une situation où vous écrivez un message texte et que vous voyez soudainement que vous avez fait une erreur dans le dernier mot. Avec les deux mains, vous tenez l'appareil, car nous tapons sur un clavier QWERTY. Il est plus logique de déplacer le doigt de la main droite quelques touches plus bas, là où le bloc de navigation est généralement situé sur de tels claviers, et ainsi de revenir en arrière de quelques lettres pour corriger l'erreur. Dans XPERIA, cela ne fonctionnera pas, vous devez arracher le doigt d'une main du clavier et le déplacer vers le bloc de navigation à droite de l'écran sur l'autre moitié du boîtier. On peut affirmer qu'un tel schéma n'est pas pire que celui où le doigt déplace quelques touches plus bas sur le clavier QWERTY lui-même. Mais ce n'est pas. Tout d'abord, un utilisateur qui s'habitue à QWERTY tape généralement très rapidement. Et la différence de 3-4 cm pour bouger le doigt est palpable. Deuxièmement, la présence de ce bloc sur le clavier est un standard tacite banal. De nombreux utilisateurs sont habitués à sa présence. Pourquoi ces clés ne sont-elles pas là ? Est-ce la faute de HTC ou Sony Ericsson en a-t-il décidé ainsi ? La question est ouverte.

En conséquence, il s'avère que le clavier n'est pour le moins pas idéal. On ne sait toujours pas comment l'alphabet cyrillique sera appliqué.

Et enfin. Le SE XPERIA X1 n'a pas de clavier à l'écran normal. Par "normal", j'entends le clavier que HTC met dans tous les derniers modèles. Ainsi, l'utilisateur des communicateurs HTC a toujours le choix, et si une personne ne peut pas ou ne veut pas s'habituer à un clavier matériel, il y en a toujours un à l'écran vraiment pratique à son service. Lorsque vous travaillez avec SE XPERIA X1, nous sommes confrontés au fait qu'en cas d'inconvénient pour travailler avec QWERTY, vous devez rechercher et installer indépendamment un clavier à l'écran. À moins, bien sûr, que vous ne soyez pas fan des clics ciblés sur les touches 2,5x2,5 mm du clavier à l'écran standard de Windows Mobile.

Ici, on peut m'objecter que dans les critiques de Glofiish ou, par exemple, O2 XDA Zinc, je n'ai pas blâmé l'absence d'un clavier à l'écran pratique, bien que dans ces modèles, la commodité de QWERTY soit en cause. Malheureusement, il n'y a pas de discussion ici non plus. Dans tous les communicateurs examinés, l'écran était de 2,8 pouces contre 3 pouces dans SE, mais pas d'écran large. Et cela signifie que le clavier à l'écran de ces modèles avait une surface 25 % plus grande (chaque touche mesure environ 3 x 3 mm), de sorte que la commodité, ou plutôt l'inconvénient, de la saisie y était moins évidente.

Sur la gauche se trouve le clavier à l'écran du SE XPERIA X1 sur un écran de 3 pouces, à droite se trouve le clavier Glofiish DX900, étonnamment, sur un écran de 2,8 pouces

En revanche, le rétroéclairage des touches du XPERIA X1 est tout simplement parfait. La lueur de la couleur blanche douce est parfaitement rendue, grâce à cela le balisage est bien lu, et en plus, les yeux ne se lassent pas du tout d'un tel éclairage.

Un dernier résumé du clavier. Comme le HTC Touch Pro, comme le Glofiish M800, le clavier du Sony Ericsson XPERIA X1 est loin d'être parfait, et il vous faudra certainement quelques jours, voire des semaines, pour vous y habituer.

Écran

La machine utilise un écran tactile TFT de 3 pouces (65 x 39 mm). L'affichage est un écran large avec une résolution de 800x480 pixels (WVGA). L'écran affiche jusqu'à 65 000 couleurs. Malgré la valeur diagonale apparemment élevée, il convient de rappeler qu'en raison du format d'image non standard, la surface totale de l'écran est légèrement supérieure à celle des écrans de 2,8 pouces de la plupart des autres communicateurs.

En termes de qualité d'image, l'écran est bon, comme les autres écrans VGA. Les angles de vision sont maximaux à la fois verticalement et horizontalement. Au soleil, l'affichage s'estompe, mais les informations restent lisibles.

La réponse de l'écran à la pression des doigts est acceptable, cependant, la présence de pare-chocs ne vous permet pas de contrôler le communicateur avec vos doigts dans la plupart des cas. À moins que vous ne puissiez exécuter des programmes ou travailler dans le menu multimédia avec vos doigts.

Un peu sur la compatibilité des programmes avec un écran large. La plupart des applications fonctionnent sans aucun problème, dans certains programmes, l'interface occupe simplement la zone d'écran standard, laissant un espace vide en bas, dans certains elle s'étire. Le problème ne se produit que lorsque vous essayez de télécharger des jeux, dont la plupart s'affichent de manière incorrecte sur un écran large et, par conséquent, vous ne pourrez pas jouer.

Appareil photo

Il y a un an, l'appareil photo de 3 mégapixels annoncé pour le SE XPERIA X1 n'avait rien d'étrange, du moins sur les appareils Windows Mobile. Aujourd'hui, cette résolution disparait peu à peu, la plupart des nouveaux communicateurs sont équipés d'un appareil photo de 5 mégapixels. Néanmoins, en termes de qualité d'image, l'appareil photo du XPERIA n'est en aucun cas inférieur au même HTC Touch Pro ou Diamond.

L'objectif de la caméra est situé à l'arrière du boîtier, il se trouve sous le verre de protection. Un fin rebord en plastique mat entoure le module de l'appareil photo et le flash, grâce auquel l'appareil photo n'est pas rayé si vous placez l'appareil avec ce côté sur une surface plane.

L'interface de l'appareil photo est simple et pratique dans presque tout. En mode prise de vue, l'écran affiche un minimum d'informations, c'est peut-être le seul défaut de l'interface, on ne voit que la résolution choisie et le nombre d'images restantes. Les paramètres sont divisés en deux menus, lorsque vous appuyez sur le bouton des paramètres, les principaux paramètres apparaissent, tels que le mode de prise de vue, le type de mise au point, le flash. Pour modifier la qualité de la photo, la résolution, vous devez sélectionner le bouton des paramètres avancés.

Les résolutions suivantes sont disponibles pour les photos :

  • 3 M - 2 048 x 1 536 (2 048 x 1 280 pour écran large)
  • 2M - 1600x1200
  • 1M - 1280x960
  • VGA-640 x 480
  • QVGA-320x240

Qualité d'image (principalement exprimée dans la taille de l'image résultante) :

  • Économie
  • Normale
  • Élevé
  • Auto
  • Ensoleillé
  • Nuageux
  • Lampe à incandescence
  • Fluo
  • Négatif
  • Surexposition
  • Sépia
  • Noir et blanc

Exemples de photos prises en extérieur :

< tr> < /tbody>
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/foto03.jpg"/>
(+) agrandir, 2048x1280 , JPEG (+) zoom, 2048x1280, JPEG
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
< img src="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/foto10.jpg"/>
(+) image, 2048x1280, JPEG (+) image, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) image, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x 1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG

En extérieur à la lumière naturelle, les prises de vue sont assez bonnes, la plupart du temps nettes et avec des couleurs naturelles. Le seul point négatif qui se remarque ici est la clarté excessive de l'image, il n'y a pas de zone de mise au point définie, il n'y a pas de différence, même minime, entre le premier plan et le reste du cadre.

Exemples de photos de maison :

(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/home03.jpg"/>
(+) agrandir, 2048x1280 , JPEG (+) zoom, 2048x1280, JPEG

A la maison ou au bureau, les photos sont un peu moins nettes, et changer de mode (macro ou standard) ne donne aucun résultat. Probablement à cause du manque d'éclairage.

Exemples de photos en mode macro :

< /tbody>
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/macro03.jpg"/>

Test du communicateur Sony Ericsson XPERIA X1 GSM/UMTS

Dans d'autres circonstances, s'il n'y avait pas eu un an d'attente depuis l'annonce, nous aurions décrit en détail le positionnement de l'appareil, ainsi que l'historique du modèle, les raisons du choix de la plate-forme WM et Autres détails. Heureusement ou malheureusement, aujourd'hui, il n'est plus nécessaire de le faire. Tous ceux qui se sont intéressés et ont suivi le processus de «naissance» de XPERIA disposent d'excellentes informations sur ce modèle, car il est constamment apparu. Pour le reste, de tels détails n'auront guère d'intérêt, et nous nous limiterons donc à clarifier la question - pour qui est fait le XPERIA X1 ?

Le communicateur, selon l'entreprise, devrait occuper le créneau des appareils dits professionnels, déjà "battus" pour le marché Windows Mobile. Et ne riez pas du fait que Sony Ericsson ait décidé de suivre Samsung dans cette affaire, qui positionne traditionnellement la plupart des communicants comme des modèles commerciaux (en pratique, le public des acheteurs de tels appareils est beaucoup plus large).

Ainsi, Sony Ericsson XPERIA X1 est un communicateur pour les professionnels, un communicateur professionnel et la liste est longue. Il est clair qu'une définition plus large peut être prise, mais nous laisserons celle qui adhère à SE. Il sera donc plus intéressant de retracer la position réelle de l'appareil parmi les autres communicateurs WM et d'évaluer ses capacités à la fois en tant qu'appareil professionnel et en dehors de ce cliché.

J'ai décidé de diviser l'examen en deux parties. Le premier parlera du composant matériel, du boîtier, des caractéristiques de conception et d'autres choses similaires. Dans le second - sur les programmes, ainsi que sur le X-Panel, croyez-moi, cette interface mérite même un matériau séparé, hélas, pas entièrement joyeux. Pour les lecteurs qui préparent des légumes, conscients de la deuxième partie de l'examen du Samsung i900 WiTu et pensant qu'il en sera de même avec le XPERIA, je suggère de cacher les légumes pour l'instant, au moins pendant une semaine.

Conception, matériaux du boîtier

À mon avis, le SE XPERIA X1 a l'air un peu futuriste, un peu plus que nous le souhaiterions, mais pas trop. En partie parce que le boîtier regorge de détails et de commandes, en partie parce qu'il contient de nombreux éléments décoratifs supplémentaires. Cependant, certains détails du corps, tels que des bordures en métal et un couvercle en métal, sont plus que appropriés.

Le modèle sera mis en vente en deux couleurs, noir et argent. L'appareil noir n'a pas l'air beaucoup mieux et plus intéressant que le modèle argenté, comme c'est souvent le cas. La variété des matériaux de boîtier fait du XPERIA X1 l'un des communicateurs WM les plus élégants et les plus chers. En plus du couvercle de batterie en métal sur la face arrière, deux zones (au-dessus et en dessous du couvercle) sont en plastique, doux au toucher, velouté au toucher. Sur la face avant du plastique, rappelant une surface métallique avec gravure.

Il est difficile voire impossible de trouver un concurrent parmi les appareils WM pour XPERIA X1 en termes de qualité des matériaux utilisés, leur combinaison entre eux. Seul le Samsung i900 WiTu me vient à l'esprit, il n'y a tout simplement pas d'autres modèles similaires.

Dimensions

Pour un curseur de clavier (QWERTY), l'appareil s'est avéré compact. En termes de dimensions, vous pouvez comparer SE XPERIA X1 avec HTC Touch Pro, ce dernier est légèrement plus petit.

Comparez les tailles de plusieurs appareils :

  • HTC Touch Diamond - 103x51.5x11.3mm, 110g
  • HTC Touch Pro - 102x51.5x18.1mm, 165g
  • Sony Ericsson XPERIA X1 - 110,5 x 52,6 x 17 mm, 158 g

Le modèle est en main excellent, il est pratique de porter l'appareil dans presque tous les vêtements, sauf qu'il ne conviendra pas toujours dans une poche de poitrine - le poids important du communicateur affecte.

Malgré le fait que le boîtier soit allongé, l'impression générale des dimensions est positive. Le modèle ressemble à un simple téléphone en raison du fait que le boîtier est étroit, et l'épaisseur et la longueur dans ce cas ne jouent pas un rôle décisif.

Usure, étui sali

Grâce à l'utilisation d'inserts métalliques et de plastique de haute qualité, le boîtier ne s'use pratiquement pas. Bien sûr, diverses rayures et petites abrasions restent sur l'appareil, mais elles ne gâchent pas l'aspect général. Il convient de noter ici que l'abondance de détails supplémentaires et d'éléments décoratifs, tels qu'un insert autour du périmètre du boîtier ou une paroi arrière complexe composée de trois sections, rend le boîtier plus pratique. Grâce à ces détails, de petites marques et éraflures passent inaperçues.

Les bords latéraux et le couvercle de la batterie ne se salissent pas, mais des traces et des stries restent en permanence sur l'écran. Une autre caractéristique de l'écran est la poussière et la saleté, qui s'accumulent constamment sur les bords. En raison du fait que l'écran est encastré dans le corps et a des côtés, il est difficile d'éliminer cette poussière.

Le bloc de touches de contrôle sous l'écran est en plastique brillant, de sorte que les marques et les empreintes digitales sont également clairement visibles dessus, et elles apparaissent tout le temps. Cependant, le bloc est également mal fait car il y a trop de rainures dans lesquelles la poussière s'accumule. Il est difficile de l'extraire de là.

Éléments du corps

Sur la face avant, dans la partie supérieure, il y a un haut-parleur. Il est caché derrière un insert décoratif. D'un côté du haut-parleur se trouve un trou pour une caméra VGA pour les appels vidéo, de l'autre - un capteur de lumière.

Sur le bord gauche, il y a un connecteur miniUSB en haut et un haut-parleur qui sonne en bas. Le haut-parleur a un volume moyen, mais il est très facilement étouffé. Si vous mettez l'appareil dans votre poche sans succès, de sorte que le haut-parleur soit étouffé, vous pouvez réussir à manquer des appels.

Sur le côté supérieur droit, il y a un bouton de changement de volume, il est petit et peu pratique. Le doigt repose sur la touche et la ferme complètement, donc pour régler le volume, il faut sentir le bord de la touche et appuyer exactement dessus. En même temps, il n'y a pas de rayures ou d'élévations le long des bords du bouton.

Sur Sony Ericsson XPERIA X1, le stylet n'est pas situé sur la face latérale, mais pas à l'arrière non plus. C'est juste entre eux. Cela peut sembler être une petite chose inoffensive, mais ce n'est pas le cas. Je ne veux pas critiquer de tels éléments, mais c'est à partir de petites choses que se forme l'apparence intégrale de l'appareil. J'ai pris 5 communicateurs populaires et j'ai vérifié leur support de stylet pour comprendre pourquoi le support dans XPERIA me semble gênant et étrange.

HTC Touch 3G. Le stylo est en haut à droite, la saillie sur le stylet, pour laquelle il est accroché, regarde l'extrémité latérale, il est donc pratique de retirer le stylo avec le pouce de la main droite, tout en posant l'index contre la partie supérieure fin.

HTC MAX 4G. Plume en bas à droite. La saillie sur la pointe regarde l'extrémité latérale. Le stylo peut être facilement retiré avec l'index de la main droite.

HTC Touch Diamant. L'emplacement du stylo et la façon dont il est "retiré" sont les mêmes que dans le cas précédent.

Glofiish DX900. Plume en bas à droite, la saillie regarde également l'extrémité latérale. Nous sortons le stylo, comme dans le cas précédent.

Asus P552w. Plume en haut à droite. La saillie regarde le bord latéral. Le stylet est retiré, comme dans le HTC Touch 3G.

Dans le SE XPERIA X1, les protubérances sur la pointe du stylet ne regardent pas l'extrémité latérale, mais pas à l'arrière non plus, elles sont situées sur un biseau qui se produit entre les deux plans de l'appareil, simplement parce que il y a un stylo entre eux. En raison de cet agencement, il est inhabituel et même incommode de retirer le stylo au début. La première méthode, c'est-à-dire retirer le stylo avec la même main qui tient l'appareil, n'est pas du tout applicable ici. Vous devez trop plier votre doigt. La deuxième façon reste - tenez l'appareil d'une main et retirez le stylo de l'autre. Au début, retirer le stylet n'est pas très pratique, peut-être que ce sera pratique pour les utilisateurs qui n'ont jamais utilisé WM auparavant, mais le reste sera inhabituel. Tout simplement parce que les fabricants n'ont jamais pratiqué une telle disposition de stylet dans les communicateurs, autant que je m'en souvienne. SE a décidé d'introduire un peu d'originalité dans le design de l'appareil, mais mal calculé de la part du stylet, comme on peut le voir.

Le stylo lui-même est confortable, bien qu'un peu fin, mais on s'y habitue rapidement.

Parlons maintenant de la fente pour carte mémoire. Il est situé sous le couvercle de la batterie, sur le côté droit du boîtier. Vous n'avez pas besoin d'éteindre l'appareil pour changer la carte mémoire.

Le couvercle de la batterie est sécurisé avec quatre fentes sur le couvercle. La fixation est fiable, il n'y a pas de jeu. L'emplacement de la carte SIM est situé sous la batterie, la carte est insérée dans l'emplacement sans aucun problème ni difficulté.

Gestion

Considérons le bloc de touches sous l'écran, qui sert à contrôler l'appareil. Tous les boutons du bloc sont situés sur un panneau et ne sont séparés que par de petites rainures. L'exception concerne deux touches programmables, elles sont réalisées sous la forme de fines encoches.

Les touches de réponse et de fin d'appel, ainsi que les boutons X-Panel et OK, sont de forme triangulaire. Au centre du bloc se trouve une touche à quatre positions pour se déplacer dans le menu, au centre de ce bouton se trouve un pavé tactile, il sert également de touche pour confirmer les opérations. Le bouton de navigation est pratique en raison des côtés surélevés sur lesquels le doigt repose en appuyant, mais le pavé tactile au centre n'est pas si pratique. Il est encastré à l'intérieur de la clé, et à cause de cela, il est difficile de déplacer votre doigt dessus, il repose constamment contre les côtés.

L'une des caractéristiques "agréables" du pavé tactile au centre est qu'il s'allume toutes les 5 à 6 heures. Je ne sais pas à quoi il est connecté (on a l'échantillon final avec le logiciel final), mais même si le capteur est éteint dans les réglages, il s'allume automatiquement au bout d'un moment. Vous devez revenir au menu et le désactiver si vous ne souhaitez pas utiliser le pavé tactile. Faire cela toutes les 6 heures quelques fois par jour n'est pas l'expérience la plus agréable.

En général, les boutons de bloc sont étonnamment confortables, ce qui n'est pas ce à quoi on s'attend quand on regarde les touches et leur forme. Bien sûr, les boutons de réponse et de fin d'appel pourraient être plus grands ou situés séparément du reste, mais il s'agit plus d'un tatillon que d'un inconvénient évident. Le bloc de navigation est assez pratique à utiliser, mis à part le problème mentionné avec l'inclusion du pavé tactile.

Indication d'événement

Des indicateurs lumineux sont situés sur les extrémités latérales du boîtier pour afficher divers événements. Il y a quatre indicateurs de ce type, deux sur chaque bord. Les indicateurs ne sont pas trop brillants, donc je n'oserais pas les appeler utiles, ils donnent plutôt à l'appareil un certain charme, le distinguent des autres appareils WM qui n'ont pas une telle fonction.

Lorsqu'un appel est entrant, les voyants clignotent en vert et en rouge lorsqu'un message texte ou multimédia est reçu. De plus, les indicateurs fonctionnent pendant la recharge et dans certains autres cas, une liste complète de toutes les situations dans lesquelles les indicateurs s'allument se trouve dans les paramètres de l'appareil. S'il le souhaite, l'utilisateur peut désactiver certains événements pour activer les indicateurs.

L'inclusion du module Bluetooth, Wi-Fi ou GPS n'est en aucun cas indiquée par ces indicateurs, et il n'y en a pas d'autres dans l'appareil. Ainsi, vous pouvez comprendre lesquels des modules sans fil sont actifs uniquement en allumant l'appareil et en regardant la ligne d'état en haut de l'écran.

Clavier QWERTY

Pour accéder au clavier, vous devez ouvrir l'appareil. La moitié supérieure se déplace vers la droite, le mécanisme de finition automatique est utilisé. Le mécanisme fonctionne clairement, la fin de l'ouverture s'accompagne d'un agréable clic sourd. Vous voulez ouvrir et fermer le communicateur encore et encore. Un effet inexplicable, qui parle encore une fois de la haute qualité de l'assemblage et des matériaux du corps du modèle.

La moitié supérieure s'éloigne non seulement vers la droite, mais monte un peu. Ainsi, en position ouverte, les deux moitiés du corps forment un léger angle l'une par rapport à l'autre. Vous pourriez penser que cette décision a été choisie simplement pour ajouter de la visibilité à l'appareil, mais la pratique montre que s'il y a au moins un léger angle entre les moitiés, la frappe est un peu plus pratique. Donc d'un point de vue pratique, ce schéma est également utile.

Le bloc clavier QWERTY se compose de 42 touches. Les boutons sont situés à une distance de 1 mm les uns des autres, à la fois verticalement et horizontalement. Les touches sont de forme rectangulaire, mais aussi proche que possible de la forme des carrés. Chaque bouton a une élévation à peine perceptible, il s'étend d'un coin de la touche à l'autre en diagonale. Autrement décrit, chaque bouton a deux biseaux à partir du centre en diagonale. Grâce à cette solution, les boutons semblent intéressants.

Parlons maintenant de la commodité de la saisie. Tout irait bien, les touches répondent clairement à la pression et il n'y a presque pas de pressions erronées. En un mot, presque tout est pratique. Mais il y a quelques points qui gâchent l'impression générale du clavier.

La première est la rangée supérieure de touches, elle est située trop près du bord de la transition de la moitié inférieure du boîtier avec le clavier à la moitié supérieure avec l'écran. De ce fait, lorsque vous appuyez sur les touches de la rangée du haut, les doigts « trébuchent » parfois sur la moitié supérieure, il faut du temps et de la patience pour maîtriser l'appui sur les boutons de cette rangée à un angle différent de celui des boutons de l'autre Lignes. Si vous avez de gros doigts, il vous faudra plus de temps pour vous y habituer.

Le second est l'étrange keymapping. Il est clair que cela est dû à leur petit nombre, mais d'autres constructeurs ont toujours placé un boitier de navigation ou un joystick sur le QWERTY (Nokia E90, N97), c'est-à-dire les boutons « retour, avance, haut ou bas ». Pour quelle raison? Très simple.

Imaginez une situation où vous écrivez un message texte et que vous voyez soudainement que vous avez fait une erreur dans le dernier mot. Avec les deux mains, vous tenez l'appareil, car nous tapons sur un clavier QWERTY. Il est plus logique de déplacer le doigt de la main droite quelques touches plus bas, là où le bloc de navigation est généralement situé sur de tels claviers, et ainsi de revenir en arrière de quelques lettres pour corriger l'erreur. Dans XPERIA, cela ne fonctionnera pas, vous devez arracher le doigt d'une main du clavier et le déplacer vers le bloc de navigation à droite de l'écran sur l'autre moitié du boîtier. On peut affirmer qu'un tel schéma n'est pas pire que celui où le doigt déplace quelques touches plus bas sur le clavier QWERTY lui-même. Mais ce n'est pas. Tout d'abord, un utilisateur qui s'habitue à QWERTY tape généralement très rapidement. Et la différence de 3-4 cm pour bouger le doigt est palpable. Deuxièmement, la présence de ce bloc sur le clavier est un standard tacite banal. De nombreux utilisateurs sont habitués à sa présence. Pourquoi ces clés ne sont-elles pas là ? Est-ce la faute de HTC ou Sony Ericsson en a-t-il décidé ainsi ? La question est ouverte.

En conséquence, il s'avère que le clavier n'est pour le moins pas idéal. On ne sait toujours pas comment l'alphabet cyrillique sera appliqué.

Et enfin. Le SE XPERIA X1 n'a pas de clavier à l'écran normal. Par "normal", j'entends le clavier que HTC met dans tous les derniers modèles. Ainsi, l'utilisateur des communicateurs HTC a toujours le choix, et si une personne ne peut pas ou ne veut pas s'habituer à un clavier matériel, il y en a toujours un à l'écran vraiment pratique à son service. Lorsque vous travaillez avec SE XPERIA X1, nous sommes confrontés au fait qu'en cas d'inconvénient pour travailler avec QWERTY, vous devez rechercher et installer indépendamment un clavier à l'écran. À moins, bien sûr, que vous ne soyez pas fan des clics ciblés sur les touches 2,5x2,5 mm du clavier à l'écran standard de Windows Mobile.

Ici, on peut m'objecter que dans les critiques de Glofiish ou, par exemple, O2 XDA Zinc, je n'ai pas blâmé l'absence d'un clavier à l'écran pratique, bien que dans ces modèles, la commodité de QWERTY soit en cause. Malheureusement, il n'y a pas de discussion ici non plus. Dans tous les communicateurs examinés, l'écran était de 2,8 pouces contre 3 pouces dans SE, mais pas d'écran large. Et cela signifie que le clavier à l'écran de ces modèles avait une surface 25 % plus grande (chaque touche mesure environ 3 x 3 mm), de sorte que la commodité, ou plutôt l'inconvénient, de la saisie y était moins évidente.

Sur la gauche se trouve le clavier à l'écran du SE XPERIA X1 sur un écran de 3 pouces, à droite se trouve le clavier Glofiish DX900, étonnamment, sur un écran de 2,8 pouces

En revanche, le rétroéclairage des touches du XPERIA X1 est tout simplement parfait. La lueur de la couleur blanche douce est parfaitement rendue, grâce à cela le balisage est bien lu, et en plus, les yeux ne se lassent pas du tout d'un tel éclairage.

Un dernier résumé du clavier. Comme le HTC Touch Pro, comme le Glofiish M800, le clavier du Sony Ericsson XPERIA X1 est loin d'être parfait, et il vous faudra certainement quelques jours, voire des semaines, pour vous y habituer.

Écran

La machine utilise un écran tactile TFT de 3 pouces (65 x 39 mm). L'affichage est un écran large avec une résolution de 800x480 pixels (WVGA). L'écran affiche jusqu'à 65 000 couleurs. Malgré la valeur diagonale apparemment élevée, il convient de rappeler qu'en raison du format d'image non standard, la surface totale de l'écran est légèrement supérieure à celle des écrans de 2,8 pouces de la plupart des autres communicateurs.

En termes de qualité d'image, l'écran est bon, comme les autres écrans VGA. Les angles de vision sont maximaux à la fois verticalement et horizontalement. Au soleil, l'affichage s'estompe, mais les informations restent lisibles.

La réaction de l'écran à la pression des doigts est acceptable, mais la présence des côtés ne vous permet pas de contrôler le communicateur avec vos doigts dans la plupart des cas. À moins que vous ne puissiez exécuter des programmes ou travailler dans le menu multimédia avec vos doigts.

Un peu sur la compatibilité des programmes avec un écran large. La plupart des applications fonctionnent sans aucun problème, dans certains programmes, l'interface occupe simplement la zone d'écran standard, laissant un espace vide en bas, dans certains elle s'étire. Le problème ne se produit que lorsque vous essayez de télécharger des jeux, dont la plupart s'affichent de manière incorrecte sur un écran large et, par conséquent, vous ne pourrez pas jouer.

Appareil photo

Il y a un an, l'appareil photo de 3 mégapixels annoncé pour le SE XPERIA X1 ne ressemblait pas à quelque chose d'étrange, du moins sur les appareils Windows Mobile. Aujourd'hui, cette résolution disparait peu à peu, la plupart des nouveaux communicateurs sont équipés d'un appareil photo de 5 mégapixels. Néanmoins, en termes de qualité d'image, l'appareil photo du XPERIA n'est en aucun cas inférieur au même HTC Touch Pro ou Diamond.

L'objectif de la caméra est situé à l'arrière du boîtier, il se trouve sous le verre de protection. Un fin rebord en plastique mat entoure le module de l'appareil photo et le flash, grâce auquel l'appareil photo n'est pas rayé si vous placez l'appareil avec ce côté sur une surface plane.

L'interface de l'appareil photo est simple et pratique dans presque tout. En mode prise de vue, l'écran affiche un minimum d'informations, c'est peut-être le seul défaut de l'interface, on ne voit que la résolution choisie et le nombre d'images restantes. Les paramètres sont divisés en deux menus, lorsque vous appuyez sur le bouton des paramètres, les principaux paramètres apparaissent, tels que le mode de prise de vue, le type de mise au point, le flash. Pour modifier la qualité de la photo, la résolution, vous devez sélectionner le bouton des paramètres avancés.

Les résolutions suivantes sont disponibles pour les photos :

  • 3 M - 2 048 x 1 536 (2 048 x 1 280 pour écran large)
  • 2M - 1600x1200
  • 1M - 1280x960
  • VGA-640 x 480
  • QVGA-320x240

Qualité d'image (principalement exprimée dans la taille de l'image résultante) :

  • Économie
  • Normale
  • Élevé
  • Auto
  • Ensoleillé
  • Nuageux
  • Lampe à incandescence
  • Fluo
  • Négatif
  • Surexposition
  • Sépia
  • Noir et blanc

Exemples de photos prises en extérieur :

< tr> < /tbody>
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/foto03.jpg"/>
(+) agrandir, 2048x1280 , JPEG (+) zoom, 2048x1280, JPEG
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
< img src="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/foto10.jpg"/>
(+) image, 2048x1280, JPEG (+) image, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) image, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x 1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG

En extérieur à la lumière naturelle, les prises de vue sont assez bonnes, la plupart du temps nettes et avec des couleurs naturelles. Le seul point négatif qui se remarque ici est la clarté excessive de l'image, il n'y a pas de zone de mise au point définie, il n'y a pas de différence, même minime, entre le premier plan et le reste du cadre.

Exemples de photos de maison :

(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/home03.jpg"/>
(+) agrandir, 2048x1280 , JPEG (+) zoom, 2048x1280, JPEG

A la maison ou au bureau, les photos sont un peu moins nettes, et changer de mode (macro ou standard) ne donne aucun résultat. Probablement à cause du manque d'éclairage.

Exemples de photos en mode macro :

< /tbody>
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/macro03.jpg"/>

Test du communicateur Sony Ericsson XPERIA X1 GSM/UMTS

Dans d'autres circonstances, s'il n'y avait pas eu un an d'attente depuis l'annonce, nous aurions décrit en détail le positionnement de l'appareil, ainsi que l'historique du modèle, les raisons du choix de la plate-forme WM et Autres détails. Heureusement ou malheureusement, aujourd'hui, il n'est plus nécessaire de le faire. Tous ceux qui se sont intéressés et ont suivi le processus de «naissance» de XPERIA disposent d'excellentes informations sur ce modèle, car il est constamment apparu. Pour le reste, de tels détails n'auront guère d'intérêt, et nous nous limiterons donc à clarifier la question - pour qui est fait le XPERIA X1 ?

Le communicateur, selon l'entreprise, devrait occuper le créneau des appareils dits professionnels, déjà "battus" pour le marché Windows Mobile. Et ne riez pas du fait que Sony Ericsson ait décidé de suivre Samsung dans cette affaire, qui positionne traditionnellement la plupart des communicants comme des modèles commerciaux (en pratique, le public des acheteurs de tels appareils est beaucoup plus large).

Ainsi, Sony Ericsson XPERIA X1 est un communicateur pour les professionnels, un communicateur professionnel et la liste est longue. Il est clair que vous pouvez prendre une définition plus large, mais nous laisserons celle qui adhère à SE. Il sera donc plus intéressant de retracer la position réelle de l'appareil parmi les autres communicateurs WM et d'évaluer ses capacités à la fois en tant qu'appareil professionnel et en dehors de ce cliché.

J'ai décidé de diviser l'examen en deux parties. Le premier parlera du composant matériel, du boîtier, des caractéristiques de conception et d'autres choses similaires. Dans le second - sur les programmes, ainsi que sur le X-Panel, croyez-moi, cette interface mérite même un article séparé, hélas, pas entièrement joyeux. Pour les lecteurs qui préparent des légumes, conscients de la deuxième partie de l'examen du Samsung i900 WiTu et pensant qu'il en sera de même avec le XPERIA, je suggère de cacher les légumes pour l'instant, au moins pendant une semaine.

Conception, matériaux du boîtier

À mon avis, le SE XPERIA X1 a l'air un peu futuriste, un peu plus que nous le souhaiterions, mais pas trop. En partie parce que le boîtier regorge de détails et de commandes, en partie parce qu'il contient de nombreux éléments décoratifs supplémentaires. Cependant, certains détails du corps, tels que des bordures en métal et un couvercle en métal, sont plus que appropriés.

Le modèle sera mis en vente en deux couleurs, noir et argent. L'appareil noir n'a pas l'air beaucoup mieux et plus intéressant que le modèle argenté, comme c'est souvent le cas. La variété des matériaux de boîtier fait du XPERIA X1 l'un des communicateurs WM les plus élégants et les plus chers. En plus du couvercle de batterie en métal sur la face arrière, deux zones (au-dessus et en dessous du couvercle) sont en plastique, doux au toucher, velouté au toucher. Sur la face avant du plastique, rappelant une surface métallique avec gravure.

Il est difficile voire impossible de trouver un concurrent parmi les appareils WM pour XPERIA X1 en termes de qualité des matériaux utilisés, leur combinaison entre eux. Seul le Samsung i900 WiTu me vient à l'esprit, il n'y a tout simplement pas d'autres modèles similaires.

Dimensions

Pour un curseur de clavier (QWERTY), l'appareil s'est avéré compact. En termes de dimensions, vous pouvez comparer SE XPERIA X1 avec HTC Touch Pro, ce dernier est légèrement plus petit.

Comparez les tailles de plusieurs appareils :

  • HTC Touch Diamond - 103x51.5x11.3mm, 110g
  • HTC Touch Pro - 102x51.5x18.1mm, 165g
  • Sony Ericsson XPERIA X1 - 110,5 x 52,6 x 17 mm, 158 g

Le modèle est en main excellent, il est pratique de porter l'appareil dans presque tous les vêtements, sauf qu'il ne conviendra pas toujours dans une poche de poitrine - le poids important du communicateur affecte.

Malgré le fait que le boîtier soit allongé, l'impression générale des dimensions est positive. Le modèle ressemble à un simple téléphone en raison du fait que le boîtier est étroit, et l'épaisseur et la longueur dans ce cas ne jouent pas un rôle décisif.

Usure, étui sali

Grâce à l'utilisation d'inserts métalliques et de plastique de haute qualité, le boîtier ne s'use pratiquement pas. Bien sûr, diverses rayures et petites abrasions restent sur l'appareil, mais elles ne gâchent pas l'aspect général. Il convient de noter ici que l'abondance de détails supplémentaires et d'éléments décoratifs, tels qu'un insert autour du périmètre du boîtier ou une paroi arrière complexe composée de trois sections, rend le boîtier plus pratique. Grâce à ces détails, de petites marques et éraflures passent inaperçues.

Les bords latéraux et le couvercle de la batterie ne se salissent pas, mais des traces et des stries restent en permanence sur l'écran. Une autre caractéristique de l'écran est la poussière et la saleté, qui s'accumulent constamment sur les bords. En raison du fait que l'écran est encastré dans le corps et a des côtés, il est difficile d'éliminer cette poussière.

Le bloc de touches de contrôle sous l'écran est en plastique brillant, de sorte que les marques et les empreintes digitales sont également clairement visibles dessus, et elles apparaissent tout le temps. Cependant, le bloc est également mal fait car il y a trop de rainures dans lesquelles la poussière s'accumule. Il est difficile de l'extraire de là.

Éléments du corps

Sur la face avant, dans la partie supérieure, il y a un haut-parleur. Il est caché derrière un insert décoratif. D'un côté du haut-parleur se trouve un trou pour une caméra VGA pour les appels vidéo, de l'autre - un capteur de lumière.

Sur le bord gauche, il y a un connecteur miniUSB en haut et un haut-parleur qui sonne en bas. Le haut-parleur a un volume moyen, mais il est très facilement étouffé. Si vous mettez l'appareil dans votre poche sans succès, de sorte que le haut-parleur soit étouffé, vous pouvez réussir à manquer des appels.

Sur le côté supérieur droit, il y a un bouton de changement de volume, il est petit et peu pratique. Le doigt repose sur la touche et la ferme complètement, donc pour régler le volume, il faut sentir le bord de la touche et appuyer exactement dessus. En même temps, il n'y a pas de rayures ou d'élévations le long des bords du bouton.

En bas, sur le côté droit, il y a une touche pour allumer l'appareil photo.

À l'extrémité inférieure, il y a une fixation pour un cordon, à l'extrémité supérieure, il y a un bouton pour éteindre le communicateur (maintenez le bouton enfoncé) et une prise jack 3,5 mm pour connecter un casque ou des écouteurs.

Le boîtier du stylet est situé en haut à gauche du boîtier. Cet élément est un sujet pour une discussion séparée.

Normalement, le stylet est facile à retirer du communicateur. Nous tenons l'appareil dans une main et retirons le stylo avec le doigt de la même main. Ou une autre option : on tient l'appareil d'une main, et en même temps on sort le stylo de l'autre. Malgré la différence de méthodes, elles ont une chose en commun - l'une des méthodes vous conviendra sûrement. Si le stylo est au bon endroit et facilement retiré.

Sur Sony Ericsson XPERIA X1, le stylet n'est pas situé sur la face latérale, mais pas à l'arrière non plus. C'est juste entre eux. Cela peut sembler être une petite chose inoffensive, mais ce n'est pas le cas. Je ne veux pas critiquer de tels éléments, mais c'est à partir de petites choses que se forme l'apparence intégrale de l'appareil. J'ai pris 5 communicateurs populaires et j'ai vérifié leur support de stylet pour comprendre pourquoi le support dans XPERIA me semble gênant et étrange.

HTC Touch 3G. Le stylo est en haut à droite, la saillie sur le stylet, pour laquelle il est accroché, regarde l'extrémité latérale, il est donc pratique de retirer le stylo avec le pouce de la main droite, tout en posant l'index contre la partie supérieure fin.

HTC MAX 4G. Plume en bas à droite. La saillie sur la pointe regarde l'extrémité latérale. Le stylo peut être facilement retiré avec l'index de la main droite.

HTC Touch Diamant. L'emplacement du stylo et la façon dont il est "retiré" sont les mêmes que dans le cas précédent.

Glofiish DX900. Plume en bas à droite, la saillie regarde également l'extrémité latérale. Nous sortons le stylo, comme dans le cas précédent.

Asus P552w. Plume en haut à droite. La saillie regarde le bord latéral. Le stylet est retiré, comme dans le HTC Touch 3G.

Dans le SE XPERIA X1, les protubérances sur la pointe du stylet ne regardent pas l'extrémité latérale, mais pas à l'arrière non plus, elles sont situées sur un biseau qui se produit entre les deux plans de l'appareil, simplement parce que il y a un stylo entre eux. En raison de cet agencement, il est inhabituel et même incommode de retirer le stylo au début. La première méthode, c'est-à-dire retirer le stylo avec la même main qui tient l'appareil, n'est pas du tout applicable ici. Vous devez trop plier votre doigt. La deuxième façon reste - tenez l'appareil d'une main et retirez le stylo de l'autre. Au début, retirer le stylet n'est pas très pratique, peut-être que ce sera pratique pour les utilisateurs qui n'ont jamais utilisé WM auparavant, mais le reste sera inhabituel. Tout simplement parce que les fabricants n'ont jamais pratiqué une telle disposition de stylet dans les communicateurs, autant que je m'en souvienne. SE a décidé d'introduire un peu d'originalité dans le design de l'appareil, mais mal calculé de la part du stylet, comme on peut le voir.

Le stylo lui-même est confortable, bien qu'un peu fin, mais on s'y habitue rapidement.

Parlons maintenant de la fente pour carte mémoire. Il est situé sous le couvercle de la batterie, sur le côté droit du boîtier. Vous n'avez pas besoin d'éteindre l'appareil pour changer la carte mémoire.

Le couvercle de la batterie est sécurisé avec quatre fentes sur le couvercle. La fixation est fiable, il n'y a pas de jeu. L'emplacement de la carte SIM est situé sous la batterie, la carte est insérée dans l'emplacement sans aucun problème ni difficulté.

Gestion

Considérons le bloc de touches sous l'écran, qui sert à contrôler l'appareil. Tous les boutons du bloc sont situés sur un panneau et ne sont séparés que par de petites rainures. L'exception concerne deux touches programmables, elles sont réalisées sous la forme de fines encoches.

Les touches de réponse et de fin d'appel, ainsi que les boutons X-Panel et OK, sont de forme triangulaire. Au centre du bloc se trouve une touche à quatre positions pour se déplacer dans le menu, au centre de ce bouton se trouve un pavé tactile, il sert également de touche pour confirmer les opérations. Le bouton de navigation est pratique en raison des côtés surélevés sur lesquels le doigt repose en appuyant, mais le pavé tactile au centre n'est pas si pratique. Il est encastré à l'intérieur de la clé, et à cause de cela, il est difficile de déplacer votre doigt dessus, il repose constamment contre les côtés.

L'une des caractéristiques "agréables" du pavé tactile au centre est qu'il s'allume toutes les 5 à 6 heures. Je ne sais pas à quoi il est connecté (on a l'échantillon final avec le logiciel final), mais même si le capteur est éteint dans les réglages, il s'allume automatiquement au bout d'un moment. Vous devez revenir au menu et le désactiver si vous ne souhaitez pas utiliser le pavé tactile. Faire cela toutes les 6 heures quelques fois par jour n'est pas l'expérience la plus agréable.

En général, les boutons de bloc sont étonnamment pratiques, ce qui n'est pas ce à quoi vous vous attendez lorsque vous regardez les touches et leur forme. Bien sûr, les boutons de réponse et de fin d'appel pourraient être plus grands ou situés séparément du reste, mais il s'agit plus d'un tatillon que d'un inconvénient évident. Le bloc de navigation est assez pratique à utiliser, mis à part le problème mentionné avec l'inclusion du pavé tactile.

Indication d'événement

Des indicateurs lumineux sont situés sur les extrémités latérales du boîtier pour afficher divers événements. Il y a quatre indicateurs de ce type, deux sur chaque bord. Les indicateurs ne sont pas trop brillants, donc je n'oserais pas les appeler utiles, ils donnent plutôt à l'appareil un certain charme, le distinguent des autres appareils WM qui n'ont pas une telle fonction.

Les voyants clignotent en vert lorsqu'il y a un appel entrant et en rouge lorsqu'un message texte ou multimédia est reçu. De plus, les indicateurs fonctionnent pendant la recharge et dans certains autres cas, une liste complète de toutes les situations dans lesquelles les indicateurs s'allument se trouve dans les paramètres de l'appareil. S'il le souhaite, l'utilisateur peut désactiver certains événements pour activer les indicateurs.

L'inclusion du module Bluetooth, Wi-Fi ou GPS n'est en aucun cas indiquée par ces indicateurs, et il n'y en a pas d'autres dans l'appareil. Ainsi, vous pouvez comprendre lesquels des modules sans fil sont actifs uniquement en allumant l'appareil et en regardant la ligne d'état en haut de l'écran.

Clavier QWERTY

Pour accéder au clavier, vous devez ouvrir l'appareil. La moitié supérieure se déplace vers la droite, le mécanisme de finition automatique est utilisé. Le mécanisme fonctionne clairement, la fin de l'ouverture s'accompagne d'un agréable clic sourd. Vous voulez ouvrir et fermer le communicateur encore et encore. Un effet inexplicable, qui parle encore une fois de la grande qualité de l'assemblage et des matériaux de la carrosserie du modèle.

La moitié supérieure s'éloigne non seulement vers la droite, mais monte un peu. Ainsi, en position ouverte, les deux moitiés du corps forment un léger angle l'une par rapport à l'autre. Vous pourriez penser que cette décision a été choisie simplement pour ajouter de la visibilité à l'appareil, mais la pratique montre que s'il y a au moins un léger angle entre les moitiés, la frappe est un peu plus pratique. Donc d'un point de vue pratique, ce schéma est également utile.

Le bloc clavier QWERTY se compose de 42 touches. Les boutons sont situés à une distance de 1 mm les uns des autres, à la fois verticalement et horizontalement. Les touches sont de forme rectangulaire, mais aussi proche que possible de la forme des carrés. Chaque bouton a une élévation à peine perceptible, il s'étend d'un coin de la touche à l'autre en diagonale. Autrement décrit, chaque bouton a deux biseaux à partir du centre en diagonale. Grâce à cette solution, les boutons semblent intéressants.

Parlons maintenant de la commodité de la saisie. Tout irait bien, les touches répondent clairement à la pression et il n'y a presque pas de pressions erronées. En un mot, presque tout est pratique. Mais il y a quelques points qui gâchent l'impression générale du clavier.

La première est la rangée supérieure de touches, elle est située trop près du bord de la transition de la moitié inférieure du boîtier avec le clavier à la moitié supérieure avec l'écran. De ce fait, lorsque vous appuyez sur les touches de la rangée du haut, les doigts « trébuchent » parfois sur la moitié supérieure, il faut du temps et de la patience pour maîtriser l'appui sur les boutons de cette rangée à un angle différent de celui des boutons de l'autre Lignes. Si vous avez de gros doigts, il vous faudra plus de temps pour vous y habituer.

Le second est l'étrange keymapping. Il est clair que cela est dû à leur petit nombre, mais d'autres constructeurs ont toujours placé un boitier de navigation ou un joystick sur le QWERTY (Nokia E90, N97), c'est-à-dire les boutons « retour, avance, haut ou bas ». Pour quelle raison? Très simple.

Imaginez une situation où vous écrivez un message texte et que vous voyez soudainement que vous avez fait une erreur dans le dernier mot. Avec les deux mains, vous tenez l'appareil, car nous tapons sur un clavier QWERTY. Il est plus logique de déplacer le doigt de la main droite quelques touches plus bas, là où le bloc de navigation est généralement situé sur de tels claviers, et ainsi de revenir en arrière de quelques lettres pour corriger l'erreur. Dans XPERIA, cela ne fonctionnera pas, vous devez arracher le doigt d'une main du clavier et le déplacer vers le bloc de navigation à droite de l'écran sur l'autre moitié du boîtier. On peut affirmer qu'un tel schéma n'est pas pire que celui où le doigt déplace quelques touches plus bas sur le clavier QWERTY lui-même. Mais ce n'est pas. Tout d'abord, un utilisateur qui s'habitue à QWERTY tape généralement très rapidement. Et la différence de 3-4 cm pour bouger le doigt est palpable. Deuxièmement, la présence de ce bloc sur le clavier est un standard tacite banal. De nombreux utilisateurs sont habitués à sa présence. Pourquoi ces clés ne sont-elles pas là ? Est-ce la faute de HTC ou Sony Ericsson en a-t-il décidé ainsi ? La question est ouverte.

En conséquence, il s'avère que le clavier n'est pour le moins pas idéal. On ne sait toujours pas comment l'alphabet cyrillique sera appliqué.

Et enfin. Le SE XPERIA X1 n'a pas de clavier à l'écran normal. Par "normal", j'entends le clavier que HTC met dans tous les derniers modèles. Ainsi, l'utilisateur des communicateurs HTC a toujours le choix, et si une personne ne peut pas ou ne veut pas s'habituer à un clavier matériel, il y en a toujours un à l'écran vraiment pratique à son service. Lorsque vous travaillez avec SE XPERIA X1, nous sommes confrontés au fait qu'en cas d'inconvénient pour travailler avec QWERTY, vous devez trouver et installer vous-même le clavier à l'écran. À moins, bien sûr, que vous ne soyez pas fan des clics ciblés sur les touches 2,5x2,5 mm du clavier à l'écran standard de Windows Mobile.

Ici, on peut m'objecter que dans les critiques de Glofiish ou, par exemple, d'O2 XDA Zinc, je n'ai pas blâmé l'absence d'un clavier à l'écran pratique, bien que dans ces modèles, la commodité de QWERTY soit en cause. Malheureusement, il n'y a pas lieu de discuter ici non plus. Dans tous les communicateurs examinés, l'écran était de 2,8 pouces contre 3 pouces en SE, mais pas en écran large. Et cela signifie que le clavier à l'écran de ces modèles avait une surface 25 % plus grande (chaque touche mesure environ 3 x 3 mm), de sorte que la commodité, ou plutôt l'inconvénient, de la saisie y était moins évidente.

Sur la gauche se trouve le clavier à l'écran du SE XPERIA X1 sur un écran de 3 pouces, à droite se trouve le clavier Glofiish DX900, étonnamment, sur un écran de 2,8 pouces

En revanche, le rétroéclairage des touches du XPERIA X1 est tout simplement parfait. La lueur de la couleur blanche douce est parfaitement rendue, grâce à cela le balisage est bien lu, et en plus, les yeux ne se lassent pas du tout d'un tel éclairage.

Un dernier résumé du clavier. Comme le HTC Touch Pro, comme le Glofiish M800, le clavier du Sony Ericsson XPERIA X1 est loin d'être parfait, et il vous faudra certainement quelques jours, voire des semaines, pour vous y habituer.

Écran

La machine utilise un écran tactile TFT de 3 pouces (65 x 39 mm). L'affichage est un écran large avec une résolution de 800x480 pixels (WVGA). L'écran affiche jusqu'à 65 000 couleurs. Malgré la valeur diagonale apparemment élevée, il convient de rappeler qu'en raison du format d'image non standard, la surface totale de l'écran est légèrement supérieure à celle des écrans de 2,8 pouces de la plupart des autres communicateurs.

L'objectif de la caméra est situé à l'arrière du boîtier, il se trouve sous le verre de protection. Un fin rebord en plastique mat entoure le module de l'appareil photo et le flash, grâce auquel l'appareil photo n'est pas rayé si vous posez l'appareil avec ce côté sur une surface plane.

L'interface de l'appareil photo est simple et pratique dans presque tout. En mode prise de vue, l'écran affiche un minimum d'informations, c'est peut-être le seul défaut de l'interface, on ne voit que la résolution choisie et le nombre d'images restantes. Les paramètres sont divisés en deux menus, lorsque vous appuyez sur le bouton des paramètres, les principaux paramètres apparaissent, tels que le mode de prise de vue, le type de mise au point, le flash. Pour modifier la qualité de la photo, la résolution, vous devez sélectionner le bouton des paramètres avancés.

Les résolutions suivantes sont disponibles pour les photos :

  • 3 M - 2 048 x 1 536 (2 048 x 1 280 pour écran large)
  • 2M - 1600x1200
  • 1M - 1280x960
  • VGA-640 x 480
  • QVGA-320x240

Qualité d'image (principalement exprimée dans la taille de l'image résultante) :

  • Économie
  • Normale
  • Élevé
  • Auto
  • Ensoleillé
  • Nuageux
  • Lampe à incandescence
  • Fluo
  • Négatif
  • Surexposition
  • Sépia
  • Noir et blanc

Exemples de photos prises en extérieur :

< tr> < /tbody>
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/foto03.jpg"/>
(+) agrandir, 2048x1280 , JPEG (+) zoom, 2048x1280, JPEG
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
< img src="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/foto10.jpg"/>
(+) image, 2048x1280, JPEG (+) image, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) image, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x 1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
(+) увеличить, 2048x1280, JPEG (+) увеличить, 2048x1280, JPEG
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG

En extérieur à la lumière naturelle, les prises de vue sont assez bonnes, la plupart du temps nettes et avec des couleurs naturelles. Le seul point négatif qui se remarque ici est la clarté excessive de l'image, il n'y a pas de zone de mise au point définie, il n'y a pas de différence, même minime, entre le premier plan et le reste du cadre.

Exemples de photos de maison :

(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/home03.jpg"/>
(+) agrandir, 2048x1280 , JPEG (+) zoom, 2048x1280, JPEG

A la maison ou au bureau, les photos sont un peu moins nettes, et changer de mode (macro ou standard) ne donne aucun résultat. Probablement à cause du manque d'éclairage.

Exemples de photos en mode macro :

< /tbody>
(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG
< img src ="https://mobile-review.com/pda/review/image/sonyericsson/xperia-x1/photo/low/macro03.jpg"/>

Test du communicateur Sony Ericsson XPERIA X1 GSM/UMTS

Dans d'autres circonstances, s'il n'y avait pas eu un an d'attente depuis l'annonce, nous aurions décrit en détail le positionnement de l'appareil, ainsi que l'historique du modèle, les raisons du choix de la plate-forme WM et Autres détails. Heureusement ou malheureusement, aujourd'hui, il n'est plus nécessaire de le faire. Tous ceux qui se sont intéressés et ont suivi le processus de «naissance» de XPERIA disposent d'excellentes informations sur ce modèle, car il est constamment apparu. Pour le reste, de tels détails n'auront guère d'intérêt, et nous nous limiterons donc à clarifier la question - pour qui est fait le XPERIA X1 ?

Le communicateur, selon l'entreprise, devrait occuper le créneau des appareils dits professionnels, déjà "battus" pour le marché Windows Mobile. Et ne riez pas du fait que Sony Ericsson ait décidé de suivre Samsung dans cette affaire, qui positionne traditionnellement la plupart des communicants comme des modèles commerciaux (en pratique, le public des acheteurs de tels appareils est beaucoup plus large).

Ainsi, Sony Ericsson XPERIA X1 est un communicateur pour les professionnels, un communicateur professionnel et la liste est longue. Il est clair qu'une définition plus large peut être prise, mais nous laisserons celle qui adhère à SE. Il sera donc plus intéressant de retracer la position réelle de l'appareil parmi les autres communicateurs WM et d'évaluer ses capacités à la fois en tant qu'appareil professionnel et en dehors de ce cliché.

J'ai décidé de diviser l'examen en deux parties. Le premier parlera du composant matériel, du boîtier, des caractéristiques de conception et d'autres choses similaires. Dans le second - sur les programmes, ainsi que sur le X-Panel, croyez-moi, cette interface mérite même un article séparé, hélas, pas entièrement joyeux. Pour les lecteurs qui préparent des légumes, conscients de la deuxième partie de l'examen du Samsung i900 WiTu et pensant qu'il en sera de même avec le XPERIA, je suggère de cacher les légumes pour l'instant, au moins pendant une semaine.

Conception, matériaux du boîtier

À mon avis, le SE XPERIA X1 a l'air un peu futuriste, un peu plus que nous le souhaiterions, mais pas trop. En partie parce que le boîtier regorge de détails et de commandes, en partie parce qu'il contient de nombreux éléments décoratifs supplémentaires. Cependant, certains détails du corps, tels que des bordures en métal et un couvercle en métal, sont plus que appropriés.

Le modèle sera mis en vente en deux couleurs, noir et argent. L'appareil noir n'a pas l'air beaucoup mieux et plus intéressant que le modèle argenté, comme c'est souvent le cas. La variété des matériaux de boîtier fait du XPERIA X1 l'un des communicateurs WM les plus élégants et les plus chers. En plus du couvercle de batterie en métal sur la face arrière, deux zones (au-dessus et en dessous du couvercle) sont en plastique, doux au toucher, velouté au toucher. Sur la face avant du plastique, rappelant une surface métallique avec gravure.

Il est difficile voire impossible de trouver un concurrent parmi les appareils WM pour XPERIA X1 en termes de qualité des matériaux utilisés, leur combinaison entre eux. Seul le Samsung i900 WiTu me vient à l'esprit, il n'y a tout simplement pas d'autres modèles similaires.

Dimensions

Pour un curseur de clavier (QWERTY), l'appareil s'est avéré compact. En termes de dimensions, vous pouvez comparer SE XPERIA X1 avec HTC Touch Pro, ce dernier est légèrement plus petit.

Comparez les tailles de plusieurs appareils :

  • HTC Touch Diamant - 103x51.5x11.3mm, 110g
  • HTC Touch Pro - 102 x 51,5 x 18,1 mm, 165 g
  • Sony Ericsson XPERIA X1 - 110,5 x 52,6 x 17 mm, 158 g

Le modèle tient parfaitement dans la main, il est pratique de porter l'appareil dans presque tous les vêtements, sauf qu'il ne conviendra pas toujours dans une poche de poitrine - le poids important du communicateur l'affecte.

Le modèle est dans la main excellent, il est pratique de porter l'appareil dans presque tous les vêtements, sauf qu'il ne conviendra pas toujours dans une poche de poitrine - le poids tangible du communicateur affecte.

Malgré le fait que le boîtier soit allongé, l'impression générale des dimensions est positive. Le modèle ressemble à un simple téléphone en raison du fait que le boîtier est étroit, et l'épaisseur et la longueur dans ce cas ne jouent pas un rôle décisif.

Usure, étui sali

Grâce à l'utilisation d'inserts métalliques et de plastique de haute qualité, le boîtier ne s'use pratiquement pas. Bien sûr, diverses rayures et petites abrasions restent sur l'appareil, mais elles ne gâchent pas l'aspect général. Il convient de noter ici que l'abondance de détails supplémentaires et d'éléments décoratifs, tels qu'un insert autour du périmètre du boîtier ou une paroi arrière complexe composée de trois sections, rend le boîtier plus pratique. Grâce à ces détails, de petites marques et éraflures passent inaperçues.

Les bords latéraux et le couvercle de la batterie ne se salissent pas, mais des traces et des stries restent sur l'écran tout le temps. Une autre caractéristique de l'écran est la poussière et la saleté, qui s'accumulent constamment sur les bords. En raison du fait que l'écran est encastré dans le corps et a des côtés, il est difficile d'éliminer cette poussière.

Le bloc de touches de contrôle sous l'écran est en plastique brillant, de sorte que les marques et les empreintes digitales sont également clairement visibles dessus, et elles apparaissent tout le temps. Cependant, le bloc est également mal fait car il y a trop de rainures dans lesquelles la poussière s'accumule. Il est difficile de l'extraire de là.

Éléments du corps

Sur la face avant, dans la partie supérieure, il y a un haut-parleur. Il est caché derrière un insert décoratif. D'un côté du haut-parleur se trouve un trou pour une caméra VGA pour les appels vidéo, de l'autre - un capteur de lumière.

Sur le bord gauche, il y a un connecteur miniUSB en haut et un haut-parleur qui sonne en bas. Le haut-parleur a un volume moyen, mais il est très facilement étouffé. Si vous mettez l'appareil dans votre poche sans succès, de sorte que le haut-parleur soit étouffé, vous pouvez réussir à manquer des appels.

Sur le côté supérieur droit, il y a un bouton de changement de volume, il est petit et peu pratique. Le doigt repose sur la touche et la ferme complètement, donc pour régler le volume, il faut sentir le bord de la touche et appuyer exactement dessus. En même temps, il n'y a pas de rayures ou d'élévations le long des bords du bouton.

En bas, sur le côté droit, il y a une touche pour allumer l'appareil photo.

À l'extrémité inférieure, il y a une fixation pour un cordon, à l'extrémité supérieure, il y a un bouton pour éteindre le communicateur (maintenez le bouton enfoncé) et une prise jack 3,5 mm pour connecter un casque ou des écouteurs.

Le boîtier du stylet est situé en haut à gauche du boîtier. Cet élément est un sujet pour une discussion séparée.

Normalement, le stylet est facile à retirer du communicateur. Nous tenons l'appareil dans une main et retirons le stylo avec le doigt de la même main. Ou une autre option : on tient l'appareil d'une main, et en même temps on sort le stylo de l'autre. Malgré la différence de méthodes, elles ont une chose en commun - l'une des méthodes vous conviendra sûrement. Si le stylo est au bon endroit et facilement retiré.

Sur Sony Ericsson XPERIA X1, le stylet n'est pas situé sur la face latérale, mais pas à l'arrière non plus. C'est juste entre eux. Cela peut sembler être une petite chose inoffensive, mais ce n'est pas le cas. Je ne veux pas critiquer de tels éléments, mais c'est à partir de petites choses que se forme l'apparence intégrale de l'appareil. J'ai pris 5 communicateurs populaires et j'ai vérifié leur support de stylet pour comprendre pourquoi le support dans XPERIA me semble gênant et étrange.

HTC Touch 3G. Le stylo est en haut à droite, la saillie sur le stylet, pour laquelle il est accroché, regarde l'extrémité latérale, il est donc pratique de retirer le stylo avec le pouce de la main droite, tout en posant l'index contre la partie supérieure fin.

HTC Max 4G. Plume en bas à droite. La saillie sur la pointe regarde l'extrémité latérale. Le stylo peut être facilement retiré avec l'index de la main droite.

HTC Touch Diamant. L'emplacement du stylo et la façon dont il est "retiré" sont les mêmes que dans le cas précédent.

Glofiish DX900. Plume en bas à droite, la saillie regarde également l'extrémité latérale. Nous sortons le stylo, comme dans le cas précédent.

Asus P552w. Plume en haut à droite. La saillie regarde le bord latéral. Le stylet est retiré, comme dans le HTC Touch 3G.

Dans le SE XPERIA X1, les protubérances sur la pointe du stylet ne regardent pas l'extrémité latérale, mais pas à l'arrière non plus, elles sont situées sur un biseau qui se produit entre les deux plans de l'appareil, simplement parce que il y a un stylo entre eux. En raison de cet agencement, il est inhabituel et même incommode de retirer le stylo au début. La première méthode, c'est-à-dire retirer le stylo avec la même main qui tient l'appareil, n'est pas du tout applicable ici. Vous devez trop plier votre doigt. La deuxième façon reste - tenez l'appareil d'une main et retirez le stylo de l'autre. Au début, retirer le stylet n'est pas très pratique, peut-être que ce sera pratique pour les utilisateurs qui n'ont jamais utilisé WM auparavant, mais le reste sera inhabituel. Tout simplement parce que les fabricants n'ont jamais pratiqué une telle disposition de stylet dans les communicateurs, autant que je m'en souvienne. SE a décidé d'introduire un peu d'originalité dans le design de l'appareil, mais mal calculé de la part du stylet, comme on peut le voir.

L'une des caractéristiques "agréables" du pavé tactile au centre est qu'il s'allume toutes les 5 à 6 heures. Je ne sais pas à quoi il est connecté (on a l'échantillon final avec le logiciel final), mais même si le capteur est éteint dans les réglages, il s'allume automatiquement au bout d'un moment. Vous devez revenir au menu et le désactiver si vous ne souhaitez pas utiliser le pavé tactile. Faire cela toutes les 6 heures quelques fois par jour n'est pas l'expérience la plus agréable.

En général, les boutons de bloc sont étonnamment pratiques, ce qui n'est pas ce à quoi vous vous attendez lorsque vous regardez les touches et leur forme. Bien sûr, les boutons de réponse et de fin d'appel pourraient être plus grands ou situés séparément du reste, mais il s'agit plus d'un tatillon que d'un inconvénient évident. Le bloc de navigation est assez pratique à utiliser, mis à part le problème mentionné avec l'inclusion du pavé tactile.

Indication d'événement

Des indicateurs lumineux sont situés sur les extrémités latérales du boîtier pour afficher divers événements. Il y a quatre indicateurs de ce type, deux sur chaque bord. Les indicateurs ne sont pas trop brillants, donc je n'oserais pas les appeler utiles, ils donnent plutôt à l'appareil un certain charme, le distinguent des autres appareils WM qui n'ont pas une telle fonction.

La moitié supérieure s'éloigne non seulement vers la droite, mais monte un peu. Ainsi, en position ouverte, les deux moitiés du corps forment un léger angle l'une par rapport à l'autre. Vous pourriez penser que cette décision a été choisie simplement pour ajouter de la visibilité à l'appareil, mais la pratique montre que s'il y a au moins un léger angle entre les moitiés, la frappe est un peu plus pratique. Donc d'un point de vue pratique, ce schéma est également utile.

Le bloc clavier QWERTY se compose de 42 touches. Les boutons sont situés à une distance de 1 mm les uns des autres, à la fois verticalement et horizontalement. Les touches sont de forme rectangulaire, mais aussi proche que possible de la forme des carrés. Chaque bouton a une élévation à peine perceptible, il s'étend d'un coin de la touche à l'autre en diagonale. Autrement décrit, chaque bouton a deux biseaux à partir du centre en diagonale. Grâce à cette solution, les boutons semblent intéressants.

Parlons maintenant de la commodité de la saisie. Tout irait bien, les touches répondent clairement à la pression et il n'y a presque pas de pressions erronées. En un mot, presque tout est pratique. Mais il y a quelques points qui gâchent l'impression générale du clavier.

La première est la rangée supérieure de touches, elle est située trop près du bord de la transition de la moitié inférieure du boîtier avec le clavier à la moitié supérieure avec l'écran. De ce fait, lorsque vous appuyez sur les touches de la rangée du haut, les doigts « trébuchent » parfois sur la moitié supérieure, il faut du temps et de la patience pour maîtriser l'appui sur les boutons de cette rangée à un angle différent de celui des boutons de l'autre Lignes. Si vous avez de gros doigts, il vous faudra plus de temps pour vous y habituer.

Le second est l'étrange keymapping. Il est clair que cela est dû à leur petit nombre, mais d'autres constructeurs ont toujours placé un boitier de navigation ou un joystick sur le QWERTY (Nokia E90, N97), c'est-à-dire les boutons « retour, avance, haut ou bas ». Pour quelle raison? Très simple.

Imaginez une situation où vous écrivez un message texte et que vous voyez soudainement que vous avez fait une erreur dans le dernier mot. Avec les deux mains, vous tenez l'appareil, car nous tapons sur un clavier QWERTY. Il est plus logique de déplacer le doigt de la main droite quelques touches plus bas, là où le bloc de navigation est généralement situé sur de tels claviers, et ainsi de revenir en arrière de quelques lettres pour corriger l'erreur. Dans XPERIA, cela ne fonctionnera pas, vous devez arracher le doigt d'une main du clavier et le déplacer vers le bloc de navigation à droite de l'écran sur l'autre moitié du boîtier. On peut affirmer qu'un tel schéma n'est pas pire que celui où le doigt déplace quelques touches plus bas sur le clavier QWERTY lui-même. Mais ce n'est pas. Tout d'abord, un utilisateur qui s'habitue à QWERTY tape généralement très rapidement. Et la différence de 3-4 cm pour bouger le doigt est palpable. Deuxièmement, la présence de ce bloc sur le clavier est un standard tacite banal. De nombreux utilisateurs sont habitués à sa présence. Pourquoi ces clés ne sont-elles pas là ? Est-ce la faute de HTC ou Sony Ericsson en a-t-il décidé ainsi ? La question est ouverte.

En conséquence, il s'avère que le clavier n'est pour le moins pas idéal. On ne sait toujours pas comment l'alphabet cyrillique sera appliqué.

Et enfin. Le SE XPERIA X1 n'a pas de clavier à l'écran normal. Par "normal", j'entends le clavier que HTC met dans tous les derniers modèles. Ainsi, l'utilisateur des communicateurs HTC a toujours le choix, et si une personne ne peut pas ou ne veut pas s'habituer à un clavier matériel, il y en a toujours un à l'écran vraiment pratique à son service. Lorsque vous travaillez avec SE XPERIA X1, nous sommes confrontés au fait qu'en cas d'inconvénient pour travailler avec QWERTY, vous devez rechercher et installer indépendamment un clavier à l'écran. À moins, bien sûr, que vous ne soyez pas fan des clics ciblés sur les touches 2,5x2,5 mm du clavier à l'écran standard de Windows Mobile.

Ici, on peut m'objecter que dans les critiques de Glofiish ou, par exemple, O2 XDA Zinc, je n'ai pas blâmé l'absence d'un clavier à l'écran pratique, bien que dans ces modèles, la commodité de QWERTY soit en cause. Malheureusement, il n'y a pas de discussion ici non plus. Dans tous les communicateurs examinés, l'écran était de 2,8 pouces contre 3 pouces dans SE, mais pas d'écran large. Et cela signifie que le clavier à l'écran de ces modèles avait une surface 25 % plus grande (chaque touche mesure environ 3 x 3 mm), de sorte que la commodité, ou plutôt l'inconvénient, de la saisie y était moins évidente.

Sur la gauche se trouve le clavier à l'écran du SE XPERIA X1 sur un écran de 3 pouces, à droite se trouve le clavier Glofiish DX900, étonnamment, sur un écran de 2,8 pouces

En revanche, le rétroéclairage des touches du XPERIA X1 est tout simplement parfait. La lueur de la couleur blanche douce est parfaitement rendue, grâce à cela le balisage est bien lu, et en plus, les yeux ne se lassent pas du tout d'un tel éclairage.

Un dernier résumé du clavier. Comme le HTC Touch Pro, comme le Glofiish M800, le clavier du Sony Ericsson XPERIA X1 est loin d'être parfait, et il vous faudra certainement quelques jours, voire des semaines, pour vous y habituer.

Écran

La machine utilise un écran tactile TFT de 3 pouces (65 x 39 mm). L'affichage est un écran large avec une résolution de 800x480 pixels (WVGA). L'écran affiche jusqu'à 65 000 couleurs. Malgré la valeur diagonale apparemment élevée, il convient de rappeler qu'en raison du format d'image non standard, la surface totale de l'écran est légèrement supérieure à celle des écrans de 2,8 pouces de la plupart des autres communicateurs.

En termes de qualité d'image, l'écran est bon, comme les autres écrans VGA. Les angles de vision sont maximaux à la fois verticalement et horizontalement. Au soleil, l'affichage s'estompe, mais les informations restent lisibles.

La réponse de l'écran à la pression des doigts est acceptable, cependant, la présence de pare-chocs ne vous permet pas de contrôler le communicateur avec vos doigts dans la plupart des cas. À moins que vous ne puissiez exécuter des programmes ou travailler dans le menu multimédia avec vos doigts.

Un peu sur la compatibilité des programmes avec un écran large. La plupart des applications fonctionnent sans aucun problème, dans certains programmes, l'interface occupe simplement la zone d'écran standard, laissant un espace vide en bas, dans certains elle s'étire. Le problème ne se produit que lorsque vous essayez de télécharger des jeux, dont la plupart s'affichent de manière incorrecte sur un écran large et, par conséquent, vous ne pourrez pas jouer.

Appareil photo

Il y a un an, l'appareil photo de 3 mégapixels annoncé pour le SE XPERIA X1 n'avait rien d'étrange, du moins sur les appareils Windows Mobile. Aujourd'hui, cette résolution disparait peu à peu, la plupart des nouveaux communicateurs sont équipés d'un appareil photo de 5 mégapixels. Néanmoins, en termes de qualité d'image, l'appareil photo du XPERIA n'est en aucun cas inférieur au même HTC Touch Pro ou Diamond.

L'objectif de la caméra est situé à l'arrière du boîtier, il se trouve sous le verre de protection. Un fin rebord en plastique mat entoure le module de l'appareil photo et le flash, grâce auquel l'appareil photo n'est pas rayé si vous placez l'appareil avec ce côté sur une surface plane.

L'interface de l'appareil photo est simple et pratique dans presque tout. En mode prise de vue, l'écran affiche un minimum d'informations, c'est peut-être le seul défaut de l'interface, on ne voit que la résolution choisie et le nombre d'images restantes. Les paramètres sont divisés en deux menus, lorsque vous appuyez sur le bouton des paramètres, les principaux paramètres apparaissent, tels que le mode de prise de vue, le type de mise au point, le flash. Pour modifier la qualité de la photo, la résolution, vous devez sélectionner le bouton des paramètres avancés.

Les résolutions suivantes sont disponibles pour les photos :

  • 3 M - 2 048 x 1 536 (2 048 x 1 280 pour écran large)
  • 2M - 1600x1200
  • 1M - 1280x960
  • VGA-640 x 480
  • QVGA-320x240

Qualité d'image (principalement exprimée dans la taille de l'image résultante) :

  • Économie
  • Normale
  • Élevé

A la maison ou au bureau, les photos sont un peu moins nettes, et changer de mode (macro ou standard) ne donne aucun résultat. Probablement à cause du manque d'éclairage.

Exemples de photos en mode macro :

(+) zoom avant, 2048x1280, JPEG (+) zoom avant, 2048x1280, JPEG